Partagez | 
 

 Ne pas faire de faux pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Sofia de Belmonte
avatar

MessageSujet: Ne pas faire de faux pas    Jeu 19 Fév - 18:04
Sofia observa longuement la missive qu'elle venait de recevoir à son adresse espagnole. Elle ne la lisait plus, connaissant son contenu par coeur après deux lectures seulement - mais elle l'avait lue davantage - mais il fallait dire que le sceau, encore inédit dans sa correspondance, avait l'étrange don de l’hypnotiser. Du peu qu'elle avait entendu parler de l'Empereur d'Autriche, elle savait qu'elle aurait affaire à un homme du genre difficile, et vraiment hautain, et...

Ses yeux jettèrent un d'oeil rapide à sa silhouette, qu'elle connaissait parfaitement, elle aussi. Il y avait quelques rumeurs persistantes qui disaient que Friedrich Franz Edelstein n'aimait pas vraiment les femmes, les considérant comme des moins que rien. Qu'en serait-il d'une femme travestie, ou plutôt, d'un homme à l'apparence si efféminée ? Sofia grinça des dents. Nul doute que l'empereur, avant de vouloir l'engager, s'était renseigné sur elle, et qu'il était au courant de cette apparence qui prêtait trop souvent à la moquerie. Alors, pourquoi voulait-il l'engager ? Simplement parce qu'il savait qu'elle était le meilleur choix pour ce genre de mission ? Ou pour se fiche de son physique ? Tu te prends trop la tête, Sofia...

Le Flyin' Compass quitta l'Espagne en ce froid mois de novembre pour gagner la plus froide Autriche. Jamais Sofia ne prit autant de temps à faire des exercices physiques dans l'espoir fou de gagner un peu de muscle - en vain. Le quatrième jour de vol, elle se décida pour une autre option, attachant décidément trop d'importance à son apparence physique. Elle avait une occasion en or d'élargir ses affaires à l'empire austro-hongrois, et d'ajouter une tête couronnée à son carnet de clients satisfaits. Pas question que son physique de "gringalet" ne fiche tout ça en l'air ! Après quelques heures de couture, De Belmonte observa son reflet, mâchoire serrée. C'est le moment que choisit son second pour entrer, et après une seconde de surprise muette, André éclata de rire.

- On dirait une éponge restée trop longtemps dans l'eau ! Mais qu'est-ce qui te prend, Sofia ?
- Je veux en imposer.


Ca sonnait tellement ridicule, une fois dit à voix haute ! Elle retira sa veste - et les coutures la remercièrent - puis le corset qu'elle portait habituellement et qu'elle avait "amélioré" de quelques rembourrages. Elle retira les morceaux qu'elle avait ajoutés pour carrer ses épaules, gonfler un peu ses bras, et se contenta de revenir au corset qui se contentait de masquer l'arrondi léger de ses hanches pourtant fines, et de se rhabiller comme elle était à son habitude. Avec son physique de gringalet efféminé.

- Tu voulais quoi, André ?
- Ah ! Lucce se plaint de notre lenteur à gagner notre destination. Il prétend que c'est mauvais pour les moteurs...
- Dis lui de reprendre un rythme plus normal. Nous arriverons en fin d'après midi au palais à Vienne.


Et il en fut ainsi. Sofia soigna sa tenue, coiffant soigneusement ses longs cheveux pour les faire tenir dans un catogan sombre. Après une hésitation, elle décida de garder ses armes sur elle - son épée à son côté gauche, son pistolet à droite - son sceau autour du cou, et bien entendu, son éternel tricorne à plume. La lettre de l'empereur était soigneusement glissée dans une de ses poches. Après un soupir, elle était bien obligée de se rendre compte qu'elle était prête, et qu'elle ne pouvait plus faire demi-tour, malgré le trac qu'elle éprouvait. Le trajet fut court, du Compass au Palais, et elle se présenta rapidement à l'un des gardes pour être annoncée... Tout en essayant de ne pas se laisser impressionner par ce qui l'entourait - sans doute que cela ferai trop "féminin"...
Revenir en haut Aller en bas
Le basilic
Friedrich Franz Edelstein
avatar
✦ Libre pour RP ? : yep

✦ Double-compte : Chester du cheshire//Alexender Rammsteiner//Nikolas Klaus//Kay Sokolov//Hanako Hayashi



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Empereur Austro-hongrois
✦ Pouvoir: Regard pétrifiant
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Ne pas faire de faux pas    Ven 20 Fév - 16:34
L'empereur finissait de se remettre de sa blessure. L'une des conséquences de la catastrophe qu'avait été l'exposition universelle à Vienne. L'empereur avait couru partout pour maintenir le bon déroulement de l'exposition. Surtout avec le dragon de Scandinavie qui n'en avait fait qu'à sa tête. Ils pourraient au moins dresser les créatures qu'ils faisaient sortir de leurs frontières.

Le clou de cette catastrophe était quand même l'attaque des criminels de la bande de Robin Hood. C’était pour le moment le peu d'informations que Friedrich avait à sa disposition. Cela, plus la description physique de certains membres qui avaient participé à l'attaque, et une liste de noms.

Friedrich devait sévir. Il ne pouvait laisser de tels agissements à son encontre impunis. Friedrich avait entendu parler d'un corsaire de bonne réputation, un pirate mais au service de la loi. Ce pouvait être une bonne façon de faire avait-il pensé. Ainsi il envoya une missive à cet « Sofia », nom perturbant pour un homme. Mais il pourrait juger lui-même en voyant cette personne.

On annonça à l'empereur que son invité était arrivé. Friedrich leur ordonna de le faire entrer et de lui faire retirer ses armes. On est jamais assez prudent !

— Bienvenue à vous capitaine De Belmonte. Soyez le bienvenu dans notre empire. Si vous voulez bien nous suivre nous allons nous mettre à l'aise pour discuter plus amplement. Si vous désirez quelque chose à boire, nous vous le ferons porter.

Friedrich amena son invité dans une pièce annexe où ils pourraient discuter tranquillement.



♔ Empereur d'Autriche-Hongrie ♔
Défi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sofia de Belmonte
avatar

MessageSujet: Re: Ne pas faire de faux pas    Dim 22 Fév - 11:06
Sofia donna de bonne grâce - mais avec une réserve - ses armes au garde qui vint la chercher. Elle se sentit même obligée de préciser un "Prenez-en soin" qui sonnait un peu trop comme une menace. Bonjour la subtilité. Sofia décida de faire attention à ce qu'elle allait dire en présence de l'empereur. Elle était ici pour s'en faire un allié, et non un ennemi. Une fois désarmée, elle rajusta nerveusement sa tenue, comme si l'absence de son ceinturon et de ses deux meilleurs alliés changeaient tout chez elle - en réalité, elle se sentait démunie.

Mais on ne lui laissa guère le temps de penser à ses états d'âme. Quand on la conduisit face à l'empereur, le capitaine inclina le buste et retira son chapeau, le saluant d'un "Votre Majesté Impériale" formel. Était-ce la bonne formule ? Jusqu'à présent, elle s'était toujours adressée à des rois ou des reines, dans des circonstances si particulières qu'elle n'avait pas toujours eu à appliquer l'étiquette en vigueur. Mais un empereur ? Devait-elle lui parler à la troisième personne, ou le vouvoyer comme elle l'aurait fait pour un roi ? Il aurait fallu s'en inquiéter avant...

Elle suivit Friedrich dans la pièce annexe, sans remettre son chapeau, les mains croisées dans le dos. Elle profita qu'il soit dos à elle pour observer la décoration intérieure - une pure merveille. Sofia aimait les belles choses, alors au lieu de se laisser distraire et de rater quelque chose, elle s'obligea à penser à des choses moins raffinées pour concentrer son esprit sur l'empereur, et rien d'autre.

Bien, il était temps de parler. Sofia inspira profondément, bloqua sa respiration... Et se lança.

- Je Vous remercie pour votre hospitalité, Votre Majesté Impériale. Je suis venu sitôt Votre courrier entré en ma possession.

Non, ne demande pas de détails tout de suite. Elle laissa quelques très courtes secondes de silence, avant d'oser un sourire en coin.

- Si Votre offre tient toujours, j'aimerai beaucoup boire une spécialité de chez vous. Pour être honnête, c'est la première fois que je m'aventure aussi loin dans les terres, et j'espère ne pas Vous avoir manqué de respect sans le vouloir.

... En dehors du fait d'avoir choisi de parler espagnol plutôt qu'autrichien...
Revenir en haut Aller en bas
Le basilic
Friedrich Franz Edelstein
avatar
✦ Libre pour RP ? : yep

✦ Double-compte : Chester du cheshire//Alexender Rammsteiner//Nikolas Klaus//Kay Sokolov//Hanako Hayashi



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Empereur Austro-hongrois
✦ Pouvoir: Regard pétrifiant
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Ne pas faire de faux pas    Dim 22 Fév - 23:03

-Si Votre offre tient toujours, j'aimerai beaucoup boire une spécialité de chez vous. Pour être honnête, c'est la première fois que je m'aventure aussi loin dans les terres, et j'espère ne pas Vous avoir manqué de respect sans le vouloir.

— Hum, nous ne pensons pas vous avez respecter les codes et l’étiquette qui nous est du. Pour ce qui est de la collation bien entendu, nous allons faire servir un succulent Kastanientorte avec un café de notre cru.

L'empereur et le corsaire prirent place autour d'une table. On leur servit à chacun une grosse part de gâteau, et un café bien chaud. Au centre de la table trônait un sucrier en forme de piano, avec le couvercle légèrement relevé.

Friedrich but une gorgée de café noir, avant de regarder son invité.

—Allez-y, goûtez. Ceci est un gâteau aux châtaignes. Nous espérons que cela vous conviendra. Mangez, nous parlerons ensuite.

L'empereur attendit quelques instants puis s'adressa au corsaire.

—Dites-nous, une question nous turlupine. Pourquoi un corsaire aurait le nom de Sofia ? Cela ne nous gêne point, soyez-en rassurer. Juste de la curiosité.

L'empereur avait mené quelques recherches sur ce capitaine. Bien que sa condition physique n'était pas très développée, il semblait être un très bon corsaire. Mais quelques informations complémentaires ne pouvaient pas faire de mal.

.

le gâteaux:
 


♔ Empereur d'Autriche-Hongrie ♔
Défi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sofia de Belmonte
avatar

MessageSujet: Re: Ne pas faire de faux pas    Jeu 26 Fév - 15:15
Savoir qu'elle n'avait pas manqué à l'étiquette rassura Sofia. Elle était très à cheval sur le protocole - l'éducation de Lady Darling, sur ce point, avait été sévère, et lui était régulièrement d'une grande aide - et elle avait maudit sa précipitation à venir sans se renseigner. Elle pouvait donc continuer comme elle le faisait. Mais peut-être que redemander le nom de du gâteau n'était pas une bonne idée, cependant. En tout cas, il avait l'air appétissant, et Sofia leva un sourcil appréciateur à la vue de son assiette. Elle dut mettre un coup de pied aux fesses de son côté gourmand pour ne pas avoir l'air affamée et manger le plus délicatement possible. Ca faisait sans doute trop "fille", mais ce n'était pas pour rien qu'en général, le redoutable Capitaine De Belmonte mangeait ses pâtisseries seul, dans l'intimité la plus complète - pas question de se bâfrer devant un empereur ! Après quelques cuillerrées, et profitant du silence de Friedrich, elle hocha donc la tête :

- Mes félicitations à votre chef, Votre Altesse Impériale. Ce gâteau est une véritable merveille. Surprenant au début, mais réellement délicieux.

Doucement Sofia. Mange plus doucement... Elle reposa sa cuillère, son gâteau à moitié entamé, et but une gorgée de café sans sucre. La question de l'empereur la prit au dépourvu. En général, les négociations ne commençaient pas ainsi... Une deuxième gorgée de café, avant de prendre la parole :

- Il y a de nombreuses histoires qui circulent autour de mon prénom. Il n'y en a que deux, que l'on m'a racontées, qui méritent qu'on y accorde un peu de crédit. Feu, mon Père, aurait mal prononcé mon prénom lors de mon baptême, et ainsi ai-je été nommé "Sofia" devant Dieu, et non "Sofian". L'on m'a aussi raconté qu'une goutte d'eau bénite aurait éclaboussé le registre du moine copiste, effaçant le -n final de mon prénom.

C'était un mensonge qu'elle avait répété si souvent qu'elle n'avait même plus honte. Après tout, Wendy Darling avait été reniée, et Sofia De Belmonte avait fini par trouver ses origines dans les registres de la famille Bianci, en Italie. Quelque chose que son mentor avait mis en place, il y a quelques années, "juste au cas où". Et qui pouvait toujours s'avérer utile. Sofia jeta un coup d'oeil à sa part de gâteau entamée, hésita, avant de prendre l'assiette et de se caler droite au fond de son siège ; elle faillit croiser les jambes et se dit que ce serait sans doute une mauvaise idée. Alors elle un sourire rapide et demanda :

- Votre Altesse Impériale pourrait-elle m'expliquer quelles sont les attentes qu'elle nourrit de la part d'une personne comme moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Le basilic
Friedrich Franz Edelstein
avatar
✦ Libre pour RP ? : yep

✦ Double-compte : Chester du cheshire//Alexender Rammsteiner//Nikolas Klaus//Kay Sokolov//Hanako Hayashi



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Empereur Austro-hongrois
✦ Pouvoir: Regard pétrifiant
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Ne pas faire de faux pas    Jeu 26 Fév - 17:00


L'explication sur le nom du capitaine Belmonte suffit à Friedrich, qui ne chercha pas plus loin. Comme le capitaine Belmonte venait de le souligner, il l'avait fait venir pour une raison précise.

Après s’être fait resservir une tasse de café qu'il but dans la foulée, il se leva pour avancer vers une grand fenêtre de la pièce.

— Peut-être n'êtes vous point au courant mais, il y a peu, nous avons organisé une exposition universelle, ici, à Vienne. Sur le papier tout était parfait. Mais la réalité a été bien plus cruelle. Nous avons, le dernier jour de l'exposition, subit une attaque de pirates en bateau volant qui ont déjoué toutes les surveillances qui avaient été mis en œuvre pour cette occasion.
Cette bande de pirate se fait appeler la bande de Robin Hood. Nous avons affronter en duel la personne qui disait être le chef de cette bande de vauriens. Nous avons évidement gagné, avec cependant quelques blessures. Ils ont aussi blessé sa majesté la reine de France qui était présente. Ce qui leur a permi de réussir à s'enfuir.


Friedrich avança doucement de nouveau vers la table, et frappa du plat de main la table avec un regard plein de mépris.

— Nous aimerions que vous vous chargiez de la capture de cette bande d'opportunistes. Nous avons peu d'informations mais quelques descriptions physiques et le nom de ces vermines. Vous avez la réputation d’être une excellente chasseuse de prime, et nous aimerions donc vous engager.

L'empereur se redressa et toussa dans le creux de sa main.

— Bien sûr, vous serez rémunéré, selon vos tarifs, qu'il faudra nous présenter.

L'empereur resta debout face à Sofia, attendant une réponse du capitaine.



♔ Empereur d'Autriche-Hongrie ♔
Défi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sofia de Belmonte
avatar

MessageSujet: Re: Ne pas faire de faux pas    Mer 4 Mar - 22:30
Sofia avait une passion inavouable pour la pâtisserie. Jusqu'à présent, seuls les gâteaux français avaient trouvé grâce à son palais, mais là, elle attendit que l'empereur Friedrich eut le dos tourné pour manger avec un peu plus de gourmandise le... Oh, quel que soit son nom, ce gâteau était un pur régal. Cela ne l'empêchait pas d'être attentive à ce que disait son interlocuteur.

Oh. Il parlait affaires. Point de caprice de tête couronnée, de demande honteuse qui doit rester secrète, juste... Une affaire. Et rien que pour cela, l'appétit qu'elle éprouvait se coupa brusquement. Sofia reposa son assiette en silence, et croisa les jambes en posant le pied sur son genou gauche, avant de s'accouder au siège et de poser son menton entre la jointure de son index et de son majeur. Elle nota mentalement toutes les informations importantes.

Pirates. Bateau volant. Robin Hood. Il n'en fallait pas davantage pour la motiver.

Elle n'en avait jamais vraiment entendu parler. Juste quelques "on dit" assez vagues, mais jamais elle ne s'était réellement penchée sur le cas de cette bande qui ne devait pas vraiment trainer dans le ciel espagnol ou italien. Par contre, l'empereur d'Autriche Hongrie semblait en vouloir énormément à cette bande. Sofia ne cilla pas quand Friedrich tapa sur la table, ni quand il évoqua le paiement. Elle sembla juste réfléchir un instant aux projets de vol des prochains jours avant de hocher la tête.

- C'est entendu. Je ne peux hélas pas vous fournir un délai de livraison pour ce genre de demande... Même si l'hiver approchant ralentit mes affaires plus courantes, les criminels ne se laissent pas plus facilement attraper. Je prendrai les renseignements dont vous disposez, et irai les compléter auprès de mes propres contacts.

Elle releva un peu le menton, et saisit sa tasse de café, pour s'y réchauffer les mains.

- Lorsque l'on me demande ce genre de service, je donne des nouvelles de ma progression dans la recherche une fois par mois minimum. Si cela convient à Son Altesse Impériale, alors il en sera aussi ainsi pour elle aussi. J'ai cependant besoin de savoir si vous voulez seulement ce Robin Hood ou toute sa bande. S'il vous les faut morts ou vifs. Quant au prix, il est à votre convenance, selon l'importance que vous accordez à la capture de ces hommes. (elle but une gorgée de café à ce moment-là, comme pour laisser le temps à Friedrich de ranimer sa colère, et ainsi faire monter le prix auquel il pensait...) La seule exigence que j'ai concerne les frais occasionnés par la capture de la ou des proies. S'ils abiment le Compass, blessent un membre de mon équipage... S'il vous les faut vivants, les frais de nourriture et d'entretien...
Revenir en haut Aller en bas
Le basilic
Friedrich Franz Edelstein
avatar
✦ Libre pour RP ? : yep

✦ Double-compte : Chester du cheshire//Alexender Rammsteiner//Nikolas Klaus//Kay Sokolov//Hanako Hayashi



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Empereur Austro-hongrois
✦ Pouvoir: Regard pétrifiant
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Ne pas faire de faux pas    Jeu 5 Mar - 15:31

Voilà une façon bien particulière de mener à bien des négociations. Friedrich n'avait jamais eu une proposition... comme cela. Hormis les réparations et le ravitaillement le prix de Friedrich serait le sien. Étrange mais pourquoi pas. L'empereur se rassit face au capitaine de Belmonte. Finissant sa tasse de café, et se tenant bien droit dans son fauteuil, il regarda son invité dans les yeux.

—Le délai n'est pas un problème. Nous désirons seulement être tenus régulièrement de vos avancées sur la capture. Une fois par mois nous suffit. Quant à la capture en soit, nous voulons faire comprendre à cette bande de misérables qu'on ne s'attaque pas à notre empire impudemment. Mais nous aimerons avoir quatre des membres vivants, si possible. Le reste vous pouvez les tuer si vous le désirez. Ils doivent payer !

Se levant, Friedrich sortit un dossier qu'il ouvrit sur la table. Il étala devant Sofia quatre portraits-robots, dessinés au fusain. Chacun portait un nom inscrit en haut à gauche.

— Les quatre personnes que nous voulons vivantes si possible : le fameux Robin Hood, Little John, Mary-Ann et. Alan Moore, Ces quatre-là nous aimerions les avoir vivants pour les envoyer au labyrinthe des peines. Ils doivent souffrir !

Rien que de parler de ces vauriens rappeler toute l'horreur de son exposition universelle gâchée. Il avait le regard mauvais. On pouvait voir à quel point il détestait cette bande de cloportes ! Surtout qu'il n'avait pas été le seul à avoir été blessé. Ils avaient aussi blessé la reine Ronce de France, qui était à l'exposition universelle.

— Pour les frais pour les capturer vivants, nous n'y voyons pas d'objection. Nous pouvons vous faire préparer une cargaison de vivre pour votre départ, pour les frais d'entretien. Et pour le reste nous verrons quand votre tache sera accomplie. Cela vous convient-il ? Avez-vous d'autres questions ? Ou exigences ?




♔ Empereur d'Autriche-Hongrie ♔
Défi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sofia de Belmonte
avatar

MessageSujet: Re: Ne pas faire de faux pas    Ven 6 Mar - 22:18
Un sourire involontaire naquit sur les lèvres de Sofia. Une leçon... Son sourire s'agrandit :

- Ne vous en faites pas, Votre Altesse Impériale. Les pirates n'ont leur place qu'au fond d'une cage en attendant d'être pendus. Ils seront punis comme il se doit.

Le capitaine s'obligea à calmer sa respiration qui s'était légèrement accélérée, et pendant que Friedrich ouvrit un dossier sur la table entre eux deux, elle travailla à effacer aussi ce sourire qui pouvait paraître carnassier. Elle se pencha en avant et scruta les portraits de qualité qu'elle avait sous les yeux. Mémorisa les noms. Elle saisit même la feuille qui portait le nom de leur chef, lui accordant plus d'attention qu'aux autres. L'empereur semblait sacrément en colère contre eux - seulement parce qu'il était vexé que son exposition ait été saccagée par des pirates, parce qu'il avait été blessé durant le duel ou... Parce que la Reine de France avait été victime, elle aussi, de blessures ?

Peut-être que si des hommes - comme l'Empereur Friedrich Franz Edelstein - laissait des femmes - comme la Reine Ronce de France - apprendre à se défendre, ce genre de choses ne serait pas arrivé. Le côté "potin" de la situation ne l'intéressait absolument pas, par contre. Elle hocha simplement la tête, puis reposa le portrait de Robin Hood sur la table.

- Cela me convient. Je veux bien une caisse de fournitures d'avance, ainsi qu'une copie de ce dossier afin que mes hommes puissent eux aussi reconnaître ces pirates lorsque nous nous opposerons à eux. J'aurai aussi besoin d'une lettre d'accréditation pour prouver que je peux voler dans votre ciel et procéder à une arrestation en votre nom...

Sofia réfléchit quelques secondes, tout en finissant sa tasse de café.

- Mh, j'aurai une dernière question : dois-je arborer votre drapeau durant cette mission ?
Revenir en haut Aller en bas
Le basilic
Friedrich Franz Edelstein
avatar
✦ Libre pour RP ? : yep

✦ Double-compte : Chester du cheshire//Alexender Rammsteiner//Nikolas Klaus//Kay Sokolov//Hanako Hayashi



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Empereur Austro-hongrois
✦ Pouvoir: Regard pétrifiant
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Ne pas faire de faux pas    Sam 7 Mar - 16:44

Le capitaine approuva les paroles de l'empereur,. Fort bien il avait l'air de ne point aimer ses individus.
Quand Belmonte confirma vouloir des vivres, l'empereur fit un geste de la main pour faire venir à lui son haut conseiller Ronove. Il lui ordonna d'aller faire préparer l’équivalent d'un mois de vivre pour une dizaine de personnes. Ce dernier s'inclina devant son empereur avant de repartir pour exécuter la tache.

— Nous espérons que cela vous convient capitaine Belmonte. Pour ce qui est d'aborder nos couleurs cela nous importe peu. Mais sachez que si vous le faites, tout Ottoman que vous croiserez vous attaquera à vue.

Friedrich fit amener par un domestique de quoi écrire : papier, encrier et plume de paon. Tout ceci pour la lettre d'accréditation pour arrestation.

Citation :
Nous, l'empereur Friedrich Franz Edelstein, avons passer un contrat avec le capitaine Sofia de Belmonte, pour l'arrestation du pirate Robin Hood et de certains de ses complices. Jusqu'à ce que le contrat soit rempli, nous autorisons au capitaine de Belmonte de voler dans le ciel austro-hongrois pour pouvoir procéder à l'arrestation de cette bande de pirates en notre nom.

Les criminels qui doivent être arrêtés et amenés vivants, ou morts devant notre personne, sont :
- Robin Hood
- Little John
- Mary-Ann
- Alan Moore

Notre contrat stipule que TOUTE la bande de Robin Hood doit être traquée et être sévèrement châtiée.


Signé par l'empereur Friedrich Franz Edelstein, avec son sceau apposé en bas de page.


— Voila vos recommandations. Mais avant de vous les remettre nous aimerions fortement faire un état des lieux de votre navire. Si cela est possible. Aussi bien pour constater de nous-même l’état de votre navire, pour que nous sachons quoi réparer quand vous aurez fini votre contrat. Mais aussi pour prendre connaissance de votre puissance de feu, et de la solidité de vos cellules à bord. Cela nous permettra de passer le temps pendant que les vivres s'amassent dans votre cale.

HRP:
 


♔ Empereur d'Autriche-Hongrie ♔
Défi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sofia de Belmonte
avatar

MessageSujet: Re: Ne pas faire de faux pas    Ven 20 Mar - 21:35
Sofia se contenta de hocher la tête en remerciements. Ce n'étaient pas tous ses employeurs qui acceptaient sans rechigner ce genre de conditions qui pouvaient sembler triviales, mais qui lui coutaient régulièrement cher au final. Et le fait que l'empereur demandât à voir son navire pour ne pas se faire arnaquer lui arracha un sourire un coin, et Sofia s'inclina :

- Ce serait un honneur que de vous faire visiter mon modeste bâtiment.

Balivernes. Le Compass, un "modeste" bâtiment ? Il était la fierté de son capitaine ! Sofia le voyait comme le meilleur navire au monde, faisant bien attention à ce que les améliorations qu'elle apporte ne soient effectuées que par les meilleurs inventeurs au monde - enfin, dans son entourage, en tout cas. Il y avait souvent des prototypes, mais ça payait. Elle se leva et attendit que Friedrich donne le signal du départ.

* * *


La voiture qui transportait l'empereur et Sofia les déposa au plus près du Flyin' Compass. Le capitaine descendit le premier, n'esquissant pas le moindre geste vers ses hommes. Elle avait une confiance aveugle en eux : elle espérait qu'aujourd'hui, ils s'en montreraient plus que dignes. De Belmonte ne se dirigea pas vers la passerelle qui permettrait de monter tout de suite sur le pont, mais vers la coque ; l'avantage d'un aérodrome, c'est qu'il permet aux navires volants de se poser sur une structure prévue à leur usage... Sofia posa une main gantée sur son navire, et se tourna vers l'empereur :

- Voici mon navire, le Flyin' Compass. Sa coque a été entièrement refaite à neuf il y a un peu plus d'un an à Emerald. L'ingénieur que j'ai rencontré à mis au point un étrange alliage qui rend le bois si dur qu'il en serait incassable. J'ignore comment il a procédé, mais en tout cas, cela nous a bien réussi jusqu'à présent : le bois est lisse comme au premier jour, ne pourrit pas dans l'eau et...

Sofia s'éloigna de quelques pas, dégaina son pistolet et tira dans la coque ; pas une trace d'impact. Frimeuse... Plusieurs têtes apparurent au-dessus de bastingage, quelques silhouettes armées sur la passerelle, mais en reconnaissant leur capitaine, les hommes remontèrent, intrigués malgré tout.

- ... a résisté à tous les impacts jusqu'à présent. Si vous souhaitez en faire le tour...

Sofia invita ensuite l'empereur à monter le premier sur la passerelle pour gagner le pont avec son escorte, et monta après eux. Elle s'excusa le temps de monter les quelques marches qui lui permirent de gagner la barre de navigation et son poste de pilotage ; elle saisit un tuyau qu'elle tira à ses lèvres :

- Que l'équipe de permanence soit à son poste pour une inspection. Équipe de garde, sur le pont.

Il y avait trois hommes sur le pont, qui s'empressèrent de ramasser les cordages dont ils s'occupaient, avant de descendre dans les entrailles du navire, tandis que d'autres montaient et s'alignaient. Sofia reprit son discours, face à Friedrich, mains dans le dos.

- L'équipage du Compass se compose de trente deux membres permanents ; vingt-quatre d'entre eux ont une spécialité sur ce navire, et tous participent à la gestion et aux tâches quotidiennes. Mon équipage est souvent découpé en trois équipes de neuf à douze personnes, selon les besoins ; en cas d'assaut, j'ai toujours des hommes frais et dispos pour se battre, ou pour soigner les blessés après une bataille - quelque chose qui n'arrive pas souvent. Nous avons trois grandes spécialités sur le navire : les machinistes, les canonniers et les cuisiniers. Si je garde un oeil sur tout et que la décision finale m'appartient, j'exige de la part des chefs de ces domaines de gérer leur spécialité ainsi que les hommes qu'ils ont sous leur commandement.

Elle était prête à continuer à parler, mais fut interrompue par une silhouette sombre qui tomba du ciel - ou plutôt, de son poste de vigie - juste derrière elle. Elle croisa le regard blasé d'Oeil d'Étain par-dessus son épaule, mais aucun ne fit le moindre commentaire. S'il était descendu, c'est que toute l'équipe qui attendait son quart de garde était déjà présent. Sofia pivota et désigna une ligne de onze hommes :

- Votre Altesse Impériale, laissez-moi vous présenter le premier tiers de mon équipage. Lorsque nous sommes à terre, je fais aussi un roulement pour que chacun ait un tour de garde, un tour de permanence, et un tour de permission. Eux sont de permanence ; en attendant de prendre leur tour de garde, ils doivent s'occuper de quelques menues corvées et de veiller à ce que personne ne monte sans autorisation. L'équipe de garde s'occupe de l'intendance et de remettre de l'ordre dans leurs quartiers. Mon Capitaine en second (elle désigna André, qui était à la barre, pétrifié de trouille... Mais qui réussit à se mettre au garde à vous quand même) ou moi sommes toujours présent à bord pour régler d'éventuels conflits ou problèmes. Avez-vous des questions ? Par où souhaitez-vous commencer la visite ?
Revenir en haut Aller en bas
Le basilic
Friedrich Franz Edelstein
avatar
✦ Libre pour RP ? : yep

✦ Double-compte : Chester du cheshire//Alexender Rammsteiner//Nikolas Klaus//Kay Sokolov//Hanako Hayashi



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Empereur Austro-hongrois
✦ Pouvoir: Regard pétrifiant
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Ne pas faire de faux pas    Dim 22 Mar - 15:49

L'empereur fut surpris par le coup de feu. Le capitaine de Belmonte avait été fier de sa démonstration. Mais l'empereur leva juste un sourcil, comme simple expression, sans un mot. Friedrich se retenait de dire : « Encore heureux qu'il n'ait aucune égratignure après un simple coup de fusil. Si cela avait été nous, nous aurions fait envoyé des boulets de canon ou des projectiles magiques contre votre navire. La résistance aurait été certainement mise à mal d'une façon plus grande. »

L'empereur continua à avancer, écoutant le discours du capitaine sur le navire volant et les personnes qui en composaient l'équipage, ou du moins une partie apparemment. Voyant que sa présence troublait plus d'un matelot, l'empereur passa ses doigts sur une moustache invisible, avant de s'adresser au capitaine.

— De ce que nous voyons votre navire est en bon état, et bien entretenu. Ce que nous avons vu nous convient amplement. nous désirons juste finir cette discussion, dans votre cabine, celle du capitaine. Nous espérons que cela ne vous importunera point .


♔ Empereur d'Autriche-Hongrie ♔
Défi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur d'histoires
Narrateur
avatar

MessageSujet: Re: Ne pas faire de faux pas    Ven 27 Mar - 18:02



Dissimulée parmi les caisses entreposées sur le pont, Réglisse pesta. Elle n'avait absolument pas prévu cette visite impromptue. La demoiselle de sucre se gratta pensivement la tête, ses doigts de caramel frottant vigoureusement la guimauve qui lui servait de masse capillaire. Il lui fallait changer de cachette avant qu'un des membres de l'équipage ne la découvre. Nougat lui avait donné ordre de repartir avec un objet précieux – sans cela elle ne serait pas acceptée au sein du clan des Sucreries.

Telle la mélasse s'écoulant paresseusement sur un toast, Réglisse se glissa, de caisse en caisse, veillant à ce qu'aucun regard ne croise sa silhouette. Pas à pas, la demoiselle réussit à atteindre une porte. Aussi vive que l'abeille en quête de miel, la gamine s'engouffra dans la pièce, refermant doucement la porte. Dos contre la paroi de bois, elle s'autorisa un soupir. Elle venait d'entrer dans la cabine du capitaine. Ne restait plus qu'à dénicher un trésor.

Foi de cœur de saccharose, elle trouverait ! Enhardie, l'enfant-biscuit se mit à fouiner, balayant, sans vergogne, les papiers entassés sur le bureau, soulevant des objets. L'aventure prenait une saveur épicée qui n'était pas pour lui déplaire. Cambrioler un capitaine de navire, voilà un exploit qui gonflait son cœur en nougatine.

Puis, soudain, le danger vint frapper à la porte. Debout sur le bureau, Réglisse se figea. Des pas se rapprochaient, pesants, lourds. Des pas d'hommes. Avec un glapissement étouffé, Réglisse sauta à bas du bureau. Elle devait trouver une cachette, vite.

Quand la porte s'ouvrit, Réglisse était demeurée figée sur place. Un tricorne menaçait de vaciller, posé en équilibre sur sa tête. La demoiselle tenait, dans ses mains, un plumeau.

« Je... Je suis la demoiselle de ménage... »

Réglisse se força à sourire. Le tricorne s'abaissa sur sa figure, masquant son visage, ne laissant que ce sourire en évidence. Un sourire plein de trous, dus à des dents de laits tombées récemment.

Précisions a écrit:
Comme dit dans le post, Réglisse est une enfant-biscuit. A savoir une hybride-sucre comme Miguel (le prédéfini). Vous êtes totalement libre de la PNJiser si vous le souhaitez.


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sofia de Belmonte
avatar

MessageSujet: Re: Ne pas faire de faux pas    Dim 3 Mai - 22:30
Si Sofia en fut prise au dépourvu ? Oh, légèrement. Elle aimait tellement parler de son navire dont elle était si fière, comme une mère pouvant babiller des heures sur son merveilleux rejeton. Elle devenait trop loquace ces derniers mois... Coupée dans son élan, elle ne ressentit pourtant pas la moindre frustration. Le temps d'un empereur était précieux, elle aurait du y penser. Tu paraderas comme un paon devant quelqu'autre invité prestigieux... En attendant, il désirait finir la conversation dans sa cabine. Sofia hocha la tête.

- Très certainement, Votre Altesse Impériale. Si vous voulez bien me suivre.

Elle fit un signe rapide de la main à ses hommes, les invitant à se disperser et reprendre leurs activités. Depuis le pont, il n'y avait qu'une petite volée de marches à monter pour atteindre la barre de navigation et, derrière, la cabine et ses nombreuses vitres qui ne laissaient rien deviner de ce qu'il y avait à l'intérieur. Sofia tenait énormément à son intimité, même si elle passait surtout son temps à travailler dans cette pièce et préférait dormir dans ce que l'équipage appelait "son cagibi" - une petite pièce sous les marches qui menaient à la cale, où il y avait juste assez de place pour suspendre un hamac.

L'endroit était pourtant pourvue de tout le confort nécessaire pour y dormir, se laver, se détendre... Mais surtout travailler. Comme le prouvaient le grand tableau sur lequel elle laissait son matériel d'écriture et les papiers en cours de traitement, les rangées de livres qui traitaient de nombreux sujets très différents, les cartes punaisées sur le dessus d'une table qui trônait devant les vitres juste derrière le poste de pilotage, et les différents instruments dont un capitaine pouvait avoir besoin. Le tout rangé de manière impeccable, ou dans un faux bordel vraiment organisé.

Sofia n'avait donc aucune raison de paniquer, et ouvrit la porte pour que Friedrich passe le premier. Tout juste si elle n'était pas au garde à vous le temps qu'il entre dans la pièce. Et une voix se fit entendre. ... Hein ?! Le capitaine regarda par-dessus l'épaule de l'empereur, les yeux trahissant sa surprise. Puis, en voyant le bordel qui envahissait son bureau, ses instruments renversés... Elle grommela un "Excusez-moi" à l'intention de Friedrich, le double pour entrer dans la pièce, et fusilla le petit monstre du regard jusqu'à l'atteindre. D'un revers de la main, elle fit tomber le tricorne au sol pour pouvoir observer dans les yeux l'intruse.

- Mais qui es-tu ? Et que fais-tu dans ma cabine ?

Là, Sofia n'était plus surprise, mais en colère... Cette petite vermine avait mis sens dessus-dessous ses affaires, au pire moment possible ! Elle l'attrapa par l'arrière du col et se tourna vers l'empereur :

- Mes plus plates excuses, Votre Altesse Impériale. Cette situation est inédite, cette enfant n'aurait jamais du se trouver à bord, et encore moins ici.
Revenir en haut Aller en bas
Le basilic
Friedrich Franz Edelstein
avatar
✦ Libre pour RP ? : yep

✦ Double-compte : Chester du cheshire//Alexender Rammsteiner//Nikolas Klaus//Kay Sokolov//Hanako Hayashi



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Empereur Austro-hongrois
✦ Pouvoir: Regard pétrifiant
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Ne pas faire de faux pas    Lun 11 Mai - 22:11

Friedrich avait suivi le capitaine Belmonte. L'empereur n'avait pas spécialement de choses à demander au capitaine corsaire. Mais on dit que le lieu à vivre d'un meneur reflète sa personnalité. Et il était curieux de voir cela.

Belmonte lui ouvrit la porte pour le laisser entrer. Mais sur le visage de l'empereur se dessina un visage affligé par la surprise des lieux. Un chantier sans nom. Il ne s'attendait vraiment pas à cela de la part d'un corsaire d'une si grande renommé. Friedrich allait pester sur ce manque de rigueur, mais le maître des lieux ne lui en laissa point le temps .

- Mais qui es-tu ? Et que fais-tu dans ma cabine ? Mes plus plates excuses, Votre Altesse Impériale. Cette situation est inédite, cette enfant n'aurait jamais du se trouver à bord, et encore moins ici.

Cela fit sourire l'empereur. Un simple petit homme biscuit avait suffi à faire perdre tout le sérieux et la crédibilité du capitaine Belmonte.

— Nous espérons que, en général, les criminels ne rentrent pas si facilement dans votre cabine. Mettons cela sur la petite taille de votre intrus.

La remarque de l'empereur était dite sur un ton ironique, et non moqueur. Cela l'avait même amusé de voir le capitaine être aussi chamboulé partune si petit créature.

— Nous voulions voir votre lieu de travail. Mais je pense que, vu l'intervention de notre jeune amie, nous allons passer sur cela, et vous accorder notre entière confiance.

Friedrich sortit de la cabine et jeta un œil quant à l'avancement du chargement. Mais il ne voyait personne à qui demander d'informations. Il se retourna donc vers le maître du navire.

— Nous pensons que le chargement est fini. Avez-vous d'autres questions, ou demandes à nous faire ? Ou pouvons-nous vous souhaiter bonne chance pour la capture des pirates et disposer ?

L'empereur attendait la réponse du capitaine Belmonte, si jamais il avait une ultime demande à lui faire entendre. Sinon il disposerait pour retourner aux affaires qui l'attendaient au château.


♔ Empereur d'Autriche-Hongrie ♔
Défi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Sofia de Belmonte
avatar

MessageSujet: Re: Ne pas faire de faux pas    Mer 20 Mai - 21:31

Bravo, tu perds la face au pire moment possible. Sofia gardait son air impassible par habitude, mais il lui aurait suffit de peu pour se mettre à bafouiller ou pire, à rougir de honte. L'empereur lui lança une pique, loin d'être méchante, mais qui laissa Sofia sans voix. Inutile de se justifier, de rétorquer que les prisonniers qui entraient ici étaient ses prisonniers et parfaitement menottés... La main du capitaine se resserra sur le col de Réglisse, qui fondit légèrement entre ses doigts maintenant gluant de sucre. Cette fois, elle ne put se retenir d'inspirer profondément et de fermer les yeux... Et d'ouvrir la main, lâchant le petit être magique. Elle lui murmura "Allez, file, maintenant" en poussant Réglisse dans le dos - Réglisse qui ne se fit pas prier et disparut promptement - et regarda ses doigts souillés de pâte d'amande.

Et dire que cette journée avait bien commencé...

Avant de suivre l'empereur à l'extérieur, Sofia essuya rapidement sa main dans un chiffon et fusilla du regard le désordre ambiant. Un énième soupir traversa ses lèvres avant de regagner le pont et de se mettre au niveau de Friedrich. Les dernières caisses gagnaient les cales du Compass, et Sofia hocha la tête face à tant d'efficacité - tant de la part des hommes de l'empereur que de son propre équipage. Pour un peu, le navire pourrait regagner les airs sitôt Friedrich parti. Mais le capitaine De Belmonte n'était pas du genre à se précipiter - pas tout le temps. Elle se tourna vers l'empereur pour répondre à ses dernières questions :

- Je vous remercie, Votre Altesse Impériale. Nous avons tout ce qu'il nous faut, grâce à votre diligence. Quant à la chance... Ce n'est pas moi qui en aurait besoin, mais votre Robin Hood.

Sofia retint à temps le réflexe qui lui fit tendre le bras pour une poignée de main, et s'inclina poliment face à l'Empereur. Et dès qu'il fut parti avec son escorte, De Belmonte regagna son bureau afin de tout y remettre en ordre - et nul doute que son vigie se ferait passer un savon plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ne pas faire de faux pas    
Revenir en haut Aller en bas
 

Ne pas faire de faux pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: Autriche-Hongrie :: Château de Schönbrunn-


saigoseizon Cabaret du Lost Paradise bouton partenariat