[Mai -5] Une promesse, un enfant, un attachement.

 :: L'Europe :: Royaume-Uni Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Nikolas Klaus
Le Père Noël
avatar
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo

Lun 11 Mai - 17:19

Nikolas venait de traverser la mer à bord d'un bateau volant qui fonctionnait à la magie. Mais dans l’urgence Nikolas avait choisi un navire propre à la Scandinavie. Un navire qui, via un bracelet magique, absorbait la magie de l'utilisateur pour alimenter le navire. Comme un train à qui on donne plus de charbon pour le faire accélérer.

Cela épuiserait Nikolas qui ressentirait une certaine fatigue. Son corps allait être lourd. C’était les effets secondaires, le temps que le corps regagne la magie utilisée. Ainsi en moins de 24 heures, il serait sur place.

Nikolas était parti tôt le matin, à vrai dire juste après avoir reçu le message de Willow via le miroir magique. Nikolas avait tissé, avec la jeune fée qui l'appelait régulièrement, une vraie complicité. Mais tôt dans la matinée, Willow l'avait appelé. L'image du miroir ne s'affichait pas, mais les sons et la voix fébrile de Willow en disaient long. Elle pleurait et était perdue. Elle lui avait demandé de venir l'aider. Nikolas ne chercha pas plus loin. Il lui avait promis de ne pas l'oublier et d’être là pour elle si elle en avait besoin. Après avoir prévenu sa femme, et le directeur adjoint de l'orphelinat Klaus, Nikolas avait pris la route.

Le capitaine du navire vint annoncer à Nikolas que, à cette allure, il serait à bon port dans moins d'une heure, vers les 18 heures sur les lieux. Cela rassura l'homme. Mais son corps était trop affaibli par la pompe magique. Nikolas annonça qu'il arrêterait d'alimenter le booster magique du bateau pour se reposer, même si cela le ferait arriver vers les 19 heures.

Nikolas manga ce que sa femme lui avait préparé et somnola jusqu'à être réveillé par la pluie. Bien que la fatigue était encore présente, il avait récupéré un minimum de force. De toute façon peu importe ce que sont corps avait à subir, il se devait d'être sur place pour rejoindre au plus vite Willow.

Une fois sur la terre ferme, il ne lui fallut qu'une demi-heure pour se rendre à la ville où habitait Willow. Mais aucune âme qui vive, juste des cris au loin.

La fée ne savait pas où pouvait être la personne qu'il cherchait. Il ne lui restait qu'une solution : la magie ! La procédure qu'il allait utiliser n’était pas toujours fiable mais il se devait d'essayer. Nikolas ferma les yeux et concentra le peu d’énergie magique qui lui restait pour retrouver la trace de l’énergie magique de Willow. La pluie n'aidait pas à la concentration. Mais il devait réussir. Où était l’enfant à qui il avait promis d’être là pour elle, quoi qu'il arrive ! C’était faible mais il avait repéré la signature magique de Willow. Il devait aller la retrouver au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Willow
Invité
avatar
Willow
Dim 17 Mai - 1:17

Aide-moi ! Aide-nous !

Linden les avait trahis. Le non-magicien, plein de rancœur, avait fini par monter les villages alentour de Dean contre les fées de la forêt. Il y avait d'abord eu une clameur, puis la terre s'était mise à trembler, du martèlement de la guerre, et le silence paisible des bois avait été remplacé par les cris de haine des humains qui imputaient tous leurs malheurs aux démons qui vivaient parmi les arbres.

Pauvres idiots, pantins de chair à l'esprit si faible, mais à la hargne redoutable.

Ils étaient venus avec du feu, ils étaient venus avec des haches. Plus le temps maintenant de demander des renforts. Willow avait dans la panique contacté Nikolas, mais comment pourrait-il agir, lui qui vivait si loin, en Scandinavie ? La jeune femme ne s'attendait donc pas à le voir. Et puis, il y avait bien plus urgent.

Oak, l'entité qui « régnait » sur Dean, refusait de se battre. Tout bonnement. Reclus au cœur de la forêt, il faisait la sourde oreille au reste de sa famille qui refusait de laisser un carnage se produire sous leurs yeux sans qu'ils ne lèvent le petit doigt. Willow fut la plus véhémente et abandonna finalement toute discussion pour partir pour le champ de bataille.

    - J'ai honte que tu sois mon père.


Passif, Oak n'était jamais intervenu en dehors des frontières de Dean, partisan de la méthode du « laisser faire le destin ». Chose inconcevable aux yeux de sa fille qui ne laisserait jamais la Lande Verte être détruite au nom d'un mensonge. Elle fut rejointe par sa mère qui partageait son point de vue, mais qui avait laissé son plus jeune fils aux côtés de son père.

Ashe n'avait que 12 ans. Il n'était que trop jeune encore pour se battre. Elle avait le même avis pour Willow, mais elle connaissait son entêtée de fille.

Le reste des créatures de la forêt se battait déjà. Willow riposta avec sa propre magie de feu. À l'odeur du bois brûlé se mêla bientôt celle de la chair calcinée, d'une puanteur affreuse. Au bout d'un certain temps, les humains commencèrent à se replier, pourtant leurs discours ne changèrent pas, et ils promirent de revenir achever leur travail commencé.

    - Nous aurions dû tenter de négocier. À présent ils ont de véritables raisons de nous haïr.


Holly avait prononcé ces paroles en regardant les cadavres calcinés gisants sur le sol. Mais Willow ne partageait pas son opinion.

    - On ne négocie pas avec une horde de sombres crétins armée de fer et de feu. Linden les a définitivement montés contre nous.


La mine sombre, le Feu-Follet tentait de soulager les créatures magiques qui avaient souffert du premier assaut. Beaucoup rendirent l'âme, trop grièvement frappées...
Puis la jeune rousse releva la tête, sentant une aura magique s'approcher de Dean. Elle fut éberluée quand elle se rendit compte qu'elle appartenait à...

    - Nikolas ?!


La fée s'élança sur le chemin où crépitaient encore quelques brasiers tenaces, résistants à la fine pluie qui s'était abattue sur la lande...
Willow
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Klaus
Le Père Noël
avatar
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo

Lun 18 Mai - 14:39

Nikolas avait ressenti l’énergie magique de Willow. Sans chercher à en comprendre plus, Nikolas se mit à courir dans la direction de ce qu'il supposait être celui de Willow. Le sol était boueux et plein de cendre. Le feu avait rongé des maisons, mais surtout des arbres de cette foret qui dégageait une puissante magie. Tout était mort, la magie disparaissait. Les corps calcinés des animaux magiques, qui gisaient aux pieds de Nikolas, étaient comme pour un humain voir ses compagnon morts. Mais qui pouvait être responsable de cette hécatombe ? Il devait au plus vite trouver Willow.

Nikolas continua son chemin à travers la foret quand, au loin, il aperçut une chevelure rousse. C’était Willow il en était certain. Il avait toujours aimé cette longue chevelure rousse et rebelle. Sans chercher à comprendre Nikolas courut aussi vite qu'il le pouvait. Une fois arrivé face à Willow il l'a prit dans ses bras, et la serra fort contre lui. Il était soulagé de la voir en vie. Mais quand Nikolas regarda la jeune fée dans les yeux il put y voir une détresse insondable.

– Je suis désolé Willow. On dirait que je ne suis pas arrivé aussi vite qu'il l'aurait fallu. J'ai fait au plus vite, je te le jure.

Nikolas serra encore une fois la jeune fille rousse contre lui. Pourquoi un enfant devait subir tout cela ? Il ne comprenait pas quel plaisir cela pouvait provoquer que d’être aussi cruel avec un enfant. Mais un craquement de bruit alerta Nikolas qui leva le regard. Un homme muni d'une carabine pointait son canon dans leur direction.

– A mort la fée du feu ! Je vengerais mon frère que tu as brûlé !

Nikolas ne chercha pas à comprendre. Cet homme en voulait à la vie de sa petite protégée. Il ne le permettrait absolument pas. Serrant d'un bras Willow contre lui, la fée tendit la main en direction de l'homme . Une branche d'arbre se mit à s’allonger puis à attraper le fusil de l'homme. Mais ce n’était pas tout. Des racines sortirent du sol pour s'enrouler autour de l'homme qui était impuissant face à une maîtrise parfaite du contrôle du bois. Puis à contre cœur Nikolas ferma la main. Les racines compressèrent l'homme qui devint un masse de chair, laissant couler le sang le long des racines et goutter sur le sol.

Nikolas eut une pensée pour les pauvre arbres magiques. Il n'aimait vraiment pas manipuler le bois vivant. C'était pour lui comme manipuler un membre d'un être vivant et changer sa forme. Il s'en excusa mentalement auprès des arbres qu'il venait de faire souffrir.

Maintenant que personne ne les dérangerait, il devait demander des explications à Willow.

– Est-ce-que ça va Willow ? Je suis là. Je ne laisserais personne te faire du mal. Mais par contre, bon dieu, que se passe-t-il ici ? Explique-moi Willow. Pourquoi votre foret magique est dans cet état, et pourquoi elle est maintenant presque morte ?
Revenir en haut Aller en bas
Willow
Invité
avatar
Willow
Mar 19 Mai - 1:19
Il régnait la puanteur de la chair calcinée et la chaleur inconfortable générée par la crémation du bois vert, jeune. Willow ne savait plus quels cadavres elle foulait : ceux de ses amis, créatures magiques et dryades, ou ceux de ces misérables humains qui les avaient attaqués ? Mais la haine de la fée ne se dirigeait pas seulement à l'encontre de ces êtres simples d'esprits, non. Car le véritable responsable de ce carnage n'était nul autre que son frère aîné, lequel avait littéralement disparu depuis le début des hostilités.

Pourquoi la jeune fille en était-elle certaine ? Tout simplement parce que cela faisait des années déjà qu'Oak et le reste du clan de Dean avait désavoué Linden. Ce dernier n'avait plus caché le mépris profond que lui avait inspiré la magie, mépris devenu au fil des années une répulsion intense. Dans un contexte où la populace humaine devenait de plus en plus méfiante envers la magie, il avait été un jeu d'enfant pour Linden de manipuler les rancœurs des humains afin que cela serve ses ambitions de destruction de Dean.

Rage et tristesse au cœur, Willow s'avançait sur le chemin rendu boueux par la pluie et le sang, les sens uniquement concentrés sur l'aura magique de Nikolas. Comment avait-il pu répondre si vite à son appel ? Quoiqu'il en soit, elle était bien contente qu'il soit là. Elle l'aperçut finalement au bout du chemin, et la seconde d'après il l'avait prise dans ses bras. Willow lui rendit son étreinte.

    - Tu es venu !


Il s'excusa de n'avoir pu arriver plus tôt, mais Willow secoua la tête. Il lui semblait déjà miraculeux qu'il soit « déjà » là. Leurs retrouvailles furent pourtant interrompues par un humain téméraire qui jura de venger la mort de son frère, brûlé par les soins du Feu-Follet. Ce dernier vrilla ses yeux sur lui, une lueur mauvaise dans le regard tandis que sa paume s'élevait déjà pour infliger à cet imbécile le même sort que son frère.

Mais Nikolas s'en chargea à la place de la jeune femme. La joue collée contre son protecteur, Willow étira un cruel sourire en regarda l'humain mourir sous la magie boisée de Nikolas. Une preuve de plus que la nature était plus forte que l'Homme. Serrant davantage le magicien contre elle, la jeune fille le remercia.

    - Ça va, ne t'en fais pas. Je suis assez forte pour me battre contre eux.


Willow poussa un soupir.

J'ai un frère aîné, qui est né dénué d'âme magique. C'est le vilain petit canard du clan... il en est venu à haïr la magie et à préférer les progrès techniques du monde des humains. Il a profité de la colère grandissante de la population pour diriger leur haine contre nous et s'en servir pour nous faire du tort. Et il a réussi... Oak refuse de riposter, mais ce n'est pas de notre opinion à ma mère et moi.

    - WILLOW !


Holly arrivait justement, l'air paniqué. Si la vue de Nikolas la surprit, elle avait bien plus urgent à penser.

    - Willow, Ashe n'est pas avec toi ?
    - Je croyais que tu l'avais laissé avec Oak...
    - Il a disparu ! Il s'est emporté contre lui et a essayé de nous rejoindre !


Holly se tordit les mains de détresse et cria dans les profondeurs de la forêt le nom de son plus jeune fils, repartant à sa recherche. Quant à Willow, elle avait tellement pâli qu'elle semblait être devenue transparente. Sa main se raidit sur le bras de Nikolas.

    - Ashe n'est pas en âge de se défendre magiquement. Il faut qu'on le retrouve !!
Willow
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Klaus
Le Père Noël
avatar
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo

Sam 23 Mai - 16:45

Nikolas essayait d'assimiler toutes les informations que Willow lui donnait. Elle lui avait déjà parlé de sa famille, d'un frère sans aucun pouvoir magique. Mais de là à ce qu'il se retourne de la sorte contre sa propre famille, cela sonnait comme une note amère dans la gorge de Nikolas pour qui le concept de la famille était si important.

Mais la mère de Willow arriva, paniquée au point d'ignorer complètement Nikolas. Ce dernier n'y prêta pas attention. Après tout ils étaient en situation de crise, Nikolas l'avait bien compris. Mais il n'avait pas eu le temps de dire qu'il était là pour les aider, que la mère était partie en criant. Willow avait un teint aussi blanc que la neige.

Ashe n'est pas en âge de se défendre magiquement. Il faut qu'on le retrouve !!

Nikolas avait compris. Avant de régler quoi que ce soit avec les humains, il devait retrouver le petit frère de Willow. Nikolas prit la main de Willow pour la rassurer.

– On le retrouvera tous les deux... Accroche-toi bien et profites-en pour te reposer.

Nikolas prit les bras de la jeune fée pour la placer sur son dos, tenant ses jambes avant de commencer à avancer doucement.

– On va le retrouver mais on doit faire attention. Tu n'es pas en état de marcher, donc profites-en pour te reposer un peu et fais-moi confiance. Si tu n'arrives pas à te reposer tu n'as qu'à me parler et me dire ce que tu as envie, ou des choses que je dois savoir sur ce qu'il se passe.

Nikolas était comme un chat sauvage prêt à défendre, de toutes ses ressources, la moindre personne qui voudrait s'en prendre à sa « famille ». Une silhouette, au loin, apparut.

– Willow je crois qu'on la trouvé !

Nikolas voulut poser la fée au sol doucement. Mais cette dernière ne restait pas en place. Elle gesticulait dans tous les sens jusqu'à poser le pied au sol sans que Nikolas ne put garder l’équilibre. Il posa un genou au sol, laissant Willow passer devant lui.

Revenir en haut Aller en bas
Willow
Invité
avatar
Willow
Mer 27 Mai - 23:02
Willow adorait son petit frère. Elle le charriait souvent, lui faisait beaucoup de farces, bonnes ou mauvaises, mais Ashe était pour elle son unique frère, Linden n'ayant jamais réellement mérité ce titre. Aussi, en apprenant qu'Ashe était introuvable, la rouquine perdit complètement le sang froid dont elle faisait preuve jusqu'à présent. Ashe venait à peine d'être initié à l'art de la magie ; se défendre contre une armée d'adultes sans aucun bagage offensif magique était tout bonnement impossible. Il fallait retrouver Ashe sans perdre de temps.

Willow était déjà prête à se jeter dans les fourrés en appelant son frère quand Nikolas la devança, l'attrapant dans ses bras et la jetant sur son dos. Si la jeune fille se débattit d'abord, car ne comprenant pas les intentions de son ami, elle se calma bien vite. Liant ses bras autour de son cou, elle laissa reposer sa tête contre celle de Nikolas. Elle se sentit un peu plus en sécurité, quoique toujours alerte et très angoissée.

    - Linden a disparu. On l'a aperçu au début de l'attaque, à la lisière de Dean, mais il est parti. Comment as-tu fait pour venir aussi vite ? C'est incroyable, je n'aurais jamais pensé que tu puisses être présent avant la tombée du jour...


Elle enfouit sa tête dans le cou du Père Noël, les yeux fermés avec force. Elle avait énormément puisé dans sa magie, plus que de raison. Avec l'absence d'Oak pour défendre la forêt, il ne restait plus qu'à compter sur Holly ainsi que Nikolas pour la défense de Dean ; et encore, Holly avait elle aussi invoqué de nombreux sortilèges.

La jeune fille redressa la tête quand Nikolas l'alerta ; aussitôt elle gesticula pour que son ami la lâche et qu'elle puisse aller retrouver son frère.

    - ASHE !!


Le petit garçon était allongé sur la terre, ses cheveux roux et flamboyants tranchant nettement sur l'herbe sombre. Il était presque le portrait de sa grande sœur : du feu sur la tête et des billes couleur de mer en guise d'yeux. Mais ces yeux là étaient fermés...

    - Ashe, tu m'entends ? Réponds-moi !!


La voix aigue de Willow résonnait dans la forêt trop silencieuse...
Willow
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Klaus
Le Père Noël
avatar
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo

Ven 29 Mai - 0:14

Nikolas expliqua rapidement le concept du convecteur magique. Pour alimenter la magie des bateaux volants de Scandinavie le convecteur se nourrissait de l’énergie magique de la personne, ce qui provoquait une fatigue conséquente due à la magie donnée. Il avait utilisé ce système pendant plusieurs heures pour la rejoindre au plus vite, bien que cela l'avait bien épuisé. Mais il lui avait fait une promesse et il la tiendrait.

ASHE !! Ashe, tu m'entends ? Réponds-moi !!

Nikolas regardait Willow de là où il était. Mais il se sentait tellement impuissant, au point qu'il se demandait si sa présence allait vraiment aider Willow. Nikolas secoua la tête avant de rejoindre les enfants. Il devait les aider. S'il restait à rien faire il ne se le pardonnerait pas. Une fois à côté de Willow, Nikolas regarda Ashe qui ne bougeait pas d'un pouce, même avec les cris de sa sœur.

Nikolas demanda à Willow de se reculer quelques instants. Nikolas regarda le sol qui était jonché de bois mort. Nikolas utilisa à nouveau son pouvoir pour empiler plusieurs branches qui se transformèrent en table de bois fragile, mais de quoi supporter le poids d'un enfant.

Nikolas étudia le corps. Il n’était pas médecin, mais avec l'orphelinat il avait acquis des bases sur le corps d'un enfant et son fonctionnement. La fée posa en premier lieu son oreille sur le torse de l’enfant, mais rien. C’était mauvais signe. Nikolas releva la paupière de Ashe, mais l’œil était révulsé.

Nikolas avait compris ce que cela signifiait. Mais il refusait, aussi bien pour lui que pour Willow. Nikolas essaya pleins de sortes de dons de guérisons via des objets. Il avait même envie de donner le don de la vie. Mais la vie sans âme ne donne rien de plus qu'un zombie...

Nikolas se retourna vers Willow, les larmes au yeux en s'excusant, et en la serrant fortement contre lui.

– Pardonne moi Willow. J'ai tout essayé, mais je n'ai pas réussi … Si j'étais arrivé plus tôt, tu n'aurais pas à subir cela. Pardonne moi. Ashe n'est plus…

Revenir en haut Aller en bas
Willow
Invité
avatar
Willow
Dim 31 Mai - 22:24

Willow n'écoutait Nikolas que d'une oreille, car elle était d'un côté fatiguée par l'utilisation de sa magie, et de l'autre elle essayait de repérer l'aura de son petit frère. Néanmoins, le convecteur magique attisait son intérêt... elle en demanderait davantage à son ami une prochaine fois. Mais pour le moment, elle était loin de s'y intéresser. Inquiète et épuisée, elle mettait toute sa concentration dans la recherche d'Ashe, mais ce fut Nikolas qui le distingua le premier.

Le petit garçon était allongé non loin de là. Descendant du dos de Nikolas, la jeune fille se précipita sur le corps d'Ashe. Tout lui hurlait que son petit frère n'était plus : son teint trop blanc sous ses tâches de rousseur, ses cheveux rouges ternis par la mort, son immobilité, sa froideur... mais Willow refusa de voir tout cela. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était le réveiller, le secouer jusqu'à ce qu'il ouvre les yeux, étire un grand sourire malicieux en se foutant d'elle parce qu'elle s'était laissé prendre à sa blague...

Le temps n'eut plus aucun sens pour Willow tandis que Nikolas l'écartait doucement et auscultait Ashe, tout en essayant toutes sortes de sortilège pour ramener l'enfant à la vie. La rouquine ne sut combien de secondes ou d'heures passèrent... mais elle n'était sûre que d'une seule chose : il n'existait aucune magie, aucune technologie qui ramenât les morts parmi les vivants.

Lorsque Nikolas se retourna vers Willow, cette dernière était droite comme un i, blanche, blanche, blanche comme la neige, les yeux grands ouverts, presque exorbités par l'effort qu'elle déployait pour retenir ses larmes. Ses mains ne serrèrent que tardivement la veste de Nikolas, tant elle était sonnée, dévastée de l'intérieur. Quelques minutes ils restèrent ainsi, puis la rouquine s'écarta ; s'avança vers le corps de son frère, ébouriffa ses cheveux une dernière fois. Après quoi elle apposa ses mains au dessus de lui et invoqua de nouveau la magie.

    - O dearest land,
    Please take him.
    This life will now return.
    Heavens, I return his name.

    He is Ashe.
    His true name... Saighnean, the Hurricane.


Une douce lumière dorée se diffusa tout autour du corps de Ashe avant qu'elle ne l'enveloppe totalement. Quand elle s'affadit, le petit corps avait disparu, remplacé par une flammèche bleue qui s'envola dans le ciel noir.

    - Il faut qu'on retrouve maman.


Sa voix était étonnamment calme, trop calme pour la jeune fille de quinze ans malicieuse et turbulente qu'était Willow. À l'entendre, c'était comme si elle avait vieilli trop vite.

Séchant ses yeux, car ce n'était malheureusement pas le moment de pleurer encore pour les morts, Willow attrapa la main de Nikolas et l'entraîna avec elle, à la recherche de sa mère qu'ils retrouvèrent une dizaine de minutes plus tard. Si Holly pleura amèrement la perte de son petit dernier, le Feu-Follet resta stoïque.
Elle avait trop peur de craquer et de ne pas se relever.
Car le pire n'était pas encore passé.

Lorsque l'aube se leva, une nouvelle attaque survint.
Willow
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Klaus
Le Père Noël
avatar
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo

Mar 2 Juin - 16:51

Nikolas observa ce qu'il pensait être un rituel d'adieu au défunt. Encore un enfant que l'homme n'avait pu sauver. Cela resterait sûrement gravé dans sa mémoire pendant quelques temps. Il ne pouvait s’empêcher de penser qu'il aurait du arriver plus tôt. Est-ce que, à dos de bisons volant, le voyage n'aurait pas été plus court ? Enfin le moment n’était pas à ce genre de question, alors que le feu follet disparaissait de sa vue.

Quelques minutes plus tard, Willow et Nikolas annoncèrent la mort de l'enfant. Nikolas tenta tout ce qu'il put pour réconforter la mère. Mais Nikolas se doutait bien qu'il ne supporterait pas la nouvelle à la place de cette femme. Mais si personne ne l'épaulait, comment pourrait-elle s'en remettre ?

Mais alors que l'aube se levait, Nikolas pouvait entendre des cris d'homme hurlant à la chasse aux « sorcières » et à la vengeance.

– N'ont-ils pas eu assez de morts de leur côté pour comprendre que tout cela ne servait à rien ? Madame, rejoignez votre mari. Ou allez vous cacher quelque part. Je vais prendre soin de Willow. Ils ne la toucheront pas. Vous avez ma parole.

Nikolas prit la main de Willow.

– Willow il ne faut pas rester ici. S'ils nous tombent tous dessus, en même temps, on ne pourra rien faire. Tu as entendu les coups de feu ? A l'heure actuelle la magie n’arrête pas les balles de ces armes là. Mais un jour cela changera. Un jour la magie écraseras ces armes primaires et barbares. Mais pour le moment nous devons être prudents. Et surtout je ne connais pas aussi bien les lieux que toi.

C'était le gros souci que rencontrait Nikolas. Il ne connaissait pas les lieux. Ce qui, d'un point de vue stratégique, pour mettre hors d’état de nuire ces hommes était un gros inconvénient.

Revenir en haut Aller en bas
Willow
Invité
avatar
Willow
Dim 7 Juin - 22:42
Willow choisit de laisser Nikolas tenter de réconforter Holly, littéralement ravagée par la mort de son cadet. La rouquine regarda sa mère fondre en larmes, et se détourna. Si elle aussi se mettait à craquer, alors tout espoir était perdu. Parce que malgré les pertes de cette journée, la bataille était loin d'être finie ou gagnée.

Malgré tout, son esprit était vide, et elle ne pouvait se concentrer sur ce qui aller arriver le lendemain. Elle demanda à certaines dryades gardiennes si elles avaient pu voir dans quelle direction Linden s'était enfui, mais partir à sa poursuite relevait de la pure folie. Et puis, il fallait protéger Dean avant tout, sans quoi les humains auraient tôt fait de la brûler.

La nuit fut courte et agitée. Qui trouverait la paix sur un champ de bataille empestant la chair brûlée et la mort ?

L'aube survint, et avec elle les autres troupes qui criaient vengeance. Ce fut un nouveau branle-bas de combat. Holly comme Willow se redressèrent, prêtes à agir. Holly déclina les propos de Nikolas, mais approuva sa volonté de protéger sa fille.

    - Je ne peux rejoindre Oak. Ce serait abandonner le sanctuaire aux mains des hommes. Je vais rester et combattre, je suis suffisamment puissante que cela. Emmenez Willow, je vous en prie.

    - QUOI ?! Tu n'as pas le droit de m'évincer ! Je veux me battre moi aussi, venger Ashe et mettre un terme à leur folie.

    - Willow.


Le ton que venait de prendre Holly était ferme, et sans appel. Un ton qu'elle n'avait jamais pris auparavant, et qui pour une fois, tenait sa fille en respect. Le Feu-Follet serra les dents, et écouta ce que Nikolas avait à dire.

    - Parfait ! Je te guiderais dans la forêt. Allons-y.


Au fur et à mesure qu'ils s'enfonçaient dans le bois, Willow tenta de lui résumer la situation. La bataille avait éclaté sur deux fronts : le Nord et l'Est. La frontière Ouest, lointaine donnait presque sur la mer, aussi aucun humain ne provint de là. C'était sans doute la partie la plus reculée de Dean, mais aussi la plus sûre, la plus magique. Celle où se trouvait le Cercle, la source de magie, et là où se terrait toujours Oak. Quant au Sud, il donnait sur la lande désertique de Cornouailles. Il n'y avait guère âme qui vive par là-bas.

Willow s'arrêta cependant.

    - Écoute Nikolas. Viens avec moi. Je ne peux pas laisser ma mère et mes amis se battre sans que je puisse intervenir. Ne me tiens pas à l'écart, aide-moi plutôt. J'irais de toute manière avec ou sans toi, mais plutôt que de t'assommer, je préfère encore t'avoir à mes côtés.


Le regard de la jeune fille flamboyait. C'était à Nikolas de décider, et s'il ne voulait pas la laisser aller, il valait mieux pour lui qu'il ne la sous-estime pas. Après tout, elle l'avait appelé pour qu'il les aide, pas pour qu'il l'entrave en l'éloignant de la bataille !

    - Allons vers le Nord. Ils ont besoin d'aide, et quand on en aura fini, nous irons sur le front Est.
Willow
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Klaus
Le Père Noël
avatar
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo

Lun 8 Juin - 13:26

Écoute Nikolas. Viens avec moi. Je ne peux pas laisser ma mère et mes amis se battre sans que je puisse intervenir. Ne me tiens pas à l'écart, aide-moi plutôt. J'irais de toute manière avec ou sans toi, mais plutôt que de t'assommer, je préfère encore t'avoir à mes côtés. Allons vers le Nord. Ils ont besoin d'aide, et quand on en aura fini, nous irons sur le front Ouest.

Tout cela ne plaisait pas à Nikolas. Certes Willow avait besoin de lui, et il aimait les enfants. Son cœur ne demandait pas mieux que d'aider cette enfant, cette petite Willow à laquelle il s’était bien attaché. Mais il était aussi prêt à donner de bonnes leçons aux enfants qui manquent de respect à leurs aînés, et a ceux qui n’étaient pas sages.

Les paroles de Willow, à ce moment là, étaient froids et durs, bien trop pour une enfant de 15 ans. Puis l’assommer... Il était, certes, épuisé mais une enfant qui avait vécu ce que Willow vivait n’était guère en meilleur état. Elle le sous-estimait largement, surtout en ce lieu.

Nikolas leva les deux bras d'un coup, faisant jaillir deux racines d'arbres du sol qui attrapèrent les poignets de Willow, l’empêchant de bouger. Pour lui faire comprendre qu'il y a toujours plus fort que soi et ça, Nikolas ne le savait que trop bien, à ses propres dépends.

– Je sais bien que tu es une grande fille du haut de tes quinze ans. Mais évite de croire que tu peux battre le monde entier, ou pouvoir m’assommer, moi, un grand de vingt-cinq ans.

Les paroles de Nikolas se voulaient moralisateurs. C’était le but. Il ne voulait pas calmer la jeune fille à proprement parler. Mais lui faire comprendre que, bien qu'elle l'ait appelé, il y a une façon de demander les choses, et surtout aux personnes auxquelles on tient.

– Je vais bien sur t'aider. Mais ne va pas croire que tu peux t'en sortir toute seule. On est à deux et on finiras cela à deux. Mais avec prudence et réflexion. Il y a déjà bien eu assez de morts comme ça et je n'ai vraiment pas envie que tu t'ajoutes à cette liste.

Nikolas fit desserrer les liens qui empêchaient Willow de bouger. Il espérait qu'elle serait un peu moins tête brûlée. Les ressources magiques étaient limitées, pour elle comme pour lui. Et foncer la tête la première, en usant grossièrement de leurs ressources magiques, leur feraient perdre un avantage certain sur les humains qui ne dépendaient pas de cette ressource, eux.

– Pourquoi veux-tu aller au nord en premier ? Comment sais-tu ce qui se passe là-bas ? Enfin, tu me diras ça en chemin. Je te suis.
Revenir en haut Aller en bas
Willow
Invité
avatar
Willow
Ven 12 Juin - 21:06
Froide comme l'hiver et dure comme la pierre, Willow avait comme vieilli de dix années. La malice avait déserté ses yeux bleus, il n'y avait plus trace de sourire sur son visage. L'heure était trop grave pour plaisanter, trop urgente pour rester à ne rien faire. Si la jeune fille qu'elle était comprenait les raisons qui poussaient sa mère à l'éloigner du champ de bataille, la fée qu'elle était ne pouvait laisser ce territoire qu'elle chérissait se faire détruire par une horde d'humains haineux, sans scrupules et sans cervelles. Ses paroles étaient dures, mais elle tentait de faire comprendre à Nikolas qu'ils devaient agir et qu'il n'avait guère intérêt à l'empêcher de se battre.

Mais ça ne se passa pas exactement comme elle l'avait souhaité. L'air sombre, le Père Noël avait invoqué sa maie pour manipuler de noueuses et épaisses racines qui allèrent s'enrouler autour des fins poignets de Willow. Cette dernière, n'étant pas assez alerte pour les éviter, ne put que tenter de se dégager de cette emprise magique. Elle poussa un véritable cri de rage et de colère.

    - ARRÊTE ÇA, NIKOLAS !


Des flammes apparurent, qui ronflaient en écho à la colère du Feu-Follet, et s'attaquèrent aux racines. Mais elles étaient trop épaisses, fraîches et humides. Cela ne servait à rien, et Willow dut endurer le sermon de Nikolas, bouillante de colère et de frustration.

    - Ne t'inquiète pas. Je ne compte pas mourir, pas plus que je ne laisserais d'humains te faire du mal.


Elle avait beau montrer une figure courroucée, elle n'en tenait pas moins à Nikolas, malgré la morale qu'il lui faisait. Mais il devait comprendre qu'elle n'était pas non plus une bonne à rien, par la Déesse !

Quand Nikolas finit par la relâcher, Willow massa ses poignets, tout en expliquant la situation à son camarade : sa mère était déjà sur le front Est, puisque c'était dans ces environs qu'ils l'avaient laissée ; de plus, elle était suffisamment puissante pour tenir le temps qu'eux deux en finissent avec le Nord.

    - Allons-y. Plus vite on s'en occupera et plus vite on rejoindra ma mère. Et une dernière chose... ne t'avise plus jamais de m'entraver de la sorte.


Willow leva vers le ciel des yeux anxieux. Les coups de feu avaient repris... Une fois arrivés au front Nord, ils ne firent face qu'à une poignée d'opposants, faciles à maîtriser. Il ne restait plus qu'à partir l'Est.

Ils étaient à peine arrivés sur le front Est que Willow retint un cri de stupeur. La désolation du champ de bataille était immense ; la terre était recouverte de cadavres, autant humains que dryades, quoique ces dernières commençaient déjà à se changer en feux-follets. Une violente nausée s'empara de Willow alors qu'elle reconnaissait certains de ses amis parmi les défunts. Incapable de supporter davantage cette vision, elle se retourna vers Nikolas, les poings appuyés sur ses yeux.

    - Il... il faut continuer... Maman... doit se trouver plus avant...


Sa vision bloquée, la fée ne remarqua pas qu'un nouveau groupe d'humains se dirigeait vers eux.

    - Hey ! Encore deux représentants de cette foutue espèce ! On va les avoir !


Déjà résonnaient les cliquetis de leurs fusils...
Willow
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Klaus
Le Père Noël
avatar
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo

Jeu 18 Juin - 1:11

Nikolas fronça les sourcils. S'il devait donner à nouveau un leçon à l'enfant, et si elle était aussi turbulente qu'un petit diable, il ne lui demanderait pas son avis pour agir en père, et lui faire la même chose qu'il y a peut.

Mais la situation était particulière. Il prit la décision de ne rien dire à Willow. Mais, au besoin, il agirait directement, que cela plaise à la petit fille ou pas. Une fois arrivés au Nord, où peu de monde était, Willow fonça en brûlant tout ce qui était à porté de main. Nikolas, ayant vu un nombre de morts déjà trop élevé à son goût, se contenta d'assommer violemment les hommes pour continuer à avancer.

Willow proposa d'aller à l'est. Sans rien dire Nikolas la suivit, quand plusieurs voix hurlèrent après les deux fées. Nikolas tendit la main avec l'intention d'enfermer tous les hommes dans une cage de bois. Mais l'homme avait trop usé de ses ressources magiques, et ne réussit qu'à faire apparaître, sous leurs pieds, une faible planche de bois qui leur fit perdre l’équilibre.

Nikolas profita de ce moment où les humains étaient tous au sol pour regarder tout autour de lui. Nikolas aperçut, un peu plus loin derrière les hommes, une silhouette qui ressemblait trait pour trait à celle de la mère de Willow

– Willow. Je crois avoir aperçu ta mère un peu plus loin. Il faut qu'on arrive à passer ces hommes pour la rejoindre.

Nikolas se mit à courir en direction des hommes. S'il ne pouvait plus compter sur sa magie, il se servirait de ses poings. Il n'aimait vraiment pas en arriver à devoir combattre ces hommes. Mais ils avaient en mains de armes, de la technologie, et il devait les détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Willow
Invité
avatar
Willow
Ven 19 Juin - 22:59

Willow s'était retournée brusquement en entendant les humains s'approcher, armés de ces maudites armes à feu qu'exécraient les créatures magiques. Nikolas tenta de les arrêter, mais sa magie lui faisait défaut ; il ne réussit à créer qu'une planche de bois qui ralentit un peu les hommes. Ce laps de temps fut plus que suffisant pour permettre à Nikolas de foncer sur eux et de les assommer, puis de les désarmer. Ses actions permirent à la rouquine de reprendre ses esprits et de se précipiter vers la silhouette de sa mère.

Cette dernière était allongée contre un tronc, le visage pâle, l'éclat de ses cheveux ternis. Ses yeux étaient fermés, mais contrairement à Ashe, elle respirait encore. Willow s'accroupit auprès d'elle et poussa un hoquet d'horreur. Une tâche rouge vermeil s'étalait sur son flanc droit, qui s'agrandissait de minute en minute, tout comme la flaque carmine sous elle.

    - Maman...


Holly ouvrit les yeux, sourit. C'était comme si elle venait de se réveiller d'une sieste, pourtant l'éclat de ses pupilles commençait déjà à s'estomper. Willow avait compris, comme pour son petit frère. Elle saisit la main de sa mère, cette dernière levant la deuxième pour effleurer la joue de sa fille.

    - Chh... ne pleure pas.
    - Je ne pleure pas.


Petite menteuse. Mais Willow ne pouvait plus contenir les perles salées qui dégringolaient ses joues, qu'elle retenait depuis la veille. Au moins ne sanglotait-elle pas.

    - Écoute-moi. Ne perds pas ton temps et ton énergie à te venger. Continue à apprendre ton art, car c'est de toi que dépendra le futur. Tu comprendras... tu es trop jeune encore...


Willow pensait qu'elle la sous-estimait ; elle voyait très bien quel était le problème actuel, et qui n'allait pas aller en s'arrangeant. Elle serra sa main plus fort encore, blottit sa joue contre sa paume. Holly poussa un soupir, puis une lumière jaillit entre les doigts entrelacés de la mère et de la fille. Willow eut un hoquet de surprise.

    - Mais, qu'est-ce que tu... ?
    - Chh. C'est mon dernier cadeau. Fais-en bon usage.


Éberluée, le Feu-Follet vit sa mère lui faire cadeau de sa propre magie. La jeune fille se sentit gagnée par une incroyable puissance, à tel point qu'elle se sentait comme un brasier auquel on vient de redonner du combustible et qui ronfle de plus belle. Un tel déferlement de magie, Willow n'était pas certaine de bien pouvoir le contrôler.
Quant à Holly, elle semblait s'évaporer...

    - Tu seras forte, d'accord ? Ne laisse pas le chagrin t'éteindre, ma flammèche.


La fée ferma les yeux et prononça son épitaphe.

    O Great Earth,
    My body returns to you.
    O Heaven,
    My soul ascends...

    I called myself Holly.
    My true name is Fuaran, the Water Source...


Ses mains retombèrent, et son corps se transforma en petites flammes bleues, comme ce qu'il s'était passé avec Ashe.
La rouquine, elle, ne pleurait plus pour le moment. Sa mère lui avait donné une chose très précieuse, mais elle se consumait littéralement de magie. Il fallait qu'elle en utilise le trop-plein.

Les humains commençaient à reprendre leurs esprits, et un nouveau groupe franchissait déjà les frontières de la forêt. Willow sut ce qu'elle allait faire. S'étant redressée, l'on pouvait voir que ses cheveux brillaient étonnament, comme s'ils étaient de feu. Le visage même de la fée semblait creusé d'ombre et de lumière, comme si elle était elle-même brasier.

    - Créatures mortelles qui brandissez le fer contre nous... vous n'avez fait que trop de mal déjà. Vous allez en subir les conséquences... à vous tous, je fais le don d'une vie végétale. Les arbres que vous avez brûlé, vous allez les remplacez. Vous vous ferez nouveaux refuges pour les prochaines dryades qui repeupleront Dean.


Et la magie opéra. Chacun des hommes vit ses bras, ses jambes, son torse s'allonger, sa peau devenir dure et sèche, se changeant en écorce. Les cheveux devinrent branches et feuilles. Dean s'agrandissait d'un groupe de chênes, frênes, bouleaux jeunes encore, bien qu'il ne s'agissait que d'un petit nombre comparé à ce qui avait été détruit.

Mais Willow était encore trop puissante ; elle avait encore beaucoup de magie en elle qui, paradoxalement, l'épuisait, car elle ne pouvait garder toute cette puissance en elle, n'y étant pas habituée. Elle se tourna vers Nikolas ; lui en avait bien plus besoin qu'elle.

    - Nikolas... emmène-moi avec toi. Je ne veux pas rester à Dean, je ne peux pas. Mon père la protégera, s'il le souhaite. S'il te plaît.


Ce disant, elle lui faisait don d'une belle quantité de magie, suffisante pour que le Père Noël retrouve ses forces. Tandis qu'elle se libérait de ce trop plein, Willow reprit une apparence normale. Son visage redevint pâle, ses cheveux roux sans qu'ils donnent l'impression de flamber. Le Feu-Follet vacilla sur ses jambes.

    - Je suis fatiguée...
Willow
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Klaus
Le Père Noël
avatar
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo

Sam 20 Juin - 11:06

La mère de Willow était en train de rendre son dernier souffle. Nikolas resta un peu plus loin, impuissant face à la solitude que devait ressentir l'enfant. Mais, peu de temps après, Nikolas assista à un phénomène peu commun : le transfert total d'un potentiel magique, d'un être à un autre.

Ce qui suivit n’étonna pas Nikolas. Willow était en train de perdre le contrôle de ce potentiel magique. Elle était trop jeune pour contrôler un afflux si brutal de magie, et Nikolas ne savait pas comment calmer un tel débordement de potentiel magique. Mais, contre tout attente, Willow réussit, tant bien que mal, à maudire tous les derniers humains, qui étaient présents, en les transformant en arbres. Punition qui fit légèrement rire l'homme, vu le nombre d'arbres que les hommes avaient détruits.

La bataille était finie. Nikolas soupira. La fatigue reprit ses droit sur l'homme, qui se posa contre un arbre en partie brûlé. Mais d'un coup, sans comprendre pourquoi, Nikolas se revigorait en magie. L'homme regarda autour de lui et vit Willow vaciller.

Nikolas courut vers la jeune Willow pour l’empêcher de tomber sur le sol, vidée de toute force. Sûrement du au contrecoup de cette déferlante de magie dont elle venait de faire preuve pour son jeune âge.

– Tout est fini, Willow. Repose-toi maintenant. Ne t'en fais pas, je vais t’amener avec moi et plus personne ne te fera souffrir.

L'homme adressa une prière magique pour apaiser les lieux. Il ne pouvait même pas honorer les corps des défunts membres de la famille de Willow. Il n’était même plus là, physiquement parlant. Nikolas porta la jeune fille dans ses bras, blottie contre lui, ne portant aucun regard en arrière. L'homme retourna vers le bateau magique scandinave avec lequel il s’était rendu en ces lieux.

Après avoir chuchoté quelques mots à Willow, Nikolas embarqua à bord du navire pour voler en direction de l'orphelinat Klaus, où Nikolas s’occuperait lui-même de Willow. Elle avait besoin, tout comme lui, de beaucoup de repos.

Fin.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: Royaume-Uni-
Sauter vers: