Partagez | 
 

 Rex Regi Rebellis (PV Nikolas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le marquis de Carabas
Keisarinna Asbjorn
✦ Libre pour RP ? : Complète sauf pour urgence.



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Impératrice de Scandinavie
✦ Pouvoir: Persuasion
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Rex Regi Rebellis (PV Nikolas)   Mar 1 Déc - 5:48
Elle aurait probablement envoyé une lettre à son pére pour lui raconter l’immense blague de mauvais goût d’être le séant visée dans l’énorme fauteuil de l’impératrice, avec une couronne de fer sur la tête. Elle lui aurait dit que la couronne démangeait, la faisait plus transpirer que toutes les armures qu’elle avait porté. Que la fourrure grattait, que les tissus était bien trop brillants pour être honnéte, que les gens trop polis même aprés leur avoir dit d’aller se faire cuir le cul, en fait, maintenant ce n’était plus drôle du tout. Peut être meme qu’elle lui aurait dit que la petite maison moche, froide et puante au fond d’un bois pourri, elle aurait toujours autant détesté cela, mais au moins, elle aurait profité un peu plus de n’avoir aucune responsabilité

Elle lui aurait écrit tout ça si elle avait eu un semblant d’affection pour son père. Aussi si il avait été vivant. Et bien sûr, il aurait fallut qu’il apprenne à lire d’abord. Trois gros obstacles a son plan, et au final l’envie lui fut bien vite dissipée. Fort heureusement la nostalgie de son enfance ne restait jamais bien longtemps. Probablement parce qu’il n’y avait rien qui aurait rendu quiconque nostalgique. Relevant la tête, avec un sourire dépitée pour la jeune femme devant elle, laquelle avait amené des cadeaux modestes de peaux de bête pour présenter ses hommages à la nouvelle souveraine. Toutes les deux avaient l’air aussi mal à l’aise l’une que l’autre, et comme bien d’autre avec elle, elle ne put probablement pas s’empécher d’être déçue par la vision d’une impératrice si jeune, et donc l’élocution et les remerciements maladroits n’avaient rien de bien royale. Mais Asbjorn remercia avec chaleur la jeune fille, voila quelques temps elle aurait tué pour avoir quelque chose d’un semblant de cette qualité, et l’idée de laisser tout cela, ainsi que bien d’autres présents, pourir dans un sous sol du château ne la ravissait absolument pas. Elle aurait bien donné toutes ces choses à tout les créves la faim du royaume, mais on lui avait dit de rester discrete sur les bonnes actions du genre, histoire de ne pas devenir la cible de mutinerie. Cela lui avait arraché un levé de sourcil perplexe. A quoi servait son pouvoir si elle ne pouvait pas convaincre trois nobles trop contents de péter dans la soie, et surtout en quoi cette action la plus basique et normale avait quelque chose de bon ?

Elle soupira une éniéme fois quand on annonça un nouvel arrivant pour se pésenter à elle.

“J’me fais chieeeeeeeeer…” Râla-t-elle en balança la tête en arriére.

“Je le sais, Impératrice, c’est bientôt terminé”

“Ça n’a pas de logique votre truc en plus ! Je suis le cul sur cette chaise depuis ce matin, on est fin d’aprés midi, et ils attendent tous dans le froid pour m’offrir des trucs ! Ils ont mieux à foutre que faire une connerie pareille, qui a eu cette idée à la con ?”

“Je.. c’est la tradition votre …”

“Et bah tu m’étonnes qu’on crêve tous de froid et de faim si on a du temps à perdre comme ça ! Allez faites rentrer le prochain, avant que je ne régle ce merdier…”

Personne ne lui devait quoique ce soit, et surtout pas des pauvres gens sans terre qui avait deja du mal à avaler quelque chose deux jours d’affilés.


Imperator Assbaby

Vaincra son audace, sous la menace,
L’insolente, et sa chance, elle est ta providence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Père Noël
Nikolas Klaus
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Directeur d'un orphelinat en Scandinavie
✦ Pouvoir: Manipulation du bois
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Rex Regi Rebellis (PV Nikolas)   Lun 7 Déc - 10:58


Nikolas avait eu vent, comme tout le reste du pays, qu'une nouvelle impératrice était montée sur le trône. Et non pas un héritier de l’ancienne couronne. Ils avaient tous disparus, la plupart morts, comme leurs parents, du Delirium.

Cette jeune fille, de ce qu'il avait entendu, était une fille du peuple. Mais une fille qu'on disait l'envoyée des dieux, qui avait su entrer en résonance avec un des objets légendaires de l'empire. Nikolas avait beaucoup de travail, entre l'orphelinat et ses inventions. Mais il se devait d'aller présenter ses hommages en tant que fée fidèle aux doctrines de l'empire. Et surtout s'assurer qu'une enfant ne serait pas surmenée par son nouveau rôle. Car, pour lui même, si elle était devenue une impératrice, il voyait surtout une enfant qu'on privait sûrement de sa liberté.

Nikolas prévint les enfants de l'orphelinat qu'il devait s’absenter quelques jours pour aller voir la nouvelle impératrice. Les enfants donnèrent tous un dessin qu'ils voulaient offrir à la nouvelle impératrice. Nikolas sourit, prit tous les dessins et promit de les donner.

Quelques jours plus tard Nikolas était arrivé au château. Il n’était pas seul, bien entendu. Nombre de personnes étaient venues rendre hommage à la nouvelle impératrice. Une heure plus tard on lui annonça que c’était à son tour. Nikolas avança, habillé de son béret, un pantalon simple mais impeccable, et d'une chemise verte et d'un veston noir. Monsieur tout le monde, ou presque.

Une fois devant l’impératrice, Nikolas posa un genou à terre et enleva son béret, qu'il garda dans sa main.

- Je suis Nikolas Klaus directeur d'un orphelinat qui recueille tout enfant qui en a besoin. Pour leur redonner le sourire et la joie de vivre. Et aussi simple inventeur magique. Je vous présente mes plus humbles salutations, votre majesté impériale. Nous espérons que vous nous pardonnerez de ne pas pouvoir vous faire un baise main. Mais je n'ai pas le droit de vous approcher plus.

Nikolas releva la tête vers la jeune femme, espérant ne pas commettre un affront envers l’impératrice. Il la regardait dans les yeux, mais sans affront, juste avec respect et déjà une loyauté sans faille. Servir une enfant lui plaisait, mais cela l'attristait aussi. Surtout qu'il pouvait le ressentir : elle n'avait rien d'une fée. Cela serait peut être encore plus dur pour elle de comprendre certaines choses de l'empire sans que les vieux grincheux ne la forcent à faire des heures interminables d’études. Nikolas, qui élevait plusieurs enfants, savait que ce n’était pas une bonne manière de faire. Mais il ne pouvait pas remettre en cause les conseillers directs de l'empire. Bien que cela ne le dérangerait pas, si c’était pour le bien-être de cette enfant, aussi forte soit elle.

- Votre Altesse impériale. J'ai là un présent pour vous. Ainsi que des dessins de chaque enfant de mon orphelinat. C'est une invention de ma création. Je ne vous l'imposerais pas. Mais si vous le désirez, je vous l'offre avec grand plaisir et fierté. Mais, avant cela, j'aimerais vous poser une question qui, j’espère, ne vous déplaira pas. Mais une chose me chagrine. Je suis entourée d'enfants, dans mon métier, et je connais l'importance de leur désir de liberté. Et j'ai peur que ce rôle vous fasse perdre le sourire d'un enfant plein de liberté. Sachez que, si cela arrive, je vous accueillerais chez moi pour vous faire retrouver le sourire. Tout enfant, ou adolescent, qui a besoin de sourire sera toujours prioritaire pour moi. Mais j’espère, pour vous, que vous ne perdrez jamais l’éclat qui est dans vos yeux. Cet éclat qui transmet une soif d'aventure.

Nikolas baissa à nouveau la tête. Il entendait les ragots autour de lui. Tous les visages étaient braqués sur lui. Il avait osé dire ce qu'il pensait à l’impératrice, et devant tout la cour. Si, pour ces paroles, il devait avoir une sanction il l'accepterait. Du moment que cela ne touchait, en rien, l'orphelinat de ses enfants.

Hrp:
 


☆ Santa Klaus ☆
Défis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le marquis de Carabas
Keisarinna Asbjorn
✦ Libre pour RP ? : Complète sauf pour urgence.



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Impératrice de Scandinavie
✦ Pouvoir: Persuasion
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Rex Regi Rebellis (PV Nikolas)   Sam 2 Jan - 22:39
Que ce trône était inconfortable. Tout en bois et fer. L'ouvrage était magnifique, bien que trop sobre aux yeux des européens, mais solide, tant et bien que des dizaines d'empereurs et impératrices s'étaient reliés sur ce siège royal sans qu'il ne bronche. Il y avait des traces d'ongles qu'Asbjorn sentait sous ses doigts. La marque indélébile d'une chopine a sa gauche. Derrière elle, une longue série de griffures, probablement causé par une cape ornées d'épines. Si peut être une partie d'elle restait flattée, elle n'avait jamais franchie le pas jusqu'à la pensée de la nouvelle impératrice. Trop stressée et en colère, le désir de bien faire et l'injustice ne laissait pas l'ombre d'une place a la fierté. Elle n'y avait même jamais laissé une réflexion.

Et perdre son temps a asseoir une relation de dominé dominant avec ses pairs. Les mêmes personnes qu'elle a côtoyait, certains qui lui aurait donné un abri pour les longs soirs d'hiver, ou même des malchanceux qu'elle aurait embobiné ou volé a la sauvette si elle n'avait pas eu le choix ou qu'elle se serait ennuyé. Elle détestait cette mauvaise ironie du sort, mais malgré tout ses efforts, elle n'y pouvait rien. Tradition a la con, il faudrait bien serrer les dents et faire bonne figure, pour le moment. Elle reverserait tout ça dés qu'elle y verrait un moyen, et Ilsniss serait son premier allié.

Elle tenta donc de se redresser quand le nouveau venu arriva. Son manque de bonne foi était a peine dissimulé, mais son attention envers ses visiteurs n'étaient pas feinte. Il fallait avouer que jamais elle n'avait reçu autant de compliment et d'attention que depuis qu'elle avait eu ce poste, et pour elle qui avait toujours envie de parler, elle pouvait au moins se dire qu'elle rencontrerait moult personne sans meme avoir a lever un cil.

Il posa un genou a terre, jusque la rien de bien nouveau, elle hocha la tête en souriant et renchérit.

“Sois le ... Soyez le bienvenue ici, Nikolas Klaus.”

Elle ouvrit la bouche pour lui servir le même genre de discours elle a pu répéter depuis le début des visites, mais il lui coupa sans ménagement l'herbe sous les pieds en continuant sa plaidoirie, et encore plus quand il lui parla du baise-main. Aucun n'avait eu cette réflexion, et si Asbjorn n'y voyait pas grand mal, elle cru voir son conseiller a côté hausser un sourcil.

Elle resta sagement sur son trone bien assise a le regarder lever la tête. Elle voyait un homme normal, sans prétention ni outrecuidance, le genre d'homme auquel elle aurait sans question offert une pinte dans une taverne après une petite discussion. Le genre de personne qu'elle ne recroiserait jamais au bord d'un détour, de genre de rencontre qu'elle et Ilsniss n'aurait jamais plus Enfin Ilsniss était le plus chanceux de l'histoire, mais elle, avec cette satanée couronne, les portraits d'elle qui envahiront bientôt les logis, les vases, les bustes, il était peu probable qu'elle puisse un jour y resonger.

Elle resta tout de même interdite, pour ainsi dire, devant la déclaration de son invité. Un long silence s'abattit sur l'assemblée qui regarda le nouveau venu avec un mélange de gêne, d'incompréhension et certain même, de colère.

Asbjorn, elle ne dit rien. Pendant quelques secondes, avant de pouffer dans son coin, puis de littéralement éclater de rire un peu plus tard.

Jamais, depuis qu'elle était née on ne lui avait parlé comme une enfant. Son pere lui avait parlé comme a un chien, ou une nuisance, au tour a tout dans sa vie on lui avait parlé comme une adulte, comme une plaie, comme une criminelle, comme une amie, comme une imbécile, Ilsniss lui parlait comme une moitié, comme une compagne de crime, parfois comme une amante, mais il restait le seule qui maintenant ne lui parlait pas comme une reine.

Elle hocha la tête, prenant quelques secondes pour calmer son hilarité, avachie sur un côté du trône, le visage dans une de ses main. Enfin elle avait relâche la superbe qu'on lui demandait d'avoir tout le temps, et bon sang que cela lui faisait du bien. Une fois calmée, elle essuya d'un revers de main les larmes de rire qui perlaient au coin de ses yeux et se rassit sur son siege pour lui faire face.

“Pour être franche, Nikolas Klaus, j'ignore si ce que vous voulez sera possible. Peut être une fois dans la tombe, quand on m'aura achevée d'un coup de couteau dans la jugulaire, pourquoi pas ! Mais sois pas triste pour moi, j'ai pas souvenir d'avoir été un jour une enfant libre. Des aventures j'en ai eu, ça oui. Mais je m’accommoderait de cette vie, en espérant comme toi que je finisse pas comme une vieille mégère a même pas 30 piges !'

Elle avait lâché le vouvoiement, et remerciait encore son talent pour ne pas choquer n'importe qui avec son verbiage fleurit. Elle l'invita d'un geste a s'approcher d'un peu plus prêt.

“Je serais ravie de voir les dessins de tes enfants, et si tu as besoin d'aide, de fond, ou même que tu veux les emmener ici, n'hésites pas. La porte de ce château t'aies ouverte, ainsi qu'à quiconque aura besoin d'un abri.”

Se pencha un peu en avant, les coudes sur les genoux, elle continua.

“Tu as parlé d'un autre présent, ma curiosité est piquée. Tu m'en diras plus ?”


Imperator Assbaby

Vaincra son audace, sous la menace,
L’insolente, et sa chance, elle est ta providence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Père Noël
Nikolas Klaus
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Directeur d'un orphelinat en Scandinavie
✦ Pouvoir: Manipulation du bois
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Rex Regi Rebellis (PV Nikolas)   Dim 10 Jan - 22:54

Nikolas attendait quand il commença à entendre des petits pouffements de rire suivis d'un énorme fou rire. Il releva le regard. Ce fou rire provenait de la nouvelle impératrice.

Bien que ce n’était pas forcement la réaction qu'il pensait voir, la première chose qui lui vint à l’esprit fut que cette enfant avait un sourire qui lui seyait à merveille. Elle devrait, bien plus souvent, rire de bon cœur. Mais ça il ne se permettrait pas de lui dire. Même si l’impératrice était en train de rire aux éclats certains, autour de lui, le fusillaient plutôt du regard.

Mais ces regard partirent brusquement sur l’impératrice quand cette dernière parla de façon plus... normale ? Elle confia, devant toute l'assemblée, que ce qu'il espérait pour elle, ne serait sûrement jamais possible. Elle l'invita à se rapprocher en lui faisant une offre qui, il devait l'avouer, était on ne peut plus généreuse. C’était plus fort que lui. Il devait lui dire ce qu'il pensait en remerciement. Ensuite il parlerait du cadeau.

Nikolas se releva, gardant son béret contre sa poitrine.

- Votre bonté est grande votre Majesté Impériale. Je suis sur que les enfants seront ravis d'avoir le privilège de vous rencontrer. Pour les fonds, si votre bonté me permet de les nourrir comme il faut et de les rendre heureux, c'est là tout ce que je souhaite. Laissez-moi d'ailleurs vous proposer, qu'au lieu d'attendre ce coup de couteau, mon orphelinat vous est bien sûr ouvert. Mais, qu'en plus de cela, je me permettrais de prendre soin de vous comme de ma fille et que vos rires, comme celui que vous avez eu précédemment, seront tout aussi agréables à mes oreilles. Je vous le promets. Si vous le désirez, je serais comme un père pour vous, le temps de votre passage, sans aucune demande en retour.

Nikolas aurait bien aimé être le père d'une telle enfant. Mais bien qu'il aurait aimer parler avec elle de plusieurs choses, autour d'un feu de cheminée, une boisson à la main, comme il l'avait plus ou moins proposé, il ne savait pas si elle accepterait de se confier à lui.

Nikolas s’était approché. Il était à quelques pas du trône. Il tendit les dessins des enfants au conseiller de l’impératrice. Puis il sortit une materia de couleur brunâtre.

- Ceci, votre altesse, est mon présent pour vous : une materia de terre. C'est là un des résultats de mes travaux sur la magie. Je vous explique. La materia est une cristallisation de la magie dans la Nature. Je la prélève grâce à un procédé magique, pour ensuite pouvoir la travailler. Cette materia vient d'une source magique liée à la terre, de ma connaissance. Il en existe aussi sur le feu, l'eau et le vent. J'essaye d'y voir une alternative aux sources qui alimentent la technologie des autres pays comme, par exemple, avec une materia de foudre.

Nikolas tendit la materia en direction de l’impératrice.

- Voyez-vous cette materia n'est pas très grosse. Pour le moment je ne travaille que sur des petites tailles. Les plus grosses étant instables en terme de pouvoir. Je vais maintenant vous expliquer son fonctionnement. Les materias ne sont absolument pas compatibles avec la technologie. Ils sont compatibles à de simples objets.

Nikolas sortit, de son sac, une épaulette, et plaça la matéria dans un trou prévu à cet effet. Il influa un peu de magie dans la gemme pour déclencher le processus. Autour de son torse se forma une armure naturelle de terre. Mais étant une fée, et ayant ainsi un meilleur contrôle de la magie, c’était une armure bien renforcée qui le protégeait maintenant.

- Voyez : une des possibilités de cette invention, car elle peut être aussi utilisée en attaque. Je suis fier de vous l'offrir. Mais je dois vous avertir d'une chose. Étant une fée la materia est plus efficace. Plus l'utilisateur est proche de la magie, plus l'utilisation sera efficace et aura moins de contres-coups. Les fées sont ceux qui l'utilisent le plus facilement. Viennent ensuite les hybrides et les sorcières. Ils ont plus de facilité à utiliser la Matéria, subissent moins de contres-coups, sans pour autant l'utiliser pleinement. Puis les humains. Mais ces derniers ne peuvent pas l'exploiter pleinement, la magie étant trop puissante, elle peut avoir des effets néfastes sur le corps et la psyché des humains. Je vous conseille donc d’être prudente lors de sont utilisation.

Nikolas regarda l'impératrice dans les yeux.

- J’espère que cela vous plaira. Si vous désirez que je travaille sur une quelconque amélioration je me plierais à vos désirs. Tout comme si vous avez besoin de plus d'explications. Je me ferais plaisir de répondre à toutes vos questions, aussi bien maintenant que quand vous serez plus disponible. Autour d'une boisson peut être ?


Hrp :
Spoiler:
 


☆ Santa Klaus ☆
Défis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le marquis de Carabas
Keisarinna Asbjorn
✦ Libre pour RP ? : Complète sauf pour urgence.



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Impératrice de Scandinavie
✦ Pouvoir: Persuasion
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Rex Regi Rebellis (PV Nikolas)   Ven 5 Fév - 4:51
Un nouveau petit rire se fit entendre. La considéré comme sa fille. C'était si amusant, et si naïf... Asbjorn pouvaient se vanter d'avoir connu beaucoup de gens dans sa courte vie, mais peu avaient spécialement été attentif envers elle. Elle en avait cogné beaucoup, escorqués autant, sympathisés bien plus, mais il eut fallut attendre un fée arrivait de nul part qui lui avait tendu la main pour lui dire qu'elle n'était plus toute seule. L'impératrice était parfois méfiante, mais elle ne l'était jamais longtemps, se disant que personne n'arriverait à la rouler avant qu'elle ne le fasse elle-même. Elle voulait y croire, et n'avait aucune méfiance envers cet homme, absolument aucune. Mais il y avait tout de même bien des étapes a franchir avant qu'elle ne confie son âme d'enfant. Si tant est qui lui en reste une.

“Merci Nikolas. Mais la derniere fois que j'ai appelé un homme “papa” je m'en mords encore les doigts. Sois déjà mon invité et mon ami ! D'ailleurs, offrez de l'hydromel à cet homme !” Fit elle en se tournant vers ses gardes non loin. “J'aurais du en offrir a tout le monde mais...” Elle eut un grognement lassé “J'ai déjà du mal à comprendre à quoi me présenter ses hommages peut servir. Surtout de la part d'un gérant d'orphelinat.”

Elle s'approcha un peu pour saisir les dessins, et avait commencé à voir ce que représentait à vu de nez un cheval, ou une chèvre, avant de lever le nez quand il parla de Materia.

Par tout les deux, mais qu,est ce que c'était que ça ? De la magie cristallisée. C'était bien trop beau pour y croire. Elle regarda ça avant l'air d'une enfant devant une histoire au coin du feu, et le premier réflexe qu'elle eut, c'était comment mettre la main sur un objet pareil. Force de l'habitude. Elle reprit très vite pieds avec la réalité quand elle réalisa que l'objet était un cadeau. Alors elle se leva et s'approcha de lui, les gardes eurent un léger frémissement, mais n'importe qui donnerait Freya sans confession a cet homme qui ne représentait aucune menace. Elle regarda l'objet avec une certaine curiosité, et commença à refléchir comme elle devrait désormais toujours le faire : comme une impératrice.

“Seul les êtres de magie peuvent l'utiliser sans risque, tu me dis...” Elle tendit la main vers l'objet. “Je peux ?”

Elle fixa la petite sphére entre ses doigts. “C'est une arme super puissante, mais tu m'as parlé d'une possibilité de combustible ? Pour remplacer les technologies des autres pays ?”

Asbjorn avait toujours vécu avec des bougies et des bouts de bois et de la paille en guise de toit. Elle n'avait jamais comprit qu'il pouvait existait autre chose, mais ses conseillers, et plus particulièrement Islinss, qui s'était fait un large plaisir à répertorier tout pour ne pas laisser les autres les manipuler, lui avait bien expliqué que les autres pays étaient largement plus en avance qu'eux. Cela impactait grandement la puissance du pays, qui n'avait que des guerriers féroces et un peu de magie pour tenter de survivre si quelqu'un essayaient de les envahir.

Elle fit encore tourné la materia dans ses doigts.

“Cela pourrait nous servir grandement pour réchauffer les foyers pendant les longues périodes d'hiver... il parait que les autres pays ont installé des...”

“Votre altesse impériale...?”

Soupir grogné en levant les yeux au ciel. “Quoiiiii encore ?”

“Les autres attendent dehors.”

Asbjorn fulmina. Elle refusait de lâcher le morceau avec cette materia, il y avait peut être ici de quoi révolutionner l'empire, et plus encore, d'en faire profiter les plus pauvres. Mais oui, hors de question de les faire attendre.

“Fais les rentrer ! On a reçu en cadeau assez d'alcool pour 15 mariages impériaux. A moins que vous m'autorisiez a tout boire pour oublier que je suis ici, autant que je le fasse partager !”

“Vous voulez dire, tout le monde... dans le hall ?”

Elle écarta largement les bras pour accentuer la taille immensément ridicule de la piece. “Mais ouaiiiis, on va pas être serré ! Ouvrez les portes ! Quitte à ce que je reste ici à être pourrie gatée par mon peuple, autant qu'il soit au chaud !!”

Pendant qu'ils ouvraient les portes et qu'elle se revissait à son siège, elle sourit a Nikolas en lui montrant une des tables. “Je serais surement un peu longue, mais si tu veux bien être patient, nous rediscuterons de cette histoire avec du feu et de quoi manger ! Merci beaucoup pour les dessins et la materia. Je te l'ai dit : tu es mon invité.”


Imperator Assbaby

Vaincra son audace, sous la menace,
L’insolente, et sa chance, elle est ta providence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Père Noël
Nikolas Klaus
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Directeur d'un orphelinat en Scandinavie
✦ Pouvoir: Manipulation du bois
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Rex Regi Rebellis (PV Nikolas)   Dim 14 Fév - 0:08

Nikolas aurait préféré être un père bienveillant. Mais être l'ami de l'impératrice était déjà un grand honneur et il avait pour habitude de ne pas imposer sa fibre paternelle à ceux qui n'en voulaient pas.

Sous la demande impériale de la souveraine on donna de l'hydromel à Nikolas. Bien que ce dernier n'était pas un grand amateur de ce genre de boisson il accepta, lançant discrètement un don à la boisson pour que l'hydromel ait le goût de chocolat. Il but une gorgée et se permit quelques mots.

- Je vous remercie pour la boisson. Si je puis me permettre, c'est une façon pour le peuple de pouvoir vous rencontrer. Les cadeaux sont un signe de respect qu'il vous porte. Ou un gage de leur confiance pour que vous veilliez sur eux en tant que nouveau dirigeant. Mais si le gérant de l'orphelinat vous dérange, peut être que l'inventeur magique, qui est ma seconde vocation, vous mettra plus à l'aise. Comme il vous plaira.

Nikolas avait exposé et fait une petite démonstration de la materia, quand l'impératrice avait commencé à regarder les dessins de ses enfants. L'impératrice se montra très attentive sur le sujet.

“Seul les êtres de magie peuvent l'utiliser sans risque, tu me dis... Je peux ? C'est une arme super puissante, mais tu m'as parlé d'une possibilité de combustible ? Pour remplacer les technologies des autres pays ?
Cela pourrait nous servir grandement pour réchauffer les foyers pendant les longues périodes d'hiver... il parait que les autres pays ont installé des... ”


Nikolas n'eut pas le temps de répondre. Il avait trop longtemps occupé le temps de l'impératrice. Il s'apprêtait à s'excuser et se retirer quand l'impératrice ordonna de faire entrer tout le monde et de les servir comme il avait été servi lui-même. Nikolas pensa qu'une chose sur le moment. Même si la jeune femme n'avait pas la douceur d'une mère, elle était attentionnée comme une mère et elle serait une bonne souveraine, car elle traiterait tout le monde d'égal à égal, loin de l'exemple des anciens empereurs.

Tout cela laissa apparaître une mine joyeuse sur le visage de Nikolas. Il se sentirait presque comme dans une grande famille réunie pour Noël, alors qu'il n'était qu'un étranger parmi tant d'autres.

L'impératrice l'avait invité à s'asseoir et à prendre ses aises. Il remercia la jeune impératrice et lui dit qu'il attendrait le temps qu'il faudrait, pour poursuivre leur conversation.

Nikolas s'installa à une table dans le fond de la pièce. Il ne voulait pas déranger. Il se considérait comme déjà extrêmement chanceux que l'impératrice s'intéresse à ce qu'il pouvait avoir à lui dire. On lui avait proposé des choses à boire ou à manger. Il avait accepté le minimum. Si jamais l'impératrice avait faim, il mangerait peut-être avec elle. Il ne pouvait pas commettre un potentiel affront de faire à la bonne franquette et de juste regarder si l'impératrice avait faim après toutes ces mains à serrer.

Bien qu'il avait l'intuition qu'elle ne lui en voudrait pas le moins du monde, il ne se le permettrait pas quand même. Pendant ce temps là il regardait, depuis sa table, l'impératrice, observant le genre de personne qu'elle était. Il regardait naturellement comme un père regardait un enfant.

Bien plus tard l'impératrice était revenue. Nikolas salua à nouveau la jeune femme qui était venue à sa table. Peut être demanderait-elle à changer de lieu ? Mais qu'elle que soit sa demande la fée s'exécuterait. Quelques minutes plus tard Nikolas remis sur la table le sujet des materia, qui avait eu l'air de fortement intéresser l'impératrice.

- Si vous me le permettez je vais répondre à vos questions qui sont restés sans réponse tout à l'heure. Pour tout vous dire les materias répondent surtout à la magie féerique. Ce qui leur permet d'utiliser le plein potentiel de cette forme de magie. Viennent ensuite les hybrides, qui ont une grande magie en eux, puis les sorciers, qui sont habitués à manipuler la magie. Mais si ces derniers ne sont pas des hybrides ils restent limités en capacité d'utilisation. Puis, en dernier, les êtres humains. Ils peuvent l'utiliser, mais à faible dose. Là où j'ai réussi à matérialiser une armure de terre tout à l'heure, un humain ne pourra recouvrir qu'une partie de son corps ou tout le torse avec une faible couche. Un être humain peut forcer la magie en lui pour utiliser, à plus grande ampleur, la materia sans arriver aux compétences d'une fée. Mais il s'expose à des risques de malaise ou d'hybridation.

Nikolas but un peu de sa boisson. Sa gorge s’était asséchée.

- Mais je dois vous avouer que je n'ai pas créé les materias dans le but de créer des armes. Je me voyais plus aider le quotidien des Scandinave. Une materia de feu peut allumer un feu en y injectant un peu de magie, par exemple. Mais, pour fonctionner, les materias doivent être intégrées dans quelque chose, comme je l'ai fait avec cette pièce d'armure. Vous parliez d'arme. Je dois vous avouer y avoir réfléchi. Une garde d’épée sans lame, avec une materia incrustér sous le pommeau, doit pouvoir faire jaillir une lame élémentaire selon la materia. Je n'ai pas encore de prototype à vous présenter. Par contre, veuillez m'excuser. Comme je vous ait dit mon but premier était plutôt le confort quotidien de vos sujets.

Nikolas s’aperçut qu'il s’était laissé emporter et avait beaucoup trop parlé.

- Je parle beaucoup trop. Pardonnez moi. Si vous avez la moindre question sur ce qui est réalisable, ou ce qui est réalisé sur les materias, ou un autre sujet, je suis à votre entière disposition.

Nikolas sous-entendait que si même l'impératrice voulait changer de lieu, ou quelconque autre souhait il se plierait du mieux qu'il pourrait aux désirs de l'impératrice.

HRP. J'ai pris la liberté de mener une ellipse, mais si tu veux jouer ce qu'y a eu lieu pendant l'ellipse, de ton côté, n'hésite pas.


☆ Santa Klaus ☆
Défis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le marquis de Carabas
Keisarinna Asbjorn
✦ Libre pour RP ? : Complète sauf pour urgence.



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Impératrice de Scandinavie
✦ Pouvoir: Persuasion
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Rex Regi Rebellis (PV Nikolas)   Jeu 25 Fév - 7:03
Une façon pour le peuple de la rencontrer... C'était bien gentil de sa part de trouver une excuse pour que les dirigeants soient encore plus couvert de cadeaux, mais Asbjorn n'était en rien convaincue. Elle se força à sourire pour montrer un semblant de bonne foi, mais le cœur n'y était pas. Elle se sentait profiteuse et tombant doucement dans la pente qu'elle craignait le plus au monde. Celle qui lui disait qu'elle deviendrait lentement et surement ce qu'elle détestait avec hargne. Heureusement qu'il n'était jamais trop tard pour bifurquer de voix, et c'était bien ce qu'elle avait essayé de faire quand elle invita son peuple à venir se réchauffer à l'intérieur.

Elle salua Nikolas avec un sourire et prit étrangement beaucoup plus de plaisir à la tâche devant les sourires sincère de son peuple. Elle n'arriverait pas tout de suite a les appeler ses sujets et n'avait pas vraiment envie de le faire. Les serviteurs du château commencèrent à sortir les barriques d'hydromel, et l'impératrice proposa à son cuisinier de préparer les quelques cochons d'élevage qu'on lui avait offert plus tôt dans la journée. Ils étaient déjà morts, et ils allaient pourrir quelque part, ou être gâché pour nourir des riches déjà trop gras.

C'était animé, mais Asbjorn trouvaient que l'on pouvait mieux faire. Et elle eut le déclic quand un groupe de musicien arriva a la suite des autres pour présenter leur hommage aussi. Elle sourit avec un regard qui brillait et les invita à jouer sur le champ. La musique emplit le grand hall à sa plus grande joie, et enfin, pour la première fois qu'elle était impératrice, elle se sentait presque à l'aise ici.

Rassasiés et bien accueillis, les différentes personnes passèrent chacun leur tour, pour lui présenter des choses parfaitement différentes à chaque fois. Des amures, des robes, des fruits, de l'orge, des vases, des bijoux, des épées, et tant et tant de babioles qu'elle en perdait le fils. Elle veilla à tous les remercier, repérer ceux qui pouvaient éventuellement trouver une place définitive au sein du château, à commencer par le groupe de musicien qui était tout bonnement excellent.

Son rôle terminé après quelques heures, elle se demanda si son premier invité avait eu la patience de l'attendre, et fut soulagée de le trouver sagement sur une table, l'attendait patiemment.

“Pardon du temps ! Il y avait beaucoup de monde, et je parle beaucoup trop. Mais les gens sont vraiment tous sympa, ils méritent bien d'avoir un truc à manger.” Elle se tourna vers un de ses gardes en souriant. “Et moi aussi j'ai mérité quelque chose à me mettre sous la dent non ? Tu peux me servir ? Et resserre toi un verre au passage !”


Elle attaque directement avec les doigts sa viande, comme tout le monde ici d'ailleurs, elle fit de son mieux pour rendre les sourires et les regards aimable qu'on lui lançait, alors qu'elle écouta Nikolas parler de son invention avec grand intérêt elle hocha la tête et sorti l'objet de sa poche pour mieux le contempler. Un si petit objet semblait si puissant...

“Arrr. Je regrette de ne pas être fée, ou sorcière. Je ne pourrais jamais utiliser le potentiel de ce que tu m'offres...”

Elle était vraiment dépitée. Cette invention pourrait faire beaucoup de bien et elle pouvait éventuellement avec beaucoup d'effort, juste faire pousser une fleur avec ce qui pourrait déplacer une montagne. Elle reporta son regard sur Nikolas.

“Je ne compte pas faire de pillages, ni de guerre. Pas tant que les dieux ne me le demande pas. On sait où sont les culs terreux qui nous servent de voisins, et le nouveau monde est un peu trop loin pour nous pour le moment. Non, la raison pour laquelle je t'ai parlé d'arme, c'est que mes conseillers me chantent tous la même chose : Nous avons des soldats parfait, inspirés par Tyr en personne, mais eux, ils ont ce blasphème qu'est la technologie. Et le jour où l'un d'entre eux a l'idée de merde de venir nous foncer dessus, ils pourraient tous nous écraser comme des mouches. Parce que personne ici ne sait vraiment leur puissance de feu.”

Elle fixa la materia avec intensité.

“Crois moi Nikolas, je refuse de rester les bras croisés en me dessinant une cible sur le cul pour qu'ils viennent ici avec leurs trucs volants moches. Je vais respecter la voix des dieux à la lettre, mais cela ne m'empêche pas de l'innover moi aussi. Et si l'un d'entre eux se montre menaçant envers mon peuple, je compte bien lui fermer le claque merde avant qu'il ait le temps de se dire que c'était une idée pourrie.”


Imperator Assbaby

Vaincra son audace, sous la menace,
L’insolente, et sa chance, elle est ta providence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Père Noël
Nikolas Klaus
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Directeur d'un orphelinat en Scandinavie
✦ Pouvoir: Manipulation du bois
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Rex Regi Rebellis (PV Nikolas)   Lun 29 Fév - 23:16

Quand l'impératrice revint vers lui la première chose qui le frappa était la façon de parler de cette dernière, qui était bien différente de tout à l'heure. Bien que perturbant Nikolas essaya de s'habituer. Quand la souveraine lui annonça que tout le monde avait bien mérité un peu de nourriture, ce dernier laissa apparaître un sourire, avant d'approuver d'un signe de la tête.

Il écoutait attentivement les paroles de l'impératrice, ne mangeant presque rien, il préférait voir cette « enfant » manger de bon cœur. Cela lui faisait oublier qu'il devrait aussi manger un moment donné pour son propre bien.

- Je comprends votre point de vue, votre majesté impériale. Je dirais même que je le partage. C'est pour cela que j'ai inventé, à l'heure actuelle, une arme. Enfin cela ressemble plus à une grenade comme ils appellent ça dans leur jargon technologique. Mais pour le coup c'est 100% magique et élémentaire, et ça se travaille depuis la materia.

Nikolas bu un petit peut d'eau. Il voulait garder l’esprit clair.

- Si j'ai créé cela, et tout ce que j'inventerais par la suite, c'est pour servir une personne qui a une pensée telle que la vôtre. On ne doit pas céder face à cette technologie infâme. On ne doit pas les laisser devenir puissants et venir bafouer les terres magiques de la belle Scandinavie. Si vous avez besoin de moi pour « fermer des clapets » ce sera avec le plus grand des honneurs. Et la fidélité que je fournirais tout ce que je peux en inventions magiques pour vous, votre peuple et nos terres magiques, et surtout nos enfants, pour repousser encore et toujours la technologie.

Nikolas prit la main de la souveraine et la regarda droit dans les yeux.

- Et si vous le désirez je peux vous apprendre la magie. Ainsi vous pourrez aussi mieux utiliser les materias. J'ai bien compris que ne pouvoir utiliser que partiellement leur pouvoir vous gêne. Je peux vous apprendre à mieux maîtriser la magie. Pas aussi bien qu'une fée, mais avec la magie de sorcière. Cela vous conférera un certain pouvoir et une facilité d'utilisation de toute invention magique que je créerais pour vous. Mais vous devez peut-être avoir déjà un professeur de magie ici ? Et je ne voudrais rien imposer.

Nikolas avait aussi songé à l'hybridation. C'était complexe, mais pas impossible. Mais allez savoir si une transformation corporelle plairait à l'impératrice. Puis il ne voulait pas imposer un tel rituel, pour le moment, à celle qu'il voyait comme une de ces filles qui avait grandi trop vite.

Puis Nikolas s'aperçut de son geste. Il lâcha la main impériale, pour passer sa main derrière sa tête, se grattant le haut de la nuque, un peu gêné.

- Veuillez me pardonner. Je me suis un peu trop laissé emporter en parlant magie. Mais sachez que je pensais chaque chose que je vous ai dites. Et je me ferais une joie de vous servir avec mes pouvoirs magiques féeriques.

Dans les yeux de la fée il n'y avait ni doute, ni hésitation. Si elle le désirait Nikolas ferait tout pour réaliser les inventions les plus folles que l'impératrice désirait, aussi bien armement qu'objet du quotidien.


☆ Santa Klaus ☆
Défis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le marquis de Carabas
Keisarinna Asbjorn
✦ Libre pour RP ? : Complète sauf pour urgence.



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Impératrice de Scandinavie
✦ Pouvoir: Persuasion
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Rex Regi Rebellis (PV Nikolas)   Lun 21 Mar - 6:39
La bouche pleine, cela n'empêcha pas à Asbjorn d'hocher consciencieusement la tête quand Nikolas parla de lutter contre la technologie. Pour être parfaitement sincèrement, de ses lieux, Asbjorn n,avait jamais assisté à ce que pouvait apporter de mal la technologie, mais elle n'était pas pressé de le voir. Elle savait juste que les dieux y étaient fermement opposés, et cela lui suffisait. Le pays était à l'image de sa religion, et des grosses machines n'étaient guere les bienvenues ici. Mais elle senti que la raison de son ami pour être aussi virulent envers la technologie était peut être plus personnelle. Qu'à cela ne tienne, si ils étaient d'accord, elle n'avait pas à lui tirer les vers du nez si il ne le souhaitait pas.

“On a le même avis sur la question je vois ! Parfait ! On va pouvoir bien bosser, Skadi m'en soit témoin ! Si on arrive à les contrecarrer sur leur propre terrain avec des inventions magiques, cela leur ferra une bonne jambe !”

Elle était en train de sucer ses doigts pleins de jus de viande quand il lui proposa tout de go de lui apprendre la magie. Elle avala de travers et toussa fortement avant de se reprendre quand il eut fini son plaidoyé.

“Tu m'apprendrais la magie ? Enfin.. c'est possible ça ?” Elle haussa un sourcil, pas méfiante, mais surprise. Certes, elle connaissait des sorciers, et l'idée de voir des humains utiliser la magie n'était pas une nouveauté aux yeux d'Asbjorn mais elle avait toujours cru qu'il fallait un semblant de talent et d'appétence avec maîtriser cet art. Du moins elle ne s'était jamais posé la question, et Ilsniss non plus.

Attrapant sa chope en bois, elle haussa les épaules.

“Nope, il n'y a pas de professeur de magie ici. Dans le pays oui, il faut bien former les sorciers, mais ceux au château ne sont pas des profs. Mon premier conseiller est une fée comme toi, mais je ne pense pas que ça soit dans ses cordes de m'apprendre quoique ce soit.”

Elle s'approcha de lui avec un sourire mutin.

“Ceci dit, il m'a offert un don y'a déjà un petit bail. Grâce à lui je peux éviter de passer pour une abrutie à tout bout de champ. C'est une aubaine quand on a le cul sur le trône alors que j'ai rien demandé. Faut croire que les dieux ont un sens de l'humour pourri...”

L'impératrice se rassit l'air satisfaite et hocha la tête.

“J'aimerais beaucoup apprendre la magie Nikolas. Mais je me doute que ton travail à l'orphelinat te prend du temps. Aussi bien, je ne veux pas te forcer à quitter tes enfants pour t'occuper d'une impératrice en carton. Le choix est tien.”


Imperator Assbaby

Vaincra son audace, sous la menace,
L’insolente, et sa chance, elle est ta providence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Père Noël
Nikolas Klaus
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Directeur d'un orphelinat en Scandinavie
✦ Pouvoir: Manipulation du bois
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Rex Regi Rebellis (PV Nikolas)   Mar 22 Mar - 17:30

La façon dont mangeait l'impératrice n'était pas la façon dont il avait imaginé qu'une impératrice mangerait. Mais, d'une certaine façon, elle lui faisait, une nouvelle fois, penser aux enfants de son orphelinat.

Mais là n'était pas la question. Elle était prête à apprendre la magie et n'avait aucun professeur. Elle était prête à accepter que ce soit lui qui lui enseigne. Même dans ses rêves les plus fous il n'aurait jamais cru recevoir un tel honneur.

- Cela est possible, et ce serait un grand honneur de vous apprendre la magie. En tant que fée nous sommes des êtres de magie. Grossièrement on pourrait presque nous définir comme des hybrides magie. De part ce fait nous ressentons et voyons mieux la magie que quiconque. Par exemple je vois que certains de vos gardes sont des fées. Je vois de la magie féerique chez eux.

Nikolas prit une chope sans faire attention a ce qu'il y avait à l’intérieur, et but un peu d'hydromel.

- Il vous faut être prudent avec votre don. Certaines fées aiment jouer des tours et changer les dons des gens. Mais sachez, ma petite Asbjorn, que si cela vous arrive, ou si vous désirez changer votre don, que vous offrirais celui qui vous plaît. Même si je pense que votre premier conseiller sera là aussi. Vous avez une personne en qui vous avez pleinement confiance à vos côtés. Je le sens dans vos paroles. Gardez cette personne près de vous, quoi qu'il arrive.

Nikolas se recula légèrement, d'un air gêné.

- Excusez-moi. Ma fibre paternelle a prit le dessus. Je vais revenir au sujet dont nous discutions. L'enseignement pour être sorcière n'est pas très complexe. Du moins, pour la base. C'est comme tout : plus on veut exploiter la magie, plus cela devient compliqué. Je désire vraiment être votre professeur. J'apprends déjà aux enfants de l'orphelinat, qui sont humains, à utiliser la sorcellerie. Ce qui m'amène à vous répondre sans aucune once de doute. Si vous voulez bien de moi comme professeur, je suis prêt à faire, tous les jours, quelque soit l'endroit où vous serez disponible pour l'enseignement, à faire le chemin à dos de bison volant. Il y aura juste, comme vous l'avez souligné, quelques heures où je serais à l'orphelinat à m'occuper des enfants. Mais, en dehors de ces moments, je serais votre professeur de magie. Sinon si votre proposition d'amener les enfants ici est toujours présente je peux les amener et vous apprendre la magie, avec eux, dans votre château. Ou chez moi en compagnie des enfants, ou sans eux. Si vous avez des questions nous pouvons en parler à toute heure directement par miroir magique. Qu'en pensez-vous ?

Nikolas continua à boire sa chope. Il regarda l'impératrice droit dans les yeux avant de se lever pour s'installer à côté d'elle et la prendre dans ses bras.

- S'il vous plaît ne dites plus que vous êtes une impératrice en carton. C'est faux. Vous avez du cœur et une franchise qui vous fera accomplir de grandes choses. J'en suis persuadé au plus profond de moi, ma fille adorée.

Allez savoir si l'hydromel avec déjà une emprise sur lui, ou si son côté paternel avait repris le dessus. Mais il ne put s'empêcher de l'appeler « ma fille » et de la réconforter comme un père devrait le faire. Il était prêt à se faire repousser. On n'agissait pas ainsi avec une impératrice. Mais, au fond de lui, il espérait qu'elle accepte cet amour paternel qu'il lui vouait déjà.


☆ Santa Klaus ☆
Défis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le marquis de Carabas
Keisarinna Asbjorn
✦ Libre pour RP ? : Complète sauf pour urgence.



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Impératrice de Scandinavie
✦ Pouvoir: Persuasion
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Rex Regi Rebellis (PV Nikolas)   Sam 23 Avr - 16:34
Lui dire de se méfier d'Ilsniss lui arracha un ricanement guttural. Si il en savait la moitié, il tiendrait un discours tout à fait différent. Mais elle secoua négativement la tête sans cesser de rire avant de rétorquer :

“Merci bien Nikolas. Mais je ne veux pas changer de pouvoir. Pas pour tout les honneurs du Vahlalla.”

L'alcool lui avait peut être donné un sourire niais en affirmant une chose pareille, mais ce pouvoir qu'Ilsniss lui avait donné alors qu'ils se connaissaient à peine avait une certaine signification pour elle. C'était le début de leur entente cordiale qui les avait mené bien malgré eux au trône de Scandinavie. Elle refusait de le changer, surtout pas quand il pouvait lui servir plus que de raison dans sa situation particulière. Elle baissa un peu les yeux quand il lui parla de son premier conseiller, cela devait être écrit sur son visage l'affection particulière qu'elle avait pour lui, mais elle lui refit face en se reservant d'alcool sans se départir de son sourire.

“C'est un homme libre, comme tout mes sujets en Scandinavie. Il peut aller et venir à sa guise, et je ne vais pas lui demander de rester avec moi le jour où il voudra s'en aller. C'est moi l'impératrice que les dieux ont mit ici, je vais pas laisser personne dans la merde avec moi. Cela vaut aussi pour toi Nikolas, tu ne me dois rien. Si un jour tu veux renoncer à ton rôle ici, tu seras libre de le faire.”

Elle écouta le reste de sa proposition et ricana encore un peu. Imaginer le château remplit de bambins ne lui déplut pas outre mesure, mais elle doutait que tout le monde soit d'accord avec elle. A la place elle proposa:

“Je t'offrirais un coin douillet à côté du chateau pour que tes enfants soient proches de toi et en sécurité. Le royaume est pété de thunes, je peux bien en prendre un peu pour construire un orphelinat. Si tout les enfants de Scandinavie ont un toit, c'est déjà une belle chose. Je suis contente de voir que peu de gens sont à plaindre dans mon pays. Mais encourager les nobles à filer un peu de leur bourse pour la bonne cause, leur fera pas de mal...”

Elle hocha la tête, tout ceci lui donnait des idées. Mais alors qu,elle réfléchissait, elle senti les bras de Nikolas l'entourer et elle eut un hoquet de surprise en le voyant la serrer contre lui. “Ma fille adorée”. En voilà un qui tenait mal l'hydromel. Cela la fit rire un peu, mais la mit rapidement mal à l'aise aussi. Ce débordement d'affection était un peu trop soudain pour elle, surtout quand il s'agissait d'amour filial. Elle l'éloigna d'elle avec gentillesse, sans se départir de son sourire.

“Tu dis ça parce que tu ne m'as jamais vu devant une carte à devoir gérer les relations à l'étranger ! Je te jure, c'est pathétique. Mais merci Nikolas. Je vais essayer d'être digne de ta confiance.”

Elle retourna à sa chope et ajouta. “Je vais devoir partir. Je suis invitée à un mariage de cul terreux vachement loin d'ici. Dans une semaine ils viennent me chercher. Mais je vais lancer la construction de l'orphelinat prés d'ici dés demain. Nous choisirons un lieu ensemble, et pendant que je visiterais un peu les pays avoisinants, les travaux avanceront. Si tout va bien, une fois rentrée, tu seras chez toi, et nous pourrions commencer les choses sérieuses. Moi j'aurais enfin vu à quoi ressemble le reste du monde, et je pourrais agir en conséquence.”


Imperator Assbaby

Vaincra son audace, sous la menace,
L’insolente, et sa chance, elle est ta providence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Père Noël
Nikolas Klaus
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Directeur d'un orphelinat en Scandinavie
✦ Pouvoir: Manipulation du bois
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Rex Regi Rebellis (PV Nikolas)   Ven 13 Mai - 23:26

Nikolas ne voulait nullement partir de la Scandinavie. Servir une jeune femme comme elle était, pour lui, un honneur. Comment ne pas vouloir rester et servir une jeune femme qui respectait les dieux de leur pays et qui avait été même choisie par ces derniers ? Non, il ne fuirait pas la queue entre les jambes quelque soit les responsabilités que cela impliquerait. Il resterait dans l'ombre de cette jeune gouvernante. Non pas pour la manipuler, comme certains comploteurs pourraient le penser. Mais plus pour l’épauler si elle en avait besoin. Lui en apprendre plus sur la magie si elle le désirait. Mettre tout son savoir magique qui était celui des terres scandinaves, mais aussi ce qu'il avait appris de la magie des autres pays. Son savoir magique impliquait aussi ses inventions purement magiques. Pour ces derniers, ils demeuraient accessibles à condition qu'ils demeurent exclusifs à la Scandinavie et à ses habitants.

Actuellement il était le seul à savoir créer les materias et les inventions qui fonctionnaient avec.

Mais il semblait que le moment des « au revoir » était arrivé. Ils avaient déjà bien discuté. Elle avait pris sur son temps pour discuter de tout cela avec un simple directeur d'orphelinat, et inventeur à ses heures perdues.

- Avant tout sachez que je suis flatté, et aussi heureux d'avoir pu autant parler avec vous. Votre proposition me touche énormément. Mais…

Car, à son grand regret, il y avait un « mais ».

- L'orphelinat Klaus a été crée par les défunts membres de ma famille.

Nikolas eut la brève image du salon de la famille Klaus, lors de ce fameux Noël Pourpre, comme il l'appelait. Mais il ne devait pas céder face à ce flash. Il était du genre nostalgique mais ce n’était ni le lieu, ni le moment.

- Et je ne peux quitter ce lieu qui est la dernière chose qui me reste d'eux. De plus ma défunte femme et ma défunte fille sont enterrées sous le sapin du jardin de l'orphelinat. Bien que les années ont passés il n'y a pas un soir où je ne vais pas boire un chocolat chaud au pied de ce sapin, en pensant à elles.

Nikolas inspira profondément. C’était toujours une fracture que son âme féerique n'avait pas réussi à colmater, malgré l'amour inconditionnel que ses enfants lui portaient.

- Mais il existe un objet qui me permettrait d'accepter votre proposition. C'est ce qu'on appelle une armoire à disparaître. C'est un objet magique qui, contre toute ironie, se trouve beaucoup en France. J'ai eu l'occasion d'en voir une de mes propres yeux pendant mon court séjour en France en début d'année. C'est un objet qui nous permet de voyager d'un point A à un point B en un instant. Plus la distance est grande, plus la fatigue du voyage est grande. Mais, comme cela, je pourrais m'occuper des deux orphelinats en plus d’être proche de vous, si vous souhaitez apprendre la sorcellerie, ou me faire une demande quelconque. Ou bien même juste venir vous détendre pour boire quelque chose loin de la pression de la couronne.

Nikolas se leva.

- Si cette condition vous convient, j'accepte avec grand plaisir votre proposition.

Nikolas tendit la main à l’impératrice. Il prenait sur lui. Il avait bien vu que le baise-main ne lui avait pas vraiment plus. Une poignée de main lui conviendrait peut-être davantage ?

- Je vous remercie pour tout ce temps que vous m'avez accordé. Vous avez l'air d’être fort demandée. J'espère que vous ne vous ennuierez pas trop au mariage. Ils ont des coutumes qui ont l'air bien différentes des nôtres. Je vous souhaite de faire un bon voyage et que cela se conclut sous de bons auspices.

Nikolas attendit la réponse d'Asbjorn. Il ne comptait pas la déranger plus longtemps. Ce ne serait pas convenable.


☆ Santa Klaus ☆
Défis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le marquis de Carabas
Keisarinna Asbjorn
✦ Libre pour RP ? : Complète sauf pour urgence.



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Impératrice de Scandinavie
✦ Pouvoir: Persuasion
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Rex Regi Rebellis (PV Nikolas)   Ven 20 Mai - 15:31
L'impératrice n'avait jamais connu beaucoup de gens attachés à leur famille. Du moins pas à ce point. Et encore moins à un lieu. Ayant passé sa vie à vagabonder partout, traînant d'un lieu à un autre sans même prendre le temps de s'enraciner, et sentant le stress qui montait dés qu'elle pensait au fait qu'elle aurait le séant collé à son trône jusqu'à ce qu'elle trépasse dessus, ce n'était pas quelque chose de facile pour elle à concevoir. Mais elle hocha la tête et respecta le deuil de l'homme, peinée d'apprendre qu'un homme aussi serviable avait été victime d'une chose pareille. Et quelque chose lui disait que cela n'avait pas été fait dans le feu d'une bataille épique et respectable, mais massacrer une femme et une enfant dans un orphelinat était probablement l'option la plus tristement plausible ici.

Asbjorn ne dit rien. Ragnar n'avait jamais été très expansive devant le malheur des autres, se contentant de compatir en silence, et elle avait prit ce trait de caractère. Elle lui adressa un sourire compréhensif, mais n'insista pas et hocha la tête devant sa proposition. Si seulement cette armoire lui permettait de fuir le château, elle en serait ravie, mais aucun sortilège n'était assez puissant pour contrer une prophétie. Et quand bien même les dieux l'avaient définitivement choisit, elle n'imaginait pas la colère divine si elle manquait à son devoir. Elle rit jaune à sa dernière proposition.

“Boire un chocolat chaud ça suffira jamais pour me détendre, mais merci de la proposition. C'est toujours agréable de pouvoir compter sur quelqu'un en dehors des murs du château.”

Elle lui attrapa la main dans une poigne ferme et énergique, un fond de reconnaissance dans les yeux.

“Merci Nikolas. Tu seras toujours le bienvenue ici comme pour mon peuple. Remercie tes enfants pour leur dessins.”

Elle ajouta en riant en récupérant sa chope, prête à rejoindre le reste de son peuple qui festoyait.

“J'espère aussi. Ma première sortie officielle à me faire chier comme un rat mort... ça serait triste. Mais bon... Odin a bien une raison pour m'avoir foutu ici. Ou alors il avait envie de rire. Au choix.” Ponctua-t-elle avec un sourire en coin et un haussement d'épaule fataliste.

“Rentre bien.”
Lança-t-elle en essayant d'oublier sa peur en avalant le reste de son verre cul sec. Mais comme tout les soirs, c'était peine perdue.

Fin du Rp


Imperator Assbaby

Vaincra son audace, sous la menace,
L’insolente, et sa chance, elle est ta providence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rex Regi Rebellis (PV Nikolas)   
Revenir en haut Aller en bas
 

Rex Regi Rebellis (PV Nikolas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: Scandinavie :: Hildegarde Castel-
saigoseizon Cabaret du Lost Paradise bouton partenariat