Partagez | 
 

 Son Altesse Svetlana Ivanova, Tsarine de Russie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
La Reine des neiges
Svetlana Ivanova
✦ Libre pour RP ? : Ma messagerie est ouverte

✦ Double-compte : Vashka von Kursell



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Tsarine de Russie
✦ Pouvoir: Cryokinésie
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Son Altesse Svetlana Ivanova, Tsarine de Russie.   Sam 8 Aoû - 3:37
Il était une fois...

Derrière l'écran
FEAT Jeong Soo-young

Pseudo - EDLN
Avatar - Guinevere – par JJLovely
Comment as-tu connu le forum ? - J’y suis déjà et complètement sous le charme, la preuve en étant ce nouveau compte..
Suggestion, réclamation, un petit mot ? - Un énorme merci et de gros pompoms pour Majesté et son travail extra dédié au forum !

Mon image

Rapide portrait


Personnage de conte - La Reine des Neiges (Conte d’Anderson)
Nationalité / Origine - Russe à la vie à la mort.
Profession - Tsarine de Russie
Groupe - Royauté
Pouvoir - Cryokinésie – La Tsarine contrôle la glace par la force seule de son esprit à la condition que l’élément soit présent dans un environnement proche de sa personne. Comme elle siège au cœur de la Russie, ce n’est pas vraiment un problème d’autant plus que le Palais royal lui-même comporte bon nombre de murs ou d’accessoires décoratifs en glace.

Elle peut la modeler à sa guise, en faire une arme, une sculpture, en recouvrir un plancher…ou un corps sans trop d’effort apparent. La vérité en est tout autre mais rares sont ceux qui savent réellement quel prix lui en coûte d’utiliser ce pouvoir aussi fréquemment qu’elle peut le laisser entendre.

On murmure parfois que la glace qu’elle créer ne fond jamais…comme sa beauté qui ne fane pas avec les années.

Elle et personne d’autre

|-Elle prend le trône et les rennes de son pays en l’an 1er de son règne (-10) à la suite de la mort fulgurante de sa mère, feu son Altesse Ludmila la Belle et Douce. Son père, Kazimir le Protecteur, sombre alors dans la folie et abdique tous droits sur la couronne.
|-Svetlana est une femme dans toute sa splendeur, complexe, compliquée mais surtout mal comprise et mal aimée. Elle ne le dira jamais mais la figure d’autorité de froideur et d’indifférence n’est qu’un masque ayant été trop longtemps porté et avec lequel elle a fusionné à défaut d’avoir pu être considérée autrement avant qu’il ne soit trop tard.
|-On murmure beaucoup à son sujet, que sa glaciale attitude en fait d’elle une femme frigide qui n’arrive pas à être comblée et donc pour cette raison que les très –trop- jeunes hommes se succèdent à son palais, à son lit dit-on, dans l’espoir que leur vigueur sache la réchauffer. La vérité est encore une fois bien éloignée mais qui s’en soucie ?
|-Plus d’un secret est caché entre les murs de son château de glace, une pièce secrète dans les entrailles de la terre, un musé aux horreurs diraient certains, une salle de montre pour elle où la beauté éternelle peut enfin être exposée. Mais attention ! Elle est la seule à y être autorisée de séjour, la seule personne vivante du moins, à une exception près qu’elle se fait un devoir de suivre de loin depuis qu’il lui a échappé: Kay Sokolov.
|-Il semblerait aussi que ses humeurs influencent directement l’élément glaciaire. Aussi, lorsqu’elle sera en colère, ou contrarié, il n’est pas inhabituel d’apercevoir quelques failles dans les murs du Palais. Certains pêcheurs plaisantent d’ailleurs à dire qu’ils auront toujours du travail tant que leur souveraine restera aussi frigide, ainsi, jamais les glaciers ne fondront.
|-Elle exhibe à tout moment les beautés de ses terres, soit par de luxurieux habits aux fourrures les plus rares, soit par certains prototypes tout droit sortis de sa précieuse Université de Techno-magie, dont sa couronne en fait partis.
|-Elle porte en permanence une chevalière aux armoirie de sa famille. Ses parents ayant la leur, son frère aîné, Matvei, en possède également une.

La Couronne ou l’ombre glacée d’un passé gelé

La Tsarevna ou l’enfant royale du couple idéal.

…tout sourire. Elle semblait tellement enthousiaste à l’idée de cette leçon sur l’histoire guerrière du Royaume et l’élaboration des plans d’invasions de son Altesse Kazimir. Elle est bonne élève après tout, attentive et curieuse dans tous les domaines bien que la docilité dont faisait preuve Matvei au même âge ne semblait pas couler dans les veines de sa cadette. Svetlana est entêtée mais jamais impolie, elle respecte d’ailleurs l’étiquette à la perfection dès le moment où on lui enfile une robe. Si la douceur de son Altesse sa mère représente aussi une part d’elle, elle n’en sera qu’une dirigeante aussi appréciée que ses parents. La Tsaverna est toujours prête à reprendre un exercice dès le moment où elle doute de l’avoir saisi, il n’est pas difficile de voir qu’elle ne vise qu’une seule chose, l’excellence. Pire encore lorsqu’il s’agit d’Art pour lesquels elle développe rapidement un esprit aigue et ciblé sur la beauté, intemporelle, celle qui ne se ternit jamais. La beauté parfaite...

Extrait des Notes d’Études
En l’an 11 du règne de Ludmila la Belle et Douce
~Razoum Belov~



La Tsaritsa ou son Altesse Svetlana Ivanova

…Elle est ce qu’on en dit. À n’en pas douter ! Comment une femme, d’une beauté aussi grande peut être dépourvue de toute délicatesse ? C’est une sorcière ! Aucune âme ne peut l’habiter, pas un corps aussi froid que la glace, son sang doit en être de même, figé comme les glaciers. Et son cœur, autant de pas parler de ce qui n’existe pas. Des centaines d’homme, au front, à une mort certaine et pas même l’ombre d’un regret dans ses yeux. Elle n’est pas humaine, fait certainement plus de place dans son armée pour les maigrelets qu’elle ramène de ses voyages à l’étrangers bien qu’ils disparaissent tout aussi vite qu’ils ne se soient montrés. Difficile de croire qu’elle est la fille de feu Ludmila la Belle et Douce. Svetlana correspond plutôt au double maléfique de son père, Odin veille son âme, bien qu’encore il ne prônait que la paix de ses terres et de son peuple à travers ses nombreux raids. Je n’ai même plus la force de prier qu’un jour, un homme remette à sa place cette femme qui n’a que de corps le mérite de ce nom…

Extrait d’un Journal
~Anonyme~


L’oubliée ou la femme derrière le masque

…existe-t-elle seulement ? Cette fleur délicate qui promettait autrefois d’être la silhouette d’une Dame qui n’existe toujours pas. La mère et l’amante du peuple, celle que jadis fut feu sa propre mère, la femme de tous sans la couronne, bienveillante, aimante et attentionnée. Celle dont elle ne parvient guère à effleurer les traces ? Le blâme nous revient peut-être à ne la voir que comme elle nous apparaît depuis trop longtemps déjà : la Souveraine. A-t-elle seulement jamais sourit derrière les portes immenses de ses quartiers au Palais ? Ressentit, qu’un très bref instant, autre sentiment que ce devoir implacable qu’elle exerce envers son peuple ? Une pitié, une reconnaissance au siège de son trône ? Une tendresse…de l’amour au creux de son lit ? Si vient ce jour, nous l’apercevrons enfin. L’ombre de cette femme, celle derrière le masque. Le masque de la Reine des Glaces.

~Poète d’un jour~


Des bribes du passé

…et le Glas sonna.

Morbides rumeurs qui frémirent alors au sein des rassemblés, douleur sourde et tristesse infinie de percevoir, aux yeux larmoyants des premiers rangs, l’absence d’une dernière caresse de sa beauté. La Reine n’était guère exposée. Demeurée cachée de tous en une incompréhension partagée, où donc reposerait son corps si lumineux ? Quelle âme égoïste l’avait contemplée dans son dernier souffle sans même une pensée pour le peuple qui l’avait tant aimé.

Les pages menaient déjà les offrandes, les cadeaux d’adieu à l’autel vide de corps, vide de sens. Offrait-on au néant un aurevoir sans un visage avoir aperçu ? Quel était celui de feu notre Souveraine à ses derniers instants. Avait-elle seulement quitté ce monde dans la plus grande des douceurs comme celle dont elle avait su, toutes ces années durant, bercer les gens de ses terres. Bercer les siens qui pleuraient désormais à son chevet. Que de courage, que d’hommages durent être prononcés, démontrés en ces tristes instants où la seule promesse acquise et non pas moins endeuillée fut de déjà annoncer le couronnement prochain. Une place avait été libérée, elle n’en devait pas moins être comblée pour que le pays soit de nouveau équilibré.


Extraits des Chroniques de l’Histoire de Russie
En l’an 1er du règne
~Loyal serviteur de la couronne~


Le couronnement…ou comment l’echo de deux simples mots parviennent à faire vibrer en moi horreur et fureur. La symphonique discordante d’une glace pressée, crissant et gémissant avant d’imploser en une kyrielle de glaçons mouillés et scintillants. Mes larmes auraient pu en être, de ces stalactites, si je ne sentais pas davantage mon cœur se perdre dans les méandres de l’hiver. Ce glacier, je le porte en mon sein et ces éclats froids voguent librement de sa source à mon esprit, à mon âme frigorifiée…

Car la chaleur d’un baiser ou même d’une étreinte m’est maintenant refusée. Et ô combien Matvei me manque, tellement plus que jamais encore il n’avait été tel vide en moi. Un gouffre sans fond dont je n’ai ni la force ni le courage de combler, de présence ou de larmes. Non surtout pas de larmes…car pleurer n’ont plus rien de libérateur. Pleurer devient simplement douloureux. Beaucoup trop douloureux pour que je consente à m’infliger pareille souffrance. Les sillons sur mes joues se sont taris, ont pâlis, autant que pouvait l’être une glace pure et translucide après le passage d’une eau souillée qui l’aurait recouverte de frimas. Je l’étais, souillée, d’un péché en moi qui resterait à jamais secret.

Secret pour le tableau irréel de ces visages hypocrites s’efforçant de sourire à mon arrivée, à mon avancée. Non, la Belle et Douce n’était plus, je n’étais pas Ludmila et j’aurais jamais la prétention d’un jour même pouvoir l’égaler. J’incarnais l’ombre pâle, le reflet malaimé d’une beauté à jamais disparue, sublimée dans tous esprits, toute mémoire l’ayant un jour croisée. La preuve en étant même que cet ornement qu’on allait si délicatement poser sur ma tête n’était même pas conçu à ma mesure. Je n’entrerais jamais dans les souliers si convoités de feu son Altesse ma tendre et très chère mère... Elle n’était plus et mon devoir me menait inévitablement à la remplacer, à prendre siège et pouvoir là où elle l’avait fait des dizaines d’années avant…

Princesse des Neiges devint Reine des Glaces,
L’épouse éternelle du pays, de la Russie.
Tsarine à la beauté froide et au cœur aussi glaciale que les vastes plaines enneigées de son royaume.
La Mère patrie,
Son Altesse Svetlana Ivanova
C’est moi.
(c) fiche crée par rits-u sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hansel
Alexender Rammsteiner
✦ Libre pour RP ? : yep

✦ Double-compte : Chester du Cheshire//Friedrich Franz Edelstein//Nikolas Klaus//Kay Sokolov//Hanako Hayashi



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Aucune
✦ Pouvoir: Régénération
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Son Altesse Svetlana Ivanova, Tsarine de Russie.   Sam 8 Aoû - 12:53
Bienvenue à vous votre majesté.
ça fait plaisir de voir une nouvelle royauté ^^ :aristo:


☠ Walking dead ☠

défis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Son Altesse Svetlana Ivanova, Tsarine de Russie.   Sam 8 Aoû - 13:55
Re-bienvenu o/ 
Eh bah, c'est en effet chouette de voir la Russie avec sa Tsarine 8D

En cas de question, tu connais la chanson, tu peux toujours te tourner vers Ronce, Willow ou moi :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Son Altesse Svetlana Ivanova, Tsarine de Russie.   Sam 8 Aoû - 16:00
Cool, une nouvelle Reine des Neiges !

Rebienvenue parmi nous ! 8D
Revenir en haut Aller en bas
La belle au bois dormant
Ronce de France
✦ Libre pour RP ? : 1 place libre.

✦ Double-compte : Alice Liddell, Sigmund Rammsteiner, Hildegarde Müller, Shísān Wǔ, Ragnar Mjöllnir, Orendi



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Reine de France
✦ Pouvoir: Vieillissement accéléré
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Son Altesse Svetlana Ivanova, Tsarine de Russie.   Lun 10 Aoû - 18:46
Re-bienvenue parmi nous, Svetlana !

J'aime beaucoup ton interprétation de la tsarine. Froide, détachée, et pleine de mystères. C'est avec grand plaisir que je valide ce portrait. Amuses-toi avec ce nouveau personnage ! Pacman Et sache que, en tant que dirigeante, tu peux ajouter des éléments au background de la Russie, modifier des lieux, etc. Tu sais où me trouver pour qu'on en discute.


♔ Reine de France ♔

© Avatars par Ofelia et leurs auteurs respectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Son Altesse Svetlana Ivanova, Tsarine de Russie.   Aujourd'hui à 17:15
Revenir en haut Aller en bas
 

Son Altesse Svetlana Ivanova, Tsarine de Russie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: Il était une fois, dans un lointain royaume... :: Faire son entrée dans le monde :: Accomplir son destin-
saigoseizon Cabaret du Lost Paradise bouton partenariat