Partagez | 
 

 [fin mai 05] Jour de marché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Natasha Makarov

MessageSujet: [fin mai 05] Jour de marché   Dim 17 Mai - 21:10
Pendant mes années chez Baba Yaga, j’ai appris plusieurs choses, notamment ne pas chier où l’on mange. Autrement dit, pas de magie sale chez soi, faut faire ça ailleurs. Quelque part de caché, tranquille, isolé de la civilisation si possible. Moins les gens normaux se posent de questions, le mieux c’est, les questions n’apportent que des problèmes, et c’est chiant des problèmes. C’est la raison pourquoi je suis dans la forêt à pas d’heure, la nuit, jurant entre mes dents alors que je trimballe un petit sac contenant une poupée toute fraîche faite, n’attendant que la liaison de l’âme dans son petit corps de chiffon.

Il fait beau et malgré tout ce qu’on peut dire de la Russie, il existe quelques endroits où la neige fond et libère le sol, faisant pousser des fougères et des moustiques. Ouais, faisant pousser des moustiques, littéralement. Pitié, peu importe quel dieu existe, guidez mes pas pour éviter un nid… Jusqu’à présent, tout va bien et j’espère que ça va rester ainsi. Un cercle relativement bien dégagé dans la forêt va me servir de lieu de magie, en espérant être capable de ficeler le tout bien rapidement. Quelques fois, l’âme est plus combattante que prévue, mais je gagne toujours.

Sur une nappe blanche, les ingrédients se placent d’eux-mêmes, chandelles et charbon traçant des symboles simples autour de la poupée. La mèche de cheveux bien cachée dans le ventre de la poupée, je me piquai le bout de mon doit et accoutumée au pincement occasionné, je posai la goutte de sang sur la bouche de la poupée. Les yeux mi-clos, la magie montait en moi comme des centaines de fourmis rouges, brûlant chaque cellule de mon système nerveux alors que j’appelait l’âme de la personne à investir la poupée, à se nourrir de mon sang et me reconnaître comme son maître. Une résistance se fit sentir au début, mais mon esprit est aussi inflexible qu’un chêne centenaire au milieu d’une tempête, et l’âme se soumit bien assez vite. Il était temps, je sentais un moustique… Le claquement de sa main contre sa peau résonna dans la petite clairière, suivit d’un soupir satisfait

Meurt, salope de suceuse de sang.

Lentement, les connaissances de la personne qui vient de se faire voler son âme envahissent mon cerveau et je sens ses défauts prendre possession de mon système en même temps. Je fais toujours attention à choisir des gens sans addictions dangereuses et sans défauts pouvant me causer des problèmes, mais les polyglottes ne courent pas les rues alors j’ai dû faire avec un vantard invétéré. Il faut que je me concentre pour ne pas crier sur tous les toits que je suis l’héritière de Baba Yaga, j’aurai franchement l’air d’une folle vu que les gens ne pensent pas réellement que cette sorcière mangeuse d’homme existe. Je cherche un polyglotte depuis que je me suis rendu compte que je ne suis plus recluse dans une forêt et que quelques fois, il va falloir que je parle autre chose que Russe. Je me concentre et différents noms de langue, de pays et de régions dansent devant mes yeux et à haute voix, je me mets à déblatérer en espagnol, surprise de la douceur de la langue, la rondeur des mots, la sonorité chantante… En anglais maintenant, un peu plus proche du russe, mais encore une fois plus rond, plus doux. Je cale la poupée dans une poche de ma jupe et je range le tout en chantonnant dans un mélange de plusieurs langues, appréciant simplement le fait de découvrir de nouvelle sonorités que je ne pensais même pas la bouche humaine capable de produire.

La tête en l’air, je ne réalise pas avant d’être rendue au pas de ma porte que je me rends compte que j’ai laissé le mouchoir de tissus que j’ai utilisé pour m’essuyer le doigt sanguinolent au milieu de la forêt… Peut-être un autre défaut de ma nouvelle poupée, distraite? Avec autant de mots dans la tête, j’imagine qu’il faut jeter quelques petits trucs par-dessus bord…. M’enfin… Il est bientôt midi et c’est le jour du seigneur, ce qui veut dire pour moi jour du marché! La ville où je suis en ce moment est à deux secondes d’un carrefour marchand et il me faut quelques items pour ma boutique, l’habituel train-train d’une couturière. Laissant la poupée polyglotte dans le coffret de cèdre qui coupe le lien magique entre moi et mes créations, je choisis celle d’une matrone capable de toujours flairer les meilleures affaires lors des marchés, égoïste et légèrement cruelle. Bref, la parfaite personnalité pour un magnifique jour de marché!
Revenir en haut Aller en bas
Le chat du Cheshire
Chester du Cheshire
✦ Libre pour RP ? : Dispo

✦ Double-compte : Friedrich Franz Edelstein // Alexender Rammsteiner// Nikolas Klaus //Kay Sokolov//Hanako Hayashi



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Vagabond
✦ Pouvoir: disparaitre/réapparaitre
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: [fin mai 05] Jour de marché   Jeu 21 Mai - 11:29

Chester avait fini sa visite au puits magique, et avait décidé de continuer son voyage en Russie. On avait dit à l'hybride que ce pays était connu pour être aussi froid que la femme qui le dirigeait. Mais Chester trouvait le climat agréable. Elle serait même capable de se trouver un petit coin d'herbe et de dormir au soleil.

Mais il y avait trop de bruit. Ça criait de partout, les gens marchaient dans tous les sens. Chester avait grimpé sur le toit d'une petit maison, à côté de ce troupeau d'hommes et de femmes.

Tout le village était réuni en ce lieu, du moins, c'est l’impression que ça donnait à Chester. L'hybride n'avait que rarement vu des marchés aussi animés. Les cris de tous les vendeurs qui voulaient vendre leurs produits commençaient à donner mal à la tête à Chester.

Mais une chose l’empêcha de partir : la nourriture fraîche et, surtout, elle avait aperçu des poissons frais ! L'hybride en salivait d'avance. Chester descendit de son perchoir, mettant sa capuche sur ses oreilles de chat, pour que personne ne voit son visage.

Chester se mêla à la foule, avançant doucement, se rapprochant de sa cible. Avant de donner un grand coup de griffe dans le tas de poissons et d'en mettre un directement dans sa gueule. Deux autre projectiles finirent leur course, pour le premier dans les yeux d'une dame, et pour le second en plein dans l’oreille d'une autre femme.

Quant à Chester elle courait à travers la foule, usant de son agilité féline pour zigzaguer entre les villageois pour sortir, d'un bond magistral, de toute cette foule. Courant à quatre pattes Chester regarda derrière elle, pour voir si personne ne la suivait en devenant, peu à peu invisible. Mais un impact violent l’empêcha de devenir invisible aux yeux de tous. Par chance l'hybride était déjà loin de la foule. Quelque chose coulait sur la joue de Chester. À l'odeur Chester comprit que c'était son sang.

— Chester saigne à cause de toi. Pourquoi s’être mis sur le chemin de Chester ? Tu mériterais que Chester t'arrache les yeux avec les canines !


♔ Chat souriant de toutes ses dents ♔
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Natasha Makarov

MessageSujet: Re: [fin mai 05] Jour de marché   Mar 26 Mai - 3:22
S’il y a une chose que je déteste de cette la ménagère dont j’ai absorbé l’âme aujourd’hui, c’est sa mémoire sélective. J’avais un contrat avec une jeune fille qui avait été refusée pour un contrat d’opéra extrêmement gratifiant et elle voulait l’âme de sa rivale. Ce n’était pas le genre de contrat que je prends à la légère, mais j’avais accepté par ennui. La pauvre victime était une jeune femme extrêmement timide, une petite fleur sensible, qui était maladroite comme pas deux, mais qui avait une voix de rossignol, malheureusement pour elle. Je n’avais pas encore fait la moitié du chemin avant que l’association date-contrat eut fait son chemin dans ma mémoire trouée par la personnalité de la poupée qui faisait un poids rassurant dans ma poche. Soupirant, je fis demi-tour et prit la poupée timide et maladroite qui contenait une pauvre petite âme innocente. Eh, une de plus sur la liste des âmes qui vont vouloir ma peau lorsque je mourrai.

Alors que je marchais avec une cadence redoublée vers le marché, j’ajustais quelques fils et les vêtements de la poupée – quelques détails esthétiques sans grande valeur, mais un produit bien fini paraît toujours mieux avec les clients. J’étais presque au marché, presque… Mais une petite chose me fonça directement dessus, et le reste n’est que confusion totale pour moi.

Premièrement, la jeune fille parle d’elle-même à la troisième personne. À moins qu’elle parle de quelqu’un d’autre, mais vu qu’il n’y a personne d’autre d’impliqué dans la collision c’est fort peu probable. Ensuite, elle me menace de m’arracher les yeux? Choquée devant tant d’agressivité dans un si petit corps, j’allais lui répondre le fond de ma pensée, mais… Mon regard se porta sur la poupée qui m’avait mis en retard aujourd’hui, la poupée qui était le centre de mon dernier contrat, la poupée qui…

Aucun juron ne pourrait exprimer ce que je ressens. Ma poupée est tachée de sang! Non, non non!!!

- SALE GAMINE!!! Oh, tu vas voir qui va arracher les yeux de qui, tu vois ce que tu as fait??

Je brandis la poupée devant ses yeux pour lui montrer le désastre qu’elle vient de causer. Une chance que la jeune fille encapuchonnée n’avait pas de magie en elle – du moins, je l’espère du plus profond de mon être, sinon il y a des chances qu’un lien se fasse entre l’âme et l’impertinente jeune chose devant moi. Peu importe si sa blessure eut été causée par le petit couteau qui servait à couper les fils sauvages de la robe de la poupée, peu importe si elle était blessée devant moi, elle venait de saboter des heures de travail. De MON travail, devrais-je préciser.

- Tu t’es mise dans mon chemin et tu es mieux d’en dégager toute suite, sinon…


J’ai toujours un couteau dans les mains, et même s’il n’est pas gros… On dit toujours que ce n’est pas la taille qui compte, n’est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Le chat du Cheshire
Chester du Cheshire
✦ Libre pour RP ? : Dispo

✦ Double-compte : Friedrich Franz Edelstein // Alexender Rammsteiner// Nikolas Klaus //Kay Sokolov//Hanako Hayashi



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Vagabond
✦ Pouvoir: disparaitre/réapparaitre
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: [fin mai 05] Jour de marché   Jeu 28 Mai - 11:27
Est-ce que cette bipède avait bien dit ce que Chester avait compris ?

— Tu ne peux arracher les yeux mieux que Chester qui a les canines pointues pour les extirper de leurs globes oculaires, et les faire craquer sous la dent, comme Chester le fait si bien. Et de plus tu ne pourrait pas le faire à Chester, car il faudrait déjà que tu attrapes Chester.

Tout en disant cela le visage de Chester devenait invisible.

Mais la bipède au visage de vipère agitait dans la direction de Chester une poupée bien moche et pleine de sang. A la vue de cette poupée Chester sentit en elle quelque chose de différent, comme si quelque chose s’immisçait en elle. Mais Chester fit dresser tous les poils de son corps comme pour repousser quelque chose. Mais sans savoir quoi.

Tu t’es mise dans mon chemin et tu es mieux d’en dégager toute suite, sinon…

Chester fit réapparaître ses lèvres, ou plus exactement un sourire qui traversait tout son visage de part en part. Cette bipède était bien insolente pour une humaine. Et que pensait-elle faire à Chester avec un si petit cure-dent ?

— Sinon quoi ? Que vas-tu faire à Chester ? Chester serait bien curieuse de l’apprendre.

Tout en s'adressant à la vipère, Chester fit apparaître hors de sa manche droite cinq griffes. Puis après avoir tendu le bras gauche cinq autre griffes. Qui menaçait qui maintenant ? La bipède aller peut être fermer sa petite bouche. L'hybride se mit à parler, mais avec une voix plus fine et aiguë qu'à son habitude.

— Mais Chester se sent l’âme gentille et ne veux pas te découper en morceaux. Ce qui n'est pas très normal car Chester aime découper les gens en morceaux. Chester trouve ça marrent. Alors pourquoi Chester a juste envie de ne pas te faire de mal ? Et puis pourquoi Chester a une voix pareille ? Chester est tout gênée. Pourquoi Chester aurait envie de se cacher pour pas qu'on la voit ? Chester n'est pas comme ça. Ahhhhhhhhhhhhhh. Chester ne sait plus où donner de la tête. Pourquoi l’esprit de Chester est bizarre aujourd'hui ?

L'hybride était en train de se rouler par terre, tout en criant son désarroi. relevant la tête d'un geste vif Chester courut ? avant de sauter contre un arbre ; peut être qu'un bon coup bien placé lui remettrait les idées en place.

Chester était toujours bizarre au yeux des gens. Mais la personnalité douce et timide de la poupée, qui avait reçu le sang de l'hybride, mettait à mal la folie de l'hybride, qui était comme un désordre ordonné pour cette dernière.


♔ Chat souriant de toutes ses dents ♔
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Natasha Makarov

MessageSujet: Re: [fin mai 05] Jour de marché   Mar 9 Juin - 4:44
Lorsque mon âme est reliée à une autre, c’est un combat presque constant entre elle et moi pour savoir qui a le dessus lorsque j’ai à réagir à une situation quelconque. La matrone, que j’utilise lorsque je vais au marché et lorsque j’ai à négocier avec des marchands, est aussi insensible et froide que moi à l’égard des petites pestes qui font foirer mes plans alors aujourd’hui, que les dieux soient remerciés, je n’ai pas à me battre contre moi-même pour ne pas ressentir quelconque pitié envers la jeune femme – enfin, l’hybride féminin qui était maintenant perchée sur une branche d’arbre.

Je restais au milieu de la route, les bras croisés, en pensant à ce qui venait de se passer. L’hybride possédait de la magie en elle et était maintenant liée à la poupée, possédait le don de disparaître et de réapparaître à ce qui semblait être à volonté, avait des griffes et était légèrement psychopathe. Un sourire en coin, je me rends compte que je pourrais peut-être me faire une alliée appréciable, si je réussissais à la faire descendre de l’arbre. Je ne connaissais pas très bien la poupée à laquelle Chester, me référant au nom auquel elle semble se référer sans cesse, était liée, mais je connaissais un ou deux moyens de briser le lien entre deux âmes… Le plus simple était bien entendu le feu. Je regardai en soupirant la poupée qui avait déjà absorbée toute trace de sang laissée par Chester, me demandant quel serait le plus avantageux – avoir une alliée en Chester ou la paie qui viens avec la poupée délivrée à celle qui l’a commandée?

Je n’ai jamais eu d’amis, jamais. Baba Yaga n’en était certainement pas une, mes belles sœurs qui ont partagées ma vie pendant de trop longues années sont mortes et j’ai toujours vécu ma vie en recluse. Voici donc une belle opportunité de profiter de la faiblesse de Chester pour faire d’elle une alliée. Si j’ai l’air plus forte, elle va vouloir être mon amie, non? Ce n’est pas ainsi que les choses fonctionnent? Les personnes qui ont un avantage, que ce soit financier, physique ou quelconque, ont toujours plus d’amis que les autres qui sont désavantagés. Ici, j’ai un avantage, alors je devrais être capable de me faire une amie.

M’approchant de la jeune hybride un peu sonnée contre un arbre, je restais à une distance sécuritaire avant d’élever la voix.

-Ahem… Chester, si j’ai bien compris ton nom, tu viens de lier ton âme à une autre, qui est prisonnière en ce moment dans cette poupée – j’agitais alors ma toute dernière création. Il faut que tu te battes contre elle, ne la laisse pas prendre le dessus. Imagine-la dans ta tête et dit lui de se tenir tranquille, ça devrait faire l’affaire.

Alors que j’étais en train de mettre la situation sous contrôle, un poissonnier qui avait l’air d’humeur terrible se présenta et si mit à jurer en direction de Chester. Laissant l’exaspération de la matrone prendre le dessus dans ma tête, elle se mit à l’injurier en retour et le menaça de dire à toute mes clientes que son poisson m’a donné une indigestion s’il ne disparaissait pas dans les trois prochaines secondes. D’une voix puissante et pleine de menace, je commençai un décompte et le poissonnier, se rendant compte que j’étais sérieuse, tourna les talons en maugréant.

Soupirant de plus belle, j’ordonnai à Chester de se lever. La matrone était fatiguée et il devenait évident que ce jour de marché était gâché pour moi. Je ne pouvais pas aller porter la poupée, pas sans laisser Chester dans l’état qu’elle était et je ne voulais pas me mettre dans les mauvaises grâces d’une créature surnaturelle. Les dieux seuls savent de quoi elles sont capable, peut-être qu’il y avait une horde de Chester prête à défendre l’une des leur et une commande ne valait pas la sécurité d’esprit que j’allais avoir en réglant ce léger contretemps.

-Je vais devoir brûler la poupée, je n’ai ni le temps ni l’envie de créer un mécanisme capable de couper le lien. J’ai besoin que tu sois là, j’ai besoin de tes cheveux – ou de ton sang, comme tu veux, pour le rituel.


Bien entendu, c’était un rituel bidon. Je n’avais pas besoin de faire grand-chose, jeter la poupée dans un poêle serait suffisant, mais mon tour au marché était gâché alors autant bien m’amuser et essayer de voir si je suis capable de me faire une amie. Rien de plus qu’une expérience, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Le chat du Cheshire
Chester du Cheshire
✦ Libre pour RP ? : Dispo

✦ Double-compte : Friedrich Franz Edelstein // Alexender Rammsteiner// Nikolas Klaus //Kay Sokolov//Hanako Hayashi



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Vagabond
✦ Pouvoir: disparaitre/réapparaitre
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: [fin mai 05] Jour de marché   Ven 12 Juin - 13:15

Chester écoutait tant bien que mal la femme qui lui parlait. Se battre contre quelqu'un d'autre à l’intérieur même de sa tête ? Si ce n'était que ça, rien de difficile. Chester afficha un grand sourire à son interlocutrice.

— Si ce n'est que combattre une voix dans la tête de Chester, Chester peut le faire facilement. Avant Chester avait plusieurs petites voix dans la tête de Chester en Roumanie. Mais Alice était la et Chester n'avait plus besoin d'elles. Chester les a tué dans sa tête.

Quand le poissonnier arriva Chester tenait sa tête pour se concentrer, pour canaliser la petite voix aiguë qui était dans sa tête. Une faible voix d'une femme à la voix douce. Mais Chester ne l'aimait pas. Elle était certaine que cette gentillesse cachait quelque chose. Chester se méfiait des gens à la petite voix trop aiguë. Ils se montraient souvent gentils pour mieux te lancer dans un four.

Quand Chester sortit de ses pensées la femme aux cheveux corbeau était encore face à elle, regardant le poissonnier faire demi-tour, tout en pestiférant. Chester n'eut pas le temps de demander ce qui s’était passé qu'elle vit encore la poupée agitée devant son nez. Chester ressentit l'envie de sauter sur la poupée et de jouer avec. Mais l'hybride lutta contre son instinct.

Elle avait compris que son comportement bizarre était du à cette chose que cette femme avait fabriqué.

— Chester veut bien te suivre mais Chester se méfie. Les grandes sœurs de Chester lui ont toujours dit de se méfier des gens gentils. Mais Chester va te faire confiance. Mais, attention, si tu enfermes Chester dans une poupée Chester te le feras payer très cher un jour. Les griffes de Chester tranchent tout.

Chester coupa un long cheveu de sa tresse blonde, pour le donner à Natasha. Mais une chose intriguait Chester qui se mit à renifler le visage de la femme, puis ses mains, ainsi que le fessier.

— Chester est perplexe. Chester veut bien te suivre mais elle trouve que tu as plusieurs odeurs sur toi. Il n'y a pas que l'odeur de femme sorcière. Il y a aussi une odeur de magie, comme une magie féminine d'une autre personne.

Chester affichait, non pas un grand sourire, mais un petit sourire mignon et attendrissant. La détestable personnalité avec qui Chester était liée commençait, de plus en plus, à prendre le pas sur son comportement.


♔ Chat souriant de toutes ses dents ♔
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Natasha Makarov

MessageSujet: Re: [fin mai 05] Jour de marché   Mer 24 Juin - 3:25
La matrone était calme, tandis que moi j’étais en ébullition. Combien de créatures avais-je rencontré dans ma vie? Trop peu. J’aimerais bien en apprendre plus sur elle, mais je doute qu’elle soit du genre à parler de ses origines avec n’importe qui… Eh bien, peu importe, mon but était de ne pas tomber dans les mauvaises grâces d’une créature qui peut devenir invisible. Je n’avais pas peur de grand-chose, et je n’avais pas peur d’elle, mais j’étais prudente. Ne pas se frotter à ce qui peut nous piquer! Dit la personne qui a volontairement cogné à la porte de Baba Yaga… Eh, peu importe.

Décidemment, elle devait avoir un passé assez original, avec une touche de schizophrénie. Le fait qu’elle parle d’elle-même à la troisième personne a un peu plus de sens, maintenant que je sais qu’elle a déjà eu des voix dans sa tête. Qui est Alice? Mystère, peut-être lui demanderai-je si elle ne s’enfuit pas au moment où elle sera libérée de l’âme de la poupée.

Après avoir fait tourner les talons du poissonnier, le petit brin de femme se fait grande et menaçante envers moi, me promettant de passer sous ses griffes si jamais je l’enfermais dans une poupée. Je m’approchai d’elle, les yeux mi-clos et lentement, lui caressai le côté de son visage. Si elle veut me griffer, qu’elle le fasse, mais je comptais sur la personnalité qui grandissait lentement dans sa tête pour la retenir.

-Écoute, jeune chose. Tes sœurs ont raison, méfie-toi des gens qui sont trop gentils… Mais je ne suis pas l’une d’elles.

Un sourire sans joie étira mes lèvres, dévoilant mes dents blanches comme des perles. Mes yeux se fixèrent dans les siens et l’on dit que les yeux sont le miroir de l’âme, en elle je ne voyais que de la sauvagerie pure et dure. Elle était bel et bien un félin, du genre à jouer avec sa nourriture sans pitié, chassant pour le plaisir de chasser et ne répondant qu’à elle-même. Elle était dangereuse et je commençais à craindre pour ma main que je retirai prestement, comme si je m’étais brûlée.

-Méfie-toi de tout le monde en fait, c’est toujours plus simple ainsi… Et évite de menacer quelqu’un qui peut t’enfermer dans une poupée, lui dis-je avec un clin d’œil malicieux.

D’un coup, Chester se releva et se mit à humer l’air, s’approchant de moi pour me renifler le visage, les mains et je retins une gifle lorsqu’elle se mit derrière moi pour me renifler le derrière. Si quelqu’un nous voyait en ce moment, il aurait bien des questions à se poser et je n’aurais aucune réponse, parce que moi aussi je me pose bien des questions en ce moment. Alors que j’allais lui demander sur un ton impatient de dégager son nez de mon cul, elle me dit qu’elle pouvait sentir plusieurs odeurs sur moi, en affichant le sourire le plus adorable du monde. Comme si la petite bête sauvage ne voulait que des caresses et qu’on lui gratte les oreilles. Malheureusement, je suis immunisée aux choses adorables, ne voyant que les grandes griffes qui venant de couper une mèche de cheveux avant de faire ce cirque.

-J’ai dit qu’il y a une âme enfermée dans une poupée, c’est certainement pas le poissonnier qui l’a fait! Si tu n’as pas compris, c’est mon pouvoir à moi. Toi, tu disparais, moi je vole les âmes.
Un sourire mi-figue mi-raisin prit place sur mon visage, dans quel monde vivons-nous je vous demande… En ce moment, j’ai une âme avec moi, c’est toujours plus facile quand une humaine normale te dis quoi faire, moi j’aurais tendance à lancer des malédictions à tous ceux qui ne veulent pas me faire de prix! Sur cette phrase, un sourire un peu plus sincère atteint mes yeux, en imaginant la scène, moi qui jette des phrases en charabia quelconque pour avoir un rouleau de tissus à moindre prix. Eh non, si je veux rester en vie, la matrone me conseille de ne pas faire ça, mais elle rigole elle aussi. Après quelques mois dans ma tête, je comprends qu’elle m’aime bien en fin de compte.

-Allez, suis-moi. On va aller se trouver un petit coin de forêt tranquille et je te libère avant que tu ne deviennes encore plus folle que ce que tu dois être normalement.

Prenant le chemin du retour pour la deuxième fois en une journée, sans avoir atteint mon but une seule, je chantonnai un air que le polyglotte avait chanté ce matin, une petite ballade simple sans être trop joyeuse. Parvenue chez moi, je contournai la maison et pénétrai dans un petit bois qui s’épaississait rapidement, les ronces se prenant dans mes jupes que je remontai et coinçai dans ma ceinture, révélant la bosse où la matrone se trouvait. N’y prêtant pas attention je continuai mon chemin dans les bois, sachant très bien où j’allais. En arrivant dans la région, je m’étais construite une petite cabane où je cachais mes ingrédients typiques de sorcière, ceux que j’utilisais pour jeter des sorts de magie rouge surtout. Une fois arrivée, je pris une chandelle rouge et deux aiguilles. Avec la première, je piquai le bout de mon doigt et enfonçai la pointe tachée de sang perpendiculairement, jusqu’au milieu de la chandelle environ. Je nouai la mèche de cheveux juste au-dessus et je piquai la deuxième aiguille dans le nœud pour tenir le tout en place. Faisant signe à Chester de s’approcher, je lui mis la chandelle dans les mains en lui disant de la tenir pendant que je prépare le feu. Mieux valait ne pas lui mentir, mieux valait ne rien dire. C'était un rituel de magie rouge de mon propre cru, fait pour créer un lien entre deux personnes. Pourquoi est-ce que d’un coup, je voulais nous lier les deux? Je ne sais pas. Peut-être que quelque chose en elle m’appelle, me ressemble, m’attire vers elle et si un jour elle a besoin de mon aide, je le ressentirai.

Serrant les dents, je continuai de ramasser du bois en silence, empilant le tout en face de la petite cabane, dans un trou déjà délimité par un petit cercle de roche et remplis de cendre et me tournai vers Chester.

-Tu vas devoir incanter avec moi, te sens-tu capable?

Revenir en haut Aller en bas
Le chat du Cheshire
Chester du Cheshire
✦ Libre pour RP ? : Dispo

✦ Double-compte : Friedrich Franz Edelstein // Alexender Rammsteiner// Nikolas Klaus //Kay Sokolov//Hanako Hayashi



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Vagabond
✦ Pouvoir: disparaitre/réapparaitre
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: [fin mai 05] Jour de marché   Dim 28 Juin - 19:04
Chester n'aimait pas comment cette femme lui parlait. Peut être un ton un peu trop moralisatrice pour une inconnue qui, selon elle, était la responsable de la situation actuelle. Pourquoi n'avait-elle pas évité Chester ?

-Méfie-toi de tout le monde en fait, c’est toujours plus simple ainsi… Et évite de menacer quelqu’un qui peut t’enfermer dans une poupée, lui dis-je avec un clin d’œil malicieux.

— Ahah Chester est très rancunière tu sais. Si tu fais ça, Chester te pourchassera, même transformée en poupée. Tout comme Chester a pourchassé la fée quand elle l'a transformé en humaine. Mais comme tu le dis si bien, Chester va bien se méfier de toi.

Cette femme prétendait que l'autre odeur que Chester sentait était due à une poupée. Devenir invisible était bien plus probable que l'histoire de poupée de la femme, selon elle. Chester avait du mal à croire. Mais, bizarrement, elle accepta l’idée que cette excuse était possible. Décidément Chester n'aimait pas cette personnalité qui traînait dans sa tête.

La sorcière proposa à Chester d'aller s'isoler, alors qu'elle venait de dire à l'hybride de se méfier de tous, même d'elle. Chester laissa apparaître un grand sourire de toutes ses dents. Si elle voulait éloigner Chester pour pouvoir la capturer, ou la transformer en poupée, Chester ne se laisserait pas faire aussi facilement. Autre personnalité ou pas, elle lui arracherait les deux yeux, foi de chat !

Mais à sa grande surprise, la sorcière était sérieuse. Peut être que l'hybride devrait lui accorder un minimum de confiance. La petite voix dans la tête de l'hybride la poussait en ce sens. Avançant sans se méfier des potentiels dangers qui pourrait lui tomber dessus.

La femme lui posa une question, difficile d'y répondre. Chester n’était pas du genre à rester en place et n'avait jamais participé à un rituel de magie. Mais Chester avait déjà entendu parler des rituels.

— Chester n'a jamais fait de rituel. Mais Chester sait qu'il faut du sang de vierge pour les rituels. Dis, Chester se demande où sont les vierges que tu vas sacrifier pour le rituel. Il y en a beaucoup ? Si tu veux Chester leur ouvrira le ventre pour te donner les entrailles, si tu en as besoin pour le rituel.

Chester était toute excitée. Elle allait enfin pouvoir s'amuser avec quelque chose. La journée allait enfin être bonne ! Mais avant de commencer Chester se demanda encore une chose.

— Dis-moi madame, Chester ne sait pas comment tu t'appelles. Chester ne va pas t'appeler madame, tout le temps. Et d'ailleurs, une fois les vierges sacrifiées, Chester devra dire quoi pour le rituel ?


♔ Chat souriant de toutes ses dents ♔
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conteur d'histoires
Narrateur

MessageSujet: Re: [fin mai 05] Jour de marché   Lun 28 Sep - 13:40

L'hybride et la sorcière s'enfoncèrent au sein des bois russes. Le rituel eut lieu, caché aux yeux des humains, la Nature comme seul témoin. L'esprit fut extrait du corps de Chester, poussant un hurlement d'effroi. Soudainement belliqueux, l'esprit refusa de retourner dans une des poupées. Libre il était, libre il souhaitait le demeurer ! Sa volonté agita ses comparses, faisant s'entrechoquer les poupées. Natasha, paniquée, tenta de les calmer mais fut, soudainement, submergée par ces esprits se rebellant contre elle. Chester, ayant retrouvé ses esprits, put en profiter pour s'enfuir.

Pendant des jours les bois retentirent des hurlements de damnés. De la sorcière on ne retrouva qu'une poupée.

RP clos


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [fin mai 05] Jour de marché   
Revenir en haut Aller en bas
 

[fin mai 05] Jour de marché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: Russie-
saigoseizon Cabaret du Lost Paradise bouton partenariat