Mise au poing [pv Teague]

 :: Le reste du monde :: L'inconnu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Solal Yarhi
Invité
avatar
Solal Yarhi
Sam 26 Juil - 19:29


Dettes et souffles de vies.


"- Bordel, Solal ! Tues-le et on sera tranquilles ! "

Les cris étouffés et souffles de douleurs qui s'élevaient d'une des cabines du navire depuis quelques jours, rendaient les pirates nerveux et irritables.
La silhouette du Doc' de fortune était sortie, voutée et fatiguée mais le sourire aux lèvres de la cabine quelques jours plus tôt, annonçant que le bougre allait survivre.
Survivre, oui, mais pas sans douleurs malgré les premiers soins des gardes sur le Zeppelin, qui avaient probablement sauvé la vie du pirate.
Des jours, et des nuits où la silhouette de Solal, était passée rapidement dans l'embrasure de la porte, saluant d'un mouvement de tête l'anglais, qui ne semblait pas vouloir bouger d'un iota, même pour prendre l'air.
Le Second avait littéralement dû le trainer, lui assenant avec colère qu'il était plus pale qu'un macchabé et que ça ne ferait pas guérir plus vite son Capitaine.

Les prunelles du persan se firent rieuses à la presque supplication de Jam', le cuistot, prêt à réduire North au silence, juste pour avoir la paix qu'il chérissait tant dans ses cuisines, trop proches à son avis de l'infirmerie.
"- Non. On a toujours besoin d'avoir quelqu'un de redevable, même si c'est une tête de mule comme ces anglais !"

Ainsi, Solal avait veillé du coin de l'œil à l'état du blessé, ordre de Trappen qui passa parfois pour savoir jusqu'à quand le Capitaine du Red Wings allait roupiller sur son bâtiment, bien que la présence du pirate blessé ne contrariait en rien ses projets, et qu'il continuait à sillonner le ciel d'Afrique, entre pillages et arrangements obscurs sur des caisses qui débarquaient dans certains ports.
L'homme de main de North aurait protesté que ça n'aurait rien changé. Sur le Souffle Gris, Trappen et Yarhi étaient la Loi. Puissante et implacable.
Clémente dans ce cas-ci. Même si Solal se trainait tout un tas d'ennuis à chacune de ses sorties ou de ses coups d'éclats, il voulait comprendre pourquoi le blondinet voulait sa tête au bout d'une pique....

Le lendemain, discutant des moteurs avec Lazaro, le Second fit un crochet par l'infirmerie, salua Frost d'un sourire entendu. Depuis une fameuse discussion sur des feuilles de thé, les deux hommes se toléraient plutôt bien.
"- Du nouveau ?... "
Mais alors que l'anglais allait répondre, un mouvement dans le lit leur indiquait que le Capitaine du Red Wings émergeait un peu brusquement.

Le persan prit un tabouret d'un bras et s'assit au bord du lit. Tout sourire, mais avec un léger couteau dans la main, histoire de prévenir tout geste intempestif, et non conseillé. Du tout.

"- Alors, on émerge enfin, la belle au bois Dormant ? "
Un jour, il faudrait qu'il arrête avec cette blague vaseuse au réveil...
Solal Yarhi
Revenir en haut Aller en bas
Teague « Sharpeye » North
Invité
avatar
Teague « Sharpeye » North
Mer 20 Aoû - 23:31
Ca faisait des jours que Teague était en pleine agonie. Si son corps ne ressentait pas grand chose à part de la douleur, son esprit, lui, semblait être ailleurs. Lorsqu'il ne criait pas, il réfléchissait. Il pensait. Il avait effleuré la mort une seconde fois... mais plus rien ne serait comme avant. Plusieurs mois après la destruction de son navire et la mort de son ami et second, North commençait à comprendre ce que ça impliquait. Il revivait cette scène dans son sommeil. Il était là, suspendu entre le bastingage du Red Wings et l'eau, et la main d'Aouan qui venait de le pousser. Son visage était effacé pourtant. Il revivait cette scène, encore et encore, restant dans les airs, avec ce sentiment de regret. Et lorsqu'il touchait l'eau en rêve, il se réveillait en un cri de douleur qui résonnait dans tout le Souffle Gris. Il n'en pouvait plus.
La "Phantom Pain" est la douleur ressentie par le cerveau par le manque d'une partie de son corps. Son bras était en feu. Son bras droit était en train de se faire écraser, il en était sûr. Mais lorsqu'il regardait, il n'y avait que du vide. Plus rien ne serait comme avant. Avec un bras en moins, qu'on soit pirate, chasseur de prime ou encore justicier, on n'est rien d'autre qu'un infirme.

Un jour pourtant, la douleur se fit plus basse. Et pour une fois, il ne cria pas lors de son réveil. Il bougea doucement dans son lit, prenant le temps de regarder autour de lui. Solal était assit avec un couteau dans la main, et Frost regardait tantôt Teague avec un air consterné, tantôt le persan, avec un air méfiant. Ce dernier fut le premier à parler, alors que North s'asseyait contre le mur de son lit.


-Alors, on émerge enfin, la belle au bois Dormant?

Si le persan avait voulu faire un quelconque blague pour détendre l’atmosphère, c'était raté. Teague ne riait pas du tout. Il avait des cernes immenses et une barbe affreuse, coiffé d'une chevelure devenue improbablement sale. Avec une tête pareille, on lui donnait facilement vingt ans de plus. Son regard était las et vide. Pourtant, à la vu du couteau, il se mit à suer, et à trembler. Un peu plus, et une larme pourrait descendre de son œil. Il regarda sa main pendant quelques secondes, agrippant fermement le draps. Il tremblait fermement. Simon fit un pas en avant mais Teague releva soudain la tête. Il était plus calme, et ne tremblait plus. Il ouvrit la bouche et se concentra pour ne pas laisser passer une bribe de peur dans ses paroles.

-Tu es là pour finir le travail?
Teague « Sharpeye » North
Revenir en haut Aller en bas
Solal Yarhi
Invité
avatar
Solal Yarhi
Mar 26 Aoû - 16:49


Dettes et souffles de vies.
A la réplique de Teague, le persan ne lui jeta qu’un regard amusé, jouant avec la lame et résistant à l’envie de la planter dans le bois derrière la tête de lit pour finalement ranger le poignard bien sagement. Vu la lenteur à laquelle émergeait son vis-à-vis, nul doute qu’il aurait tout le temps de dégainer en cas de gros pépin. Solal n’était pas assez fou pour croire un estropié incapable de vous tuer… Mais la réaction de l’anglais l’avait surpris et il adressa rapidement un regard interrogatif à Frost.
Le Second était troublé mais il était hors de question de prendre des gants avec les pirates en face de lui.

On lui avait raconté les évènements précédents leur fuite du zeppelin et il n’avait fait qu’imaginer au vu de la quantité de sang qui avait jonché le sol de l’embarcation volante. N’empêche, c’était quoi cette tronche de déterré dépressif ? La perte d’un bras ne justifiait pas à ses yeux cet état.
S’appuyant plus confortablement sur le tabouret, le Second adressa un sourire malin au blessé.

« - Désolé de te décevoir, mais si j’avais voulu en finir, ça serait fait depuis un bail. Je ne suis pas assez droit pour attendre que t’aies fini ton somme chez moi pour t’achever. Je veux des réponses. »

Non, les principes de bienséances et de chevaleries, très peu pour lui.
Et malgré le sourire, le froncement de sourcils du basané montrait bien son besoin impérieux de savoir pourquoi diable l’autre échevelé l’avait poursuivi et juré sa mort. Plutôt que de fuir éternellement – et il était pourtant doué pour ça avec un grand sourire – Solal préférait mettre les choses au clair. Le Second du Souffle Gris n’était pas contre un emmerdeur de plus dans son sillage, mais malgré le peu de temps qu’ils avaient passé ensemble, il appréciait North, à sa manière. Le pirate irlandais avait cette lueur revancharde et libre qu’il aimait, même s’il naviguait sur un foutu rafiot d’eau douce.

Il l’appréciait aussi parce que celui-ci serait forcément redevable au Souffle Gris… Comme souvent, les actions du persan ne cachaient pas que de bonnes intentions.
Et puis, Solal avait toujours été trop curieux pour son propre bien, pourquoi arrêter ?

« - T’as une tronche à faire peur. Laves-toi, tu pues… mêmes pour un pirate ! »

Sur ces mots, il fronça le nez, appuyant ses propos et posa une bassine d’eau sur les genoux du blond. Peut-être qu’après ça, le Capitaine du Red Wings serait prêt à lui dire ce qu’il voulait savoir, s’il avait un peu plus les yeux en face des trous.
Il le serait de toute façon.

Solal Yarhi
Revenir en haut Aller en bas
Teague « Sharpeye » North
Invité
avatar
Teague « Sharpeye » North
Dim 28 Sep - 0:28
La bassine tomba lourdement sur les jambes de Teague. Le regard vide, il contemplait l'eau qui se trouvait à l'intérieur. De l'eau. Ca faisait des jours qu'il n'avait pas vu la mer. Peut-être des semaines. Pour lui, ça faisait des mois, et c'était bien trop long. Il aggripa la bassine de sa main gauche et tenta de la soulever. Impossible. Il força du mieux qu'il put. Impossible de la soulever de manière stable. Simon s'avança vers lui.

-Teague, peut-être que tu devrais...

Sans l'écouter, l'irlandais attrapa la bassine et poussa sur ses muscles affaiblis pour soulever cette eau. Mais, malheureusement, tout ce qu'il parvint à faire fut de renverser la bassine sur ses vêtements. L'eau se répendit dans les draps et coula le long du matela, avant de se répandre sur le sol. North tremblait. Il était devenu si faible ? Pourquoi ? Pourquoi ?! Qu'est-ce qu'il avait fait de mal ?! Rien ! Il attrapa sa couverture et la balança sauvagement contre le sol. Tout ça ce n'était pas de sa faute ! Il se leva avec difficulté. Frost le soutena.

-Teague, du calme, mon vieux, du calme !

Mais North le repoussa violemment.

-Ne me touche pas, sac à merde !

Il adressa un regard meurtrier à Frost. Tout avait dérapé depuis son arrivé de toute façon. Non... Pas celle de Simon. Il tourna la tête vers Solal. Depuis que ce sale persan avait pointé le bout de son nez, tout avait dérapé. D'abord il perd son navire, son équipage, ses richesses... Et maintenant son bras. Ce salopard devait payer. Il se traina rapidement jusqu'à lui.

-Solal. Yarhi.

North poussa sur ses jambes faibles et tenta de plaquer le second contre le mur avec son bras. Mais il était tellement faible qu'il n'eut à peine plus que la force d'un simple enfant. Si Solal avait senti quelque chose, ça ne devait pas faire très mal, au contraire.

-Espèce de sale petit fils de pute !
HRP:
 
Teague « Sharpeye » North
Revenir en haut Aller en bas
Solal Yarhi
Invité
avatar
Solal Yarhi
Ven 10 Oct - 19:38


Dettes et souffles de vies.
Du coin de l'œil, Solal avait observé le petit manège de North et de son comparse avec la bassine, en silence. Mais toujours une lueur effrontée, amusée au fond des ses prunelles. Teague pouvait bien pleurer dans les jupes de l'anglais, la situation était telle et il allait bien falloir qu'il s'y fasse.
Oui, le persan n'était pas franchement empathique mais au vu du comportement du Capitaine du Red Wings, ça pouvait être compréhensible. et le Second n'avait toujours pas eu ses réponses.
Devant la rage, faible rempart d'un bras tremblant qui le plaqua contre le mur, Solal ne put s'empêcher de rire un peu, acerbe. Avant de lui assener une droite mémorable et de le pousser sur le lit.


"- Oh, l'éclopé ! on se calme ! Ma mère t'arracherait les viscères avant que t'aie le temps de l'insulter de pute ... à moins que je te bute avant. "


Et c'était vrai en plus ! La mère de Solal, Kiana, était capable de faire beaucoup plus de mal que son beau sourire le laissait présager sous ses étoles. Guérisseuse, sorcière à ses heures plus ou moins perdues, il avait longtemps circuler des rumeurs morbides à son sujet.
Ses capacités, et ses colères avaient eu de quoi effrayer un Solal plus jeune ! Mais ça restait sa mère, la seule figure féminine qui mériterait à jamais son respect et sa protection.
A jamais.
Le ton avait été sec, dangereusement bas.


"- Maintenant blondinette, on va causer sérieusement. Tu vas me dire pourquoi tu me cours après, j'en suis flatté hein...Mais tu vas me dire pourquoi tu tiens tellement à voir mon cadavre. Il me semble pas t'avoir trompé. "


Oh oui, il se foutait de sa gueule.
Les mots du conteur du Souffle Gris se jouaient de l'humeur de l'irlandais. Double sens, double trame mais même but.
Si le sourire était toujours présent bien qu'un peu tordu, les mots badins et provocateurs, la trace de menace n'avait pas disparu dans la voix de Solal. C'était bien gentil de jouer, et dans d'autres circonstances ça aurait même amusant du point de vue du pirate de Trappen. Mais là... ça commençait sérieusement à le gonfler.

North avait intérêt à parler, sinon la méthode du persan allait passé au cran au dessus.


Solal Yarhi
Revenir en haut Aller en bas
Teague « Sharpeye » North
Invité
avatar
Teague « Sharpeye » North
Mar 21 Oct - 1:08
Teague était contre le lit, le nez en sang. Il était sous le choc. Il était donc devenu si faible ? Lui ? Teague North ? Le plus grand pirate d'Amérique ?! Au vue des dires du persan, ce dernier avait moyennement apprécié le comportement de Teague envers lui. Il se foutait de sa gueule, il le savait, et en plus, il en était fier. Acoudé contre le matela, North se tenait les yeux. Il avait un mal de crâne ignoble, et il n'en pouvait plus. Le sang tombait de son nez, coulait le long de son bras avant de s'étaler sur les draps blancs.

-J'ai tout perdu.

Il se releva un peu et s'assit sur le lit.

-Mon navire. Ma fortune. Mon équipage. Mon honneur.

Il regarda son membre inexistant.

-Mon bras.

Et son plus cher ami, Aouan. Tout ce qui lui restait, c'était un imbécile d'anglais qui ne voulait pas le laisser partir.

-Ce jour-là... Toi, ton connard de capitaine et ton foutu vaisseau m'avez bien enculé.

Il regardait désormais Solal avec une énorme rage, une envie de l'étrangler. Mais ça lui était désormais impossible.

-Seul les capitaines des deux autres navires, vous, et moi connaissions les coordonnées de notre lieu d'arrêt. Le lendemain, on nous attaque en énorme nombre, en connaissant les difficultés des mers et les caractéristiques de l'île. Et vous...

Il hurla de toutes ses forces.

-...VOUS NOUS AVEZ VENDUS !

Il se leva.

-Pendant le combat, vous étiez introuvables ! Les deux autres se sont battus avec leurs vies ! Mais vous ! Vous avez été épargnés ! Par votre faute, je suis passé du stade du plus grand pirate que ces mers aient jamais connu, au stade de la plus grosse merde que cette terre ait jamais connu. Et pour ça...

Il frappa le mur de son bras gauche, juste à coté de la tête de Solal.

-...You owe me an arm, mate.

Il regardait le persan les yeux dans les yeux, son nez coulant doucement, laissant tomber régulièrement des gouttes de sang sur le sol. Il avait hâte d'écouter quelle sorte d'excuse Solal allait tenter de sortir pour justifier ça.
Teague « Sharpeye » North
Revenir en haut Aller en bas
Solal Yarhi
Invité
avatar
Solal Yarhi
Jeu 20 Nov - 16:30


Dettes et souffles de vies.
Après avoir fait basculer le blond en arrière, Solal se tint immobile, impatient d'entendre les explications de ce fichu capitaine. Qui n'en avait plus la prestance et l'aisance, c'était clair.
Devant lui, se tenait un homme à l'allure brisée, et ses mots ne firent que confirmer que ce commençait à penser le persan.
Peut-être insensible à sa situation, car le pirate ne pouvait que l'effleurer du doigt, il semblait au persan que Teague se cherchait des excuses. Et ça ne lui plaisait pas des masses, ça le décevait même un peu.

Il garda le silence et soutint la rage de l'irlandais en le toisant de ses yeux clair.
Alors c'était ça... Certes, Solal et Trappen n'étaient pas apte à montrer patte blanche mais le Second fronça les sourcils, les prunelles aussi coupantes que des rasoirs face au accusations.

"- Et bien sur, personne dans ton équipage ou celui de l'autre navire n'aurait pu nous vendre hein ? Tu prends les pirates pour des gardes loyaux ou quoi ??! T'as des preuves concrètes de ce que tu avances ?! 'Fallait t'acheter des lunettes mon vieux ! On est un navire volant, tu auras levé la tête que tu nous aurais vu !"

L'élan du coup donné dans le bois fit voleter quelques mèches de la toison brune du persan, qui ne bougea toujours pas, les poings et la mâchoire serrée devant l'obstination idiote de North.
Sa patience, à bout, céda et d'un geste rapide, il saisit le pirate en face de lui par la gorge.

"- Continues comme ça et tu seras le macchabé refroidi le plus rapidement que la terre ai jamais connu oui ! .... " Le ton, assassin et le sourire sinistre du persan ne présageaient rien de bon pour l'ancien capitaine du Red Wings, pourtant Solal ne fit que serrer un peu plus sa prise.
Trappen l'aurait déjà tué.
Simon s'avança pour stopper le Second du Souffle Gris, mais celui-ci avait déjà un pistolet pointé sur lui avec son autre main. Il lui lança un regard d'avertissement avant de se concentrer de nouveau sur le blondinet.

"- ON TE DEVAIT QUOI ? Rien. On a tenté de sauver le Brigg mais y'avait une autre Armada derrière notre cul ! Tu crois sincèrement que j'allais risquer de perdre tout mon équipage pour tes beaux yeux ??! "

Le Second avait exécuté les ordres en protestant, mais ce point n'était pas essentiel. Il n'était pas homme à rejeter la faute sur autrui, du moins sur un sujet aussi sérieux. Il avait protégé son Capitaine, son équipage d'un massacre en règle.

"- Me fais pas croire que tu serais venu à notre secours si la situation avait été inversée... Ta vengeance nous a foutu dans la merde. Et ne crois pas qu'on en est sorti indemnes.... Pff. même après tout ça, je te sauve quand même les fesses ! "

Et sur ses mots, il le lâcha brutalement, reculant légèrement.

"- Réfléchis un peu avec ce qui te reste d'intelligence. T'es pas innocent dans l'affaire. Tu savais que y'aurait que la mort et le sang au final et tu nous as menti. On aurait pu, oui. On aurait pu te vendre comme un chien aux autorités, mais on l'a pas fait. " Solal soupira d'énervement. "- Et me buter ramènera pas ton navire. "

Si sa parole et ses explications ne suffisaient pas, que North aille interroger tout l'équipage...
S'il en était encore capable.


Solal Yarhi
Revenir en haut Aller en bas
Teague « Sharpeye » North
Invité
avatar
Teague « Sharpeye » North
Lun 19 Jan - 22:40
Teague tomba en arrière. Il se frotta les yeux de sa main libre. Frost avait observé la scène, la main sur sa dague. Si Solal avait fait un pas de trop envers son ami, il n'aurait pas hésité. Seulement, d'un œil suffisement extérieur, Simon pouvait approuver. Le second du Souffle Gris avait marqué quelques bons points. A commencer par le fait que Teague avait effectivement tiré une conclusion très hâtive sur la situation. N'importe qui aurait pu laisser l'information aux forces ennemies. Le capitaine du Vaillant avait été le premier à sombrer, mais il aurait très bien pu donner les coordonées en espérant s'en sortir indemne. Malgré la scène d'un noir profond, l'anglais ne pouvais pas s'empêcher d'esquisser un sourire sous la banière évidente de l'ironie de la situation. Mais est-ce que North allait se rendre compte de ce qui était vraiment en train de se passer ? Ce dernier avait l'air complètement explosé. Il avait presque envie de pleurer. Après tout, le persan n'avait pas tort. Mais il aurait tellement voulu que ce soit lui, juste pour pouvoir appliquer une quelquonque justice. Si le responsable était déjà mort, Teague ne pouvait rien y faire. Le problème était qu'il ne pouvait pas le savoir. Il se releva et regarda Solal droit dans les yeux. Il n'arrivait pas à croire qu'il avait tort, mais pour la première fois, l'ex capitaine du Red Wings devait bien l'admettre. Il s'était trompé. Il fit un pas vers le persan et baissa la tête. De longues secondes s'écoulèrent.

-Je... Je suis désolé.

Sa voix était faible et tremblotante. Frost cru qu'il allait perdre l'équilibre. Il équarquilla les yeux. Teague North, aussi connu sous le nom de Sharpeye, connu et réputé par le monde entier pour être la pire tête de mule que ce monde ait jamais vu naître, pour être le plus fin salaud de la Terre entière, était, en ce moment même, en train de s'excuser à quelqu'un pour lui avoir causé du tort. Simon ne savait pas ce qui se passait dans la tête de Teague, mais ça ne devait pas être joli. Et est-ce que Solal se rendait compte à quel point North était en train de faire quelque chose qu'il n'avait jamais fait avant.
Teague « Sharpeye » North
Revenir en haut Aller en bas
Solal Yarhi
Invité
avatar
Solal Yarhi
Dim 8 Fév - 16:05


Dettes et souffles de vies.
Devant lui, Teague semblait avoir pris la consistance d'une chiffe-molle.
Eteint, détruit. Une véritable poupée de chiffon, bonne - au mieux - à récurer le sol. C'est d'abord que ce disait Solal en le toisant d'un air intransigeant.
Et ça le décevait... avoir fait confiance à un tel homme, aveuglé par sa propre personne, pour finir par se faire dévorer par les conséquences de sa propre chute !
L'excuse prononcée à mi-mot, fit hausser les sourcils du Second, qui plongea ses prunelles couleur océan dans leurs jumelles plus sombres de l'homme.

"-..." Que dire ?
Lui dire que tout ceci n'était qu'un ramassis de conneries, ou que ce n'était rien ? Oh non. Mais Solal n'était pas du genre à enfoncer les gens dans leur merde, à part ceux pour qui il vouait une véritable haine. Teague n'appartenait pas encore à cette catégorie, mais lui pardonner avec juste ça... Non plus. "- C'est déjà ça". Le persan était juste blasé.

Un instant, il hésita à le secouer comme un prunier, pour le réveiller de cette saloperie de léthargie dans lequel l'ancien Capitaine s'enfonçait. Mais cela aurait-il vraiment changé quelque chose ?
La mélancolie et Solal ne faisait pas bon ménage.
Vraiment pas. Et il la supportait moyennement chez les autres, préférant s'éloigner dans un grognement.
Avant de quitter la pièce, il marqua un arrêt et s'appuya sur le chambranle de la porte et se retourna légèrement.
"- Grouilles-toi de te réveiller Teague. Tu ressembles plus à rien...et à force de te perdre, tu vas crever. "
L'estime que l'Ottoman avait eu pour l'ancien Capitaine du Red Wings s'étiolait et s'il n'était pas aussi habile à rasséréner qu'à raconter ses histoires, Solal ne souhaitait pas voir ça. La décadence d'un homme qu'il avait trouvé sympathique, un souffle d'aventure dans la voix.

L'équipage du Souffle Gris ne se vengerait probablement pas. Mais d'autres ne seraient pas aussi scrupuleux. Lui permettre de se relever serait peut-être un peu mal, mais Solal préférait un ennemi coriace à un chie-culotte en face de lui.
Son ombre disparut pour rejoindre celle de son Capitaine, afin de lui expliquer ce qu'il avait pu tirer du blondinet.

Quelques jours plus tard, ce ne fut pas les étoffes colorées du Second qui apparurent derrière la porte de la cabine, mais le costume de ténèbres du Capitaine. Imposante ombre qui darda un regard froid sur North. Simon n'était qu'un insecte à ses yeux, à peu près aussi important qu'un caillou sous ses bottes.

Tout en lui respirait le danger et la mort, et pourtant ce fut un petit sourire- ou plutôt une grimace- acide, moqueuse qui éclairait son visage. Trappen était réputé pour sa cruauté et son sens du combat sanglant, mais ce que peu savaient, c'est ce que sous cette ombre cauchemardesque se cachait un esprit fin, sinueux. Vengeur, et joueur. Le pirate avait sillonné les mers et les airs depuis assez longtemps pour savoir les rouages de ce monde.
Et là où toutes lois étaient absentes, brisées par une volonté farouche de liberté, en restait un ersatz.
L'honneur.


"- Alors North, tu comptes roupiller aux frais de la Princesse encore combien de temps ?!Perdre un bras c'est pas la mort ! "

Et sur ses mots, une de ses mains releva un pan de son pantalon, révélant une de ses jambes mécanisées. Secret de son incroyable force dans celles-ci, et l'explication muette de son insensibilité à la douleur. La sienne et celles des autres, car ce que Kris Trappen ne disait pas, c'est que ça avait troqué la force et une factice espérance contre une éternité de douleur.

Mais ce n'était pas ce qui l'intéressait. Mimique torve aux coins des lèvres, il s'adressa aux deux hommes, invités malgré lui. ( Parce que oui, le Capitaine avait hésité à les jeter par dessus bord ...)
"- On vous jettera à Tortuga. Mais en attendant, va falloir bosser. Je ne traine pas des cafards sur mon navire. Alors, bras en moins ou pas, tu vas bouger des fesses, Capt'ain et ton larbin avec, plus vite que ça ! ... et tu me dois un service."
Le Ton n'était plus du tout joueur, mais à couper au couteau.
Tout était dit. Et si Teague North n'était pas d'accord, c'était un gouffre de centaines de mètres qui l'attendait. Alors s'il avait encore une once d'envie de vivre, il le ferait.

"- TOUT DE SUITE !"

Au diable, les recommandations du doc', la patience de Trappen avait trouvé sa limite.


Solal Yarhi
Revenir en haut Aller en bas
Teague « Sharpeye » North
Invité
avatar
Teague « Sharpeye » North
Jeu 2 Juil - 2:47
A trois pattes sur le sol, Teague récurait le pont du Souffle Gris à l'aide d'une brosse et d'une eau ne respectant pas les conditions sanitaires nécessaires à la récuration d'un pont. Aujourd'hui, il s'était levé tôt, avait nettoyé les murs et les sols du navire, encore, et encore, et encore. Depuis combien de jours cette stupide monotonie avait-elle pris place ? North ne le savait, mais il en faisait fi. Une longue et épaisse barbe lui avait poussé, ainsi que de longs cheveux onduleux, qui lui donnaient l'ai d'avoir presque une cinquantaine d'année. Une seule chose l'animait depuis ces derniers jours. La vue de cette jambe mécanisée. Trappen lui avait promis de lui révélé le secret de son membre à la condition que Teague se rende plus qu'utile au bord de navire volant. Le problème, c'est qu'avec un bras en moins, utile, on ne l'est pas vraiment. Alors Teague restait constamment occupé, et avait obligé Frost, qui n'en croyait définitivement pas ses yeux, à faire de même. Ce dernier ne reconnaissait plus son capitaine. Lui qui normalement était toujours impatient, avide, violent, incroyablement difficile à gérer et à maîtriser, semblait désormais plus calme et posé. Cela semblait seulement de l'extérieur bien évidemment car en Teague se trouvait un feu brûlant, un feu avide de liberté. Toutes ces pensées hantaient la tête de Simon, qui ne trouvait pas vraiment le calme en épluchant les pommes de terre. Une fois ses épluchures terminées, Frost se dirigea vers son partenaire, en train de gratter l'avant du Souffle Gris.

-Dis-donc, Teague, on va rester longtemps à remplir les corvées pour ces gens là ?
-On attend.
-On attend quoi ? Ça fait des jours qu'on attend. Nous au milieu de l'Atlantique, probablement, le soleil se couche et on attend encore ? Est-ce que tu pourrais m'expliquer ce qui s'est passé pour que tu sortes de ce lit, et que tu te mettes à nettoyer le navire d'un autre ?
-Dis moi, Frost, je suis toujours ton capitaine ?
-Eh bien... oui ! Oui, bien sûr !
-Alors ferme-la, et suis mes ordres.

Malgré son air reposé, Teague restait au final le même homme sur certains points. Et l'un d'entre eux était une haine féroce envers les gens qui le contredisaient.

Une journée passa à nouveau, et North se présenta à la porte de la cabine de Trappen. Il regarda rapidement le ciel, rempli de constellations visibles et magnifique. Il avait fini par s'habituer au voyage par les airs. Il avait même fini par... l'apprécier. Au final, voyager dans les airs n'est pas si éloigné de voyager par les mers. L'odeur y est la même, et peut-être encore plus variée. La vitesse est similairement modulable, et surtout, ces vagues. Les vagues d'eau, remplacées par les vagues d'air... ces dernières laissent un sentiment de sécurité et de douceur. Et pourtant, en regardant par dessus bord, on peut facilement se sentir plus puissant que tout. Pas de doute, Teague adorait les voyages par les airs autant qu'il aimait les voyages par la mer. Il frappa trois grands coups à la cabine et s'y engouffra sans attendre de réponse. Il était temps d'obtenir des réponses. Trappen et Solal se concertaient sur une carte, éclairée par une douce source de lumière posée sur la table. Teague avança jusqu'à la table et tapa presque du poing dessus.


-Dans quelques heures, si je ne me trompe pas, ce qui arrive rarement pour ce genre de choses, nous arriverons à Tortuga. A ce moment-là, vous me déposerez comme vous aviez décidé de le faire. Mais je ne quitterai pas ce navire avant d'avoir une une réponse à propos de ça.

Il pointa la jambe mécanisée de Trappen, cachée dans ses vêtements. Teague dévisagea alors Trappen d'un regard noir.

-Tu vas me faire le plaisir, cher confrère, de me dire où tu as obtenu telle merveille.
HRP:
 
Teague « Sharpeye » North
Revenir en haut Aller en bas
Solal Yarhi
Invité
avatar
Solal Yarhi
Dim 6 Sep - 14:33

Dettes et souffles de vies.
L'air s'était rafraichi sur le pont depuis que le Souffle Gris avait quitté les terres étouffantes d'Afrique depuis quelques jours. Le vent claquait plus fort dans les voiles sombres comme pour presser le navire à quitter le brasier qu'ils avaient allumé.
Ces chères colonies, si proches, et pourtant si lointaines que les réseaux parallèles en avaient déjà fait leurs terrains de jeux. Il y avait toujours, toujours un conflit, même mineur, et Trappen, dans un sourire torve, leur tendait la main.
Autre manière de revendre leur butin qu'avec les taxes, mêmes légères de Nassau, mais cela restait une manière de bien finir les mois.

En quittant la côte Ouest, le Souffle Gris avait essayé un gros orage, et les pirates s'activaient à rafistoler ce qui pouvait l'être sans s'amarrer, tandis que North et son acolyte étaient toujours relégué au nettoyage et à la pluche.
Le Coq avait vu d'un mauvais œil Simon mettre les pieds dans sa cuisine, mais finalement, le tempérament plus calme et respectueux du bras droit de Teague l'avait fait changé d'avis.

Seulement, aujourd'hui, les choses et la routine qui s'était installée pour leurs deux "invités'" allaient changées.
Quand la porte de la cabine principale s'ouvrit sur la silhouette de l'anglais blond, les deux pirates penchés sur leur itinéraire se relevèrent calmement.
Les indications du navigateur les avaient fait hésité, un court instant- les pronostiques de Lucian s'avéraient bien trop souvent justes, avant d'hausser les épaules, un air de connivence installé entre eux. Tant pis pour les conséquences, le Souffle Gris ne ferait pas un détour en partant de Tortuga.

Solal fronça légèrement les sourcils, alors que Trappen souriait face à cette intrusion virulente. Le petit avorton de Capitaine se révoltait-il enfin ?
La main du croque-mitaine s'éleva, signe muet qui fit soupirer Solal. Son Capitaine aimait ça... se draper dans un manteau de Diable et provoquer le sang, la souffrance, même si North ne s'en doutait pas encore.
Trappen accèderait à sa demande, pour son bien.
Ou pas.

Solal ne put s'empêcher d'intervenir avant, murmurant du fond de la pièce, devenu l'ombre de son Capitaine.
"- T'es sur que tu veux vraiment le savoir ? "
Trappen ricanait, et finit par s'assoir sur la seule chaise de la pièce, fixant son regard dans les prunelles du blanc-bec d'anglais.

"- Si t'as les couilles, va en Roumanie. Trouves ce taré de Vasile Duca et son asile. Deviens son pantin, acceptes les conséquences, et t'auras peut-être la même chose,... s'il t'en trouve digne. "

Malgré le sourire sur sa face, le ton de l'âme damnée du Souffle Gris s'était fait plus sombre, un peu plus acide aussi à l'évocation du nom de Duca.

Ce fou.

A ses côtés, Solal grimaça.
Pour l'avoir constaté avec les autres androïdes présents sur le navire, le Second savait que les jambes de Trappen n'était qu'une once de ce que pouvait faire Duca. Pour lui, le roumain n'était qu'un savant complètement cramé de la ciboule et il avait du mal à comprendre North.
Ok, Duca avait dû s'améliorer, y'avait plutôt intérêt même !

Car à voir le métal inséré de façon aussi anarchique dans la chair charcutée, parfois encore un peu boursouflée, de la jambe ; où la peau se disputait encore son territoire et perdait tout pouvoir au niveau du genou, entièrement mécanisé mais relié nerveusement au reste du corps... Non, Solal n'était pas franchement convaincu que ça fasse très envie.

Et le persan savait que Trappen avait oublié de dire le plus important... La douleur.
Cette langue de souffrance qui ne le quitterait plus, détraquerait son pouvoir et rendrait son esprit fou, déchiqueté à chaque mouvement.
Mais la lueur dans les yeux du pirate ne trompait personne.
North le voulait vraiment hein ?
Qu'il assume...

~~

Sur un des ports de Tortuga.
Les cales du Souffle Gris se vidaient de leurs dernières cargaisons, tandis que Solal posait un pied sur le ponton.
Ca plutôt que de subir la doucereuse houle du navire amarré qui lui filait un teint verdâtre au bout de quelques minutes !
L'ombre de North apparut et le Second sourit.

"- Qu'est-ce que tu vas faire maintenant ? "

Simple question qui en cachaient d'autres ?
Le Capitaine du Red Wings était-il toujours là derrière le regard de North ? allait-il essayer de trouver ce chapelier de malheur ? Ou le pirate se laisserait-il complètement sombrer finalement ?

Sur ces mots, il lui balança un paquet, recouvert d'une étole sombre. Le reste de ses affaires, des médocs et une dague, fine et ciselée. Dernier cadeau du Souffle Gris... une avance, car Solal ne doutait pas d'affronter North un de ces quatre.


Solal Yarhi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: Le reste du monde :: L'inconnu-
Sauter vers: