Partagez | 
 

 [Fin 04] Feu et glace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Willow

MessageSujet: [Fin 04] Feu et glace   Sam 7 Fév - 16:40
    - J'ai froid... j'aifroidj'aifroidj'aifroidj'aifroiiiiiiid...


Willow était presque arrivée à destination, et elle ne cessait de frotter ses mains l'une contre l'autre histoire de se réchauffer. Elle avait beau s'être créer un manteau de fourrure suffisamment chaud pour la protéger de la froideur hivernale, il n'empêche qu'elle n'était pas habituée à de telles températures. Quant à générer un brasier en permanence, c'était la meilleure solution pour puiser dans sa magie et la fatiguer plus vite que de raison. Déjà que marcher dans la neige n'était pas toujours une partie de plaisir...

Ce n'est qu'une heure plus tard qu'elle parvint enfin à destination : l'Hildegarde Castel. Elle avait beau s'y être déjà rendue une fois dans sa jeunesse, à la vue de ces lieux, elle eut le souffle coupé. Ce château était immense et superbe. Traversant la passerelle, elle arriva bientôt dans le hall d'entrée où régnait une fabuleuse animation. Il y avait là tant de monde : marchands, dignitaires, magiciens qui donnaient quelques fois une démonstration de leur art... Willow vit souvent des gerbes de magie s'élancer dans les airs.

La magie : ce lieu en était littéralement imprégné, de sorte que la rouquine se sentait presque comme chez elle, ou en tout cas, totalement à l'aise. Ôtant sa lourde capuche pour libérer ses cheveux de feu, elle s'avança plus loin dans le hall, le nez en l'air pour observer ce véritable chef d’œuvre qu'était ce lieu.

Parvenue au bout du long hall, des escaliers donnaient sur d'autres parties de l'Hildegarde accessibles à tous. Ce palais était comme une ville, aux yeux de la magicienne de feu. Mais elle n'était pas venue pour voir le château ; elle était venue voir une personne en particulier. Quelqu'un que l'on ne pouvait approcher d'un claquement de doigts. S'approchant d'un scribe campé près des portes privées, Willow lui adressa sa demande.

    - Je suis Willow de Dean. Je demande une audience à l'impératrice Svanhilde.


La rouquine se demandait si elle la reconnaîtrait. Après tout, ça faisait plus de 10 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Impératrice Svanhilde

MessageSujet: Re: [Fin 04] Feu et glace   Ven 20 Fév - 0:20
Svanhilde mouvait ses mains dans les airs, à la hauteur de son visage. Ses doigts suivaient de gracieuses courbes, comme une danse ancestrale. Sa gestuelle suivait ses mots qui contaient de vieilles histoires, les péripéties des Dieux. Ses mouvements imageaient ses récits, les rendant vivants, incroyables. Les illusions qu’elle créait émerveillaient son jeune public : trois de ses enfants et quatre petits citoyens de son pays, vêtus de coton et chaussés de bottes humbles mais chaudes.

La politique et la gestion n’étaient pas ses domaines. La fée prenait soin de son peuple avec douceur et générosité. Au hasard, ou suivant une logique connue d’elle seule, elle avait quémandé la présence d’enfants scandinaves, passait un moment avec eux. Ils connaissaient la magie, ils la voyaient tous les jours, mais gouter à celle de l’Impératrice leur laissait une chaude sensation sur le cœur. Ils repartaient légers et emplis de rêves.

« Hrimthurs était un artiste. Son art était celui de la pierre. Il la taillait, la transformait. Les Dieux, qui cherchaient une demeure, firent appel à ses services d’artisans. »

Plus loin, un scribe traversait un couloir lorsqu’il fut interpelé par une fée aux cheveux enflammés. Il portait un habit officiel, propre. Ce qu’ignorait la jeune fée était qu’il s’agissait de l’un des plus proches conseillers de la famille royale. Celui-là même qui veillait sur l’Impératrice en l’absence de son époux, palliait aux lacunes diplomatiques de la dame. Il jaugea un instant la nouvelle venue de la tête aux pieds. Qui était-elle ? Il l’ignorait complètement.

« Je crains, mademoiselle, que vous vous trouvez au mauvais endroit. »

Cependant, cette jeune fille avait réussi à atteindre les appartements privés. L’Hildegarde Castel était grand, si grand que l’on si retrouvait difficilement. Un sort empêchait même les inopportuns d’atteindre l’aile de la famille royale, les faisant se perdre et tourner en rond pendant des heures. Visiblement, la magie avait été déjouée. Un signe ? L’Impératrice y verrait un message des nornes, désirerait rencontrer la jeune fille. Aussi inconnue soit-elle.

« Hrimthurs promettait de construire la plus solide et la plus grande des forteresses en six mois ! Mais en échange, il désirait le Soleil, la Lune, ainsi que la main de Freyja, la plus belle de toutes les Ases. »

Le conseiller indiqua à la jeune fille de le suivre, lui expliquant qu’il se trouvait dans l’aile des princes. Ils traversèrent plusieurs couloirs, s’arrêtèrent une fois ou deux pour régler quelques détails politiques avec d’autres hommes. Le scribe connaissait l’Hildegarde Castel comme le fond de sa poche. Lorsque les fils de l’Empereur étaient agités, il leur faisait part de chemins secrets pour les distraire et les éloigner.

« Les Dieux, le croyant incapables d’accomplir un tel exploit, acceptèrent le marché. Cependant, le géant avait un fidèle destrier, l’étalon Svadhilfari qui pouvait porter des charges très lourdes. La Forteresse se bâtissait à vue d’œil et, chaque jour, elle devenait de plus en plus haute, de plus en plus complète. Les Ases commençaient à croire qu’en trois mois, Asgard serait terminée. »

Il finit par s’arrêter, se rapprochant d’une porte dont le bois était travaillé par des mains d’artistes. Il écouta à la porte puis, lentement, l’homme tourna la poignée de la porte et l’entrouvrit. Il jeta un coup d’œil rapide puis se retourna vers la jeune fille.

« Madame l’Impératrice est occupée. Je peux vous faire entrer mais il faudra être discrète et être patiente. »

Il accueillit la jeune fée dans la salle où Svanhilde contait. Il lui montra une place de libre près de l’un des enfants, dont les yeux étaient rivés sur l’histoire qui se déroulait devant eux. L’Impératrice continuait de bouger ses mains, créant ses illusions grandioses qui rendaient ses récits si impressionnants.

« Les Dieux envoyèrent Loki qui se changea en jument pour séduire Svadhilfari. Le cheval, plutôt que d’apporter les pierres vers la forteresse, partait avec Loki. Chaque jour, jusqu’au dernier, il se laissait distraire par la jolie femelle, empêchant ainsi le géant Hrimthurs de terminer à temps sa forteresse. »

Les couleurs se changeaient, prenaient des teintes plus passionnées, plus malines. Peu à peu, les illusions s’affaissèrent, comme s’il s’agissait de la fin de son récit. Les enfants, un peu déçus de la retombée de celui-ci, commencèrent à s’agiter. L’un d’eux, un prince, leva sa main pour prendre la parole.

« Mais Modir, qu’arrive-t-il à Hrimthurs ? Il ne peut pas épouser Freyja ? »

La mère sourit doucereusement. Elle se rapprocha des enfants. Ses fils demeurèrent droits comme des piques, tandis que les autres, impressionnés, reculèrent d’un pas. La dame avait beau ne pas être très grande, elle était tout de même l’Impératrice !

« Le géant fut pris d’une très grande colère. Il savait que l’on avait été malhonnête avec lui. Ce fut Thor qui dût l’arrêter.
- Le plus fort de tous les Ases ! ajouta, fier, un téméraire petit ouvrier.
- En effet. »

Mais les enfants étaient facilement distraits. Ils aperçurent la jeune fille aux cheveux de feu et celle-ci attiraient dorénavant leur attention.

« Oh, regarde ses cheveux !
- Ils sont en feu !
- Est-ce que elle aussi c’est une déesse ?
- C’est peut-être la femme de Surt.
- Surt il n’a pas de femme !
- …Mais regarde ses cheveux ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Willow

MessageSujet: Re: [Fin 04] Feu et glace   Lun 16 Mar - 18:02
    - Auriez-vous alors l'amabilité de me servir de guide ?


Le scribe accepta alors et guida la jeune femme à travers l'Hildegarde Castel, s'arrêtant de temps à autre pour régler certaines questions avec des politiciens. Sans doute s'agissait-il d'un personnage important, un ministre, ou quelque chose de ce genre. Quoiqu'il en soit, Willow profitait toujours de ces pauses pour regarder au travers des fenêtres la neige qui tombait toujours, ou admirait l'architecture du bâtiment. Le plafond était aussi bien ouvragé que certaines portes en bois sublimes. L’œuvre d'une vie d'artiste...

Après de maintes déambulations dans les couloirs, le scribe et la magicienne parvinrent au bout de leur chemin : l'homme ouvrit la porte à la rouquine afin qu'elle prenne place dans la pièce, en lui recommandant de se montrer patiente, jusqu'à ce que l'Impératrice eût terminé ce qu'elle faisait. En l'occurrence, elle narrait à une petite troupe d'enfants quelques mythes des Temps Anciens, concernant les Dieux.

Willow sourit et assista à la fin de la... « représentation ». Les illusions de Svanhilde, alliées à sa voix mystérieuse et à sa gestuelle dansante, formaient un étonnant spectacle captivant. Les enfants en étaient impressionnés, et Willow également, d'autant plus qu'elle aimait les légendes et les mythes.

Quand l'histoire fut terminée, les enfants remarquèrent la présence de la fée et s'émerveillèrent des rivières de feu qui formaient sa chevelure, au point même qu'ils la prirent pour une déesse nordique. Willow éclata de rire et secoua la tête.

    - Malheureusement non, je ne suis pas une déesse. Juste une magicienne.


Elle se releva de sa chaise et vint s'accroupir devant les enfants, histoire d'être à la taille des plus jeunes. Elle tendit sa main, paume vers le ciel, et à l'aide de l'autre, commença à former dans sa paume des volutes de feu bleu. Des feux-follets apparurent dans la pièce, invitant les enfants à les attraper. S'ensuivit une course poursuite mêlée de rires et de cris. La fée sourit et se redressa, attendant un signe de Svanhilde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Impératrice Svanhilde

MessageSujet: Re: [Fin 04] Feu et glace   Sam 11 Avr - 13:04
Quand ladite magicienne secoua la tête, les enfants furent émerveillés par le mouvement de ses cheveux, la cascade de ses boucles qui entouraient son visage. Toutes les femmes qu’ils voyaient et connaissaient avaient les cheveux attachés : leur mère, leurs sœurs, l’Impératrice ! Mais celle qu’ils venaient de confondre avec une certaine épouse de Surt les gardait au naturel, ils avaient presque envie de toucher. L’un d’eux avait tendu sa petite main, mais un autre lui avait retenu le poignet, lui clamant dans sa langue que ce n’était pas respectueux. On ne touchait pas une femme de la sorte, voyons !

Et le feu bleu apparut. Oh, qu’ils étaient contents ! Ils adoraient les spectacles et, dès que l’Impératrice avait terminé son histoire, on lui montrait une nouvelle chose toute aussi merveilleuse ! Ils avaient l’habitude de la magie, celle-ci était omniprésente en Svandinavie, Des petits feux-follets surgirent et agitèrent les enfants qui désiraient plus que tout les attraper. Svanhilde demeurait immobile, contournée par les jeunes gens excités. Un instant, ses yeux s’étaient bien animés, suivant les éclats bleutés qui se promenaient dans la pièce. Ce qu’elle voyait au travers ses yeux de fée devait être encore plus merveilleux.

Elle n’oublia pas très longtemps la présence de son invitée la plus âgée et leva les yeux vers celle-ci –parce que Svanhilde n’était pas très grande, il fallait l'avouer, les tableaux mentaient. Ses mains blanches, recouvertes de dentelle délicate, je joignis au-devant de sa robe gris-bleu. Elle inclina la tête en signe de politesse et surtout, de salutation.

« Bienvenue, mademoiselle. Que puis-je faire pour vous venir en aide ? »

Svanhilde sourit, puis se détourna. Elle n’avait pas déjà oublié la présence de son invitée, elle se dirigeait vers une table en bois, entourée de chaises. Elle en écarta une pour la demoiselle aux cheveux de feu. La fée ouvrit un récipient et en fit couler le contenue dans une tasse. Ses yeux fins se dirigèrent ensuite vers la jeune fille et elle murmura :

« Désirez-vous que je vous verse de l’eau chaude avec du citron ? »

Son était inchangée, toujours neutre, mais avec une grande douceur et beaucoup d’amabilité. L’Impératrice était délicate, même un peu molle et, dans sa course vers un feu-follet, un enfant la heurta. Le récipient tomba de ses mains et se cogna contre la table, se renversant sur le côté. Sans doute un peu trop tard pour appeler ça « réflexe », Svanhilde n’eut comme seule réaction de reculer d’un pas. De fixer le désastre.

« …Oh. »

L’action venait de s’arrêter, l’enfant coupable avait les yeux grands, remplis d’eau. Il fixait la majestueuse impératrice, attendait son châtiment. Il avait le souffle coupé et toutes les autres petites paires d’yeux étaient plantées sur lui. Qu’allait-il lui arriver ? L’Empereur allait le bruler, pas vrai ? Il dépréciait plus que tout que l’on vienne déranger son épouse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Willow

MessageSujet: Re: [Fin 04] Feu et glace   Sam 25 Avr - 21:32
Il était rare, pour Willow, de voir des enfants à ce point émerveillés par ses cheveux et surtout par la magie dont avait fait preuve l'impératrice. Elle songea que cela aurait vraiment fait plaisir à Nikolas. Elle regarda en souriant la petite bande joyeuse danser avec ses feux-follets, chercher à leur courir après, à les attraper dans leurs petites mains.

La voie était libre, jusqu'à l'impératrice qui avait aussi suivi ses flammèches bleues d'un œil éclatant. La rouquine fit deux nouveaux pas vers elle, et, geste absolument rarissime chez elle, s'inclina devant la petite femme qui régnait sur le plus grand pays magique du monde, le plus magnifique qui soit, son seul défaut étant le froid qui y régnait.

    - J'ignore si vous vous souvenez de moi, votre Altesse. Mon nom est Willow, fille d'Holly, une magicienne qui vous a rencontrée voilà de nombreuses années.


Ce qui s'était dit lors de l'entretien entre les deux femmes, la rouquine ne s'en souvenait guère, puisqu'elle n'y avait pas assisté directement. Elle n'avait pourtant pas oublié le visage de Svanhilde qui, malgré les années, avait étonnement peu changé. Willow ne put néanmoins répondre à a question de la souveraine qui venait de se détourner pour préparer des tasses de thé. Il lui sembla étrange qu'elle s'occupât elle-même de cette tâche.

    - Euh... oui, merci.


Survint alors un accident, un enfant trop pris dans sa course avec un feu-follet heurta la reine et fit renverser l'eau chaude sur sa robe. Ce n'était rien de bien grave en soi, mais on aurait dit que le bambin venait de commettre le crime le plus atroce qui soit ; déjà ses yeux débordaient de larmes. La rouquine se releva et alla ramasser la tasse, aida l'enfant à se relever.

    - Un simple pardon suffira, tu ne crois pas ?


Sérieusement. Après avoir vu l'impératrice s'occuper elle-même du service à thé, il serait malvenu qu'elle punisse l'enfant pour une tasse renversée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Impératrice Svanhilde

MessageSujet: Re: [Fin 04] Feu et glace   Mar 19 Mai - 21:32
Fille de Holly. Svanhilde avait sans aucun doute rencontré une Holly, mais la perte de toutes perceptions temporelles ne l’aidait pas à creuser sa mémoire pour s’en souvenir. Ainsi, le menton levé vers la jeune fille, elle plongea ses yeux clairs dans les siens, plein de magies, un peu moins conscients, avant de détourner le regard, sans réponse. La fée n’était pas habitée par la condescendance, elle ne semblait hautaine qu’en portrait et les rumeurs sur son caractère doucereux et humble étaient fondées. Elle n’avait point besoin d’une servante pour servir une simple tasse d’eau chaude et de citron, mais sa poigne, délicate, ne purent retenir la cruche sous l’impact de l’énergie enfantine.

Quelques secondes, puis l’Impératrice fronça un sourcil. Svanhilde se pencha et ramassa les éclats du contenant pour les mettre sur la table. Les pans de sa robe étaient éclaboussés et quelques pelures de citron s’étaient étalées devant elle. La fée était loin de lui en vouloir, la rancune n’avait même pas traversé son esprit. Quand elle se tourna vers le jeune enfant et vit ses yeux écartés de frayeurs, elle se posa des questions. Elle se rapprocha de lui et s’inclina, se mettant un peu plus à sa hauteur. Un faible sourire écarta ses lèvres.

« Que crains-tu, mon enfant ?
- Je suis vraiment vraiment vraiment désolé, Madame ! Je ne veux pas mourir brulé, je vous en prie ! »

Svanhilde inclina la tête sur le côté, posa une main sur la tête du jeune être et posa un baiser sur son front, lui offrant un brin de son monde magique.

« On ne fait pas de mal aux enfants, ici. » Murmura-t-elle, laissant l’enfant retourner à ses nouveaux amis et ses jeux.

La fée se redressa et reposa son attention sur son invitée. Dorénavant dépourvue de quoi lui servir à boire elle lui indiqua d’un geste de la main une chaise sur laquelle prendre place. À ses côtés, elle vint s’asseoir. Elle se tenait le dos droit, et la magie l’entourant, presque palpable, en venait presque à faire oublier le petit incident qui avait éclaboussé le bas de ses jupes.

« Qu’est-ce qui vous amène dans le Nord, fille de Holly ? Une demoiselle comme vous n’est-elle point attirée par l’action du continent américain ? »

…Ou se trouvait un fougueux arabe, par ailleurs. Mots que la magie lui avait susurrés abstraitement, qu’elle comprenait sans vraiment le comprendre. Une jeune domestique entra dans la pièce, portant de quoi essuyer le sol humide. Autour, les enfants s’écartaient pour ne pas être touchés par l’eau citronnée. Svanhilde ne la regarda pas, ses yeux était mystifiés pas la fée aux cheveux de feu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Willow

MessageSujet: Re: [Fin 04] Feu et glace   Lun 25 Mai - 21:37
Une fois que l'enfant fut rassuré quant à l'absence de punition pour la maladresse qui l'avait amené à faire tomber de l'eau sur la robe de la reine, cette dernière invita la fée rousse à s'asseoir, tandis que le gamin repartait jouer avec ses camarades. Willow, en s'installant sur une des chaises de bois, ne put s'empêcher de dévisager l'impératrice de Scandinavie. Quelle aura étrange elle possédait ! Elle déversait littéralement de la magie autour d'elle, comme si elle en était une source. Était-il possible qu'a fur et à mesure que les âges passaient, elle se soit tant imprégnée de magie qu'elle finisse par ne faire qu'une seule entité avec elle ? Quoiqu'il en soit, Svanhilde laissa une étrange et profonde impression sur Willow.

    - Je me suis déjà rendue aux Amériques il y a peu, et j'espère ne pas y retourner de sitôt. C'est aussi le but de ma visite, votre Altesse. Les récents événements qui se sont déroulés à Emerald m'ont fait ouvrir les yeux sur la situation actuelle.... qui est plus urgente que ce que j'avais pu penser.


Willow se racla la gorge et rassembla ses idées avant de continuer à parler. Il y avait tant à dire en peu de temps. Elle espérait également ne pas repartir bredouille de cette salle emplie de magie...

    - Les progrès techniques, la technologie... elle prend toujours plus d'ampleur chaque jour, réduisant la magie à un rang moindre, elle n'est plus considérée que comme une entité obsolète et maudite.


Elle se redressa et regarda Svanhilde droit dans les yeux.

    - Je veux rendre à la magie sa gloire d'antan. Prouver aux humains qu'elle vaut mieux que la technologie. Et pour cela, j'ai besoin de l'appui du plus grand nombre de magiciens possibles, du vôtre encore plus parce que vous représentez une nation entière qui est restée sous l'égide de la magie...


Elle souffla. Elle n'avait pas l'habitude de parler aussi sérieusement.

    - Puis-je compter sur votre soutien ?
Revenir en haut Aller en bas
Conteur d'histoires
Narrateur

MessageSujet: Re: [Fin 04] Feu et glace   Lun 28 Sep - 18:28

Un sourire énigmatique, un regard lointain, furent les réponses accordées par l'impératrice. Fort probablement l'impératrice rapporta les paroles de sa visiteuse à l'empereur lui-même. Quant à la nature de l'entretien entre l'impératrice et Willow, elle tourna, probablement, autour de la magie, cette entité qui les rapprochait toutes deux, étant toutes deux fées.

RP clos


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Fin 04] Feu et glace   
Revenir en haut Aller en bas
 

[Fin 04] Feu et glace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: Scandinavie :: Hildegarde Castel-
saigoseizon Cabaret du Lost Paradise bouton partenariat