Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Nikolas Klaus
Le Père Noël
avatar
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo

Ven 25 Déc - 0:00
Précisions : Ce qui suit est une mise en scène spécifique pour l'animation de Noël. En aucun cas le personnage n'est aussi puissant que décrit dans cette animation. Pour aller voir directement ce qu'a reçu votre personnage, je vous conseille Ctrl + F.

Voilà une période que Nikolas Klaus aimait particulièrement dans l'année. Décembre, mois de fêtes pour beaucoup de personnes à travers le monde entier. En ce mois de décembre, le monde entier se transformait en un monde où il était le père de tous. Tous devenaient ses enfants.

Nikolas sortit un mug enchanté, un mug qui se remplirait de chocolat chaud à chaque fois que cette dernière serait vide. Il fallait bien ça pour cette longue nuit blanche qui l'attendait. Nikolas prit un grand sac qu'il posa à côté de son grand siège en bois. Un sac rempli d'enveloppes provenant du monde entier. Nikolas alla face à la cheminée pour lancer un sort magique de feu dans la cheminée. Rien de tel pour accompagner les longues nuits solitaires dans cette grande maison de bois, décorée avec soin par les enfants de l'orphelinat.

Nikolas observa la pièce. Tout était prêt pour lire à la lumière du feu de cheminée les lettres de cette année. La fée prit place sur son siège, face à son bureau vide si on ne comptait pas le mug enchanté. Le père Noël plongea sa main dans le sac rempli de lettres.

— Première lettre en provenance de Russie. De la baronne Vashka von Kurssel. Il me semble qu'elle a été sage cette année. Une brave enfant courageuse. Voyons ce qu'elle demande cette année. Une couette en fourrure. C'est tout elle ça, mais voyons la suite. Un berceau pour son enfant, voilà un cadeau adorable. Un accouchement sans douleur, Aucun sort, ni potion n'existe. Je devrais réfléchir à inventer un sort pour cela. Je l’appellerais « péridurale ». Mais, pour le moment, c'est impossible. Demande suivante : une robe qui donne l'illusion de retrouver une taille plus mince. Pourquoi pas ? Mais les corsets ne suffissent-ils plus aux femmes ? Avoir des formes est pourtant plaisant au regard pour les hommes, ou même pour les femmes. Pas de temps pour ce genre de pensées, j'ai beaucoup de lettres à lire. Et en dernier elle aimerait un objet qui permet de se téléporter à un endroit déjà visité pour un aller simple. Voilà des demandes aussi farfelues que intéressantes.

Nikolas sortit d'un placard une peau de bison volant et lança un sort de douceur et de chaleur. Cette couette sera douce au contact de la peau et gardera au chaud toute personne qui s'en couvre. Pour le berceau, le père Noël usa de son don de manipulation de bois pour qu'une poutre de bois prenne la forme d'un berceau à la décoration féerique. Puis il lança le don que tout enfant, dans le landau, soit préservé de la maladie tant qu'il est dans le landau.

— La seconde lettre vient de Christopher Swanson, un jeune homme à l'avenir prometteur. Il a demandé à avoir un foyer, une famille.

Nikolas baissa la lettre, regarda face à lui comme s'il fixait une caméra.

— Christopher, je ne sais pas où tu habites. Mais sache que l'orphelinat t'ouvrira grand les bras. Nous accueillons tout le monde, dans le respect et l'amour du prochain.

Nikolas reprit la lecture de la lettre.

Un monde sans cruauté humaine. Malheureusement je ne suis pas assez puissant pour ça, sinon ce serait déjà un souhait réalisé. Néanmoins je peux t'offrir quelque chose en lien avec tes deux autres demandes.

Nikolas fouilla dans sa hotte et en tire une rose bleue.

— Cette rose pousse dans certains recoins reculés de la Scandinavie. On la nomme « Rose de Givre ». Et, grâce à ma magie, je lui offre le pouvoir de permettre, à celui qui la détient, de résister à la chaleur pendant dix minutes.

Nikolas plongea sa main pour en sortir une troisième lettre. Une lettre roumaine cette fois, de la princesse du royaume.

— Voyons ce que cette petite fille demande. Surtout qu'on ne peut pas vraiment dire qu'elle a été très sage et gentille avec son entourage. En premier une brosse à lustrer les métaux précieux. Plutôt basique mais pourquoi pas. Ensuite des pièges à souris. Une princesse a-t-elle vraiment besoin de ce genre de cadeaux ? Voilà qui est inhabituel comme demande. Un livre de… magie noir. Est-ce bien une princesse roumaine qui demande cela ? Non elle a du se tromper. Les roumains méprisent la magie, après tout. Et pour finir une tenue de chasse et un cheval sans implant androïde. Existerait-il des animaux androïdes ? Je ne me souviens pas avoir vu de telles expériences.

Nikolas se leva et prépara les cadeaux pour la princesse qu'il posa à côté des autres. Il offrit donc à la princesse une brosse pour métaux précieux, qui ne s’use jamais, et une tenue de chasse aux couleurs du royaume de ses parents.

— Cette lettre sent bon le sable chaud perse. Elle est signée de la main de Atêsh Jahanshah. Le prince nous a demandé un tapis volant, un chèche enchanté se dépliant en tapis volant. Pour la peine, prince, vous aurez le chèche. Le tapis sera assez grand pour contenir deux personnes.

Nikolas fouilla dans sa hotte et déposa un chèche enchanté devant lui.

Un félin, c'est dangereux, votre altesse. Puis je craindrais pour l'animal de le faire voyager jusqu'à votre lointain pays depuis le mien. Mais je puis vous offrir un pot de miel qui panse les plaies quand on en mange. J'aime beaucoup cette idée.

Nikolas déposa un pot près du chèche.

— Pour la gourde, je ne peux pas faire en sorte qu'elle permette de prendre des bains. Mais elle donnera assez d'eau pour éviter la soif dans le désert.

Une gourde d'eau rejoignit le chèche et le pot de miel.

Nikolas mélangea les lettres pour en tirer une nouvelle. Une lettre française d'une sorcière dénommée Lylith.

— Hummm voilà une personne qui n'a vraiment pas été sage. Devrais-je lire sa lettre ou, tout simplement, lui envoyer du charbon ? Lisons là tout de même. En premier un balai magique. Une sorcière, un balai, cela semble logique. Ensuite un cœur de cristal, c'est un organe me précise-t-elle. Mais je ne connais connais aucun être vivant fait de cristal. Que demande-t-elle d'autre ? Une poupée vaudou et une cape d'invisibilité. Des artefacts puissants. Et en dernier une robe dans les couleurs qu'elle aime.

Nikolas se gratta la barbe. Avant de se lever pour ouvrir un placard où se trouvait un balai qu'un allemand lui avait donné un jour. Il donnera ce balai qui balaye tout seul. Ainsi les soucis de ménage s’envoleront. Quant à la robe, Nikolas fit sortir de sa hotte une robe rouge vif en soie de haute qualité.

— La lettre provient des terres celtiques, et d'une fée nommée Willow. Elle nous a demandé un livre de souvenirs, semblable à une Pensine. Je ne sais pas ce qu'est une Pensine, mais l'idée me semble très intéressante. Willow, tu devrais te pencher sur ce projet de création magique. Je suis certain que tu créeras un objet fabuleux. Pour le familier le choix est très large, peut-être trop. Je ne sais pas donc pas quoi t'offrir. Par contre, je peux t'offrir les autres cadeaux que tu as mentionné. Une fiole contenant un Éphémère et un athamé.

Nikolas sortit de sa hotte les deux objets. L'athamé portait des runes celtiques. Nikolas, de nouveau, tira une lettre, qui venait d'un Zeppelin et signé d'une certaine Ashes.

— Voilà une jeune enfant qui a réussi à s'épanouir tout au long de cette année. Voyons ce quelle demande. Tout d'abord une machine à écrire magique qui peut envoyer des courriers à plusieurs destinataires d'un seul coup. Voilà qui est original, continuons. Un dé serti en pendentif enchanté pour qui lui revienne toujours. Si elle tient fortement à cet objet c'est facilement réalisable. Et pour finir des cours de cuisine et une robe vert absinthe qui subjuguerait un certain lièvre.

Nikolas but son chocolat d'une traite, et sortit une robe qui, grâce à un sort, changea de couleur dans un vert de fée verte. Si elle la porte en tête à tête avec un certain lièvre, la robe dégagera une légère odeur d'absinthe. Nikolas ajouta un pendentif enchanté où il ne manquait plus qu'à sertir un dé. Si le pendentif tombait il reviendrait toujours dans les mains de sa propriétaire. Nikolas joignit à cela un livre nommé « Les cupcakes pour les Nuls ». Il contient milles recettes de cupcakes de façon très détaillée. Après lecture approfondie il est impossible de vous louper.

— Cette lettre a été rédigée par Wed Farkas, un hybride qui a été très sage cette année. Ses demandes de cadeaux sont très modestes. Un nouveau cache-oeil, une bougie magique, de la cire, des mèches, des parfums... Pour récompenser ta droiture durant cette année, Wed, je t'offre tout ceci.

Nikolas déposa un carton enrubanné sur la table.

Un kit complet de cierger avec cire, mèches et divers parfums. Un nouveau cache-oeil. Et une bougie violette qui, lorsqu'elle est allumée, dévoile les secrets du lieu à travers des ombres. J'espère que ces cadeaux te plairont !

— La lettre suivante vient de la reine de France, enfant sage. Voyons ce qu'elle nous demande. En premier elle demande un époux. Ho ho ho, la reine a-t-elle décidé d'avoir enfin une âme sœur ? Peut être aimerait elle avoir ce bon vieux père Noël comme époux ? Mais non, je doute avoir mes chances avec une reine. Mais, malheureusement pour elle, je ne peux pas ordonner à une personne de l'aimer. C'est une chose qu'elle doit faire seul. Ensuite elle désirait avoir le pouvoir de tuer la Djinn qui la maudite, la Fée Farah. Voilà un souhait peu commun. Bien que cette fée le mérite amplement, je ne peux pas tuer quelqu'un comme ça. Continuons la lettre. Ah, voilà un cadeau intéressant. La reine voudrait un objet qui bloque son pouvoir. Cela doit être possible. Ensuite elle aimerait un objet technologique pacifique, et plus d'assurance. Il doit avoir un moyen de lier les deux.

Nikolas sortit, en premier, une bague enchantée, ornée d'une pierre bleu pastel. Cet objet, une fois porté, annulera le don pendant dix heures. Une fois les dix heures écoulés, il faudra attendre 48h avant de pouvoir utiliser la bague à nouveau. Ensuite il posa trois sachets de thé à la fraise des bois, ayant pour effet de rendre une personne plus sûre d'elle.

— La lettre est signée d'Orphée, artiste talentueux dont l'Art très particulier. Je ne sais pas si je pourrais répondre à toutes ses demandes. Je ne suis qu'une fée, le Père Noël, et non Dieu. Les catacombes de Paris ne m'appartiennent pas, je ne peux donc pas les offrir. De même que je n'ai aucune locomotive à vapeur. Ou alors, en taille réduite, de la taille d'un jouet, mais je ne vois pas Orphée jouer aux petits trains. La Mort... Malheureusement je ne peux pas ressusciter les morts. Des fées et sorcières le font mais ce ne sont que des cadavres pourrissants, et sans âme. Je ne pense pas qu'Orphée voudrait cela. Un bras androïde techno-magique... J'aurais pu, si le bras n'était pas androïde, mais juste un implant simple. La technologie utilisée par Monsieur Duca empêche ce type de transformation. Je ne peux donc t'offrir que cela Orphée.

Nikolas déposa une locomotive à vapeur miniature qui roule et crache de la vapeur comme une vraie. Et un trône de pierre noire de la taille d'un presse-papier.

Les cadeaux commençaient à s'accumuler autour de la fée mais il était à peine à la moitié. Il lui restait encore de longues heures de travail. Sans une hésitation il attrapa une lettre qui provenait de Scandinavie.

Mademoiselle Hilda Wagner. Que va-t-elle demander ? En effet on peut dire que c'est précis. Des fourrures, des fourrures, des fourrures, des fourrures et des fourrures. Dommage qu'elle n'ait pas précisé quel genre de fourrure. Je vais voir ce qu'il me reste.

Nikolas monta à l’étage de sa maison et ouvrit un placard où il lui restait de quoi satisfaire la sorcière. Nikolas reprit place sur son siège plaçant, à côté de la lettre, une paire de moufles en fourrure de singes ailés qui régule la température du corps de la personne qui les porte.

— La duchesse de Bretagne, dame Aelis, nous a aussi fait part de ses souhaits de cadeaux pour Noël. Elle désire une harpe enchantée qui lui jouerait tout ce qu'elle souhaite. Rien de plus simple.

Nikolas montra une harpe qui se met à jouer une symphonie.

Pouvoir faire un voyage autour du monde. Mais une duchesse peut déjà voyager où elle le souhaite. Ce n'est pas l'argent qui lui manque. Que son mari soit à tout jamais protégé des mauvais sorts. Des sorts très puissants peuvent permettre cela mais, pour le tisser, il faut être auprès de la personne concernée. Il faudrait donc que la duchesse me fasse rencontrer son époux. Une immense bibliothèque avec tous les livres du monde, même ceux qui n'ont pas encore été écrits. C'est un sortilège de haute puissance jouant avec le temps et l'espace. Personne ne serait capable de tisser un tel sort. Avoir une bonne marraine pour sa fille qui la protégerait des mauvais sorts.

Nikolas eut comme une hésitation.

— Curieux, je pensais que, lors de notre rencontre, la duchesse aurait souhaité que je sois sa marraine. Elle a du changer d'avis. En ce cas, madame la duchesse, je vous conseille de prendre contact au Canada auprès de l'établissement Marraine la bonne fée, où vous trouverez sûrement une bonne marraine pour votre fille. Je ne puis donc vous offrir que la harpe. Passez de bonnes fêtes auprès de votre famille.

— Oh voilà une lettre d'un enfant plutôt sage, contrairement à son petit frère, monsieur Sigmund Rammsteiner. Espérons que le fait qu'il soit la treizième lettre lui porte chance. Que nous demande cet homme au bon fond ? Des clients pour sa boutique. Hm, je pourrais lui envoyer des êtres éphémères faits de magie mais ce n'est pas ce qui agrandirait vraiment son commerce. Pour cela, mon petit rouquin, il faut travailler dur tes relations avec les clients. Ensuite un voyage en Chine.


Nikolas sortit à contre-cœur de sa poche un ticket plaqué or.

— Je t'offre ce billet pour le train sur l'eau qui t’enverra, quelque part, au hasard en Asie. J’espère pour toi que tu tomberas sur la Chine, mon petit. Ensuite une potion qui fera de lui une femme pendant un temps. Voilà une demande déconcertante. Malheureusement je n'ai jamais eu à faire ce genre de sort. Je ne pourrait pas t'envoyer ça en te garantissant que ce ne soit pas définitif. Et pour finir une bougie apaisante et un livre sur le fonctionnement de la magie.

Nikolas pensa que beaucoup de gens demandaient des bougies cette année. Nikolas attrapa une bougie blanche et noire à laquelle il jeta un sort. Toute personne qui sentait l'odeur de cette bougie sera apaisée au bout de quelques minutes. Il mit la bougie à côté du ticket de train et posa un livre intitulé « La magie pour les Nuls, écrit par Nikolas Klaus ».

— Signée Monsieur Arsène Martes, je dois dire que la lettre m'a surprise. Depuis quand cet homme apprécie-t-il la magie ? Ce grand enfant a peut-être décidé de changer d'avis. Il demande que le corps de sa sœur Épine, perdu en mer, lui soit rendu.

Le visage de Nikolas se fit sérieux.

— Je vais y réfléchir... Une arme personnelle, de préférence une lame, possiblement spéciale. Je n'aime pas beaucoup les armes, mais on doit parfois recourir à la violence. Tu auras donc, Arsène, une canne-épée de très bonne facture !

Nikolas montra une canne-épée en bois d'ébène.

Une rose noire, si possible magique. Voilà un souhait bien curieux pour un tel homme. Mais, pourquoi pas ?

Nikolas sortit de sa hotte une rose noire sur laquelle il lança un don. Posée sur le corps d'un malade, plus elle se fane, plus l'état est grave. Elle se régénère dès qu'elle est retirée. En soit la fleur permet d'estimer le degré de propagation d'un virus dans un corps, ou la gravité de blessures.


Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Klaus
Le Père Noël
avatar
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo

Ven 25 Déc - 0:00
Nikolas prit une nouvelle lettre qui venait d'une ville qui lui était inconnue des États-Unis.

— Voici une lettre d'une jeune fille qui mérite de visiter le monde après ces longue années à ne pas pouvoir bouger sans risquer de mourir. Qu'est-ce-que cette adorable enfant, Dahlia, a à demander ? Une ortie en pot. Vouloir une mauvaise herbe en pot est particulier. Ensuite un bassin de formol... Je ne veux pas savoir ce que tu en feras ma petite, mais je ne peux te donner cela. Après tu désire une robe identique à la tienne. C'est mignon mais n'as-tu pas oublié de me dire à quoi ressemble ta robe ? Et pour finir un fauteuil moelleux avec un chien zombie.

Nikolas alla dans la chambre de sa défunte fille et prit une chaise qu'il avait sculpté lui-même. Avec des coussins de soie qui ont, pour effet, de chauffer le fessier et le dos. Sur cette chaise Nikolas posa un pot de fleur avec une ortie qui avait reçu le sort de ne jamais faner. Pour finir, après lecture d'un livre de magie nécromancienne, Nikolas sortit de sa maison pour trouver un petit teckel mort sur qui il lança un sort pour en faire un zombie qu'il enverrait à la demoiselle. C’était particulier, mais il espérait satisfaire la petite fille.

— Cette fois la lettre nous vient de loin. Scandinavie ou Russie ? Je ne saurais dire. Mais je suis certain de l'identité de son propriétaire : Mads M. Ivanova. Voyons ce qu'il nous demande. Une toile vierge et de la peinture. Voudrait-il se mettre à la peinture ? Du matériel de couture neuf. Il est bon d'avoir des activités manuelles. Un costume trois pièces bleu marine, un livre sur la flore russe, et de l'argent. Je ne peux rien pour l'argent, mais je puis t'offrir plusieurs cadeaux.

Nikolas se leva et dépose plusieurs objets sur la table. Une toile vierge, plusieurs pots de peinture, des pinceaux, un nécessaire à couture avec du tissu bleu marine, et un livre sur la flore russe.

— Comme ça tu pourras coudre toi-même ton costume.

Nouvelle lettre d'une femme que la fée connaissait bien. Une française.

— Voyons voir ce que la charmante mademoiselle Lafleur voudrait avoir. Un petit animal de compagnie. C'est simple et charmant. Je verrais ce qu'il me reste dans mon jardin. Ensuite un pilon et un mortier pour faire ses décoctions de plante. Plutôt simple encore une fois. Ensuite elle voudrait une boite à musique mécanique. Hm, il doit m'en rester une de ma grand mère. Je pense que cela lui plaira. Et pour finir des artefacts qui rappelleraient la mémoire, un court instant, et un autre qui permet d'oublier temporairement les souvenirs douloureux. C'est peu commun. Mais lancer de tels sorts ne doit pas être si compliqué.

Nikolas sortit dans son jardin pour aller trouver un petit lapin, blanc comme la neige, avec le tour des yeux noirs. Voilà qui devrait plaire à Mademoiselle Lafleur. Au retour il lui mit, autour du cou, un petit ruban vert et attrapa la boite à musique de sa grand mère, et la posa à côté du lapin.

— C'est au tour dUrsula, une sorcière qui n'a pas toujours été très gentille, de recevoir ses cadeaux. Choisir son nouveau don. Malheureusement, je ne peux pas changer les dons des gens à distance. Avoir un titre de noblesse, beaucoup d'argent, et un immense château rien que pour elle. Des cadeaux que seul un roi ou un empereur peut offrir. Et retrouver le bonheur. Des cadeaux bien compliquer à offrir.

Nikolas se gratta le menton, et finit par trouver une idée. Il amena un château miniature, une maison de poupée, avec une poupée à l'effigie de Ursula.

— Passons à la lettre suivante. Elle provient d'Autriche-Hongrie, du jeune Lucas. Liste courte mais précise. Il veut offrir des chocolats à tout le monde, et une marionnette comme celle du conte Pinocchio.

Nikolas prit une souche de bois de pin et commença à travailler le bois avec ses outils. Une heure plus tard apparut une sculpture de bois en forme de petit fille. Il lui donna le don de se mouvoir. Elle sera comme un familier qui vient de naître. Le pantin est avide de vivre et de connaissances, et sera fidèle a Lucas.

— Il y a comme une odeur de chocolat qui émane de l'enveloppe. Elle nous vient de Rebecca L. Schneider. Cette année elle demande une gigantesque bibliothèque. Un souhait très simple. Tu recevras, Rebecca, plusieurs paquets emplis de livres de toutes sortes, couvrant plusieurs sujets. Botanique, géographie, histoire, faune et flore... De quoi lire pendant des années ! Pour le changement de don, comme je l'ai dit plus tôt, malheureusement je ne pourrais pas le faire. Mais je puis te donner quelque chose pour accroître ton discernement !

Nikolas montra un pendentif orné d'une perle.

Ce collier, une fois porté, accroît le discernement de son porteur pendant une heure par jour. Il te permettra de mieux déceler les personnes à ne pas fréquenter.

La prochaine lettre venait d'une androïde qui avait longtemps vécu en Roumanie. L'enveloppe était entourée d'un petit ruban.

— Voilà une bien belle enveloppe. Voyons ce que cette Alice désire, bien qu'elle n'ait pas forcement été sage cette année. Alors une machine à écrire automatique et des lunettes loupes. Beaucoup de gens veulent de quoi écrire cette année. Ensuite un neveu ou une nièce. Oh mais je crois que tu n'as pas besoin de moi pour cela. Tu devrais être comblée grâce à la nouvelle impératrice Austro-hongroise pour ça. Tu désires également de nouveaux habitants pour ta ville. Pour ça je crois qu'il faut plutôt t'adresser à cet ignoble Vasile Duca. Mais vu que tu désires sa tête je doute que la discussion se passe bien.

Nikolas mit, dans un colis, une machine a écrire automatique ainsi que des lunettes-loupes et un punching-ball qui avait la forme de la tête de Vasile Duca.

— Maintenant c'est au tour de sa Majesté impériale Svetlana Ivanova. Elle nous a demandé un hologramme qui peut prendre la forme que l'on désire. C'est une invention techno-magique très récente. Je crois qu'un scientifique m'en a envoyé une justement.

Nikolas montra une sphère métallique qui projette des images animées en appuyant sur certains boutons. L'image projette les images souhaitées par l'utilisateur – des images qui ne parlent pas, ni n’interagissent avec la réalité.

— Reprenons. Une statue de glace à son effigie. Je pense qu'un artiste saura mieux s'y prendre que moi. Un bus scolaire rempli de jeunes et innocents jouvenceaux. Qu'est-ce qu'un bus scolaire ? Un fiacre ? Malheureusement je ne peux pas offrir cela. Je me dois de préserver les enfants. Un bijou de glace et un objet, ou sort, permettant de lire temporairement les pensées de quelqu'un. Je pense pouvoir combiner les deux.

Nikolas fouilla dans ses affaires et revint avec un collier taillé dans la glace – un collier à plusieurs tours avec des gouttes en glace ciselée. Il permet à son propriétaire de lire les pensées de quelqu'un pendant dix minutes par jour.

— La lettre suivante nous vient de la ville volante, de la part de la sorcière Muller. Alors madame Muller aimerait un animal exotique pour sa ménagerie. Cela tombe bien, lors d'une expédition en Allemagne je suis tombé sur un Kobra der Lotosblume. Passons à la suite. Des clients. Comme je l'ai dit au jeune allemand il faut faire travailler vos contacts pour cela madame Muller. Par contre je peux facilement vous donner un automate domestique. Il pourra accomplir des tâches de base. Pour ce qui est de disciple à éduquer je ne peux pas venir vous voir dans votre ville. Mais, si vous le voulez, les enfants de mon orphelinat seront ravis d’écouter un cours venant d'une sorcière. Et pour finir des livres sur la magie.

Nikolas mit, dans une cage magique le serpent, qu'il posa dans les bras de l'automate, avec trois livres de magie, un pour chaque continent, en espérant qu'elle trouverait dedans de quoi se perfectionner.

Zahnfee Fatina. Voilà une personne qui a eu une vie mouvementée cette année. Voyons donc ce que le Père Noël peut bien lui offrir. Un nouveau trousseau complet de dentiste. L’hygiène dentaire est très importante et j'invite tout le monde à prendre très soin de ses dents ! Une rue ou un monument de Vienne à son nom. Je pense que le futur époux y a déjà songé. Peut-être en cadeau de noces. Un souvenir de sa mère disparue. Mh, un cadeau difficile à obtenir, je vais y réfléchir. Une baguette magique à l'image de la fée des dents. J'aime l'idée ! Et, pour finir, un héritier impérial en bonne santé. Pour cela, je fais confiance aux sages-femmes.

Nikolas se leva et alla fouiller dans sa hotte. Il en ressortit un trousseau complet de dentiste dans une sacoche de cuir noir, et une baguette magique. Celle-ci était constituée de plusieurs dents, dont le sommet était une énorme molaire.

— La lettre suivante provient de ma douce et tendre Ofelia. Que vas-tu me demander ? Tu voudrais ce miroir capable de briser ta malédiction. Mais, tu sais, ma douce fille, si j'avais enfin trouvé ce maudit miroir je te l'aurais déjà donné. Malheureusement ce n'est pas le cas. Ton incompétent de père n'a toujours pas réussi à mettre la main dessus. Pardonne moi. Ensuite tu voudrais une jolie robe noire, avec des sapins dessus pour porter la bonne parole de l’orphelinat. Comment ne pas t'offrir cette robe que je t'avais fabriqué moi même, pour le jour où tu reviendras à la maison. Ensuite une bougie qui chante les berceuses que je chante à l'orphelinat. Rien de plus facile, ma jolie. Après tu aimerais rencontrer la reine de France, de loin pour ne pas lui porter malheur. Mais je n'ai jamais rencontré cette reine et ne peut donc lui parler de toi, pour qu'elle puisse t'accorder un peu de son temps. J'en suis désolé. Et pour finir tu veux mon bonheur. C'est adorable. Mais reviens me voir et cela me rendra heureux, ma très chère Ofelia. J’attends donc ton retour avec grande impatience, que je puisse voir comme tu as grandi.

Nikolas prit la robe qu'il a cousu lui-même et la pose à côté d'une bougie verte sapin. Lorsqu'on l’allume elle crée une fumée qui forme le visage de Nikolas et chante des berceuses.

— Quelle curieuse lettre. Il y avait de la terre avec dans l'enveloppe. Elle est signée de Pitt. Curieux homme à l'humour ravageur. Que veut-il pour Noël ? Une fontaine d'absinthe qui trônerait au centre de sa ville, New-Wonderland. Je pense qu'un architecte serait plus avisé pour la construire. Un lièvre domestique vert pastel. Mh, je pense que c'est faisable.

Nikolas sortit et ramena un lièvre dont il changea le pelage de couleur grâce à un don.

— En plus son pelage demeurera toujours propre. Reprenons la lecture. Une peinture des quatre cavaliers de l'Apocalypse. Je ne connais pas ces gens, et je te conseille, Pitt, de plutôt passer commande auprès d'un peintre. Une belle robe pour Ashes. Ho ho ho, ce cadeau me rappelle un autre. Ces deux personnes sont faites pour s'entendre. Tu auras ta robe, Pitt, une magnifique robe qui plaira à ta promise ! Et, pour finir, de l'opium qui fait voir des zombies à la place des vivants. C'est assez particulier mais, ma foi, pourquoi pas ?

Nikolas déplia une robe de belle facture, et fit apparaître un nécessaire à opium. Il peut être utilisée cinq fois maximum.

— Avant dernière lettre. Elle provient du prince du Luxembourg-Bergië. Que désire son altesse royale ? Tout d'abord une paire de lunettes qui permet de dire si son interlocuteur ment ou pas dans une conversation. C'est envisageable et pas difficile à faire. Ensuite une robe en soie et or qui hypnotise une personne pendant dix minutes en prononçant le mot « soleil ». Hm, je ne sais pas, je vais y réfléchir. Après le prince désirait un animachenic à la forme de chat pour lui rapporter son courrier,. Rien de plus simple. Les animachenic du Baron Périlleux sont en vogue en ce moment. La demande suivante : un duo de tableaux reliés magiquement pour voyager de l'un à l'autre. C'est plutôt puissant. Je ne pense pas pouvoir dire oui à cette demande. Par contre ta dernière demande, qui correspond à la paire d'alliances dont la couleur change selon les humeurs de leurs porteurs, rien de plus simple.

Nikolas posa donc une paire de lunettes qui, une fois maximum par jour, permet de savoir si son interlocuteur lui ment. À côté de ces lunettes, un animachenic, à l'apparence d'un chat tigre avec, dans la gueule, deux alliances avec des pierres blanches.

— Nous arrivons à la fin de la liste des lettres. Celle-ci nous vient d'Amérique, de la main de Galaad. Une gentille demoiselle très débrouillarde. Elle souhaite une nouvelle trousse à outils qui puisse être rangée à la ceinture en la miniaturisant à loisir. Un objet fort pratique, je ne peux qu'accepter ! Une belle robe de bal. Des beaux cadeaux et la joie pour les enfants du monde.

Nikolas ouvrit grand les bras.

— Galaad, je souhaiterais faire cela mais, seul, c'est impossible. Je peux juste te promettre d'amener autant de bonheur que possible à tous les enfants qui croisent ma route. Reprenons la lecture. Des livres, des livres, sur énormément de sujets. Je pense, sans me tromper, Galaad, que tu recevras bientôt plusieurs cartons d'ouvrages sur les thèmes que tu as demandé. Et, pour finir, des matérias.

Petit sourire de Nikolas.

— Nous verrons comment se passera notre rencontre.

Nikolas sortit de sa hotte une trousse à outils, une robe de bal digne d'une grande dame et plusieurs cartons emplis de livres.

Nikolas se leva de son fauteuil. Toutes les lettres avaient été lues, et le traîneau croulait sous les cadeaux à apporter. Pourtant le Père Noël semblait ne pas avoir complètement fini son travail avant de mener sa tournée. La fée sortit de sa demeure et disparut au loin.

On le retrouva, quelques heures plus tard, au sein d'un navire mené par un de ses anciens enfants de l'orphelinat, dérivant sur l'Océan Atlantique. Nikolas usa d'un artefact magique, enfermant sa tête au sein d'une bulle avant de plonger. Les ténèbres abyssales l'engloutirent qu'une bague, dotée du don de produire de la lumière, dispersait. Comme il le pensait, il la trouva en contrebas, reposant en paix.

Le corps d’Épine, enfermé dans une gangue magique qui avait préservé son corps du pourrissement. Une magie émanant de dents ayant appartenu à une fée. Nikolas emporta corps et dents jusqu'à la surface. Sur le pont du navire le ramenant en Scandinavie, la fée créa un cercueil magique empli d'eau et y déposa le corps. Mais, contrairement à Blanche-Neige, Épine, elle, ne se réveillera jamais. Les dents de feu Tanfee furent déposés dans une petite boite. Une chance pour la fée d'avoir pu trouver ces cadeaux, côte à côte.

Ce soir-là, un traîneau fila dans le ciel. Et dans chaque demeure, de la plus richissime à la plus humble, un peu de bonheur fut déposé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: Il était une fois, dans un lointain royaume... :: Consulter les nouvelles :: Animations-
Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: