Partagez | 
 

 Gris ciel et noir âme se confondent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Snégourotchka
Christopher Swanson
avatar
✦ Double-compte : Mads M. Ivanova



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Errant
✦ Pouvoir: Cryokinésie
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Gris ciel et noir âme se confondent   Jeu 9 Avr - 17:33
Vague de glace, parfois de neige, toujours de froid...
J'aime cette période où l'hiver s'empare des terres.

Boule de feu que tant d'humains adulent, tu restes cachée. La quiétude et la pureté du blanc te font fuir derrière tes barrières nuageuses. Quand tu sors c'est pour t'attaquer à l'immaculé, mais tu es trop faible.
Restes cachée et crains le jour où tu t'éteindras. Je te regarderai mourir et tes fidèles en même temps que toi avec grand plaisir.

Aujourd'hui tu n'es pas là, et ça ne me surprend pas. Pas ici.
Cette route que je suis est rarement spectatrice d'autre chose qu'un plafond bas de gris cotonneux. Cette route je la connais bien pour l'avoir empruntée souvent. Combien de fois ? Je ne peux compter assez loin pour le savoir. Mais beaucoup. Beaucoup beaucoup de fois.
À un tel point que dans le groupe d'enfants duquel j'approche, je reconnais le fils d'une petite fille qui jouait avec moi alors que je passais déjà ici. Petite fille ayant tourné en créature de la pire espèce. Pire que l'humain : la femme humaine.
Peut-être va-t-elle s'approcher assez près cette fois pour que je la libère de son corps impie.

Les enfants sourient en me voyant. Ils accourent. Ils me touchent ; la peau, les cheveux, et s'étonnent que je sois toujours si froid.
Ils ont grandi...
Chacun a droit comme d'habitude à une statue de glace à son effigie puis s'ensuit la traditionnelle bataille de boules de neige. Ils rient. Ils s'amusent. C'est tout ce qui compte.
Ma préférée s'appelle Diana. Elle dit avoir sept ans mais son frère affirme qu'elle en a cinq. Elle ne reste jamais longtemps car son aîné la protège du froid qui la prend bien vite. Je reste donc avec elle tout le long des jeux... Et je vois certains enfants pour la première fois ; il en manque d'autres qui étaient là la dernière fois. Ils ne viennent plus.
Ils ont trop grandi...

Un prénommé Lucian me laisse son écharpe de laine pourpre, un Viorel ses gants pâles bien trop petits pour moi. Je me pare du tout pour les voir sourire encore avant qu'ils ne partent en courant, l'heure de rentrer chez eux ayant sûrement sonnée.
Le lendemain ils raconteront à leurs camarades absents qu'ils m'ont vu. Leurs parents leur répéteront de ne pas m'approcher. Mais il recommenceront. Sinon ils ne pourront me le raconter à nouveau.

Les humains de ces terres n'aiment pas la magie. Ils me l'ont appris à leurs dépens.
J'évite la cité. Je passe autour.
Le sombre de la nuit commence à déployer ses larges ailes quand après un long moment de marche je me retrouve proche d'une immense structure comme je n'en ai encore pas vu par ici, de celles qui sont rares et uniques sur des zones données.
J'observe les tours que font les gardes, remarquant qu'il va être plutôt difficile de passer car leur roulement est bien ordonné. En supprimer un, pourtant, ne me prend que quelques secondes et je monte vite par-dessus les remparts.

Pourquoi pénétrer un lieu si bien gardé ? Peu d'humains, beaucoup de nourriture. L'inverse des faubourgs.

Les ombres du jardin se confondent avec mon habit noir élimé. J'aurais pu attendre la nuit totale, mais le crépuscule suffit et, sous la lune, les gardes deviennent chiendent. Et puis le balcon que j'ai en visu semble relié à une pièce non éclairée.
Mes doigts durcissent et glacent pour améliorer mes prises et je démarre mon ascension qui se déroule sans encombre. Arrivé sous la balustrade, décalé vers la droite, je me fige. Je crois...que j'entends.
Des voix. Une voix.
Peut-être celle d'un humain. Peut-être celle du vent.
Toujours est-il que je fais de mon avant bras une pioche que je cale entre les piliers du balcon, je me lâche dans le vide un instant et me hisse rapidement pour me tenir sur mes deux pieds ; les lames givrée ayant remplacé mes mains sont tout aussi prêtes que moi à mordre la chair d'un être gênant.


Dernière édition par Christopher Swanson le Mar 19 Mai - 11:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Cezar Roscat
avatar

MessageSujet: Re: Gris ciel et noir âme se confondent   Lun 13 Avr - 21:25

RP rédigé par Cezar Roscat, roi de Roumanie

    La fin de la semaine était de loin le moment préféré du Roi de Roumanie. Les affaires se faisaient plus calment, on l’embêtait moins, on le laissait plus tranquille. Mais surtout, comme tout le monde, il avait ses habitudes. La sienne était simple, elle se résumait à un grand moment de solitude en compagnie de livres et de verres de vin, deux des choses qui était chères à Cezar.

    Cela faisait presqu’une heure qu’il y était, un traité sur la guerre dans la main et son fidèle verre de vin dans l’autre, occuper à repaître son esprit et à enivrer ses pensées. A défaut de savoir se battre, les connaissances militaires qu’il avait apprises au fil des années avait fini par le rendre presqu’incollable sur l’art de la guerre, du moins, le théorique. Il n’avait jamais connu la guerre, la vraie, et espérait ne jamais à en faire la rencontre. Et même si la Roumanie était amenée à rentrer en guerre, il savait très bien que sa Reine s’occuperait de tout.

    Cezar aurait pu rester bien plus longtemps à lire, sans se soucier de l’heure, mais des impératifs s’imposaient malgré lui. Sans prévenir, une quinte de toux s’usurpa dans le calme ambiant et vint gâcher le début de sa soirée. Il avait besoin d’air. D’air frais, d’air pur.

    D’une allure vive, il se dirigea vers le balcon, quelques pièces non loin de la bibliothèque, ne prenant même pas le temps d’allumer une quelconque source de lumière. La porte se fit voir, Cezar l’entrouvrit, fit un pas à l’extérieur, et entre deux toussotement, murmura.

    -Vraiment… En plus d’être… Inutile, c’est le mot, il a fallu que je sois maladif. A croire que le sort s’acharne sur ma personne.

    Il finit par sortir complètement, le froid commençant à le glacer peu à peu. Cependant, cet air frais –même glacé- lui permis se calmer de nouveau, de le rafraîchir quelque peu, et d’enfin arrêter de tousser. Mais ce qui lui glaça le plus le sang ne fut pas le froid de l’hiver rigoureux mais bien une présence, et une des plus suspecte.

    Si il avait pu, Cezar aurait fait volteface et alerter les gardes, mais il était impossible de fuir, l’inconnu avait déjà repéré sa présence, et s’il l’entendait appeler sa garde, il allait très certainement l’achever sur le champ. Machinalement, il recula d’un pas en arrière, et se heurta à la porte qui s’était refermée sous un coup de vent. Le teint livide, il osa demander d’une voix faiblarde l’identité de la personne.

    -Qui… qui êtes-vous ? Que faîtes-vous ici ?


    D
    ans le pénombre le Roi parvint à distinguer les traits de l’individu. Ce qui le choqua en premier était son teint, aussi pâle que de la glace. Certes, lui-même était mal placé pour commenter cela, sachant pertinemment que son teint était cadavérique, mais là, on dépassait l’entendement. Cependant, il cessa très vite de l’observer, plantant son regard dans le sien, persuadé que sa dernière heure était proche.

Revenir en haut Aller en bas
Snégourotchka
Christopher Swanson
avatar
✦ Double-compte : Mads M. Ivanova



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Errant
✦ Pouvoir: Cryokinésie
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Gris ciel et noir âme se confondent   Mer 15 Avr - 11:12
C'est bien un humain sur le balcon qui a parlé ; le vent ne se serait jamais lamenté de la sorte.
Un homme plus grand que moi, aussi maigre bien que cela semble de constitution pour lui, simplement famélique pour ma personne.

Les portes claquent. J'avance. Il recule.

Dans un endroit pareil, les gens n'ont-ils pas d'armes sur eux ? Se croient-ils trop en sécurité pour que ce soit le cas ?... Ou peut-être est-ce juste lui ?
Je le regarde comme une bête curieuse. Où est la peur ? Où est la panique ? Celles que tout humain affiche en ma présence, et surtout en la présence de mes lames de glace. Les questions qu'il me pose sont également inhabituelles et je fronce légèrement les sourcils d'incompréhension. Pourquoi ne me demande-t-il pas d'épargner sa misérable vie ? Au vu de son inaptitude à hurler à l'aide ou de chercher désespérément un moyen de partir...je me suis attendu aux aveux.

Nombreux sont ceux qui ont cru que quelqu'un m'avait envoyé pour les arraché à la vie et j'avais malgré moi entendu parlé d'un nombre incalculable d'histoires toutes plus sordides les unes que les autres. Les humains et la vérité... Ils pensent généralement que c'est leur salut, qu'en admettant leurs erreurs elles sont aussitôt pardonnées.
Leur seule faute est d'avoir vieilli.
L'âge entache l'âme, la ronge, c'est évident.

Mais l'étrange spécimen face à moi m'a demandé qui je suis. Mieux encore : ce que je fais ici. Il n'a donc rien à se reprocher -ou ne pense rien avoir à se reprocher- qui mérite sa mise à mort. Et il pique ma curiosité, mon intérêt. Pour ça, et pour ce qu'il a dit avant que je ne monte sur le balcon.

Sans lui répondre, j'avance encore vers lui, mon regard fixement planté dans le sien, faisant se rétracter mon arme de glace pour faire réapparaître ma main droite. Je veux juste le voir de plus près, m'assurer que je ne rate pas une parcelle de magie qui me ferait revoir mon jugement. Ses yeux font si foncés de près, si ternes.

Qui toi tu es.

Ma voix est soufflée, peu audible et j'ai du mal à articuler mes mots. Je me sers si peu de la parole qu'il me faut me concentrer pour émettre des sons avec un quelconque sens. L'absence totale d'intonation ne me choque pas. La langue qu'ils parlent ici me donne déjà matière à réfléchir avant de parler. Je la comprends sans difficulté, mais faire des...phrases ? est une chose plus compliquée.
Mais je continue sur ma lancée et en profite pour lui demander des précisions :

Inutile.

Ma tête légèrement penchée de côté fait office d'interrogation. Qu'a-t-il voulu dire en se qualifiant ainsi ?
Qu'il parle avant que je m'impatiente sinon il mourra sans avoir pu m'expliquer comment un humain peut tenir un discours que moi-même je pourrais avoir en interne. Qu'il parle et me dise de quelle manière il a pu être aussi clairvoyant sur sa situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Cezar Roscat
avatar

MessageSujet: Re: Gris ciel et noir âme se confondent   Jeu 7 Mai - 15:44

RP rédigé par Cezar Roscat, roi de Roumanie

    Encore une fois, il avait été trop négligeant. Généralement armé, car c’était là sa seule défense si jamais on l’attaquait, Cezar ne s’était pas encombré de ce genre de chose ce soir-là… Comme la plupart des soirs il lisait tout en buvant. Il se retrouvait donc là, sans aucune défense face à individu des plus suspects dont il ignorait encore les intentions.

    L’inconnu s’approcha de plus en plus. Lui ne pouvait plus reculer, il était déjà collé au plus proche du mur. Il en profita cependant pour l’observer. Son arme disparue, laissant place à sa main. De la magie. Encore quelque chose de peu rassurant.

    Une fois en face, les regards fixement planté l’un dans l’autre, l’inconnu parla enfin. Sa phrase n’était pas parfaitement correcte. Il semblait comprendre la langue roumaine, mais moins le parler. Quoiqu’il en soit, sa question fit comprendre une chose presqu’essentiel à Cezar. Il n’était pas là pour le tuer, du moins, ce n’était pas sa principale intention. Sinon, il aurait au moins connaissance de sa personne royale.

    Cezar ne répondit rien, l’autre enchaîna rapidement. Un seul mot, et sa tête penché sur le côté faisait comprendre à Cezar que c’était vraisemblablement une question qu’il tentait de poser. Une question, certes, mais laquelle ? Peu d’éléments étaient là pour aider le pauvre Roi qui aurait choisi la fuite si cette option s’offrait à lui.

    Cherchant le peu de courage dont il était pourvu, il osa se décoller un tant soit peu du mur, se redressa, et osa parler, difficilement, à cause d’un mal de tête du à l’alcool.

    -Vous… Vous voici en présence de sa Majesté le Roi de Roumanie Cezar Roscat. Et… bien que votre présence ne soit pas désirée, je suis tout de même bien content de savoir que vous n’avez pas l’intention de m’achever, puisque vous… ne me connaissez même pas.

    Jamais il n’aurait osé parler ainsi s’il n’était pas quelque peu saoul. Au fond de lui-même, il se demandait tout de même combien de temps ce jeu allait durer. Combien de temps passerait avant que l’inconnu ne lui tranche la gorge.

    Il soupira, puis frissonna. La nuit tombait, le froid se faisait de plus en plus intense, et l’hiver se faisait ressentir. Il toussa. Pour sûr, il allait être malade. Sa santé ne supportait pas le moindre coup de vent. Il était faible, il le savait. Personne ne voulait d’un roi faible.

    Qu’on en finisse, et vite.

Revenir en haut Aller en bas
Snégourotchka
Christopher Swanson
avatar
✦ Double-compte : Mads M. Ivanova



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Errant
✦ Pouvoir: Cryokinésie
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Gris ciel et noir âme se confondent   Dim 17 Mai - 19:13
Je fais un léger pas en arrière quand il tousse et le dévisage d'autant plus suite à ses paroles.
Pas de peur.
Une légère tension...mais pas de peur.

Le mot roi me parle vaguement ; il me semble être un titre. Majesté va de paire avec, Cezar doit être son horrible prénom, Roscat son nom. Mais...

Roumanie. Ces...terres...?

Je fais un effort cette fois et bouge un peu la tête vers le bas pour aider le son à sortir.
Une découverte. Les humains ont donné un nom à cet endroit. Je pensais ma Russie la seule à posséder une identité. Alors je me mets à penser que les différences de langages sont peut-être liés à des changement de zones. Ça ressemblerait bien à la logique humaine qui réclame des propriétés définies en toutes circonstances.
Roi de Roumanie. Comme si toutes ces maisons et ces gens vivant à l'intérieur lui appartenaient.
Ridicule.

Mais l'homme m'intrigue. Cet homme- m'intrigue.
Pourquoi ne me repousse-t-il pas ou ne tente-t-il pas de fuir ? A-t-il en réalité trop peur de ce dont je pourrais être capable ?

Pourquoi tu restes.

Mais non, là n'est pas la vraie question que je me pose, celle qui n'a pas obtenu réponse.

Tu es inu-tile...car...?

Je reste proche de lui pour pouvoir réagir au plus vite s'il se décide à hurler à l'aide ou à chercher à me duper.
Parlons plutôt.
Mes cordes vocales engourdies reprennent lentement leurs capacités, réduites certes, mais je sens l'intérieur de ma gorge se départir de sa poussière de glace.

Seulement j'entends des pas dans la neige, en-dessous de nous. Un garde qui fait sa ronde, sans aucun doute. Aussi je plaque subitement Cezar à la porte avec mon corps et pose ma main sur sa bouche pour lui faire garder le silence.
Rester immobile. Attendre que l'individu sous le balcon s'éloigne.
Je sens le souffle chaud de l'humain contre mes doigts et, mon visage à côté du sien, je lui jette un regard noir en coin, le dissuadant de tenter quoi que ce soit.

Le patrouilleur hors de vue, je me détache lentement de lui et reste à un pas de sa personne.
Le garde repassera certainement par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard
avatar

MessageSujet: Re: Gris ciel et noir âme se confondent   Ven 5 Juin - 0:07

Même au sein des contrées, où la magie est prohibée, réside toujours une fée prête à enchanter. De sous sa cape d'invisibilité, Anémone lança un sort. La finaude s'était glissée au sein d'un palais. Aussi discrète qu'une souris, elle avait emboité le pas au roi. Amusée par la scène qui se déroulait sur le balcon, elle ajouta son grain de sel.

Cezar acquiert le don de démembrement. Il peut ôter un de ses membres sans ressentir de douleur.

L'effet peut durer tout le long du RP ou moins, selon la volonté du joueur.


© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Cezar Roscat
avatar

MessageSujet: Re: Gris ciel et noir âme se confondent   Lun 13 Juil - 18:23

RP rédigé par Cezar Roscat, roi de Roumanie

    D’après ses réactions, Cezar en déduisit qu’il ne devait pas être intégrer dans la société…. Un marginal, en somme. Il ne semblait pas comprendre tout, peut-être à cause de la langue qu’il ne saisissait pas pleinement, et semblait en apprendre plus à chaque instant.

    En entendant le nom de son royaume, Cezar remua positivement la tête, doucement et sans être réellement sûr de ce qu’il faisait. S’il avait une petite chance de s’enfuir, il aurait pris ses jambes à son coup. Mais il était un homme de raison et de logique, et la décision la plus sage qu’il pouvait prendre était encore de discuter. Et de nature curieuse, il avait envie d’en apprendre plus sur cet étrange inconnu… Cela ne le dérangeait pas plus que cela –tant qu’il ne prévoyait pas de le tuer.

    « Pourquoi tu restes » cette question bancale aussi bien par la forme que par le fond intrigua Cezar. Il haussa un sourcil avait de murmurer faiblement sa réponse incomplète.

    -Mais… Parce que… Je ne peux pas faire autrement ?

    Finalement, l’autre question le dérouta encore plus. S’il comprenait bien, c’était ce qu’il avait tenté de lui faire comprendre tout à l’heure, mais dans sa confusion mentale, Cezar n’avait pas pris le temps de réfléchir à cela.

    N’empêche que même en comprenait, cela restait étrange. Que pouvait-il bien en avoir à faire de son état mental ? De sa manière de penser et de se considérer ? Cezar aurait voulu demander, mais tenant un tant soit peu à la vie, il lui répondit juste brièvement avec des mots simples pour faciliter la compréhension entre les deux hommes.

    -… Inutile car je suis parfaitement dispensable à la couronne. A quoi bon puis-je bien servir, puisque la Reine me surpasse dans tous les domaines?

    Parfaitement. A elle seule, la Reine Roscat s’en sortirait parfaitement et personne ne noterait la différence. Mais il doit encore être là, à jouer un rôle dont il n’en a que faire. Il en venait à regretter la mort de son frère aîné.

    Il soupira, puis sursauta lorsque l’autre le plaqua soudainement à la porte, main solidement collée sur sa bouche pour l’empêcher de crier.

    Un garde passait.

    Puis disparu au loin, et l’autre le lâcha finalement. Un peu surpris, Cezar repris sa respiration lentement et comme il le pouvait. Et quand bien même il avait reculé, il restait près du Roi, n’aidant pas le stress de Cezar à retomber.

    Il restait là. Il ne devait pas être décidé à partir. Mais pourquoi ? doucement, le Roi demanda.

    -Et…. Et ensuite ?

    Les mains derrière son dos, il jouait nerveusement avec ses doigts. Un craquement se fit sentir au niveau de l’annuaire droit, assez important, mais l’intéressé ne ressentit aucune douleur. Il soupira, dans l’attente insoutenable de la suite.

    Doucement, il glissa sa main vers la poignée de la porte, tira un peu pour l'ouvrir de nouveau. Il ne fuyait en aucun cas et ne montrait aucune hostilité, ne voulant pas se faire tuer de suite. Il regardait l'intéressé d'un air équivoque. "Vous restez là, ou vous rentrez?"

Revenir en haut Aller en bas
Snégourotchka
Christopher Swanson
avatar
✦ Double-compte : Mads M. Ivanova



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Errant
✦ Pouvoir: Cryokinésie
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Gris ciel et noir âme se confondent   Mar 14 Juil - 21:46
Je laisse au Roi le soin de briser le silence alors que je l'écoute faire sans le lâcher des yeux.
Ses réponses me satisfont. Un peu. Surtout la seconde. La Reine doit être la femelle. J'aurais pu penser qu'il n'était qu'un homme agacé par la place importante que tenait sa femme, mais la facilité avec laquelle il a présenté le fait infirme l'hypothèse. Il y a quelque chose de résolu, de tristement assuré dans sa voix, comme de la résignation. Des mots qui ont déjà été pensés, voire déjà dits. ...Là.
Là depuis un temps certain, et le dénommé Cezar semble s'y être accoutumé. Quoique l'interrogatif... Peut-être veut-il que ça change ?

En tout cas il attend une suite. Il me la demande. Je la lui donne.

Pourquoi pas...

Le craquement qui retentit me fait le regarder avec étonnement. Attente. Ça vient de derrière lui mais il ne touche pas la porte puisqu'il tend la main pour saisir la poignée. Que vient-il de faire ? Mes sourcils se froncent mais je le laisse ouvrir la porte s'il veut, n'esquissant même aucun geste alors que je répète et achève ma question :

Pourquoi pas devenir meilleur ? Encore.

La dépasser à nouveau, si le problème est là. S'il ne se tourne pas vers cette solution, c'est qu'il y a quelque chose. Je veux savoir quoi.
S'il entre, je le suis, remarquant au passage qu'il ne possède que quatre doigts à la main droite. Détail insignifiant.

Sitôt dans la pièce j'avance pour réduire la distance entre moi et la porte de sortie qui donne vers l'intérieur du château. Qu'il ne parte pas. Le regard que je lui lance doit lui faire comprendre qu'il ne doit pas non plus appeler. D'ailleurs mon bras droit est redevenu une longue lame touchant presque terre alors que je verrouille l'issue avant de reporter mon attention sur le reste de la pièce. S'il y a une cheminée ou une bougie, allumées ou éteintes, je reste à distance. De Cezar je reste proche.

Pourquoi pas changer ?, je questionne encore. Pourquoi pas partir ?

Si le titre va avec les responsabilités, il peut le donner à quelqu'un d'autre. Enfin...les humains ne font pas ça. Les humains s'enferment eux-mêmes dans des principes, limites et lois qui les torturent un jour ou l'autre. Il n'ont rien compris...
Alors que c'est si simple de disparaître, dans le noir de la nuit ou l'éclat de l'aube, dans les feuillages de la forêt ou les bourrasques givrées d'une tempête. Si simple que même moi...

...moi-même je...


Red roses...within ?

Thx Solanum:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Cezar Roscat
avatar

MessageSujet: Re: Gris ciel et noir âme se confondent   Jeu 30 Juil - 19:25

RP rédigé par Cezar Roscat, roi de Roumanie

    Un coup de vent plus fort qu'un autre fit voler quelques mèches de cheveux de Cezar et le glaça sur place, lui arrachant un puissant frisson. Le froid, son ennemi de toujours. Ce coup de vent l'aura probablement rendu malade demain. Lâchant un soupire, il finit par ouvrir la porte sans aucun mouvement brusque. Il tenait encore assez à sa vie pour ne pas se faire tuer par cet homme.

    Juste avant d'entrer, il assimila sa réponse. Meilleur. Il disait ça comme si c'était simple. Comme si c'était quelque chose de facile, et qu'avec sa simple volonté il pouvait aisément surpasser sa Reine. De nouveau, il soupira et releva son regard éteint vers l'inconnu.

    -A moins que vous n'ayez le moyen de me permettre d'avoir plus de charisme et de force qu'elle, c'est impossible.

    Cezar entra, poussa un léger soupir de soulagement en sentant la chaleur du château, de son château. Il referme la porte derrière une fois que l'autre est entré. Si quelqu'un les croise, Cezar usera de son pouvoir pour tout passer sous silence. Au moins, il en a les droits.

    L'inconnu semblait partit sur sa lancée, et continuait de poser ses questions mal formulée, semblant s'intéressé sur le cas du Roi de Roumanie. Partir? Si il en avait les droits, Cezar se serait déjà fait oublier quelques parts en Roumanie, et continuait sa vie libéré de toutes les responsabilités qui l'accablent. Mais on ne le laissera jamais faire.

    - Les principes et les traditions me l'interdisent. J'ai beau être Roi, je n'ai… Aucun pouvoir sur cela.


    E
    st-ce qu'il comprenait? Est-ce qu'il comprenait la situation dans laquelle il se trouvait? Cezar n'en savait rien. Il n'avait pas l'air bête, mais complètement étranger à ce genre de système, de tradition, et de société.

    Il baissa les yeux et joua nerveusement avec ses mains dans son dos. Puis il sentit l'impensable. Un doigt, il lui manquait un doigt. Quand était-ce arriver? Il n'avait rien ressenti. Ecarquillant les yeux et semblant encore plus pâle qu'à son habitude, il passait un doigt sur l'endroit vide. Et d'ailleurs, ou était-il ce doigt? Il avait vraiment besoin de cela maintenant, alors qu'un homme parfaitement inconnu et ne semblant pas avoir de problème à se débarrasser de lui avait fait irruption dans sa demeure.

    Cependant, il ne devait rien montrer. Pas maintenant. Il releva le visage, tenta de paraitre le moins bouleversé possible et essaya de retrouver son calme habituel.

    Il ne voulait pas qu'il le remarque. Trop dangereux.

Revenir en haut Aller en bas
Snégourotchka
Christopher Swanson
avatar
✦ Double-compte : Mads M. Ivanova



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Errant
✦ Pouvoir: Cryokinésie
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Gris ciel et noir âme se confondent   Dim 23 Aoû - 13:58

...pourrais disparaître.

Cet homme, on le prendrait pour un cadavre. Un mort ambulant. Je l'observe comme la bizarrerie qu'il est pour moi : un humain éteint. Résigné et passif mais se tournant quand même vers la lumière lorsqu'il en voit. Et il lui est donné d'en voir si peu qu'il se tournerait même vers l'éclat factice de la glace.

Tu peux.

Je le fixe, toujours sans expression quoique rendu curieux par l’inaction de l'homme. Il ne semble plus attendre grand chose du monde qui l'entoure et pourtant, il tient à la vie. La peur n'est pas une donnée visuelle ; elle se sent, elle se comprend. Il a peur de mourir ici et maintenant. Pourtant, ne serait-ce pas un moyen probant d'échapper à tout ce qui le rend si désespéré ?

...ou attends mourir...

Accompagnant mes propos, je fais lentement un pas vers lui, ne faisant même pas mine d'être l'émissaire venu lui présenter cette issue.
Mon regard dévie et se pose sur ce que je suppose être un bureau recouvert de feuilles elles-mêmes noircies de mots. Enfin de lettres rattachées. Aucun sens. Puis je lève les yeux au mur. Portrait. La fameuse femelle, la Reine. Une mimique hargneuse déforme mes lèvres pendant une fraction de seconde.

...ou tu la tues.

Fixant les yeux de la peinture, il me semble évident qu'elle devrait avoir les mêmes prunelles sans vie que celui à qui elle cause du tord. Encore une. Pire que les humains ?

Les humaines.

Je peux tuer. Appelle-la, ordonné-je en me tournant à nouveau vers lui.

C'est lui ou elle. Mais je doute qu'il soit capable de faire un choix. Il est si atone et terne...


Red roses...within ?

Thx Solanum:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Cezar Roscat
avatar

MessageSujet: Re: Gris ciel et noir âme se confondent   Jeu 22 Oct - 21:09

RP rédigé par Cezar Roscat, roi de Roumanie

    Cet inconnu. Bien qu'il restait entièrement mystérieux pour Cezar, il dégageait quelque chose… D'étrange. Si froid. Si glacial. Il n'y avait rien qui ne lui inspirait confiance dans cet individu. Même ses mots prononcés dans un langage maladroit semblaient n'être que de glace.

    Il le regardait, et Cezar faisait déjà l'effort surhumain de ne pas regarder ailleurs. Il manquait tellement de prestance que même affronter le regard d'un individu s'avérait être un douloureux exercice.

    Attendre la mort. Pourquoi pas. Mais la question ne se posait pas réellement, puisque c'est ce qu'il faisait actuellement. D'une passivité presque incroyable, il se contentait de subir son sort, sans en avoir le contrôle. Sans même tenter de le reprendre. Le pas qu'il faisait devant lui n'indiquait rien de bon, mais Cezar ne recula pas. Trop paralysé pour.

    Son regard restait vissé sur l'homme de glace. Il ne détournerait pas le regard. Par peur, sûrement. D'un naturel bien plus observateur qu'intervenant, ce fut sans mal que Cezar remarqua son expression. Si glaciale, elle devenait presque…. Agressive, alors que son regard croisait le tableau de sa femme, sa Reine, la Reine.

    Ses propos ne manquèrent pas de le faire réagir. La tuer? Et à quoi bon? Non seulement Cezar l'appréciait de trop pour commettre une telle chose, mais cela ne ferait qu'accentuer ses problèmes. Car sans elle, il serait bien obliger de reprendre la direction complète et absolue du pays. Il n'y arriverait pas. De toute façon, un peuple a besoin d'une figure forte et charismatique, deux traits à l'opposé de sa personne.

    -La tuer? Certainement pas.

    Mais il semblait insister dans cette voie. Et ses mots sonnaient de plus en plus froid. Il avait de plus en plus peur. Fuir. Il voulait juste fuir de cette situation dont il ne parvenait à se dépêtrer. Et maintenant, que devait-il faire? Refuser, évidemment. Mais ne serait-ce pas sceller son propre sort?

    A
    pparement, oui.

    -Un pays n'a finalement besoin que d'une seule tête pensante. Et entre une Reine dotée des qualités d'un dirigeant ou moi-même, le choix est évident. Si vous devez tuer quelqu'un….

    Il soupira, las.

    -Autant que ce soit moi.
Revenir en haut Aller en bas
Snégourotchka
Christopher Swanson
avatar
✦ Double-compte : Mads M. Ivanova



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Errant
✦ Pouvoir: Cryokinésie
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Gris ciel et noir âme se confondent   Ven 30 Oct - 22:43
Une réponse. Non ; un choix par dépit. Le soupir de l'humain trahit son accablement, la fameuse résignation que j'ai déjà décelée chez lui.

Pourquoi ?

Il est pâle, il est maigre, il donne l'impression d'être malade... Certes. Mais c'est bien la première fois que je me retrouve face à un homme désirant mourir. Tuer pour...rendre service. Achever par pitié ? ...Il ne me fait pas pitié, il me dégoûte simplement.

Plus méprisable que l'être humain ou sa forme féminine, un faible. Je l'ai été. Une fois dans ma vie. Une dans ma trop longue vie... Une fois de trop, fatale. Comment peut-il porter sur ses épaules cette si volumineuse chimère de l'échec sans s'écrouler ? On la distingue presque flotter autour de lui, les griffes plantées dans son corps, son ombre calquée sur la sienne, si ancrée à lui qu'ils se confondraient presque l'un dans l'autre... Mais il n'en est rien. On peut toujours se séparer des sentiments poisseux nous enlisant au plus profond de notre propre âme.

Il faut le vouloir.

Tu penses à ton pays... Que à ton pays. Rien à côté ?

Sa Reine qu'il semble tant estimer, son royaume qu'il sait visiblement entre de bonnes mains, et... Et quoi ? Sur quoi se lamente-t-il ? À vouloir en mourir ?
Je ne saurais dire si en moi grouille l'exaspération ou cristallise la colère. Toujours est-il que je réduis la distance entre nous et pose à son cou ma main s'étant changé en courte lame de glace, mais pas oins tranchante. Aussi je répète, mon regard levé dans le sien :

Rien ?


Red roses...within ?

Thx Solanum:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Cezar Roscat
avatar

MessageSujet: Re: Gris ciel et noir âme se confondent   Sam 28 Nov - 15:27

RP rédigé par Cezar Roscat, roi de Roumanie

    Pourquoi? Le choix était pourtant logique. N'importe qui de censé aurait fait le même. S'il devait à tout prix s'en prendre à l'un d'entre eux, Cezar ne serait qu'une perte minime à côté de sa Reine.

    Il ne prit même le temps de répondre, se contentant de fixer cet inconnu de glace sans ciller bien que la peur le tétanisait. Il n'avait rien à dire de plus, de toute manière. Se justifier était parfaitement inutile, puisque Cezar savait que ce genre d'individu n'écoutait pas les réponses de leur cible. Mais… était-il réellement sa cible.

    Ses questions le faisaient douter. Pourquoi s'intéresser autant à sa personne? Surtout pour aborder ses pensées et centre d'intérêt.

    Cezar pensait à son pays, c'était certain. Au fond, il aurait voulu faire tellement plus pour lui et son peuple, et leur être vraiment bénéfique. Il avait lui aussi des idées en tant que souverain, parfois dans l'intention de son peuple, parfois pour sa seule gloire, mais il n'a jamais osé, ni même pensé les mettre en applications. En parler s'avérait déjà être de trop. Mais à côté, il pensait à d'autre chose. S'il avait compris que régner n'était en rien son domaine de prédilection, il savait néanmoins qu'il avait un certain talent en littérature, notamment en poésie, art auxquels il s'adonnait souvent sans jamais partager aucun de ses écrits.

    Tandis qu'il s'occupait à réfléchir sur les possibles échappatoires de cette situation délicate, son sang se glaça lorsqu'il remarqua l'individu se rapprocher peu à peu de lui. Finalement, à une distance moindre, ce dernier posa une lame à son cou. Une lame? Non, Cezar finit par comprendre qu'il s'agissait de sa main de nouveau. Il n'aimait pas la magie, il y était étranger. Après tout, il était avant tout roumain.

    Les yeux toujours plantés dans le regard de son adversaire, il murmura d'une voix faible mais néanmoins audible.

    -Rien? Bien sûr que si. Des espoirs et des rêves, comme tous les hommes.

    Il soupire.

    -Mais ils sont irréalisables.


    Il marque une pose.

    -J'aurais aimé faire plus pour mon pays. Lui être utile. Le faire progresser, et surpasser le reste de l'Europe comme mon épouse entreprend de le faire. Mais régner n'est en rien un de mes talents, et les seuls arts que je pratique sans mal ne sont en rien utile à un roi d'un pays comme la Roumanie.

Revenir en haut Aller en bas
Hasard
avatar

MessageSujet: Re: Gris ciel et noir âme se confondent   Dim 3 Jan - 13:51





Toc, toc, toc.

On frappait à la vitre du balcon. Un toquement lugubre se faisant écho des trois coups opérés au théâtre avant une pièce.

Toc, toc, toc.

Le rideau s'ouvrit, un visage se dessina derrière la vitre. Visage en forme de coeur, d'un blanc sépulcral, au long cou surgissant d'une robe rouge bordeaux. Robe sanglante de reine de Roumanie. Du bout des ongles, la reine répéta son geste, ses ongles pianotant sur la paroi de verre.

« Cezar... » Toc, toc, toc. « Ouvrez cette fenêtre, triple buse. Qu'ouis-je ? Qu'entends-je ? L'on parle de me tuer ? »

Les portes du balcon s'ouvrirent, si violemment que le verre se fêla. Des tourbillons de neige assaillirent les deux hommes. La reine semblait presque voler au sein de cette nuée hivernal. Sa chevelure d'un noir corbeau claquait au vent, tel un étendard. Les cheveux se muèrent en flammes incandescentes, coiffant l'apparition d'une couronne de flammes.

« Pleutre ! Mécréant ! Et vous osez parler avec un hybride. Une créature de Satan ! »

Les flammes semblaient danser dans les prunelles de Roscat alors qu'elle dardait son regard sur Christopher.

« Que la Mort vous emporte tous deux ! »

Un cri s'extirpa des lèvres de la reine. Un cri de banshee. Flammes et reine se ruèrent sur les deux hommes.



Précisions a écrit:

Pour plus de précisions sur la créature, direction le bestiaire. La créature mélange les craintes de vos deux personnages. Vous êtes libre de la faire évoluer, de la modifier à votre convenance.

Vous êtes libre de la durée de l'intervention. Cela peut concerner qu'un de vos posts, tout votre RP, comme vous le souhaitez. Si même vous souhaitez que le staff continue d'intervenir, il suffit de demander à Nikolas.


© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snégourotchka
Christopher Swanson
avatar
✦ Double-compte : Mads M. Ivanova



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Errant
✦ Pouvoir: Cryokinésie
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Gris ciel et noir âme se confondent   Dim 3 Jan - 15:53
Elle fait son entrée. La peur. Dans ce souffle transparaît. J'ai bien failli croire qu'il était différent, que sous son apparence frêle et typiquement humaine, il aurait pu avoir...quelque chose. Comme tout Homme, humain, créature délétère qui se respecte...

Il a peur de mourir.

Le reste de ce qu'il peut bien proférer ne m'intéresse plus. J'écoute à peine alors que mon regard se fait ennuyé. Mourir parce qu'on ne veut plus vivre, pas mourir en défendant une cause, mourir pour ne plus être, pas mourir pour protéger quelqu'un... Pas même son humaine, sa Reine, comme il semble vouloir faire croire.

Faible. Désespérément...
Faible.
Ma courte lame redevient main et je le saisi au cou en le fixant une dernière fois.

Toujours tu as le choix... Toujours tu peux. Changer.

Bien à lui que ces paroles sont adressées. Moi je ne change pas. Ma neige le sait. Elle me façonne à l'identique chaque jour et, je crois que pour la première fois elle n'est pas avec moi alors que je libère le monde d'une énième immondices délétères. Elle ne pourra recouvrir de sa douceur le corps de cette couronne sans éclat.
Couronne qui n'a plus lieu d'être là où je l'envoie comme je fais glisser de moi à lui le froid de la colère qui m'a saisi. Celle-là même qui tambourine à mes tempes, ne me laissant rien entendre d'autre qu'un sang que je devine rager dans mes veines.

Aussi la neige me surprend. Accompagnée du fracas des vitres qui s'ouvrent à la volée. Des volutes tempétueuses de flocons me font suspendre mon geste, hébété quelques secondes, le temps de comprendre. Pourquoi se manifester ? Avec quelle puissance le vent souffle-t-il pour pouvoir forcer ainsi des portes ? Je relâche Cezar et tourne mon regard vers celles-ci, accrochant une silhouette sombre qui devient brasier alors que les tourbillons de glace se calment... La femme du portrait. La...Reine.

Elle vient réclamer sa part de Mort ? Elle l'aura.
À son cri et son mouvement en avant, je m'élance droit sur elle, lames aux bras, et lui fait face quand je transperce son flanc gauche. Trop proche. Ses flammes sont réelles. M'atteignent. Je fais un pas de côté en ramenant mon bras contre moi dans un gargouillis de chair qu'on arrache. Je recule. Ma tempe, joue, jusqu'à mon épaule, là ruissellent de l'eau, imbibe mes vêtements...
J'ai fondu. Un peu. Ma joue droite n'existe plus et je sens l'air frais passer entre mes dents, chatouiller ma langue. Sans doute mes paupières de ce côté-là se sont-elles affaissées comme j'y vois soudain moins bien.

Et ma colère redouble.

Disparaître... Elle doit disparaître !


Red roses...within ?

Thx Solanum:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur d'histoires
Narrateur
avatar

MessageSujet: Re: Gris ciel et noir âme se confondent   Sam 11 Juin - 15:05

Et l'illusion de disparaitre. Soufflée comme la flamme d'une bougie, vacillante sous les coups de Christopher, sous les coups du fils de l'Hiver. Le silence se troubla sous les pas précipités de la garde derrière la porte. Par la fenêtre Christopher s'échappe. Sans savoir que, derrière lui, germe doucement les graines de la révolte.

RP terminé


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Gris ciel et noir âme se confondent   
Revenir en haut Aller en bas
 

Gris ciel et noir âme se confondent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: Roumanie-


saigoseizon Cabaret du Lost Paradise bouton partenariat