Beyond the pain | /!\ Contenu gore /!\

 :: Le reste du monde :: De l'autre côté du miroir Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Christopher Swanson
Invité
avatar
Christopher Swanson
Mar 9 Juin - 9:23
Laboratory 1 by dimsumdemon on @Deviantart

Rien de tel que le sous-sol d'un asile pour s'établir en paix. Agir au nom de la Science pour faire avancer le monde, pour l'aider, et par la même occasion s'octroyer un petit moment d'exaltation, on ne peut rêver mieux.

CM-1042. Le compagnon du jour.
Encore sous sédatifs, il ne tarderait pas à se réveiller. Christopher l'avait installé sur la table chromée trônant au centre du large carré de dalles de pierre délimité par des paillasses où reposaient diverses outils, machines et produits. Et il avait eu toutes les peines du monde à l'installer tant le gaillard était en muscles ; un sujet qui s'avérait fort intéressant à étudier. Car c'était prouvé depuis longtemps : bonne condition physique, bonne endurance dans beaucoup de domaines.

En blouse blanche, gants de latex vert aux mains et larges lunettes transparentes sur le nez, le Dr Swanson allumait une à une les machines qui nécessitaient de chauffer quelque peu avant d'être prêtes à l'emploi. Étant donné qu'il était arrivé le premier, il s'en chargeait, et avait aussi pris la liberté de couper le chauffage. Même si dans l'absolu une baisse de température allait à l'encontre de l'efficacité de leurs expériences, il préférait travailler dans ces conditions, bien qu'il ne doutait pas que Rammsteiner s'en rendrait compte assez vite et ne se priverait pas de faire une remarque.

Alexander Rammsteiner. L'homme se faisant présentement désirer. Partenaire professionnel depuis désormais quelques bonnes années. De l'extérieur on les considérait tous les deux comme amis, mais était-ce vraiment le cas ? Ou une façade ? Jamais les associés n'en avaient vraiment discuté, et c'était peut-être mieux ainsi.

Vous voilà, remarqua Chris en entendant la porte du sas de sécurité s'ouvrir.

Ça ne pouvait être qu'Alexender. Personne d'autre ne connaissait les codes d'accès à cet endroit.
Sans perte de temps en babillages inutiles -ou : les politesses d'usage-, Swanson attrapa la fiche du jeune homme brun apparaissant complètement blanc sous la lumière aveuglante surplombant la table d'opération.

Un ancien athlète. Allergique aux fruits à coque et hyper réactif aux piqûres d'insectes. Jamais fait d'anémie, aucune spécification sur un quelconque handicap. Physio correcte malgré une légère perte de poids depuis son internement qui remonte à trois mois pour hallucinations et crises de panique à répétition.

Physiquement résistant, mentalement friable. Parfait.

Si vous voulez y jeter un coup d’œil...

Il tendit la fiche montée sur un petit support en bois à son partenaire puis se détourna pour vérifier encore une fois que tous leurs dispositifs fonctionnaient et étaient -ou allaient être- prêts à l'emploi. Quand il revint auprès du cobaye, ce fut avec une courte et fine lame dont il présenta le manche à Rammsteiner, léger sourire aux lèvres.

Je vous laisse le réveiller ?
Christopher Swanson
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✦ Libre pour RP ? : yep

✦ Double-compte : Chester du Cheshire//Friedrich Franz Edelstein//Nikolas Klaus//Kay Sokolov//Hanako Hayashi

Mar 9 Juin - 23:46

Depuis qu'on avait découvert que le scientifique allemand gardait dans sa chambre des corps de personnes mortes de l’institut de recherche, pour y faire des recherches personnelles, celui-ci fut renvoyé de son lieu de travail sans comprendre pourquoi.

Mais beaucoup cherchait des scientifiques qui n'avaient pas peur de repousser les limites de la vision humaine. C'est ainsi qu'il s’était retrouvé médecin de recherches dans cette asile. Chose pratique, il pouvait s’abandonner à toute chose. On ne croyait jamais les gens qui entraient dans cet asile, et c'était fort pratique à vrai dire.

Ainsi il avait vite fait la connaissance d'un homme qui partageait son point de vue : Christopher Swanson. Ainsi les deux hommes étaient devenus des collèges plutôt rapidement, et se retrouvaient à travailler souvent ensemble en tant que responsables de projet. Jusqu'à la mystérieuse disparition du directeur, confiant les pleins pouvoirs de cet asile aux deux hommes.

Aujourd'hui Professor Rammsteiner et Professor Swanson avaient un « nouveau » délirant qui était arrivé. Ils devaient « soigner » les crises de l'homme. Ou comment dire que l'allemand ne comptait pas du tout le soigner, loin de lui l’idée, mais plutôt se servir de son corps.

Il entra dans le laboratoire, en retard, comme à son habitude. De tout façon à quoi bon arriver avant, alors qu'avec un léger retard tout était prêt sans lui.

Alexender salua son collègue,qui lui détailla leur nouveau pati... Cobaye. Un homme en bonne santé physiquement, ça on allait vite le savoir. Quant au psychisme de l'homme rien n’était plus facile pour les deux savants que de le briser. Ce n’était pas le premier et ça ne serait sûrement pas le denier.

— Charmante attention que tu as là. C'est plutôt rare. J'apprécie la chose. Quant à la fiche cela ne me sera pas utile. Tu m'as donné les informations dont j'avais besoin. Pour le moment je n'ai rien besoin d'autre.

Christopher proposa une méthode douce et habituelle pour le réveil de cet homme. Mais, ne demandez pas pourquoi, Alexender se baladait avec un bocal plein d’insectes. Mais pour un homme qui avait des antécédents avec les insectes pourquoi ne pas innover quelque peu. D'un accent allemand fort exagéré, Alexender montra le bocal à son collègue, lui demandant si cela ne serait pas plus drôle.

— Commençons par lui attacher la tête, de façon à avoir son profil à nous. Que je puisse faire l'infiltration du corps vivant.

Alexender ouvrit le bocal, et en sortit un scolopendre d'un peu moins d'une dizaine de centimètres de long, pour poser l’extrémité de la bête près de l'oreille de l'homme endormi. Qui, pour le moment, ne sentait que de simples chatouilles le réveillant doucement, ne comprenant pas ce qu'il se passait autour de lui.

— Que l’expérience commence.

Et l'allemand lâcha la sale bête dans l’orifice du patient.


☠ Walking dead ☠

défis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Christopher Swanson
Invité
avatar
Christopher Swanson
Jeu 11 Juin - 11:46
Christopher hocha la tête d'appréciation en voyant le bocal et se détourna rapidement pour laisser la fiche sur la paillasse derrière lui dans un bruit de bois contre carreaux.

Commençons par lui attacher la tête, de façon à avoir son profil à nous. Que je puisse faire l'infiltration du corps vivant.

Nul besoin de la lui attacher.

Ayant gardé la lame, il se positionna au bout de la table, à l'extrémité proximale de leur homme, et tourna sa tête pour lui faire prendre la pose réclamée par son compère.

Il va tenir la position de lui-même, ajouta-t-il alors qu'il précisait son idée en apposant le couteau froid contre la joue du cobaye.

Pas d'entaille. Et il n'en ferait aucune. Soit le patient se les infligerait lui-même, soit il accepterait bien sagement l'insecte luisant que le fantaisiste Alexender présentait à son oreille. Cela faisait déjà quelques séances qu'il n'avait pas ramené telle distraction et, les rampants n'étant pas vraiment le domaine de prédilection de Christopher, ce dernier apprécia à leur juste valeur les froncements de sourcils quasi spasmodiques de leur invité. Capable de voir le bocal empli de bestioles, son imagination fertile bien qu'encore certainement engourdie par les calmants fit assez vite le rapprochement. Et à défaut de pouvoir effectuer un mouvement de tête pour se débarrasser de ce qui grouillait lentement dans son oreille, ce fut son corps qui se tendit en s'animant brutalement, de ses pieds à son cou contracté, accompagné d'une expression mêlant savamment surprise, incompréhension et... Peur.

Je ne doute pas que vous saurez faire bon usage des habitants de ce bocal sur notre convive. Où vous les êtes-vous procuré cette fois ?

Le ton badin de Christopher était volontaire. Il sentait sous ses doigts posés sur le front du cobaye son pouls s'affoler et voir ses cils frémir, ses pupilles rétractées, sa mâchoire tressauter légèrement l'affolait lui aussi à sa manière. Un bon début. Et quand CM-1042 hurla son premier « Au secours », le détenteur du métal qui venait de mordre la joue du sujet se permit un fugace sourire.

Tu peux crier tant que tu veux. Personne ne t'entendra.

Ou peut-être les cadavres dont ils ne s'étaient pas encore débarrassés conservés dans un coin. Mais eux, ils ne risquaient pas de venir l'aider.
L'esprit du jeune homme semblait déjà prêt à passer le point de non retour pour si peu. Décevant quelque part. Avec de la chance, il était plus résistant qu'il n'en avait l'air mais aucun challenge ne s'annonçait de ce côté-là. Et au final, peut-être allait-ce même tourner à leur désavantage. Enfin...pas comme si ça prenait beaucoup de temps pour en changer, certes, mais Swanson avait placé certains espoirs dans celui-là.

Je vous laisse poursuivre, dit-il à l'attention de son collègue.

Et comme il sentit la pression sur la lame se confirmer lentement, il la remonta un peu plus haut, devant l’œil vert-gris affolé qui ne pouvait rester fixe. Continuerait-il d'appuyer ?
Christopher Swanson
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✦ Libre pour RP ? : yep

✦ Double-compte : Chester du Cheshire//Friedrich Franz Edelstein//Nikolas Klaus//Kay Sokolov//Hanako Hayashi

Jeu 18 Juin - 1:13

Alors que son collège lui priait de continuer, Alexender observa son patient qui était en train de se faire ruiner le tympan par l'insecte qui forçait le passage pour entrer dans le corps de l'homme, pour se réfugier loin du bocal où il était enfermé il y a peu encore.

— Huum. Dis-moi Christopher. Je trouve que nous sommes un peu rudes avec cet homme. Pour le bien de cette expérience... Ou thérapie, cela dépend de l’interprétation de chacun. Je pense que nous devrions lui faire oublier cet douleur. J'ai une petite idée que je vais mettre en pratique.

Alexender sortit une pince de métal au bout fin et allongé. Il leva l'outil au niveau de ses yeux avec un petit sourire mesquin. Son collègue put ainsi voir ce que l'albinos avait envie de faire.

— Je vais vous faire oublier la douleur de votre oreille. Je pense que cette méthode sera radicale, monsieur.

Alexender prit la main de l'homme, et plus précisément le petit doigt. Il abattit la mâchoire de la pince sur le bout de l'ongle de l'homme, et tira brutalement sur la pince, arrachant complètement l'ongle du doigt.

L'homme cria de plus belle, mais Alexender répéta le processus sur les quatre autres doigts.

— Maintenant vous ne devriez plus penser au mal de votre oreille. Nous aurons donc réussi à vous le faire oublier. Il suffit juste de finir le travail.

Alexender alla jusqu'à l'armoire où se trouvait plein de fioles avec divers produits. L'homme attrapa la fiole où il était marqué « alcool ». Alexender revint auprès de sont patient et de Christopher. Il ouvrit la fiole et déversa complètement le contenu liquide sur la main du patient qui hurla, sous l'effet de l’alcool s’écoulant sur les plaies encore à vif, et pleines de sang.

— Je te trouve peu entreprenant aujourd'hui Christopher. J'apprécie bien que vous me laissez diriger le tout, mais êtes-vous en état de poursuivre ?


☠ Walking dead ☠

défis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Christopher Swanson
Invité
avatar
Christopher Swanson
Lun 6 Juil - 21:25
Lui faire oublier sa douleur ? Christopher sourit au tressaut que la géhenne provoquée fit faire à leur invité. Il n'eut rien à faire que la lame s'enfonça dans la sclérotique du gaillard dont les hurlements prenaient diverses origines. Pourtant il ne recula la tête et ne ferma l’œil que lorsqu'on en eut fini avec ses ongles.

D'un rapide geste, Swanson essuya le visqueux de l'organe resté sur le court couteau au niveau de sa manche avant de promener le tranchant sur la joue du patient, traçant une fine ligne où perla du rouge, descendit à son cou superficiellement et appuya un peu plus au niveau de son pectoral droit. Puis, alors que son collègue revenait avec de quoi faire suffoquer le jeune homme de douleur, il s'appliqua à dessiner diverses formes à même la peau du cobaye, y allant aléatoirement sans jamais lever la lame, esquissant des arabesques sur la partie droite de son buste, sans dépasser le pli inguinal de sa cuisse.

Ces derniers temps, je me suis posé beaucoup de questions sur les résultats...disparates de nos activités. Je me disais que nos confrères par-delà la forêt autour de notre établissement commenceront à se poser des questions si leurs investissements dans nos machines n'obtiennent aucune performance probante.

Lentement il posa sa main à plat sur un carré de peau vierge et guetta les réactions de leur patient alors qu'il en découpait le tour avant de passer la lame horizontalement, juste sous l'épiderme pour en prélever un morceau qu'il laissa à même la table chromée pour regarder Rammsteiner dans les yeux.

Nous avons trop fait passer nos petits plaisirs personnels avant notre but premier qui n'a finit par devenir qu'une couverture. Et je suis inquiet à l'idée qu'on puisse nous empêcher de poursuivre pour ce simple manque de résultats.

Ils n'étaient pas les plus gros ni les plus influents à s'adonner à ce genre de médecine pervertie ; si on leur voulait du mal pour récupérer leurs équipements, ce serait si facile...

J'ai des idées pour nous propulser, ajouta-t-il après une pause en récupérant le morceau de peau sanguinolent pour le transférer à la paillasse immaculée derrière lui, tournant le dos à Alexender. Et j'ai besoin de votre coopération.

Même s'il ne l'avait pas voulu, son ton s'était fait plus grave. S'il venait de se détourner c'était précisément pour cacher son expression quelque peu figée, résolue. Le silence s'installa et avec lui une tension ponctuée des bruits du laboratoire. Christopher échantillonna la peau et la positionna dans des boîtes de pétrie rudimentaires, simplement pour s'occuper les mains et ne pas paraître trop suspect dans son attitude. Mais la manœuvre en elle-même ne rimait à rien. Coquecigrue que de vouloir en tirer quelque chose.
Christopher Swanson
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✦ Libre pour RP ? : yep

✦ Double-compte : Chester du Cheshire//Friedrich Franz Edelstein//Nikolas Klaus//Kay Sokolov//Hanako Hayashi

Mar 14 Juil - 22:34

Alors que Alexender prenait un malin plaisir à s'amuser avec le sportif, Christopher commença à lui parler de choses barbantes. Il lui avait pourtant demandé de participer aux divertissements alors pourquoi parler de choses qui le mettraient de mauvaise humeur ?

— Ne me parle pas de ces porcs. Tu risquerais de t'attirer mes foudres. Surtout qu'il suffit de leur agiter quelques résultats faits en une soirée pour qu'il nous lâche la grappe.

Alexender commençait à être exaspéré. Il avait besoin de passer ce sentiment déplaisant en lui. Alexender attrapa un doigt sans ongle et le releva brutalement, dans un bruit d'os brisé. Puis un deuxième. Voilà. Il se sentait bien mieux maintenant.

— Et comme tu peux le voir je suis légèrement occupé. Débrouilles-toi tout seul. Tu es un grand garçon après tout.

Alexender sortit un scalpel qu'il planta dans le bras du sportif. Ce dernier se mit à hurler comme un diable. L'albinos resta stoïque. Le cri avait été puissant, mais Alexender reprit de plus belle.

— Bon. Voyons comment fonctionnent les muscle d'un grand sportif. Ça pourrait être instructif. Je vais avoir besoin de me concentrer. Alors je vous prierais de ne pas trop crier. Je pourrais faire un mauvais geste et ça ne ferait que rendre les choses encore plus douloureuses.

Alexender jeta un coup d’œil a son collègue. Il avait un comportement bizarre aujourd'hui.



☠ Walking dead ☠

défis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Christopher Swanson
Invité
avatar
Christopher Swanson
Lun 17 Aoû - 12:33

Christopher, qui avait changé de paillasse entre temps, observait son binôme taillader le bras de leur invité. Qu'il se débrouille seul ? Oui, après tout c'était peut-être le meilleur moyen de procéder pour ne pas échouer à cause dune possible incompréhension de la part de Rammsteiner.
Quand ce dernier le surprit en train de le regarder, Swanson ne put s'empêcher d'intervenir d'un ton sarcastique :

J'imagine que vous ne voulez pas de l'électromyomètre, mh ?

Sous-entendant ainsi clairement qu'une fois encore Alexender ne projetait pas de prendre des mesures en bonne et due forme, il se détourna et s'éloigna d'une bonne vingtaine de pas qui le dirigèrent vers la chaudière, au fond du labo. Là, comme d'habitude, il avait mis un tisonnier à chauffer à travers la grille et se munit d'un épais tissu pour en saisir le bout. L'extrémité était incandescente et rougeoyait dans la pénombre alors qu'il revenait vers le sujet d'étude et son collègue ; sous la lumière blanche et aveuglante de la table d'opération en revanche, c'est le noir du métal de la branche qui ressortait sur le corps blafard de CM-1042.

Essayons de ne pas le perdre en le laissant finir exsangue, voulez-vous ?, fit-il de manière rhétorique à Alexender en cautérisant la plaie qu'il venait de former sur son bras sans attendre son accord.

La réponse du corps cobaye se fit violente mais le cri resta étranglé dans sa gorge et il ferma fort les yeux, serra les mâchoires pour ce faire.
Swanson le regarda, un sourire passant fugacement sur ses lèvres.

Il ne veut plus nous voir, constata-t-il en faisant le tour de la table. Ou vous voir, mon cher Rammsteiner.

Taquinerie.
De toute évidence, Chris s'amusa grandement de voir l'oeil sain s'ouvrir grand alors qu'il appliquait le tisonnier sur l'autre qui resta fermé et le resterait dorénavant pour toujours.
Christopher Swanson
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✦ Libre pour RP ? : yep

✦ Double-compte : Chester du Cheshire//Friedrich Franz Edelstein//Nikolas Klaus//Kay Sokolov//Hanako Hayashi

Jeu 15 Oct - 16:54

Alexender regarda son collègue de travail, haussant un sourcil. Son collègue avait donc rendu leur sujet d’expérience aveugle. Alexender était déçu. Il ne pourrait plus lire la peur dans les yeux de son jouet du moment.

— Aaaah Swanson. Je crois que nos goûts en la matière différencient légèrement. Comment voulez-vous apprécier notre travail si nous ne pouvons même pas lire la douleur dans leur yeux ?

Alexender s’éloigna de la « table d’opération » allant se laver les mains à l’évier qui était derrière lui.

— Non mais sérieusement. Tout cela n'a plus aucun sens. Si on ne peut même plus s'amuser dans ce laboratoire.

L'albinos donna un grand coup de pied dans un pied de table, sur laquelle était entretenu du matériel médical, qui était à côté de lui. L'homme continua de râler sur un ton agressif.

— Eh bien si c'est comme ça que tu t'amuse je te le laisse. Je te regarde pendant que je me tape un casse-dalle jambon-rôti-bacon. Peut être que le bide bien rempli me remotivera.

L'homme s’installa sur une chaise dans un coin de la pièce, regardant son collègue de travail tout en mangeant, comme si de rien n’était. Alors que l'homme qui était sur la table hurlait de douleur, et que le sang perlait au bout de ses doigts.


☠ Walking dead ☠

défis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Christopher Swanson
Invité
avatar
Christopher Swanson
Mar 20 Oct - 10:28
Le patient resta seul un instant comme le premier scientifique prenait sa pause pour manger et que l'autre retournait déposer le tisonnier là où il l'avait pris.

Il lui en reste un en parfait état, d’œil, fit Swanson en passant près de son comparse, revenant vers la table où était allongé le cobaye. Pourquoi réagir de la sorte ?

Guettant sa réponse, de nouveau au côté de CM-1042, il entrelaça ses doigts avec les siens comme s'il le réconfortait, mais son regard était tourné vers Alexender.

Ses cris ne vous suffisent plus ?

De sa main au contact de celle de leur invité partit un froid qui s'insinua dans la chair brûlante de douleur. Des cristaux se formaient de l'intérieur, congelant la partie aqueuse du fluide sanguin, déchirant et éclatant les veines et artères, mais laissant muscles et nerfs indemnes...pour que l'homme ne perde rien des sensations. Du moins au début, le temps que son avant-bras commence à présenter des signes de nécrose sous la fine couche de glace apparue sur sa peau.
Christopher poussa le froid un peu plus loin, un peu plus fort, et en quelques secondes le coude fut pris aussi, le bras n'était plus qu'un morceau de chair gelée inerte et soudain indolore.

Ce n'était que la première phase.

Swanson lâcha le cobaye dans un craquement provoqué par la friction de leur peau de glace à tous les deux.

Où avez-vous rangé la hache la dernière fois ? Je ne l'ai pas trouvée en arrivant...

S'ils retrouvaient l'outil, le scientifique de givre qui faisait revenir sa main à la normale laisserait même Rammsteiner se charger de scinder le bras s'il le désirait. En guise d'excuse ? Peut-être, mais pour quoi ? Pas pour avoir rendu leur sujet d'observation borgne en tout cas.
Christopher Swanson
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: Le reste du monde :: De l'autre côté du miroir-
Sauter vers: