[An 03] Le père Noël en tenue d'infirmière

 :: L'Europe :: Scandinavie :: Orphelinat Klaus Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Alfwin Kolme
Invité
avatar
Alfwin Kolme
Sam 18 Juil - 13:04
Un sourire rayonnant sur son visage nouvellement balafré, Alfwin poussa la lourde porte qui lui était si familière depuis le temps. Retirant sa capuche épaisse, il découvrit ses cheveux blonds dont les pointes avaient gelé sous le froid mordant qui régnait dehors. Tapotant ses bottes rembourrées, il déposa des beaux morceaux de glace qui se transformeraient bien vite en flaque d'eau. Ses cils couverts de flocons peinaient à tendre vers le ciel et ses lèvres gercées offraient la vue sur quelques gouttes de sang séché par endroit. Tout cela était pourtant bien secondaire - et habituel à cette époque de l'année - face aux griffures démesurées qui le dévisageaient. Des croutes à l'aspect peu ragoutant s'étaient formées et n'annonçaient rien de bon quant à la suite de la cicatrisation. Il avait fait un travail de sagouin. Le bandage supposé couvrir la plus grosse d'entre elle tombait sur son nez lâchement et ne masquait pas grand chose. La désinfection à l'eau n'avait pas été d'une grande utilité. L'alcool lui faisait trop mal pour qu'il n'ose s'infliger une telle torture. C'était d'ailleurs la raison de sa venue - en plus du désir de ne pas célébrer une fête si joyeuse en solitaire. Ses maux ne l'empêchèrent pas de s'écrier avec toute la bonne humeur du monde :

"NIKOLAAAAAAS !"

Parce qu'il n'allait pas en plus rentrer discrètement. Ca serait indigne de lui et de sa réputation de faiseur de trouble. Retirant ses moufles, il les balança dans un coin de la pièce pour plus facilement tripoter ce qu'il trainait. Touchant à tout, il renversa quelques babioles sans y faire attention. Il s'attarda quelques secondes devant un sapin, en déplaça une boule colorée avant de reprendre ses recherches. Le suédois ne devait pas se trouver si loin que ça. Les préparatifs de Noël avançaient vite en cette saison, pas de temps à perdre après tout. C'était qu'un jour et on ne pouvait le reporter. Des rires d'enfants résonnèrent et le blondinet se mordit la lèvre. La vie était réellement plaisante en ces lieux. Les gamins jouaient et s'amusaient dans la joie malgré leurs passés peu réjouissant. Suivant l'agitation qui résonnait jusqu'à lui, Alfwin finit par trouver ce qu'il cherchait et sans attendre une seconde, se frayant un chemin au milieu des petites têtes, il sauta sur le dos du barbu.

"Surpriiiiise !"

Oui parce qu'il n'avait pas prévenu. Il ne prévenait jamais de ses visites et se retrouvait parfois bredouille en apprenant que son bienfaiteur n'était pas là. Heureusement, ce n'était pas le cas aujourd'hui. Alfie refusait de traverser la neige encore une fois alors que son visage le tiraillait dans tous les sens. Qui plus est, il avait réellement besoin de soin. Même un idiot comme lui le réalisait.

"Je t'ai manqué ?"

Reposant les pieds à terre - il avait pris du poids le gamin depuis le temps - le dernier Kolme ne perdait pas son grand sourire. Ses pupilles pétillaient d'un air espiègle alors qu'un des sucres d'orge si bien logé dans la poche de Nikolas venait de changer de propriétaire. Le déballant pour en mordiller la courbure, le blessé attendait la réaction du Père Noël - comme les enfants l'appelaient ici- face à son visage redessiné.
Alfwin Kolme
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Klaus
Le Père Noël
avatar
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo

Lun 20 Juil - 15:20

Nikolas était en plein préparatifs de Noël. C’était un jour important pour tous les enfants de l'orphelinat. Pour lui aussi bien sur. Bien que le jour de Noël lui laissait un goût si amer dans la gorge depuis quelque années. Mais il ne devait pas le montrer, il devait sourire. Sourire pour que les enfants lui sourissent en retour.

Mais comme tout les ans avant le jour J, alors que les enfants jouaient dans l'orphelinat avec le directeur adjoint, Nikolas était dans son bureau. Qui, en cette période, se transformait en atelier de menuiserie. Nikolas mettait un point d'honneur à fabriquer un jouet en bois pour chaque enfant de l'orphelinat. Pas question d'utiliser son pouvoir sur le bois. Après tout il adorait la menuiserie. Le seul pouvoir qu'il s'autorisait à utiliser pour ses fabrications était son pouvoir de fée pour donner, à chaque jouet, le don de l'espoir. Ainsi chaque enfant serait plus joyeux que jamais après la réception de leur cadeau, le moment venu.

Nikolas aimait travailler le bois. Ce n’était pas nouveau. Mais il avait eu plusieurs activités qui l'avaient empêché d’être régulier dans ce passe temps. Mais en ce mois de Noël au diable le reste. Les enfants étaient sa priorité.

Nikolas était concentré et travaillait avec un grand sourire. Rien que de penser au sourire des enfants, cela l'aidait à travailler la joie au cœur. Mais l'homme fut interrompu par une personne qui lui avait sauté dessus. Malheureusement, par la même occasion, il donna un grand coup en travers du jouet en bois qu'il confectionnait.

– Cette voix. Elle me rappelle un petit garnement qui a souvent été grondé autrefois. Une vraie anguille électrique, chapardeuse.

Nikolas avait bien compris que Alfwin était encore venu sans crier gare. Bien qu'il avait quitté l'orphelinat depuis deux ans maintenant, ce petit garnement passait souvent voir les enfants et Nikolas, et toujours sans prévenir.

Nikolas se retourna et attrapa l’adolescent, le levant à bout de bras. Cet enfant était plutôt léger malgré les sucreries qu'il mangeait en permanence. Mais Nikolas se devait de le gronder pour être passé sans prévenir. Il aurait au moins pu préparer un jouet de bois pour Alfwin si il avait su qu'il serait venu. Mais au moment de le réprimander Nikolas s’aperçut d'une chose autrement plus importante.

– Espèce de vila... Mais tu es blessé ! Et c'est en train de s'infecter !

Nikolas posa l'enfant sur la chaise de son bureau. La fée s'agitait dans tous les sens, rassemblant quelques ustensiles qui subiraient quelques altérations magiques. C’était l'avantage d’être une fée. Les premiers secours pouvaient être rapides.

Nikolas, avec un morceau de bois lisse auquel il avait préalablement donné le don de désinfecter les plaies, pour frotter contre la dite plaie. Cette méthode était pratique pour les enfants. Il ne ressentait pas la douleur de l'alcool.

– Qu'as-tu fait encore fait pour avoir une telle cicatrice ? Et soigner de manière aussi... Non on ne peux même pas appeler ça des soins ! Tu sais que je n'aimes pas voir des enfants blessés. Tu pourrais faire attention !

Nikolas continua les premiers soins avec de la magie. Enfin, en donnant divers dons à de simples objets. Mais les soins étaient arrivés trop tard. L'enfant resterait sûrement marqué à vie.


Revenir en haut Aller en bas
Alfwin Kolme
Invité
avatar
Alfwin Kolme
Mar 21 Juil - 11:31
La réaction ne tarda pas. En même temps, il était difficile de rater une balafre pareille. Alfwin souriait amusé de voir l'homme qui était le plus proche d'un père pour lui s'agiter dans tous les sens. Il était inquiet. Ca touchait le blondinet, et ça lui plaisait beaucoup. Pour une fois, il se laissait faire sagement. Il fallait dire que sa plaie le lançait horriblement et que tous les soins possibles étaient les bienvenues. Conservant un œil ouvert pour observer Nikolas, le gamin eut un grand sourire. Il attendait cette question avec impatience.

"Tu vas jamais me croire !"

Oui parce que c'était une histoire assez loufoque tout de même... Mais venant de lui, rien n'étonnait plus. Prenant une inspiration, Alfwin se lança dans son récit fabuleux.

"Je sais pas si tu sais mais y a un nouveau magasin qui a ouvert en ville. Un graaand magasin de... bonbons !"

Son regard se mit à pétiller.

"Ils y sont vraiment tous ! C'est incroyable !"

Un sourire béat pendait sur ses lèvres puis un air de pure satisfaction le remplaça.

"Et j'ai trouvé un moyen d'y aller. Le trou pour l'air est juste assez grand pour que je passe. J'ai rampé dedans."

Et il mimait l'action avec exagération son ascension dans le conduit d'aération.

"Je cherchais la sortie. Je savais pas quand j'allais pouvoir entrer dans le magasin et d'un coup... BOOM ! J'suis tombée ! J'suis tombée super longtemps et je me suis même pas fait mal ! Des milliers et des milliers de bonbons m'ont amorti !"

Et les exagérations continuaient. Et l'enthousiasme débordant aussi.

"C'était tellement bon ! J'en ai mangé plein !"

Son sourire rayonnait de joie. Quelques secondes après pourtant, son visage s'assombrit quelque peu. La suite de l'histoire n'était pas aussi gaie...

"Puis y a un monstre qui est venu. Un énorme chat. Je plaisante pas. Il était immense ! Il a essayé de me manger ! Il m'a couru après dans tout le magasin. Il cassait tout pour m'attraper."

En tant que bon conteur, Alfwin se sentit obligé de balancer quelques objets par terre pour imiter la scène.

"Il avait des griffes immenses et des crocs géants. Il me suivait en miaulant méchamment !"

S'emparant de deux morceaux de bois, le blondinet se créa des crocs et, ayant quitté son siège, se promenait dans la pièce en émettant des feulements supposés terrifiants mais surtout dignes d'un chaton en colère. Il imposa son visage bien proche de celui de Nikolas évidemment pour créer un effet plus dramatique.

"Et après, j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai attrapé une arme. Je la tenais fort et je l'ai frappé avec. Il l'a pas vu venir celle-là ! Je l'ai frappé encore et encore jusqu'à ce qu'il soit sonné !"

Exagération à nouveau. Mais on lui pardonnait, à ses yeux, c'était réellement héroïque ce qu'il avait fait. Armé d'un simple sucre d'orge pour combattre la créature... Quelqu'un de normal aurait simplement récupéré sa forme humaine pour effrayer la bête mais Alfwin ne raisonnait pas ainsi. Il ne raisonnait pas tout court en fait.

Tenant à deux mains un de ses anciens crocs, il mimait la bataille épique, créant lui-même ses propres bruitages.

"Et là... Je sais pas d'où... Sa patte s'est abattue sur moi d'un coup. Sshla ! Il m'a envoyé voler des mètres et des mètres plus loin. J'ai cru que j'allais mourir. Je pissais le sang ! Heureusement, y a le propriétaire qui est rentré... J'ai pas hésité ! J'ai couru dans l'ouverture de la porte et j'suis rentré à la maison me soigner."

Il se rassit sagement pour obtenir la fin de ses soins. Presque essoufflé par ce récit fantastique, Alfwin portait un sourire satisfait. Il avait bien raconté son histoire. Il était fier. Et tenant toujours son morceau de bois, il fixait Nikolas et lâcha solennellement :

"Fin."
Alfwin Kolme
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Klaus
Le Père Noël
avatar
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo

Mar 28 Juil - 9:39


Nikolas avait presque oublié à quel point cet enfant était du genre perturbant. Ou plein de joie de vivre, pour être plus exact. Nikolas attrapa Alfwin, qui avait finit de gigoter et mettre le bazar partout.

La fée, qui avait le jeune homme dans ses bras, regarda tout autour de lui, affichant une mine désespérée. Rien n'avait changé. Et surtout il n'avait pas grandi d'un pouce mentalement. Toujours aussi turbulent et à vivre les choses « à fond », comme le disait souvent Alfwin. L'adolescent afficha un air bêta dans les bras de Nikolas. Mais il souriait toujours. C’était toujours aussi agréable d'avoir le sourire d'un enfant. Même si le rangement de la pièce allait grandement ralentir sa production de jouets. Nikolas posa Alfwin sur le siège en bois du directeur de l'orphelinat.

– Tiens toi tranquille. Je dois finir de soigner cette blessure. Que Monsieur le sale garnement s'est faite en voulant voler quelque chose. Tu sais bien que je n'aime pas les vilains garçons. Tu pourrais ne rien avoir pour Noël, après ça !

Nikolas voulait surtout intimider l’enfant, pour qu'il soit calme quelques minutes. Du moins le temps que Nikolas allume une bougie parfumée aux senteur de la foret. Elle avait une vertu apaisante pour toute personne qui en sentait l'odeur. Après cela Nikolas remonta le mécanisme d'une boite à musique qui se mit à jouer, aussitôt qu'il relâcha la clef.

– Fais-moi plaisir et évite de faire de telles bêtises. Surtout au moment des fêtes. Tu sais bien que si tu veux quelque chose tu peux venir me voir. J'ai toujours fait en sorte que toi et les autres enfants ne manquaient de rien, non ? Pourquoi aller t'introduire chez les gens et en récolter une si vilaine blessure ?

Il n'avait pas le cœur de rajouter que la blessure resterait sur son visage toute sa vie, vu l'infection. Au moins, avec les premiers soins d'urgence que Nikolas apportait, il ne perdrait pas son œil suite à une propagation de l'infection. C’était là une certaine consolation.

Après avoir fini de désinfecter la plaie, Nikolas retira les croûtes séchées de la blessure avec un chiffon humide. Nikolas donna, à un morceau de tissu en coton, le don de ne pas se décoller avant que la blessure ne soit cicatrisée. C'est à dire que la plaie se soit refermée correctement. Ça devrait prendre un petit mois.

– Voila mon petit. Je t'interdis de retirer ce pansement avant un mois. Sinon tu vas avoir une bonne fessée. Tu te rappelles celle que tu avais reçue, avec toute les bêtises que tu as faite il y a deux ans ? Je te donnerais la même, et devant tous les autres enfants.

Nikolas disait ça, mais il serait sûrement bien plus convaincant s'il ne serrait pas le visage de d'Alfwin contre lui, rassuré que ce dernier ne perdrait pas son œil. Déjà qu'il devait vivre le visage mutilé. S'il avait perdu son œil la fée s'en serait voulu à vie.



Revenir en haut Aller en bas
Alfwin Kolme
Invité
avatar
Alfwin Kolme
Ven 31 Juil - 12:11
La douleur s'apaisait au fil des soins procurés par le barbu. Alfwin sentait tous ses muscles se détendre. La combinaison bougie - boite à musique était très efficace sur le gamin. Il souriait avec un air béat... jusqu'à ce que Nikolas commence ses remontrances bien sur. Une légère moue se dessina alors sur ses lèvres. Il ne boudait pas mais ça ne lui plaisait pas pour autant. Surtout qu'il savait tout cela. Il avait été stupide. Il avait juste eu tellement envie...! Sans réfléchir, il avait agi. C'était aussi simple que ça. Et maintenant, Alfie en payait les lourdes conséquences..

Cependant, la dernière menace ne l'effraya pas autant. Il ne put s'empêcher de sourire d'ailleurs, écrasé contre la buste solide de son Papa Noël. L'étreinte était si douce et ferme à la fois. C'était du Klaus tout craché. Et Alfwin adorait ça ! L'enlaçant fermement en retour, le blondinet hocha tout de même la tête en réponse.

"Promis. J'y toucherai pas."

Et ses promesses, il les tenait.

Redressant son petit minois défiguré, Alfie lui offrit son sourire le plus adorable.

"Merci papa."

Déposant un gros baiser sur la joue de Nikolas, il se redressa ensuite. Etirant ses muscles endormis par la berceuse, un bâillement le secoua un peu. Il sortait doucement de sa transe et se mit à observer les alentours dévastés par son récit palpitant.

"Il reste beaucoup de jouets à faire ? Je peux t'aider ? Je peux les emballer si tu veux !"

Très mauvaise idée. Si le blondinet était très doué lorsqu'il s'agit de fabriquer des jouets divers et variés, les emballer était une autre affaire. Ça l'amusait grandement. Oh, ça oui ! D'où son enthousiasme d'ailleurs ! Mais le résultat était toujours assez... original disons. Entre les cadeaux recouverts de dix mille couches de papiers, ceux qui en possèdent un carré de chaque couleur et les autres impossible à ouvrir... Non vraiment, il n'avait aucun talent là-dedans. Sans compter qu'ils ressemblaient tous (oui tous) à rien. Même le plus beau des sapins de Noël ne pourrait rendre le décor magique avec des présents signés Alfie à ses pieds... Une terrible malédiction que son imagination parfois !

Il n'attendit pas la réponse de Klaus pour s'y mettre ceci dit. Attrapant le premier jouet qui passait, il se saisit d'un papier aux teintes merveilleuses. Déchirant un bout, il commença à envelopper le petit bateau comme on prépare un baluchon. S'emparant d'un bout de ficelle, il attacha le tout. Et voila. Un de fait ! Outre l'arrière du navire qui dépassait, c'était correct... non ?

"Tu vois ? Je peux le faire. Je mettrais plus le papier à l'envers cette fois, promis."

Oui parce qu'il avait aussi fait ça. Le coté blanc avait son charme aussi aux yeux du finlandais. Vision peu répandue, il fallait l'avouer.
Alfwin Kolme
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Klaus
Le Père Noël
avatar
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo

Dim 2 Aoû - 23:18

"Merci papa."

Voila des paroles qui touchèrent Nikolas au plus profond de lui même. Son visage était celui d'un homme comblé. Il considérait tous les enfants de l'orphelinat comme ses propre enfants. Mais en général, les enfants appelaient davantage la fée comme « Papa Nikolas » ou « Papa Noël », comme un père de substitution.

Et c’était surtout la première fois qu'un de ses « enfants », qui avait quitté l'orphelinat, l’appelait si ouvertement « papa » sans autre adjectif. Et cela Nikolas en était fier. Avoir réussi à faire naître, dans le cœur de certains des enfants de l'orphelinat, un lien si profond était la plus belle des récompenses pour lui. Lui qui avait perdu sa famille de sang depuis deux ans, mais qui avait toujours une si belle et grande famille de cœur.

Alors que Nikolas était perdu dans ses pensées, Alfwin était déjà en train de faire des catastrophes dans son coin. Nikolas sourit en s'approchant de son fils, pour lui poser délicatement la main sur la tête, avant de se mettre au niveau de ce dernier.

– Je vais te montrer, une fois encore, comment on emballe correctement un jouet pour les fêtes de Noël. Et ça sans magie, mon petit Alfwin.

Nikolas prit le même type de jouet qu'Alfwin avait choisi, le posant à plat sur une grande feuille de papier, décorée de divers motifs de Noël. La fée prit un coin de papier, le ramenant juste sous la coque du bateau, pour bloquer le papier, ramenant le coin opposé du papier au dessus du papier qui recouvrait déjà le bateau. Nikolas apposa un point de colle pour faire tenir tout cela. Il plia, en plusieurs fois, les bords du papier à l'avant et à l’arrière du bateau.

– Tu vois, mon petit Alfwin, c'est pas sorcier. Mais il est vrai que tu n'as jamais été très doué pour tout ce qui est décoration.

Nikolas se mit à réfléchir pendant quelques minutes, quand une épiphanie lui traversa la tête.

– Dis-moi Alfwin. Je ne savais pas que tu allais venir. Je ne t'ai, malheureusement, pas prévu de cadeau. Mais j'ai une petite idée pour palier tout ça. Je me souviens que tu me regardais souvent faire de la sculpture. Jusqu'au jour où tu m'as demandé de t’apprendre à en faire. Et comme ça fait quelques temps que je n'ai pas vu à quel point tu t’étais amélioré, je te propose un petit challenge. Faisons nous une petite sculpture, l'un pour l'autre, comme cadeau de Noël. Mais aussi pour voir qui fait la plus belle sculpture de bois.

Nikolas voulait juste faire une activité, joignant l'utile à l’agréable, avec Alfwin, avant qu'il ne reparte pour il ne savait combien de temps. Et puis, surtout, il ne voulait pas le laisser repartir sans un cadeau de Noël !

– Alors qu'en penses-tu ? Tu relèves le défi ? Mais attention. La règle première est de surtout s'amuser et de faire les choses proprement.


Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Conteur d'histoires
avatar
Mar 25 Aoû - 0:09

Et le défi fut lancé.

Alfwin se lança à corps perdu dans son travail. Autant était-il maladroit pour emballer des présents, qu'il savait transformer le bois avec aisance. Sous ses doigts, le bois prenait presque vie, devenant un traineau assortie de ses cerfs. Un jouet qui ne demandait plus que quelques couleurs pour être parfait. Même si, sur le plan technique, la sculpture de Nikolas demeurait plus travaillée, ce fut Alfwin qui gagna.

Ce jouet n'était qu'un prélude à toutes les créations du lutin qui deviendrait, avec le temps, un grand créateur de jouets. Un lutin du Père Noël.

RP clos


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: Scandinavie :: Orphelinat Klaus-
Sauter vers: