Partagez | 
 

 [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Sofia de Belmonte

MessageSujet: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Mar 25 Fév - 0:01
Sofia regarda Londres se dessiner au travers des nuages gris de ce matin de janvier. Après la France, elle avait du passer en Allemagne, mais repartait à présent, comme prévu, vers Londres. Elle avait des affaires à régler là-bas. Pour son job et... Pour ces histoires d'attentat, et de meurtres.

Wendy y allait pour s'assurer que sa famille n'aurait rien, en réalité, et serait correctement protégée. Et comme ont dit : "on n'est jamais mieux servi que par soi-même". Et tant pis si son père n'était pas d'accord d'être protégé par cette fille qui se faisait passer pour un homme et qu'il avait reniée : de gré ou de force, elle serait là pour eux.


Selim avait voyagé sur le Flyin Compass, et s'était avéré être un compagnon de voyage agréable et prêt à mettre la main à la patte quand il fallait. Comme promis, elle lui avait enseigné deux-trois trucs pour se déguiser plus efficacement, tandis que lui, lui avait appris à agir parfois avec discrétion. Nul doute que ça lui serait utile...

L'atterrissage se passa sans encombre. Une certaine routine s'installait, et tout le monde sut ce qu'il fallait faire, quel était son rôle. Il y avait déjà des clients qui approchaient des quais, pour récupérer ce qu'ils avaient commandé, ce qu'ils attendaient. Sofia laissa son second prendre les rênes du commandement pour se rendre chez... "elle". C'était dimanche, et en toute logique, tout le monde serait au domicile des Darling pour le repas dominical. Mais avant cela, elle demanda à son vigie, Oeil d'Etain, de faire attention. Enfin, plus attention que d'habitude. Il ne fallait pas que les terroristes puissent s'en prendre au Compass... Quant à Selim, elle lui proposa de se rejoindre un peu plus tard en ville, car elle avait une affaire personnelle à résoudre d'abord. Elle lui indiqua, sur une carte, l'endroit du rendez-vous et s'en alla.

Lorsqu'elle sonna à la porte de la demeure, Wendy se sentit terriblement mal dans ses chaussures. Elle était vêtue comme à son habitude, de son costume de Capitaine, avec une caisse sous le bras. Ce n'était pas se couvrir, mais bien parce qu'elle offrait aussi souvent que possible ce genre de cadeaux à sa mère, en particulier. La bonne lui ouvrit, ne sut pas quoi faire...

- Laissez-moi entrer, Nana. J'en assumerai l'entière responsabilité...



La femme hésita... Avant de s'effacer. Sofia décida d'occulter autant que possible le regard lourd de sous entendu de la nounou, et alla directement vers le salon. Elle s'arrêta derrière la porte, pour écouter son frère Jean parler de son entreprise, de sa réussite, et Sofia eut une bouffée de fierté pour lui. Elle entra après avoir brièvement toqué, et le silence se fit. Au bout d'une interminable minute, Wendy lança un simple "Bonjour..." qui se solda par un "SORS DE CHEZ MOI" hurlé par son père, devenu rouge. Elle hocha simplement la tête, lèvres pincées.

- Je vous ai ramené quelques petites choses, Mère. Je les pose...
- Ne fais plus jamais livrer quoi que ce soit ici ! Tu n'imagines pas les répercussions que cela à sur la réputation de mon épouse !



Exaspérée par cette conversation qu'ils avaient indirectement eu des centaines de fois, Sofia leva les bras et s'en alla. Jamais elle ne lui rétorquerait que sans elle, il n'aurait pas obtenu la place, le prestige ni le rang qu'il avait aujourd'hui. Ce serait mettre sa mère dans l'embarras, effectivement. Alors Sofia de Belmonte sortit avec fracas de la maison des Darling.

* * *


Londres, en hiver, était sublime. Sofia marchait dans les rues afin de se calmer, et de s'imprégner de l'ambiance du moment. Bon sang, on n'a même pas fêté Noël cette année... se dit-elle face aux vitrines encore décorées. Pourtant, elle n'avait pas l'esprit à la fête. Elle était ici pour affaires ! Elle rejoignit rapidement Selim à l'endroit convenu, espérant qu'il ne l'avait pas attendue trop longtemps.

- Alors ? Avez-vous entendu des petites choses qui pourraient nous aider dans notre enquête ?



Dernière édition par Sofia De Belmonte le Lun 17 Mar - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Selim Elardar

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Lun 3 Mar - 13:02
Décidément, Selim Elardar ne savait pas récolter des informations discrètement. Autant était-il capable de se cacher efficacement, autant s'approcher de policier pour demander des renseignement n'était pas à sa portée. À peine s'était-il approché des policier et leur avait demandé d'une voix aimable  " Bien le bonjour, belle journée, n'est-ce pas ? J'aurais quelques questions à vous poser... " Que l'un des policier s'était exclamé " Je le reconnais ! C'est Selim Elardar, attrapez-le !!! ".

Et voilà, encore une fois Selim fuyait avec cinq policiers à ses trousses. Jusque là, il avait eu de la chance, aucun policier ne l'avait touché, mais le bruit des armes à feu retentissaient et les balles sifflaient aux oreilles de Selim. Durant sa course, voyant en une petite ruelle sa seule chance de salut, l'assassin si engouffra, tout en refermant l'entrée à l'aide de gravier qui flânait par là. Depuis la paroi de gravier, Selim entendit un policier donner des ordres :

" John, tu restes devant cette entrée, il pourrait tenter de sortir par là. Nous, on va le chercher depuis l'autre côté. Cette fois, il n'échappera pas aux forces de l'ordre ! "

Suite à cette dernière phrase, Selim ne put que penser : "C'est ce qu'ils disaient tous." Puis, après avoir entendu le bruit des policiers qui s'en allaient, il plaqua ses mains sur le mur de gravier. Il se concentra puis fit éjecter le gravier vers l'avant comme s'il avait subi une explosion, ce qui tua le policier qui était resté en face. En sortant de la ruelle, Selim présenta au policier à présent immobile ses plus plates excuses. Puis il se dirigea vers le lieu de rendez-vous, voyant qu'il était bientôt temps qu'il y soit. Il n'eut pas besoin d'attendre très longtemps, Sofia arrivait déjà.

" Alors ? Avez-vous entendu des petites choses qui pourraient nous aider dans notre enquête ? "


Gêné, Selim déclara :

" Non, désolé. J'ai essayé, mais on m'a repéré. Je ne suis pas très doué lorsqu'il s'agit d'interroger les gens. Et vous, avez-vous appris des choses intéressantes ? "


Dernière édition par Selim Elardar le Mar 18 Mar - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Conteur d'histoires
Narrateur

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Lun 10 Mar - 0:10
Citation :
Même si je fais intervenir le PNJ, le RP demeure ouvert et une tierce personne peut participer.



— Capitaine ! Capitaine !

L'homme qui courait vers le duo en criant ainsi n'était pas un inconnu. Ce n'était autre que Viktor, le voleur repenti de France. L'homme avait rejoint l'équipage du Compass et avait fait du capitaine de Belmonte son nouveau modèle. Le voleur était devenu un mousse des plus fidèles.

S'arrêtant net devant le duo, Viktor se pencha le temps de reprendre sa respiration.

— J'ai trouvé quelque chose. Des avis... partout. Rédigés en... anglais. Je comprends à peu près mais... Tenez, y en a un là !

Du doigt, Viktor montra une affiche à quelques pas d'eux, collée sur le mur d'une boutique. Dans un cadre stylisé du plus bel effet, voici ce qui était rédigé.

Citation :
Peuple d'Angleterre,

En ce jour, la Reine Adélaïde Taylor, digne souveraine de la Couronne d'Angleterre, demande ton appui. Les temps sont troublés par d'odieux meurtres qui saignent le cœur de la Reine. La peur s'infiltre dans toutes les maisons et ceci est la cause des rebelles. Ces hommes qui ne veulent pas croire en leur Reine ont décidé de s'en prendre à des innocents.

Peuple, entends le cri de ta Reine ! Celle-ci te demande de l'aider à vaincre l'oppresseur. A vaincre le serpent qui se cache dans les rues de l'Angleterre. Ce serpent a un nom : Carren Taylor. Toute information la concernant doit être donnée aux forces de l'ordre. Nulle acte de violence ne doit être menée contre elle.

La seule justice valable est celle de la Reine Adélaïde et de personne d'autre.

Peuple d'Angleterre, sauve ta Reine et son pays du mal.


Codage par Narja pour Never Utopia


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sofia de Belmonte

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Lun 17 Mar - 22:34
Selim arriva en courant. Et zut... Ils n'avaient pas forcément parlé du véritable "statut" du jeune homme durant le voyage, mais Sofia avait plus ou moins deviné qu'il était recherché. Par respect, elle n'avait pas fait la moindre recherche : ça aurait été dommage qu'elle soit tentée de le livrer, n'est-ce pas ?

Alors qu'elle s'apprêter à répondre que pour le moment, elle n'avait encore rien trouvé, voilà que Viktor arriva en courant. Bien qu'il se soit montré exemplaire sur le Compass, elle continuait à se méfier de lui. On ne pouvait pas changer aussi vite, même s'il semblait s'être... "entiché" d'elle, ce qui la mettait profondément mal à l'aise. Elle le laissa reprendre son souffle, et tira un béret de sa poche, passa une main dans les cheveux de Selim, de la nuque vers l'avant, lui colla le chapeau sur la tête. Ses cheveux ramenés ainsi lui cachaient un oeil, et surtout sa balafre. Des flics arrivaient, sans doute à sa recherche, et elle les lui désigna d'un coup d'oeil soutenu. Avec un peu de chance, ça suffirait pour qu'ils regardent ailleurs.

En attendant, les informations de Viktor poussèrent Sofia à se diriger vers la-dite affiche. Bravo, tu as du passer à côté d'une dizaine de ces affiches, sans chercher à en lire le contenu. Le texte lui tira une grimace.

- Voilà pourquoi je déteste l'Angleterre...



C'était en partie vrai. Wendy ne s'était intéressée qu'au minimum nécessaire à la politique. La guerre que se livraient ces deux femmes dépassait l'entendement, et si elle devait choisir un camp... Sofia soupira : le problème était qu'elle ne pouvait pas choisir. Adélaïde avait la légitimité, puisque la loi interdisait à une femme seule de gouverner, surtout en l'absence d'un héritier qui devait grandir... Pourtant, elle était bien mal placée pour dire que Carren n'aurait pas été à sa place sur le trône : elle n'avait pas le carrure, elle non plus, pour être Capitaine, paraissait-il.

- Je pense que sa Majesté mélange sa vendetta personnelle à cette histoire de meurtres...



Que faire ? L'approche logique de Sofia était d'aller trouver les forces de l'ordre et de proposer de coopérer. Problème : Selim était sans doute recherché, et il n'était pas sûr qu'aider à résoudre ces histoires de meurtres l'aiderait à résoudre sa propre enquête. Et puis elle ne choisirait peut-être pas le bon camp.

Sofia grogna une fois de plus un "je hais l'Angleterre..." entre ses dents avant d'observer les deux hommes :

- Je ne pense pas que nous puissions nous séparer. Notre accent étranger pourrait nous faire repérer.



Sofia ne s'était même pas rendue compte qu'elle avait repris son accent british.

- Reste à savoir ce que nous allons rechercher - ou plutôt qui : je serai d'avis que nous recherchions ces présumés meurtriers en premiers. Viktor, ta connaissance du monde criminel nous sera certainement utile. Selim, tu nous suis ?



Il faudrait qu'elle retourne au Compass se changer. Si le nom de De Belmonte pouvait en faire frissonner plus d'un et se révéler utile, elle ne cherchait pas forcément à être identifiée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Selim Elardar

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Mer 19 Mar - 19:14
Alors que Selim attendait la réponse de Sofia, Viktor, qui avait atteint l'Angleterre à leurs côtés, arriva en courant tout en appelant le capitaine. Ce dernier lui laissa le temps de reprendre son souffle tandis que Selim apercevait des policiers au loin. Par conséquent, il s'apprêta à mettre sa capuche, mais Sofia, plus rapide, sortit un béret et, tout en ramenant les cheveux de l'assassin vers l'avant camouflant ainsi une cicatrice qui aurait pu le trahir, le lui posa sur la tête. Discrètement, il lui indiqua les criminels précédemment aperçus. Heureusement que le capitaine avait été plus rapide, car si l'assassin avait mis sa capuche (habitude dont il n'arriverait probablement jamais à se défaire), il aurait probablement été repéré, puis, s'il ne se serait pas défendu, enfermé, et enfin mis à mort. Une charmante perspective qui aurait de quoi réjouir bien des personnes. Mais bref, Viktor parla d'affiches et il montra un endroit non loin où se situait une copie bien encadrée placée sur un mur. Le texte inscrit était certes intéressant, mais l'Ankou venait d'apercevoir une priorité : cacher à ses camarades une affiche mettant sa tête à prix (non négligeable) qui se trouvait tout proche de l'avis dont Viktor parlait. Si Selim devait cacher à ses camarades les avis de recherche qui le concernait, c'était parce que ces derniers n'avaient pas l'air de l'avoir reconnu, et l'assassin ne tenait pas à s'attirer leur ire et leur dégoût. Il avait subit ça bien trop de fois.

C'est pour ça qu'il se plaça devant son affiche de manière à la cacher aux yeux de ses camarades tout en pouvant lire l'avis désigné par Viktor. Encore une fois, on parlait de l'opposition entre Adélaïde et Carren. Ce n'était pas nouveau et ce genre de problème avait déjà fourni à l'assassin quelques contrats à exécuter. Après que le capitaine ait lu l'affiche, il déclara, grimaçant :

" Voilà pourquoi je déteste l'Angleterre... "

Puis il ajouta :

" Je pense que sa Majesté mélange sa vendetta personnelle à cette histoire de meurtres... "

Selim déclara alors, pensif :

" Pas forcément. Il est possible qu'une partie de ces meurtres aient été commis sous l'ordre d'un des camps. Mais je ne vois pas l'intérêt qu'ils auraient à s'en prendre à des personnes qui n'ont rien avoir, selon l'affiche, au conflit. "

Évidement, il avait quelques idées à ce sujet, mais il n'avait pas besoin d'exposer des théories sans preuve à ses camarades. Puis il attendit car le capitaine semblait réfléchir à un plan. Ce dernier déclara tout en prenant un accent anglais :

" Je ne pense pas que nous puissions nous séparer. Notre accent étranger pourrait nous faire repérer. "

Puis il poursuivit :

" Reste à savoir ce que nous allons rechercher - ou plutôt qui : je serai d'avis que nous recherchions ces présumés meurtriers en premiers. Viktor, ta connaissance du monde criminel nous sera certainement utile. Selim, tu nous suis ? "

Après que Sofia ait fini de parler, Selim eut soudain l'idée d'un plan qui pourrait marcher, mais il y avait un problème. S'il proposait ce dernier, ses compagnons allaient devoir connaître son identité. Par conséquent, était-il sage de leur exposer son plan ? Non... il préférait attendre de voir si les autres avaient une meilleur idée. En attendant, Selim se contenta de répondre à la question que l'on lui avait posé :

" Oui. "
Revenir en haut Aller en bas
Conteur d'histoires
Narrateur

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Mer 19 Mar - 21:27


Alors que le capitaine désirait s'infiltrer au sein du monde criminel, c'était le crime qui venait à lui.

Un cri déchira l'air alertant les sens de tous les habitants se trouvant aux alentours. Criant à gorge déployée, une femme apparut dans la rue. Son maquillage outrancier, sa robe au profond décolleté, clamaient à tous qu'elle faisait parti de ces femmes qui travaillent. Telle une bête traquée, elle cherchait du regard un appui, quelqu'un. Et elle finit par se jeter vers le trio, manquant de trébucher en route.

— Mar... Margareth... C'est horrible. Elle est... Elle a besoin d'aide.

La jeune femme avait fini par agripper la main de Viktor qui voulut s'accrocher à son capitaine, mais hélas, l'ancien voleur était déjà entrainé vers une rue adjacente. Nul doute que le reste du groupe le suivit.

Ils ne pouvaient pas rater le corps. Allongé sous un porche, il était étendu sur le pas de la porte. Les yeux vitreux, grand ouverts, la rigidité du corps, tout démontrait que la dénommée Margaret n'était plus de ce monde.

— Je l'ai trouvé comme ça, précisa sa compagne, toujours accrochée à Viktor. Elle avait l'habitude de... travailler ici, je venais la rejoindre pour partager nos repas. Vous... Vous pensez pouvoir la sauver ?

Pauvre folle voulant s'accrocher à un espoir idiot.

Si un des membres du groupe se penchait pour observer le cadavre il pouvait remarquer un curieux détail.


Codage par Narja pour Never Utopia


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sofia de Belmonte

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Mar 25 Mar - 10:15
Sofia montait déjà un plan dans son esprit : elle et Selim seraient sans doute trop facilement reconnaissables, et il leur fallait donc un déguisement adéquat. Elle avait bien un coffre dans sa cabine, pour ce genre de mission sous couverture. Y aller, se changer, et...

... Attendre que le crime ne vienne trop tôt à elle. Sofia tendit la main vers Viktor pour le rattraper, et arrêter la femme en même temps, mais celle-ci fut trop rapide.

- Suis-les !


Elle laissa Selim passer devant elle, à la poursuite de Viktor et de la femme, tandis qu'elle prit quelques secondes pour observer les passants, dans l'espoir de croiser le regard d'un suspect potentiel. Si elle avait suivi le groupe tout de suite, et entendu ce que la jeune femme avait à dire, elle aurait su que c'était parfaitement inutile...

Quant elle arriva dans la ruelle sordide, il n'y avait aucun doute à avoir sur ce qu'elle risquait de trouver. Elle s'approcha et posa une main sur l'épaule de Viktor :

- Éloigne-la d'ici... Et essaye de l'interroger sur la clientèle et les fréquentations de son amie. Et tiens.


Avec un regret à peine dissimulé, Sofia retira son manteau pour le poser sur les épaules de la jeune femme. "Il y a quelques pièces pour un repas chaud dans la poche de droite.", glissa-t-elle à l'oreille de Viktor.

Elle espérait quand même récupérer son manteau... Simplement vêtue, comme à son habitude, d'une chemise - et d'une sous chemise parce que, même en étant habituée à des températures assez froide, elle était plutôt frileuse... - Sofia dut réprimer un frisson et se frotta les bras en approchant de Selim. Pauvre femme... Triste constat face à ce corps sans vie, et pour lequel plus personne ne pourrait rien.

- Elle a l'air d'être morte de peur...


Le fait que la victime soit une femme rendait Sofia malade. Celui qui avait fait ça le paierait très cher.

- Tu en penses quoi ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Selim Elardar

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Sam 29 Mar - 9:57
Selim attendait la suite des opérations lorsque soudain, un cri retenti et une femme dont la profession ne faisait aucun doute déboula. Elle semblait chercher désespérément quelqu'un, puis, après avoir remarquer le petit groupe, elle se dirigea à grand pas vers ce dernier. Elle semblait sous état de choc. Elle agrippa Viktor et déclara :

— Mar... Margareth... C'est horrible. Elle est... Elle a besoin d'aide.

Puis le pauvre binoclard fut entraîner malgré lui dans la rue adjacente, et ce malgré le fait qu'il ait essayé de s'accrocher à la capitaine. Que faire ? L'Ankou jeta un bref regard au capitaine qui lui ordonna de les suivre. Ce que l'assassin fit, rattrapant l'ex-voleur et la catin. Il arriva donc à ce qu'on pouvait appeler les lieux du crime. En effet, au sol, gisait sous un porche le corps d'une femme étendue, les yeux grands ouverts. Le corps était rigide et tout semblait prouver que la pauvre était morte. La catin qui avait amené le groupe en ces lieux obscurs déclara, toujours accrochée à Viktor :

— Je l'ai trouvé comme ça . Elle avait l'habitude de... travailler ici, je venais la rejoindre pour partager nos repas. Vous... Vous pensez pouvoir la sauver ?

Pendant que Selim regardait le cadavre de plus près, s'abstenant de déclarer que s'était fort probablement impossible, le capitaine arriva. Après avoir prêter son manteau et donner des ordres à Viktor, elle s'approcha de Selim.

- Elle a l'air d'être morte de peur...

Puis elle ajouta :

- Tu en penses quoi ?

Selim examina encore une fois le corps rigide, puis déclara :

" Je ne vois pas de plaie. Par conséquent j'en déduis qu'elle n'est pas morte par arme. Donc je vois deux possibilités : soit, comme vous le pensez, elle est morte de peur ou soit elle a été empoisonnée. "

Il ajouta :

" Hélas, si c'est le poison qui a eu raison de sa vie, je crains ne pas pouvoir me montrer très utile. Je ne m'y connais que trop peu en empoisonnement. Mais il reste malgré tout probable que certains poisons puisse provoquer les mêmes effets."

Selim se tut un bref instant, pensif, avant de reprendre, en regardant la capitaine :

" Si c'est la peur qui a eu raison de sa vie, je me demande qu'est-ce qui aurait pu l'effrayer à ce point. Par contre, si elle a été empoisonnée, je me demande qui aurait bien pu faire ça et quel est son motif. Avez-vous une supposition ? "

Bon... Selim savait qu'une personne pouvait avoir très peur, mais jamais il n'avait vu quelqu'un en mourir. Certes, lorsqu'il devait tuer une victime qui le connaissait, elle avait toujours l'air effrayée au moment de mourir, mais dans ces cas là, les victimes portaient une ou plusieurs plaie, ce qui n'était apparemment pas le cas sur le cadavre actuellement présent. Étrange... Selim regarda à nouveau le cadavre, puis il remarqua un détail troublant sur les lèvres de la victime... Il le montra à la capitaine :

" Avez-vous remarqué ceci ? Pour ma part, désormais, j'opterais plutôt pour l'empoisonnement... "
Revenir en haut Aller en bas
Conteur d'histoires
Narrateur

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Dim 30 Mar - 20:48




Peu de temps après que Selim ait donné son avis, Viktor revint. On le sentait tendu, hésitant, et son regard fuyait celui de Sofia. Comme un enfant craignant une punition.

— La... La dame (il ne pouvait décemment pas utiliser le terme de prostituée) m'a confié quelques informations sur son amie.

Viktor jeta un regard aux alentours avant de révéler ce qu'il avait appris.

— Son amie Margareth était une membre des rebelles. Je ne sais pas encore exactement ce qu'elle y faisait. Mais elle pense que son amie a été victime d'un meurtrier qui... sévit ici depuis quelques jours. Il s'attaque aux rebelles et aurait été payé par la reine.

Concluant ses révélations sur ces derniers mots, Viktor se tourna vers le capitaine de Belmonte. Baissant la tête, il lâcha rapidement quelques mots.

— Je... Je pense pouvoir en apprendre plus. Elle... Je lui ai proposé de l'inviter à dîner. Elle m'attend et... enfin... j'ai votre autorisation capitaine ?

On pouvait voir le visage de Viktor rougir. Il était probable que l'homme avait été victime des charmes de la prostituée. Celle-ci s'était peut-être collée à lui en voulant chercher du réconfort et l'homme n'avait pu que succomber.


Codage par Narja pour Never Utopia


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sofia de Belmonte

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Jeu 17 Avr - 16:13


Il y avait plusieurs possibilités pour qu'une femme soit tuée, surtout si elle vendait ses charmes. Sofia soupira pour chasser la haine qui la submergeait : les hommes se croyaient vraiment tout permis vis à vis des femmes, et ça la répugnait au plus haut point. Pourtant, elle serra les dents et se redressa, prête à exposer son point de vue à Selim. Viktor les interrompit. Les informations avaient leur importance, et le capitaine hocha pensivement la tête. La suite des événements lui paraissait logique : elle allait rejoindre cette rébellion, infiltrer leurs rangs, et servir d'appât pour attirer cet assassin... Et le faire parler. Simple, rapide (espérons-le) et efficace. Sofia refusait de douter d'elle. Puis elle vengerait cette pauvre femme, et empêcherait d'autres de tomber ainsi.

En attendant, Sofia s'amusa intérieurement de la réaction de Viktor, sans rien laisser paraître sur son visage.

- Il me semble que tu as ta permission ce soir, tu n'as pas besoin de mon autorisation pour faire ce que tu veux de ton temps libre. Je veux cependant savoir comment rejoindre la rébellion, et quels étaient les contacts de Margareth - et ce qu'elle faisait pour eux.


Le capitaine se mordit la langue. Tais-toi, Sof'...

- Autre chose, Viktor : ce n'est pas parce que cette jeune femme est une catin que tu dois mal la traiter : elle est femme avant tout, et mérite attentions et respect. Elle ne s'appelle pas "la dame" : demande lui son prénom, elle ne va pas te manger...


Sofia inspira en levant les yeux. Elle n'avait pas pu s'en empêcher, hein ? Elle posa cependant une main amicale sur l'épaule de Viktor, murmura un "Bonne soirée" avant de le doubler et de s'éloigner de quelques pas. Elle attendit que Selim la rejoigne pour le regarder en coin avec un demi sourire :

- Retournons au Compass : là-bas au moins, je suis sûre qu'il n'y aura pas d'oreilles qui trainent.



* * *


Sofia se dirigea directement vers son bureau, situé à l'arrière du pont de son vaisseau. Une pièce assez grande, qui transpirait le luxe. C'est là qu'elle recevait, en général, ses fournisseurs et ses clients... Une partie était aménagée pour servir de cabine, et Sofia ouvrit un placard, enleva une caisse en bois et ouvrit une trappe pour en sortir un nouveau coffre. Le sceau qu'elle portait autour du cou servait de clef. A l'intérieur, des vêtements, et des perruques, le tout soigneusement emballé. Tout en cherchant quelque chose de précis, visiblement, elle parla à Selim :

- Je me dis que ça pourrait être sympa d'infiltrer la rébellion pour enquêter sur ces meurtres.



Sofia finit par sortir une perruque sombre aux cheveux bouclés. Quelque chose d'indéniablement féminin. Son nez se fronça.

- Avec mon physique, je peux facilement me faire passer pour une femme. Je vais tenter de me faire embaucher par la résistance. Tu veux continuer à enquêter avec moi ? Reste à savoir si tu me suis ou si tu veux, au contraire, te faire engager par la Reine...



André se ferait passer pour elle pendant quelque temps : son capitaine en second faisait sensiblement la même taille, et la même carrure. Et puis, ce ne serait pas la première fois qu'elles joueraient à ce jeu là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Selim Elardar

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Ven 2 Mai - 17:35
Dans une ruelle sombre et froide, qui avait servie de scène de crime, deux personnes se dressaient, examinant le cadavre qui gisait sous un porche. Ils essayaient d'élucider un mystère, sans être ni policier, ni détective. En effet, ils étaient respectivement assassin et chasseur de prime, et voilà que le Destin les avait poussé vers ce crime. Allaient-ils réussir à découvrir la vérité ? Pour l'instant, ils n'en étaient qu'aux suppositions. Selim Elardar avait pour sa part exposé son opinion et attendait à présent l'avis de Sofia. Ce dernier fut interrompu par un troisième protagoniste, nommé Viktor. Ce dernier, qui venait d'arriver, semblait hésitant, presque honteux. Il déclara :

— La... La dame m'a confié quelques informations sur son amie.

Il poursuivit, après avoir jeté un regards aux alentours :

— Son amie Margareth était une membre des rebelles. Je ne sais pas encore exactement ce qu'elle y faisait. Mais elle pense que son amie a été victime d'un meurtrier qui... sévit ici depuis quelques jours. Il s'attaque aux rebelles et aurait été payé par la reine.

Ces informations étaient d'une importance capitale. En effet, le groupe connaissait le motif du meurtre, l'identité de la victime et du coupable. Pendant que Viktor fit une demande au capitaine, Selim réfléchit... Qu'allait-il faire, à présent ? Poursuivre le meurtrier et le châtier afin de répandre la justice ? Ce serait assez hypocrite de sa part... En effet, l'Ankou avait déjà bien du sang sur les mains et aurait mérité la mort à bien des reprises, mais là n'était pas la question. Sortant de ses réflexions, l'assassin remarqua que le capitaine de Belmonte s'était éloigné et semblait l'attendre. Par conséquent, Selim s'empressa de le rejoindre, laissant là le cadavre et Viktor.

Emergeant de la triste ruelle, ils se dirigèrent vers le Flyin Compass. Là, ils traversèrent le pont du vaisseau pour entrer dans le luxueux bureau du capitaine. Ici, remarquant que le capitaine avait une chose à faire, Selim attendit. Il regarda Sofia ouvrir son placard, déplacer une caisse et ouvrir une trappe cachée. Ce dernier en sorti un coffre et l'ouvrit à l'aide de l'objet qu'il portait autour du cou. En ce coffre si bien caché malgré le fait qu'il ne semblait contenir que des vêtements, Sofia semblait chercher quelque chose. Tout en ce faisant, il s'adressa à Selim :

- Je me dis que ça pourrait être sympa d'infiltrer la rébellion pour enquêter sur ces meurtres.

Sur ce point, malgré les nombreux dangers qu'une telle initiative comportait, Selim était d'accord. En effet, cette affaire avait attisé sa curiosité. Il répondit :

" Je suis d'accord avec vous. Cette affaire m'intéresse et m'intrigue... "

Le silence retomba un bref instant, puis Sofia arrêta ses recherches pour sortir une perruque aux sombres cheveux bouclés. Il déclara :

- Avec mon physique, je peux facilement me faire passer pour une femme. Je vais tenter de me faire embaucher par la résistance. Tu veux continuer à enquêter avec moi ? Reste à savoir si tu me suis ou si tu veux, au contraire, te faire engager par la Reine...

Selim n'avait aucun doute à ce sujet, il avait commencé l'enquête avec le capitaine, donc il finirait l'enquête avec le capitaine.

" Je pense que je vais vous accompagner, si cela ne vous dérange pas... "

S'ils devaient enquêter ensemble, le capitaine devait quand même connaître le métier de l'Ankou, surtout s'il pouvait être utile... Il précisa donc :

" Néanmoins, il faut que vous sachiez que je suis un assassin. Mais si les rebelles ont autant peu de scrupule que la reine, ils n'auraient aucun problème à engager quelqu'un comme moi... "

Selim espérait que malgré son métier, le capitaine accepterait toujours sa compagnie...
Revenir en haut Aller en bas
Conteur d'histoires
Narrateur

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Mar 6 Mai - 11:42



Le soir tomba quand le duo se dirigea vers le bar. Celui-ci se trouvait dans les quartiers populaires et était empli d'ouvriers venant se reposer après une rude journée. Aidés des informations qu'avait obtenu Viktor auprès de l'amie de Margareth, ils surent comment agir sans se tromper. Quand ils commandèrent un White Snow au tenancier, celui-ci leur ouvrit une porte. Descendant l'escalier ils débouchèrent dans une salle basse de plafond où se tenaient une clientèle différente de celle du rez-de-chaussée.

Une clientèle hétéroclite. On y trouvait des gars au physique de grands criminels, des femmes bien habillées et des individus aux allures de vagabond. Tout ceci constituait une partie des rebelles anglais.

« Les gars, annonça le tenancier. V'là deux personnes qui veulent rejoindre la révolte. J'vous les laisse. »

Sur ce il repartit, fermant la porte derrière lui. Une silhouette se leva. Sa chevelure blanche brillait sous la lueur des quelques lampes. Son port altier était la preuve qu'elle faisait parti d'un monde différent, inaccessible. Elle s'approcha du duo et le salua d'un mouvement de tête.

« Nous n'avons jamais trop peu de partisans. Bienvenue, dame et messire. Avant toute chose pourriez-vous m'expliquer votre venue en ces lieux ? Et surtout comment vous avez trouvé ce refuge ? »

La femme les ramena à sa table. Si le duo était observateur il avait pu remarquer que, devant chaque personne devant laquelle la femme passait, ceux-ci s'inclinaient ou baissaient le regard par humilité et respect. Cette femme n'était pas qu'une résistante. Elle était l'ancienne reine, Carren Taylor.


Codage par Narja pour Never Utopia


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sofia de Belmonte

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Dim 11 Mai - 22:10

Sofia soutint le regard de Selim, avant de croiser les bras sur son genou plié :

- Je me doutais que tu trempais dans ce genre d'affaires. Et jusqu'à présent, tu n'as visiblement pas cherché à nuire à mon équipage ou à moi. Tant que ça reste comme ça et que tu n'as rien à voir avec les événements sur lesquels on enquête... Sache que je ne suis pas un simple marchand, et que je n'ai pas hésité à tuer tous ceux que je n'ai pas livrés à la justice.


Un message subtil pour lui faire comprendre qu'il n'était pas à l'abri de sa lame en cas de retournement de situation ! La suite du plan était fort simple : se préparer en attendant Viktor et ses informations, et sortir discrètement, à la faveur de la nuit, pour rejoindre l'endroit qui leur serait indiqué.

Sofia se coiffa donc d'une courte perruque brune et bouclée, et de vêtements féminins - robe longue sombre, jupons, et simples ballerines noires. Elle regarda son reflet dans le miroir, et eu une légère moue : si elle avait laissé ses cheveux détachés, on aurait pratiquement pu reconnaître Wendy. Elle ajouta un peu de charbon pour se salir légèrement le visage. Viktor était entré à ce moment-là, faisant son rapport à André déguisé en Sofia - bien qu'il soit un peu plus petit, au moins, André était toujours aussi crédible et la différence demandait un certain coup d'oeil. Viktor était, lui, surpris de voir une jeune femme dans la cabine avec le Capitain, faisant rire la jeune femme sous cape.

Puis, le soir tombé, Sofia - qui n'utiliserait pas de nom d'emprunt - et Selim quittèrent le Flyin Compass pour aller au bar indiqué par Viktor. Et, de fil en aiguille, se retrouvèrent dans une salle basse. Sofia fut surprise de voir réuni tant de gens de différentes extractions se côtoyer. Et puis, Elle se leva. Sofia la reconnut immédiatement : si les Darling n'étaient pas une famille suffisamment noble pour avoir côtoyé la Cour, on ne pouvait ignorer le visage de sa Reine. Une décharge électrique lui picota la colonne vertébrale tandis que Carren Taylor l'approchait.

Sofia avait quitté l’Angleterre avant les troubles du pouvoir, et n'avait jamais aimé y remettre un pied depuis. Et si Adélaïde Taylor et son époux avaient pris le trône légitimement - car une femme ne peut gouverner seule, selon la loi - elle savait que ce n'était pas le sexe qui déterminait les capacités d'une personne à faire ou non quelque chose. N'en était-elle pas la preuve, d'une certaine manière ? Si Sofia doutait à qui allait sa loyauté, du côté britannique, elle le sut lorsqu'elle tomba, un genou à terre, devant elle et la main sur le coeur, la tête baissée. Evidemment, elle ne pensa pas au fait qu'un femme se devait de faire une courbette, pas ça...

- Votre Majesté...


Son murmure rauque la rappela à l'ordre : "utilise une voix plus féminine, Sof'..."

Elle releva la tête, n'en croyant pas ses yeux : elle avait imaginé l'ancienne reine exilée quelque part, et non, réellement, cachée en son propre pays. Sofia se releva pour la suivre jusqu'à sa table, afin d'y parler plus librement. Quelle confiance ! Ils auraient pu être des tueurs - bon, Selim et elle l'étaient, réellement... - et Carren les invitait malgré tout à sa table. Sofia s'assit, toujours un peu impressionnée, avant de jeter un coup d'oeil à Selim, comme pour s'assurer de pouvoir prendre la parole la première :

- Je vais être franche avec vous, Votre Majesté. Nous enquêtons sur une série d'attentats qui a touché la France, ces derniers temps, et une indice nous a menés ici. Et si nous ne sommes arrivés qu'aujourd'hui, nous avons entendu parler de meurtres perpétrés à Londres, et l'on se dit qu'il y a un lien entre ces deux événements.

Nous avons eu affaire au cadavre d'une prostituée, et c'est son amie qui nous a conduits jusqu'à vous. Enfin, vous, la Résistance que la Reine actuelle accuse de tout cela, bien entendu - pas "vous", la Reine, plus précisément...


Voilà qu'elle commençait à bafouiller... Sofia se pinça les lèvres, et se força au silence. Elle avait tant de questions ! Qui apposait du miel sur les lèvres de ses victimes ? Y'avait-il des espions de la Résistances dans les rangs de la Reine Rouge ? La Reine Blanche avait-elle d'autres éléments ? Mais elle n'était, là, qu'un sous-fifre, pas celle qui commandait. "Cantonne-toi dans ce rôle..." se répétait-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Selim Elardar

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Dim 25 Mai - 21:19
Selim allait mieux. En effet, le fait de ne plus cacher au capitaine son triste métier lui enlevait toute la pression que la dissimulation avait causée. De plus, ce fait ne semblait pas trop surprendre Sofia, et bien que ce dernier ait menacé l'assassin, il avait quand même précisé que tant qu'il ne causait pas de tort à son équipage, il n'aurait rien à craindre. Pendant que le capitaine se préparait, l'assassin fit de même, emportant les quelques affaires qu'il avait laissé sur le bateau. Il ne lui restait plus qu'à attendre que les nuages se dissipent sur cette étrange affaire.

* * *

Alors que le soleil se couchait et que le ciel se teintait de sang, le duo sortit du vaisseau afin de se diriger vers l'endroit indiqué par Viktor. Le capitaine s'était déguisé en femme. Selim ne pouvait par ailleurs qu'admirer l'habilité avec laquelle Sofia s'était déguisé... En effet, s'il n'avait pas su que le capitaine était un homme, en l'apercevant ainsi déguisé, il n'aurait jamais pu deviner sa masculinité. L'assassin n'avait, quant à lui, pas juger le déguisement nécessaire. De toute façon, lorsqu'il avait sa capuche, il attirait parfois l'attention, certes, mais on ne le reconnaissait pas. Bref, le petit groupe se dirigea donc vers le bar dans lequel il devait se rendre. En ces lieux, selon les instructions de Viktor, Sofia et Selim durent commander un White Snow au tenancier, et celui-ci les mena vers des escalier qui menaient à une salle remplie de personnes hétéroclites. Alors que le tenancier les laissait là, une femme gracieuse aux cheveux blancs se leva pour les accueillir. Selim avait d'abord remarqué que c'était une personne importante car il avait aperçu que les hommes s'écartaient pour la laisser passer et s'inclinaient en signe de respect, mais il ne l'avait pas encore reconnue. La femme prit la parole :

« Nous n'avons jamais trop peu de partisans. Bienvenue, dame et messire. Avant toute chose pourriez-vous m'expliquer votre venue en ces lieux ? Et surtout comment vous avez trouvé ce refuge ? »

Selim, remarquant que Sofia s'était incliné, s'empressa de faire de même. Il l'entendit dire d'une voix rauque :

- Votre Majesté...

Et alors l'assassin comprit que la femme qui se tenait devant lui n'était autre que la fameuse Carren Taylor, et à se moment précis, sa pensée fut : dans quel pétrin est-ce que je me suis encore fourré ?

Mais Selim ne pouvait pas se permettre de perdre du temps avec ce genre de pensée. En effet, l'ancienne reine les emmenait déjà à une table. Apparemment, Carren Taylor leur faisant assez confiance pour ne pas prendre de mesure de sécurité, mais l'Ankou redoutait un piège. Il savait qu'il fallait se méfier des apparences et se doutait que l'absence de sécurité n'était probablement qu'un subterfuge. Il s'assit aux côtés de son camarade, qui prit la parole en premier. Sofia expliqua donc donc à la noble dame la raison de leur présence ici. Il expliqua tout, et l'assassin acquiesçait. Alors que Sofia finissait ses explications, il commença à bafouiller. Alors l'assassin prit à son tour la parole.

" Je ne connais rien aux formules de politesses nécessaire pour s'adresser à une personne royale, par conséquent, j'espère que vous me pardonnerez si je néglige certain devoirs, mais pourriez-vous, si vous la connaissez, nous révéler l'identité du meurtrier qui pose du miel sur les lèvres de ses victimes ? "

Peut-être l'assassin avait-il commis une impolitesse incroyable en posant ainsi une question à une personne de sang royal, mais ça, il ne pouvait pas en être certain...
Revenir en haut Aller en bas
Conteur d'histoires
Narrateur

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Mar 27 Mai - 23:57
Ce fut un sourire presque maternel qui fleurit sur le visage de Carren quand Sofia s'adressa à elle. Elle l'écouta, ainsi que son compagnon, sans jamais les interrompre. Seul le froncement de ses sourcils montrait qu'elle réfléchissait et que les nouvelles apportées ne lui plaisaient guère.

— Je ne pensais pas que la France puisse subir une situation aussi funeste que la nôtre. Je ne puis affirmer qu'il y ait un lien, mais je ne puis affirmer le contraire non plus. En tout cas tout ceci est bien étrange.

Le visage de la reine s'assombrit davantage. Elle croisa ses mains sur ses genoux et avait le regard lointain, perdu dans ses pensées. Cela ne dura qu'un bref instant avant qu'elle ne se reprenne.

— Je suis désolée pour cette femme et sachez, je le jure sur mon honneur, que la résistance n'est nullement responsable de tout cela. Ce tueur saigne l'Angleterre toute entière. Les victimes se comptent aussi bien dans nos partisans que dans ceux de ma sœur.

Le ton adopté était froid, dénué de compassion. C'était une reine blessée qui leur parlait.

— Monsieur, continua-t-elle à l'adresse de Selim. En ces temps troublés je ne vais pas vous embêter avec les codes de l'étiquette. Sachez que j'aimerais bien savoir qui est ce tueur. Malheureusement nous n'avons encore aucun...

La porte de la salle s'ouvrit violemment. Carren et tous ses hommes se levèrent d'un bond. Un homme venait d'entrer; du sang maculait la moitié de son visage et son pardessus noir.

— Majesté. Le tueur a mené une nouvelle attaque. J'ai... besoin d'hommes.

Carren allait répliquer quand un des résistants proposa que les nouveaux venus fassent leurs preuves en allant seconder leur ami. La reine accepta la proposition.

— Je me doutes que vous devez être fourbus mais accepteriez-vous d'aider notre ami ? Vous verrez peut-être un indice qui nous aidera.

L'homme qui avait surgi si soudainement sortit un mouchoir de sa poche pour s'essuyer le visage, puis se présenta à Selim et Sofia.

— Mon nom de code est Ouvrier. Ravi de vous rencontrer.

Il tendit une main gantée de noir. Son pardessus était orné d'une broche dorée représentant une abeille.


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sofia de Belmonte

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Mar 3 Juin - 20:38

Sofia se doutait bien que la Résistance n'y était pour rien. D'un point de vue objectif, tuer des gens du peuple n'attirerait pas la sympathie à la reine déchue. Et la haine que la reine actuelle vouait à son aînée n'était un secret pour personne. Pourtant, Sofia savait combien il était facile d'endoctriner une foule, et de la persuader que certaines absurdités étaient réelles...

Et puis, Carren venait de leur révéler un détail d'une importance capitale : la prostituée n'était pas la première victime, mais la dernière d'une longue série, pour le moment. Sofia s'apprêtait à demander combien de victimes étaient à déplorer, et depuis quand il y en avait, mais fut coupée dans son élan par l'arrivée d'un homme maculé de sang. C'était mauvais signe... Mais fort heureusement, il ne semblait pas blessé. Suivant le mouvement, Sofia se leva d'un bond à son tour et l'observa.

Il y avait des détails étranges, chez cet homme. D'où venait le sang ? Pourquoi n'avait-il pas rassuré ses compagnons qu'il n'était pas blessé ? Pourquoi avait-il besoin de renforts, s'il y avait une victime ? La jeune femme hocha la tête quand Carren leur demanda s'ils étaient d'accord de se joindre à lui. Si Sofia n'avait pas été subjuguée par un détail, sans doute aurait-elle rassuré la Reine sur son soulagement, au contraire, de se mettre au travail au plus vite. Au lieu de cela, son regard avait capté la broche sur le manteau de l'homme. Nota son nom de code. Sofia ne quitta pas son regard, et lui serra la main d'une poigne franche. Elle ne pensait pas que ces détails étaient une coïncidence : sa première impression était qu'elle avait un traitre, sinon le tueur en face d'elle.

- Si je dois me choisir un nom de code, ce sera Plume. Enchantée. Je vous suis.



Mais Sofia avait toujours préféré vérifier les faits, au lieu de se baser uniquement sur une première impression. Dans un geste né de l'habitude, Sofia voulut revisser son chapeau sur sa tête, en lisser le bord puis la plume... Mais transforma son geste au dernier moment pour passer une main sur ses cheveux et resserrer le catogan de sa perruque.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Selim Elardar

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Sam 14 Juin - 16:07
La reine ne s'était fort heureusement pas offusqué des manières de l'assassin. Après tout, qui sait ce que Selim aurait pu subir si ce manque de respect dû à son manque de connaissance avait offusqué la chef des rebelles... Le manque de politesse n'avait donc pas posé problème, mais les nouvelles que Sofia avait apportées à la reine semblait la préoccuper. Malheureusement, la celle-ci ne connaissait pas l'identité du meurtrier qui s'attaquait apparemment aux deux camps. Alors qu'elle expliquait ceci, un homme de sang recouvert et de noir vêtu entra dans la salle avec fracas. Immédiatement, la reine, ses hommes, Sofia et Selim se levèrent d'un bond. L'homme ensanglanté se dirigea précipitamment vers Carren, et lui déclara ceci :

— Majesté. Le tueur a mené une nouvelle attaque. J'ai... besoin d'hommes.

Et alors que Carren allait répondre, une personne dans l'assistance proposa que Sofia et Selim fasse leurs preuves en allant aider l'homme. Cette proposition n'échappa pas à la reine qui l'accepta, et se retourna vers le duo pour leur proposer ceci :

— Je me doutes que vous devez être fourbus mais accepteriez-vous d'aider notre ami ? Vous verrez peut-être un indice qui nous aidera.

Selim répondit, hochant la tête pour marquer son accord, non sans avoir au préalable jeté un bref et discret regard vers Sofia pour voir si ce dernier était du même avis que lui :

" Je n'y vois aucun inconvénient... "

Et par conséquent, le nouvel arrivant se présenta, tendant sa main gantée.

— Mon nom de code est Ouvrier. Ravi de vous rencontrer.

Selim serra la main tendue, remarquant au passage la présence d'une broche dorée représentant le noble animal jaune et noir qu'était l'abeille. Etrange... Le surnommé Ouvrier était-il donc chargé de s'occuper de l'assassin problématique ? Probablement... Après tout, Selim ne voyait pas d'autre explication. Peut-être aurait-il l'occasion de le questionner à ce sujet. Bref, ayant compris grâce aux paroles de Sofia que les surnoms étaient obligatoire, Selim déclara :

" Vous pouvez m'appeler l'Ankou... "

Certes, le surnom n'était pas très original, mais au moins, il avait le mérite d'être clair. Après tout, quel autre surnom correspondait mieux à un assassin maudit semant la mort partout où il passait ?
Revenir en haut Aller en bas
Conteur d'histoires
Narrateur

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Dim 15 Juin - 15:22
Ouvrier approuva d'un signe de tête et indiqua au duo de le suivre. Sorti du bar, le groupe obliqua dans des ruelles tortueuses rendues sombres par l'absence d'éclairage. On se dirigeait peu à peu vers les quartiers les plus pauvres où les ouvriers s'entassaient à plusieurs dans de minuscules demeures. Les ruelles étaient de véritables coupe-gorges. L'endroit idéal pour un meurtre.

— Vous semblez être de fervents partisans de la reine.

La voix d'Ouvrier trancha l'atmosphère sombre. De ses doigts gantés il toucha la broche qui luisait doucement.

— Vous avez bien du courage de venir m'aider. Il y au eu tant de morts ici.

Ils tournèrent à gauche pour déboucher dans une voie sans issue. Au sol se trouvait un cadavre, les yeux grands ouverts, la terreur peinte sur son visage. Ses lèvres étaient brillantes de miel. Ouvrier regarda le mort sans la moindre émotion.

— Lui il a couru. Longtemps. Il me suppliait de l'épargner. C'était drôle à voir. Mais il ne criait pas autant que cette femme.

De la pointe de sa botte, Ouvrier toucha le cadavre.

— Vous savez pourquoi je vous dis ça ? Parce que j'ai vu dans vos yeux que vous doutez de moi. Je vous ai vu voir la prostituée dans la journée. Vikor a fait le reste.

Les yeux de l'homme se posèrent sur le duo.

— Pauvre Viktor. Il ne cessait d'appeler son capitaine à l'aide. Oh, c'était vraiment... vraiment touchant.

Un rire bref secoua Ouvrier. Ouvrant les bras, il singea la voix de Viktor prenant une voix aiguë et suppliante.

— Capitaine, Capitaine ! Sauvez-moi !

L'homme essuya une larme de rire qui avait perlé dans ses yeux. Un éclair d'argent apparut soudainement dans sa main.

— Ce fut court, mais distrayant. Mais tout plaisir a une fin. Je ne peux pas vous laisser partir.

Là-dessus, poignard en avant, il fonça sur le duo.

Citation :
C'est bourrin mais je préfère bien faire avancer les choses pour que vous passiez à l'étape suivante ! Hésitez pas à cogner Ouvrier, à le molester. Il s'est vendu, autant en profiter !


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sofia de Belmonte

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Jeu 19 Juin - 16:46

Sofia resta définitivement sur sa première impression en voyant l'endroit sordide où ils furent guidés, Selim et elle, par Ouvrier. Par précaution, elle jouait avec le couteau de jet qui était dans sa manche - juste au cas où elle en ait besoin... Elle espérait presque se tromper. Au lieu de cela...

Sofia s'arrêta net en voyant le cadavre. Dans l'ombre, elle ne percevait pas complètement ses traits, mais devina le miel sur les lèvres. Puis les mots d'Ouvrier la laissèrent sans voix. Elle pâlit, même, en devinant, au fur et à mesure, que ce monstre avait tué Viktor. Le choc passé, elle en vint à éprouver une colère sourde... Puis se surprit à gronder lorsque l'assassin singea son homme : cette fois, la lame de jet resta dans sa main, discrète. Reprenant, sans s'en rendre compte, la voix qu'elle adoptait quand elle se faisait passer pour un homme, Sofia lança d'un ton neutre à Selim :

- Je m'occupe de lui. Va prévenir la Reine Blanche que son abri est compromis, s'il te plaît.



Ouvrier fonçait vers elle, et Sofia fit de même... Bifurquant au dernier moment sur le côté pour prendre le bras libre d'Ouvrier et l'obliger à pivoter pour qu'il s'écrase contre le mur de la ruelle. Sofia le relâcha aussitôt, le laissant chanceler un peu.

- Tsk tsk tsk. Quel piètre combattant tu fais, Ouvrier.


Il fonça de nouveau vers elle, couteau en avant. Sofia maîtrisait encore sa rage, et elle attendit encore le dernier moment pour s'accroupir, pivoter, et se relever, profitant de son élan - et celui de son adversaire - pour asséner un coup de poing dans le coude de l'homme. Mais elle décide de ne pas jouer plus longtemps. Revoyant le cadavre du pauvre Viktor, Sofia plaque l'homme au sol et lui plante sa lame de jet dans le bas du dos. Avec un peu de chance, le voilà paralysé à vie. Elle s'assoit sur le dos de l'homme pour lui bloquer les bras, et fait craquer ses phalanges, puis ses épaules. Sofia saisit d'une main ses cheveux, pour obliger la tête de l'homme à être relevée, et de l'autre, elle brandit un couteau juste sou son oeil :

- Bien. A nous deux. On n'est pas capitaine d'un navire sans apprendre quelques petites choses fantastiques pour faire parler les pirates les plus endurcis. Alors dis-moi : pour qui tu travailles. Où se trouve ta ruche. Pourquoi du miel. Pourquoi ces meurtres. Pourquoi ces attentats en France. Et attention aux mauvaises réponses : un pauvre assassin de pacotille comme toi ne pourra pas faire grand chose s'il lui manque quelques morceaux par-ci, par-là...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Conteur d'histoires
Narrateur

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   Ven 20 Juin - 0:29
Un rire secouait Ouvrier. Le rire de celui qui sait qu'il a perdu mais qui ne veut pas perdre la face. Il savait que la femme (ou l'homme ? Il était perdu) n'avait qu'à avancer la lame pour lui crever un œil. Ou mieux lui trancher la gorge. Pourtant il gardait la tête haute, l'orgueil faisait vibrer sa voix.

— La Reine ne s'adresse pas au simple Ouvrier. Pourquoi lui parlerait-elle ? L'ouvrier n'a qu'une tâche à accomplir. C'est tout ce qu'il y a à savoir.

La sensation de la lame contre sa peau lui fit comprendre qu'il devait parler davantage.

— Dans mon veston. La poche près du cœur. Tu trouveras une réponse. Un indice pour la prochaine étape. La Reine aime se faire désirer. Quant au miel... Tu connais toi-même la réponse. Reine, abeille, ruche...

Si Ouvrier continua de parler ce ne fut qu'en murmures intelligibles. Soudainement sa peau devint laiteuse, son visage se crispa. Sa main tâtonna pour toucher la broche accrochée à son veston. Un « Ma Reine » sortit d'entre ses lèvres alors que sa tête cognait contre les pavés. Dans son dos pointait une flèche. Mais nul tireur à l'horizon, pas même sur les toits. On avait veillé à faire tour Ouvrier au plus vite.

Citation :
J'avais prévu de clore au prochain tour, donc j'en profite pour le faire maintenant. Je vous enverrais l'indice par MP. Vous y êtes presque : la prochaine étape vous mènera à la fin de l'event, et à sa grande conclusion.


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion   
Revenir en haut Aller en bas
 

[Event 04, Janvier 04] Mechanical Illusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: Angleterre-
saigoseizon Cabaret du Lost Paradise bouton partenariat