Partagez | 
 

 Dans un fauteuil au coin du feu [Orphée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
James Hook
avatar

MessageSujet: Dans un fauteuil au coin du feu [Orphée]   Mer 14 Jan - 16:50
Lord Alistair Gorly comptait parmi les personnalités de Cambridge. Aussi influent que mystérieux, il vivait dans un grand manoir isolé en haut d'une colline.
L'homme n'avait pas de don magique, à son grand désespoir. Mais il était féru d'occultisme et d'ésotérisme, aussi compensait-il son absence de pouvoir magique par une collection impressionnante d’artéfacts.

Il ne quittait jamais l'Angleterre et s'éloignait peu de Cambridge, mais était suffisamment fortuné pour engager des marchands, mercenaires et marins pour lui rapporter de quoi enrichir sa collection.
Et j'étais du nombre de ses fournisseurs.
En cette froide et humide soirée de janvier, je venais lui porter ma dernière acquisition, un objet qu'il réclamait depuis plusieurs années.

Le temps de monter en calèche jusqu'au manoir Gorly, la nuit était tombée, et le froid devenait saisissant. Enveloppé d'un long manteau de laine noire, je me hâtais d'entrer dans la demeure.
L'artéfact que je lui amenais devrait renflouer considérablement le trésor du Jolly Roger, et pourrait m'apporter bien plus, si le lord parvenait à l'utiliser.

Je fus accueilli par le serviteur nain de Gorly, une misérable créature grotesque et foncièrement mauvaise, que je n'appréciais guère et dont j'avais appris à me méfier. Je déclinais poliment ses propositions pour me débarrasser de mon manteau ou de ma besace.
Il me conduisit dans une vaste pièce sans autre mobilier qu'un fauteuil près d'un âtre où brûlait un feu bienvenu. Le petit monstre m'invita à m'asseoir et à patienter tandis qu'il allait quérir son maître, mais ses pas changèrent de direction lorsque la cloche de l'entrée du manoir retentit.



[ hrp : le nain est PNJisable à loisirs, amuse-toi. ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Orphée
avatar

MessageSujet: Re: Dans un fauteuil au coin du feu [Orphée]   Sam 17 Jan - 9:20
Une ombre remontait l'allée en direction du fameux manoir. Il faisait froid et humide, ce qui pouvait expliquer la présence de sa large capuche rabattue sur son visage.

Mais Orphée commençait à se poser des questions. Il cachait de plus en plus son visage, le révélant seulement lorsqu'il découvrait un nouveau lieu où dire ses lignes et faire le spectacle. Dernièrement, il avait pris conscience qu'il passait le plus clair de son temps dans son vêtement noir, dissimulant son faciès mortuaire derrière les ombres de sa capuche. Sans compter qu'il avait acquis le pouvoir de se fondre là où la lumière n'était pas.

*Suis-je en train de changer ? Est-ce une conséquence de la perte de mon bras ? *

Il se posait des questions. L'avenir qu'il avait tracé, celui de manipuler l'Europe depuis un château souterrain et inconnu concordait mal avec sa personnalité... explosive !

Orphée ne savait plus. Alors il marchait en direction du manoir du Lord Alistair Gorly. Un homme qui avait une belle réputation. Des goûts très peu partagés par la masse commune. En somme, une personnalité unique et marginalisé qui correspondait à l'idée du concept d'ami.

Il frappa de sa main gauche. La droite étant de fer et inutilisable car pété.

Un nain hideux lui ouvrit. Il commença à lui poser des questions de sa voix irritante. Alors Orphée rabattit en arrière sa capuche et lui montra son tatouage à l'image de la Mort. Cela sembla suffire de laissez-passer. Le serviteur devait avoir l'habitude des personnalités excentriques. Bougonnant, il lui demanda de le suivre.

Une grande pièce vide, sans meubles autre qu'un fauteuil où était assis un homme qui avait de l'allure. Ma foi bien que jeune. Le jeu d'ombres et de lumière provoqué par le feu crépitant dans la cheminée lui donnait une aura intéressante.

« Êtes-vous le Lord Alistair Gorly ? »

Orphée demanda. Le nain était reparti sans réexpliquer qu'il allait chercher son maître, laissant le nouveau venu avec des a-priori mais l'occasion aux deux inconnus de se connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
James Hook
avatar

MessageSujet: Re: Dans un fauteuil au coin du feu [Orphée]   Jeu 19 Fév - 22:45
[ hrp : je m'excuse pour le délai, gros pic d'activité suivi d'une grosse angine, ça devrait aller mieux maintenant ^^ ]


Dans l'attente de mon hôte ou d'un potentiel autre invité, je me défis de mon manteau de voyage, le posant sur le dos du fauteuil, dévoilant ma tenue impeccable, quoique désuète, de capitaine de navire. Je gardais ma besace en bandoulière, ne souhaitant pas me séparer du précieux objet que je venais vendre à très bon prix. Puis je m'installais dans le fauteuil et laissais aller mes pensées, le regard plongé dans les flammes qui dansaient dans la cheminée.

Je n'entendis pas le nain revenir, aussi levais-je les yeux avec surprise lorsqu'une voix masculine inconnue s'adressa à moi. Je me levais immédiatement, ne pouvant décemment rester assis alors qu'un inconnu était debout devant moi. J'hésitais un instant sur la réponse que j'allais lui donner : allais-je le démentir, ou m'amuser un peu ?
Mais le nain prit les devants : le petit monstre était quasiment sorti de la pièce, mais cela ne l'empêcha pas de pousser un ricanement désagréable et de commenter de sa voix nasillarde :


HIN ! Lui, un lord ? HIN HIN ! Un vilain pirate !

Je me tournais vivement vers lui et grondais d'une voix grave et forte, autoritaire, tandis que mes yeux viraient au noir pour inspirer chez le petit serviteur une crainte bienvenue.

Tais-toi donc, misérable avorton, et va quérir ton maître.

Le nain poussa un petit couinement et s'en fut à toute jambe, claquant la lourde porte derrière lui.
Mes yeux retrouvèrent leur teinte bleutée naturelle, et je me tournais vers l'homme qui m'avait adressé la parole, reprenant d'une voix plus flûtée.


Veuillez pardonner mon emportement, je ne supporte pas les serviteurs qui ne savent pas garder leur place.
Je ne suis pas lord Gorly, simplement son invité.


La seule lumière de la vaste pièce provenait des flammes du feu, et celles-ci projetaient des ombres dansantes sur le visage de l'homme, lui donnant une apparence étrange, comme un faciès squelettique... Mais était-ce réellement une illusion due aux flammes ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Orphée
avatar

MessageSujet: Re: Dans un fauteuil au coin du feu [Orphée]   Ven 20 Fév - 19:33
*Un vilain pirate ? Voilà qui peut devenir intéressant. *

Il le détaille sans discrétion. Au vu de ses habits et de ses manières, l'homme devait être plus qu'un matelot. Peut-être le Second, voire le Capitaine lui-même ?

« Son invité ? Je pensais que le Lord était un homme extrêmement solitaire. Sortant très peu à cause de ses goûts et de ses occupations dégoûtant la plus grande masse. »

Dans les ombres de sa large capuche, un large rictus étira son faciès de mort.

« Ainsi donc, ce sera fête ce soir ! Ah ah ah »

Son rire était aussi froid que les cloches d'une monastère battue par une violente pluie.

« Oh ! Et je vois que vous lui apportez un cadeau. »

Il désignait la sacoche dans laquelle se trouvait la fameuse commande qui avait amené l'inconnu dans le manoir du Lord Alistair Groly.

Comme s'il était sur une scène de théâtre, il plongea son front dans la paume de sa main. Il avait trop de mouvements dans ses gestes. Orphée paraissait surjouer ses émotions.

Ensuite, comme emporté par la lourdeur de sa tête, il plongea en avant, tourna sur lui-même pour finalement s'effondrer dans l'unique fauteuil de la pièce. Ses jambes ne reposaient pas par terre, à l'opposé du dossier. Non, elles pendaient dans le vide, surélevées car appuyées sur le luxueux accoudoir.

« Peut-être pourriez-vous me montrer ce que vous cachez ? Si cela ne vous dérange pas, nous dirons que c'est un cadeau commun. Qu'en pensez-vous inconnu sans nom ? »

Le nain hideux semblait affairé à l'étage avec son maître. Ce dernier ne devait pas être présentable à ses invités. Probablement en robe de chambre pourpre avec rien en-dessous, si ce n'est la crasse des derniers jours à étudier dans son bureau sur des sujets aussi passionnants que les remèdes démoniaques ou encore l’appellation d'entités astrales.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
James Hook
avatar

MessageSujet: Re: Dans un fauteuil au coin du feu [Orphée]   Mer 4 Mar - 19:34
L'homme était étrange, encore un énergumène, monstre de foire. Une créature sans éducation, enchaînant les questions sans apporter de réponses, se tenant plus mal qu'un orphelin des rues. Il avait un côté pantin, comme ce curieux automate que j'avais rencontré lors d'un voyage en Espagne, ridicule histrion qui ne tenait pas en place, et avait pour seul but de faire rire le commun des mortels. Mais j'estimais ne pas faire partie du commun des mortels, et ce genre de pitreries ne m'amusait guère.

J'observais l'inconnu faire son manège en gardant un visage de marbre, gardant une posture droite et digne, et attendit qu'il ait fini pour répondre à ses questions, poliment, posément, méthodiquement.


Lord Gorly sort peu, mais il reçoit. Il sait d'ordinaire sélectionner ses invités.

Je ne compte pas m'attarder, je viens pour affaires et ne suis guère d'humeur à m'amuser.

Rien n'est gratuit en ce monde monsieur, en tout cas pas dans mon milieu.

Et votre proposition me dérange, autant que votre attitude.


J'avais dit tout cela le plus calmement du monde, d'une voix égale.
Peu m'importaient les considérations de cet excentrique, qui n'avait même pas pris la peine de se présenter. J'étais venu dans un but précis, et tenais à ce que mon entretien avec le Lord se déroule au plus vite, que je puisse retourner sur le Jolly Rogers. Nous ne prendrions pas la mer par un temps pareil, mais je me sentais toujours plus à mon aise sur l'eau que sur la terre ferme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Orphée
avatar

MessageSujet: Re: Dans un fauteuil au coin du feu [Orphée]   Sam 7 Mar - 9:13
Un rabat-joie. Un homme terne. Une ombre errante enfoncée dans de beaux habits. Orphée laissa tomber sa tête sur l'accoudoir. Il soupira sans discrétion.

« Monsieur, vous devriez vous détendre. Prenez un peu de bon temps. Savourez d'avoir un toit dans votre tête. Écoutez les crépitements de ce bon feu de cheminée. »

Sa tête se tourna. Son regard se perdit dans les flammes. Il ne dit rien pendant un moment. Comme si l'homme au faciès de mort était absorbé par ce spectacle pyrotechnique primaire.

Ce qui était le cas.

Sans détourner son regard, il reprit la parole :

« La vie n'est là que par miracles et coïncidences. Il n'y avait aucune logique. Il n'y a aucun grand dessein. Alors pourquoi se prendre la tête avec des « affaires » ? »

Orphée se redressa et fixa de nouveau le capitaine attendant de livrer sa marchandise.

« Tout n'est qu'absurdité. »

Et, comme s'il voulait démontrer la vérité de sa théorie, il roula-boula. Passant de l'autre côté du fauteuil, il disparut à la vue de son interlocuteur. Avant que ce dernier ne cherche à savoir si Orphée s'était fait du mal ou une quelconque autre action, ce dernier avait disparu dans les ombres.

(Un second pouvoir qui s'avérait bien pratique. Une très bonne compétence théâtrale.)

Naviguant dans les ombres. Aussi silencieux que l'une d'elle, Orphée réapparut derrière le capitaine. Ce fut d'abord son crâne blanc qui réapparut, suivi de tout son corps et de son grand manteau noir.

Alors que sa main blanche se dirigeait vers le « paquet cadeau », l'homme disparut à nouveau dans les ombres. Quelle chance pour lui que le Lord aime rester dans les ténèbres, éclairés seulement par un sel feu de cheminée, enfoncée dans une architecture de pierre imposante à l'esthétisme gothique.

Son pouvoir le ramena au niveau du porte-manteau. Le manteau du capitaine disparut. Orphée s'en habilla et réapparut finalement derrière le capitaine.

« J'aime beaucoup la lourdeur de votre manteau. C'est ma foi très agréable. Sans compter qu'on se sent plus puissant au-dedans. Un vêtement de quelqu'un qui dirige des hommes à n'en pas douter. »

Les marches se faisaient entendre. L'affreux nain précédait son maître qui se sentait enfin préparé à recevoir ses invités.
Revenir en haut Aller en bas
Conteur d'histoires
Narrateur
avatar

MessageSujet: Re: Dans un fauteuil au coin du feu [Orphée]   Dim 21 Juin - 19:38

Le Lord Alistair rejoignit la scène, regard avide sur son visage, sourire enjôleur aux lèvres. Ses yeux pétillèrent de curiosité, et d'admiration, à la vue du tatouage marquant le visage d'Orphée. D'âpres discussions animèrent le trio et, il est fort certain, que chacun quitta cette soirée avec la conviction d'avoir accompli quelque chose de grand. James Hook en ayant conclu un fructueux marché, Orphée en ayant ajouter une pierre à l'édifice de son faramineux projet.

RP clos


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dans un fauteuil au coin du feu [Orphée]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Dans un fauteuil au coin du feu [Orphée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: Angleterre-


saigoseizon Cabaret du Lost Paradise bouton partenariat