[octobre 04] Piller ou exhumer, telle est la question

 :: L'Europe :: Allemagne Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Joshua Rosenstein
Invité
avatar
Joshua Rosenstein
Dim 26 Avr - 16:46
"En octobre, c'est le vent qui mène les feuilles au champ".

Et en effet, ce mois d'octobre avait très vite accueillit le vent. Les mois se léguaient les uns après les autres les clés du royaume du temps et s'il y en avait bien un qui ouvrait facilement sa porte au vent, c'était octobre.

Octobre était aussi synonyme d'automne. Une saison que Joshua appréciait beaucoup. Tout était calme, silencieux, mort, animé uniquement par le vent. Les chats sortaient peu car ils n'aimaient pas le vent - une raison de plus d'apprécier cette saison. De plus, octobre était, d'après les superstitieux, le mois de la sorcellerie. Cela diminuait au moins de moitié le nombre de passagers au cimetière. Déjà qu'il y avait peu de visiteurs en général, c'était le pied pour Joshua.

Un balais à la main, le fossoyeur faisait sa ronde au milieu des allées du cimetière, s'arrêtant fréquemment pour déblayer le chemin. Tout allait pour le mieux; bien qu'il était tôt et que le le soleil ne s'était pas encore levé, le vent était doux -tant qu'on portait suffisamment de couches- et il n'y avait pas un chat.

Soudain, entre deux bourrasques, Joshua entendit un bruit suspect. Il s'immobilisa. Un chat? Non, c'était une silhouette humaine qu'il vit plus loin. Ouf... Soulagé, il se remit au travail, fixant le pavé tout en passant le balais. Une fois rapproché du visiteur -tout en gardant ses distances-, le fossoyeur tenta de déchiffrer l'activité du ledit visiteur. Et se redressa vivement, les cheveux hérissés. Un putain de pilleur!

Joshua serra fortement le balais entre ses mains, tel un chevalier tenant une épée -en moins épique- et s'approcha silencieusement du criminel. De peur de tuer l'importun sous un trop fort coup de balais, le fossoyeur se contenta de lui envoyer de petites tapes au niveau des chevilles. C'était ce qu'il faisait en général aux chats et cela suffisait à les faire fuir.

- Laissez les morts où ils sont, Madame... Monsieur!

Décidément, il fallait vraiment qu'il révise la différence entre Madame, Mademoiselle et Monsieur...

Joshua Rosenstein
Revenir en haut Aller en bas
Pitt
Invité
avatar
Pitt
Dim 26 Avr - 17:19
 
Le mois d'octobre avait été intéressant de par la découverte d'un possible nouveau trésor amusant, mais cela n'allait pas enlever l'envie de déterrer un autre type de trésor pour le proxénète : les cadavres. Les non-méprisants si sympathiques et agréables. Le Zeppelin s'était posé dans la nuit, un peu plus loin de la ville mais dans la bonne direction afin d'aller chercher les morts au cimetière.
Le soleil n'était pas prêt de se lever et minuit était déjà passé de quelques heures. L'équipage était chargé d'une sorte de carriole et d'outillages afin de faciliter le transport et l'exhumation des corps.
 
Les hommes firent donc leur chemin jusqu'au lieu de repos, Pitt n'allait bien évidemment pas manquer ça. Il portait sa pelle comme un joueur de baseball porte sa bat. Il avait hâte de jouer à ce jeu de pillage de tombes.
 
Arrivés aux grilles, au portail, ils entrèrent par la grande porte sans se demander si le fait que l'endroit soit ouvert soit le signe qu'une personne était encore dans les lieux. Tous se mirent à chercher les tombes les moins vieilles, et à se mettre au boulot.
 
Le proxénète jeta son dévolu sur une tombe vieille de quelques mois, tapotant avec son outil sur la pierre.
 
- Un peu d'exercice.
 
Un grand rire et un sourire à s'en déchirer les joues.
Puis vint une nouvelle pièce au jeu de la matinée encore nocturne.
 
Pitt se retourna sèchement, dans un rire amusé en faisant quelques pas en arrière.
 
- Laissez les morts où ils sont, Madame... Monsieur!
 
- Pas mes chaussures je te prie. J'en trouve qu'aux États-Unis des comme ça.
 
Un rire, il planta la tête de fer dans la terre accueillant les fleurs de la tombe et ainsi se créa un accoudoir. Un temps passa.
 
- Laissez les morts... Hmmm.
 
Le fou d'absinthe porta une main au cœur tandis que l'autre mimait des gestes shakespeariens.
 
- Piller ou Exhumer... Telle est la question.
 
Son regard revint sur l'interlocuteur peu amusé. Pitt eut un rire et retourna à sa pelle, en prenant un biscuit dans sa poche.
 
- T'en veux ? T'es de mauvaise humeur à cause de la faim peut-être. C'est pas poli de s'attaquer aux chaussures des gens avec un balais.
 
Il gloussa, puis jeta un œil sur les autres un peu plus loin. 
Pitt
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Rosenstein
Invité
avatar
Joshua Rosenstein
Dim 26 Avr - 20:21
La contrariété lui fit un drôle d'effet dans l'estomac. Le pilleur était en train de se moquer de lui. Joshua serra les dents; ce n'était pas le moment de s'énerver.

- Piller ou Exhumer... Telle est la question.

Un sourcil se haussa sur le visage du fossoyeur. Ce type s'essayait à la... philosophie? littérature? Peu importait. C'était ridicule.

Le type en question sortit même un biscuit de sa poche.

- T'en veux ? T'es de mauvaise humeur à cause de la faim peut-être. C'est pas poli de s'attaquer aux chaussures des gens avec un balais.

Joshua, hésitant, prit le présent sans trop savoir comment réagir face à la situation, d'autant plus qu'il n'avait pas vraiment faim. Ils étaient sensés êtres ennemis, ou du moins, c'était la vision que Joshua avait toujours eut de la relation entre un fossoyeur et un pilleur de tombes...

Il examina ce que regardait le pilleur; il y avait d'autres hommes, sûrement ses complices. Difficile à déterminer leur nombre dans l'obscurité. En tous cas, si Joshua ne faisait rien, le cimetière allait ressembler à un champ de bataille, chose qu'il n'allait pas laisser passer.

Levant les yeux au ciel étoilé du petit matin, puis soupirant comme il savait si bien le faire, Joshua jeta le biscuit par-dessus son épaule. Il n'avait ni l'intention de faire un discours, ni de tuer ou de blesser qui que ce soit. Cependant, le cimetière était son territoire et il détestait qu'on le piétine de cette façon.

- Allez-vous en. Je ne veux pas m'énerver, dit-il d'une voix calme.

Cela ne faisait pas longtemps qu'il travaillait ici, peut-être un peu plus d'une année et c'était la première fois qu'il se trouvait face à une telle situation. Il n'avait pas envie de se bagarrer et détestait ça, en plus des chats. Il n'allait cependant pas laisser tomber, quitte à se montrer très agaçant.

Agaçant. Bonne idée.

Avec sa fidèle arme -son balais-, Joshua reprit son petit manège, balayant les "chaussures américaines" du pilleur.

Joshua Rosenstein
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeu 30 Juil - 18:47

   
   

   


   
Le cimetière n'était guère ce qui enchantait le plus la fée qui s'était égarée de ses aînées. Trop lugubre, trop sobre. Malgré les fleurs qui apaisaient en partie sa mauvaise humeur, la fille de magie était susceptible. Elle qui voulait passer du temps lors d'une réception, se trouvait dans une grande déception.
 
Les voix, les bruits de pelles, une querelle, voilà qui la ajouta la goutte à l'eau du vase qui déborda. La fée, sans plus attendre, lança un don aux tombes. Elles qui se devaient muettes, endurer profanation ou ne point pouvoir remercier leur gardien, pourront parler. Et même pour les plus récentes, peut-être bouger.
 
Son défouloir fait, bonne action ou malédiction, la Fée disparue par la sortie qu'elle venait de trouver enfin. Le grillage se ferma dans un grincement. Vite, vite, partons loin de cette odeur infecte de chair confite.


Spoiler:
 
 
   


© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Pitt
Invité
avatar
Pitt
Dim 22 Nov - 16:13

Le Lièvre haussa un seul sourcil face à la réaction du gardien des lieux.

- Han. Vraiment ?

Il balayait ses chaussures, il jouait à plus idiot avec le proxénète ? Ce jeu aurait pu être amusant. Cependant, pas pour le moment. Il allait bien trouver plus marrant.

- T'aimes pas mes chaussures ? Elles sont pratiques pourtant, j'en avais des pareilles quand je travaillais encore dans le ranch d'un couple de vieux.

Large sourire, il n'avait qu'un souvenir flou de cette période de Février. Cependant, il savait qu'il y allait pendant que ses parents devaient s'en aller de la ville pour leur commerce. Il fallait bien se rendre un minimum utile pendant leur absence et aider à rapporter des sous. Tout était bien flou, cependant, son esprit se souvenait que ces gens qui l'employaient auraient eu une petite place parmi les vivants et non parmi les carbonisés. Il aurait dû y réfléchir un peu mieux il y a quatre années de cela.
Le pilleur haussa les épaules et concentra son attention sur l'homme au balais. Ses yeux d'absinthe scrutèrent de haut en bas puis de bas en haut cet interlocuteur dont le but visait à l'ennuyer.

La main du fou jaune vint entortiller l'index dans la petite tresse pendant à la droite de son visage. Il réfléchissait, en apparence.

Puis des bruits l’arrachèrent de sa sorte de réflexion. Des voix.

- Raaah la ferme les gars ?

Finit-il par hurler à ses hommes, ces derniers le regardèrent un peu dépités. Sans comprendre, ils savaient qu’ils devaient un minimum discrets.
Le Lièvre de Mars fronça les sourcils, voyant autour de lui quelques tombes bouger, et parler.

- C’est quoi ce bordel ?

Un rire le prit, par nervosité sans doute. Il refixa son interlocuteur dans les yeux, un air déterminé, coupé par quelques sursauts de rires, et un sourire bien trop étiré.

- Mec, t’as foutu quoi à ces pierres ?!

Un dernier rire.
Pitt
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Rosenstein
Invité
avatar
Joshua Rosenstein
Ven 8 Avr - 15:29
Qu'est-ce qu'il y avait de si drôle? Soit ils avaient un sens de l'humour bien différent, soit c'était Joshua qui ne saisissait pas... Bon. La deuxième option était plus probable, car c'était une situation assez habituelle pour le Golem, que de ne rien comprendre aux conventions sociales.

La question du visiteur troubla le fossoyeur, à premier abord. Ce qu'il avait fait à ces pierres? Mais rien de particulier! à part peut-être les dépoussiérer tous les jours.
Après réflexion, la question était certainement un peu plus profonde. En observant un peu mieux les alentours, Joshua s'en expliqua enfin la raison: il remarqua des mouvements curieux dans la pénombre matinale, et surtout, il entendit des voix. Il n'y avait pas besoin d'examiner le problème bien longtemps pour voir que les tombes, pour d'obscures logiques, étaient vivantes.

— Je n'apprécie guère cette agitation aussi tôt le matin, se plaint une tombe.
— Ne vous en faîtes pas très chère; vous n'êtes point la seule, lui répondit une seconde, désignant par la déformation surnaturelle de sa pierre tombale les tombes alentours.
— Messieurs, vous êtes trop bruyants!
— Et cet accoutrement, monsieur le blond! quel dévergondé! pestiféra la tombe sur laquelle le pilleur avait entamé un creusement.

Complètement ébahit, Joshua ne dit pas un mot. Peut-être que c'était à cause de lui que les tombes s'étaient éveillées. C'était lui le fossoyeur, donc c'était lui responsable!

— Herr Rosenstein, ne voyez-vous pas que j'ai une feuille morte droit au-dessus de moi? Veuillez la retirer sil-vous-plaît. Et que ça saute!

Le Golem sursauta, puis, machinalement, exécuta la demande de la tombe avec une obéissance maladroite. Voilà maintenant qu'il exécutait les ordres de tombes très exigeantes, sans même avoir le temps de trouver cela étrange. C'était un grand changement, par rapport au classique silence du cimetière, mais s'il fallait faire avec, alors Joshua ferait avec.

Déjà d'autres tombes appelaient au service du fossoyeur, et celui-ci se retrouva vite à courir au travers du parc post-mortem pour satisfaire à toutes les demandes. Un balayage par là, un arrangement par-ci, le Golem se sentait obligé de faire plaisir à chaque tombe, puisqu'il travaillait pour elles.

Une tombe, qui venait tout juste d'avoir droit aux services du fossoyeur, demanda poliment au pilleur:

— Depuis combien de temps n'êtes-vous plus allé chez un barbier pour vos cheveux, mon bon?

Joshua Rosenstein
Revenir en haut Aller en bas
Pitt
Invité
avatar
Pitt
Sam 28 Mai - 11:15
Tous arrêtèrent de creuser, de piller, de discuter. Les voix étranges, les tombes parlantes les avaient pétrifiés. Ils vivaient dans un monde magique, ils le savaient. Mais c’était la première fois que des pierres tombales pouvaient se mouvoir ou même faire vibrer des cordes vocales. Pitt lui-même ne comprenait pas. Pourtant, ça le faisait rire. De voir ces convoitises parler. C’était unique. Il riait de la remarque sur ses vêtements, un dévergondé hein ? Il riait, le Lièvre de Mars.

Il observait d’un air amusé le fossoyeur devoir accomplir son travail pour des être presque vivants.

Mais l’esprit fut interpelé par une tombe.
Un sourcil se leva même à la remarque, mais jamais le sourire ne s’en alla.

- Mes cheveux vont très bien comme cela.


Puis un fou rire le força à se plier en deux, c’était si drôle. Un cimetière avait toujours un air plus accueillant que celui des vivants.

Puis le Proxénète jeta la tête en arrière, pour mieux respirer, remplir les poumons de tout l’air vidé.

- Hey, gardien, ça te gêne pas qu’on débarrasse les pieds de tes tombes de leurs cadavres puants, hein ? Parce que maintenant, elles ont l’air bien capricieuses.

Pitt ricana, et fit signe à ses hommes de poursuivre. Il laisserait les pierres en paix, lui, ce qu’il voulait, c’était la chair des plus récentes.

Large sourire.
Lui, il ne bougeait pas en attendant la réponse de celui qui était le jardinier des pierres.
Pitt
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Rosenstein
Invité
avatar
Joshua Rosenstein
Mer 13 Juil - 20:41
Joshua était en train de retirer une touffe de mauvaise herbe aux bordures d'une tombe exigeante quand il entendit l'inacceptable, l'impardonnable, l'injustifiable demande du pilleur. Il était hors de question que la moindre poussière d'os ne sorte de cette terre!

Définitivement agacé par le comportement de cet inconnu, Joshua s'arrêta net dans sa besogne. Il se releva machinalement, les poings serrées, puis se dirigea d'un pas décidé vers l'importun. Il grinçait tant des dents qu'il eut grande peine à ouvrir la bouche pour s'exprimer, et quand il y parvint enfin, quelques interminables secondes passèrent avant qu'il ne trouve ses mots.
Et ce fut une fois qu'il formula à trois reprises dans sa tête la phrase qui lui convenait, qu'il se rendit compte de l'air ridicule qu'il devait avoir. Il se hâta donc de répondre, le plus sévèrement possible -ce qui n'était pas aisé pour lui- et regarda son interlocuteur droit dans les yeux.

— Si.

Il lui semblait avoir concocté une phrase un peu plus complexe, mais il ne s'en souvenait déjà plus. Troublé, il plongea dans un silence réflectif, avant d'être surpris par une voix à l'intonation inquiète.

— Monsieur le fossoyeur, s'il-vous-plaît, ne laissez pas ces manants nous voler nos morts!

Très vite, toutes les autres tombes s'exclamèrent ainsi, suppliant le fossoyeur de les protéger. Il ne lui en fallut pas plus pour réagir; il avait déjà prévenu son interlocuteur à plusieurs reprises, et il n'avait pas l'intention de discuter plus longtemps -de toutes façons, le golem n'était pas doué à ça. De plus, maintenant qu'il était énervé pour de bon, autant aller de l'avant.

N'ayant pas pour intention (pour le moment) de blesser qui que ce soit, Joshua se contenta de saisir la pelle du pilleur pour la briser au niveau de la partie plate, la rendant inutile. Une fois son action faite, il recula rapidement de quelques pas, s'attendant à une réaction de la part du groupe de criminels.

HRP:
 

Joshua Rosenstein
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Conteur d'histoires
avatar
Dim 31 Juil - 18:30

Dérouté par les tombes parlantes, Pitt finit par quitter les lieux, semblant étrangement troublé par ce spectacle incongru. Finalement aucun pillage n'eut lieu, au grand soulagement de Joshua qui put reprendre son travail, en toute quiétude.

RP terminé


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: Allemagne-
Sauter vers: