Shísān Wǔ
La cadette des douze frères
avatar
✦ Libre pour RP ? : Libre !

✦ Double-compte : Reine Ronce, Sigmund Rammsteiner, Hildegarde Müller, Orendi

Sam 6 Fév - 23:42

Shísān Wǔ

La cadette des douze frères

fonction empereur de Chine
âge 33 ans
don aucun

mon avatar

sexe masculin
nationalité chinois
groupe royautés

portrait rapide
Empereur de Chine, il a vécu en apprenant que sa naissance avait causé la mort de douze princesses. Douze filles qui, en le retrouvant, ont tenté de le tuer pour se venger. Marqué dans sa chair et son esprit, Shísān ne leur voue plus aucune compassion mais une profonde haine. Shísān aime peu de choses, en méprise beaucoup : la magie, les Peaux-Blanches, l'orgueil des autres pour n'en citer que quelques-uns.

✘ Brûlé au visage et sur tout le corps. Toujours habillé en jaune (couleur impérial). Joueur de go, pratique l'art martial.

✘ Technologie de la Chine. Automobile avec loge impériale. Navire populaire. Navire impérial. Navire de guerre. Images de l'artiste James Ng
ses relations diplomatiques
• Alliés
Empire ottoman. Traité signé en janvier de l'an 6. Leur haine commune de la magie les a poussé à se rapprocher pour faire front face à cet ennemi.

• Mitigés
Mongolie. Sous protectorat chinois. Quelques conflits émaillent leur relation.
Perse. Trop pro-magie à son goût.

• Ennemis
Royaume-Uni. En froid depuis les guerres de l'opium qui ont obligé la Chine à accepter leur commerce sur ses terres.
Japon. N'apprécie pas leur ouverture vers l'Occident, vu comme une trahison envers la supériorité asiatique.
chronologie
- 27 : Naissance de Shísān, unique fils de l'empereur de Chine.

- 17 : Sous la pression de son père, voyage au sein de son Empire pour mieux connaitre ce territoire qu'il devra diriger. Lors d'un arrêt dans un village reculé, il retrouve ses douze sœurs qui tentent de le tuer. Il s'en sortira grâce à sa garde, mais marqué d'immondes brûlures sur tout le corps.

- 16 : Devient empereur suite à la mort de son père.

- 2 : Un attentat est mené contre une de ses concubines. La coupable serait une hybride renarde.

2 : Apparition des Androïdes. Shísān s'intéresse à eux, et cherche à en approcher pour les questionner sur leurs "transformations".

3 : Création d'Emerald. Shísān y porte peu d'intérêt, n'y voyant que l'orgueil des Peaux-Blanches à son paroxysme. (Et parce qu'il sait qu'il n'y pourra jamais y poser les pieds)

5 : Comme tout pays, la Chine tâche de faire front contre le Delirium. Shísān accroît les rites et méditations auprès de Bouddha, cherche une solution dans les pratiques ancestrales tels que l'acupuncture et la médecine traditionnelle. Accueillant un homme suspecté d'être hybride, Shísān décide d'en faire un espion à sa solde qui ira mener son espionnage de par le monde et, surtout, au Japon.

6 : L'empereur accueille le sultan de l'empire ottoman sur ses terres, signant avec lui un traité qui augure un long échange autour d'une haine mutuelle de la magie. En février Shísān doit faire face à des émanations magiques en Chine.

7 :
Etant entré en possession des méthodes de création des Androïdes grâce à Louie et Tenkô, l'empereur mène un programme afin de trouver, volontaires ou non, des humains qui subiront la mutation en Androïdes.
ses aventures (les rps)
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Shísān Wǔ
La cadette des douze frères
avatar
✦ Libre pour RP ? : Libre !

✦ Double-compte : Reine Ronce, Sigmund Rammsteiner, Hildegarde Müller, Orendi

Sam 6 Fév - 23:50
Sa famille
Hanhui Wǔ

PNJ. Père. Décédé en l'an -16. A toujours représenté un modèle pour son fils qu'il se doit d'égaler pour pouvoir le surpasser. Homme dur qui l'a toujours traité davantage en serviteur et successeur plutôt qu'en véritable fils. Relation dénuée d'affection – seul primait l'héritage. Homme dur, ayant même songé à limiter la naissance des filles par une loi. A tué lui-même plusieurs concubines qui se sont révélés être des sorcières. A durcit les frontières de Chine et refusait de voir tout Occidental s'approcher de lui. (il les recevait même derrière un tissu pour ne pas poser ses yeux sur eux)

Hualing Wǔ

PNJ. Mère. Ancienne concubine montée en grâce quand elle accoucha d'un fils, treizième enfant. Depuis aucun fils n'est né au sein de la dynastie (probablement à cause d'intrigues dans le gynécée). A pris en assurance avec sa montée, mais a toujours eu beaucoup de mal avec l'idée de s'être séparée de ses filles. N'a aucun scrupule à faire sa place au détriment des autres, mais demeure une mère aimante envers sa propre progéniture. Toujours en vie, gouverne le gynécée en tant qu'ancienne impératrice. Souhaite la meilleure femme pour son fils. Belle-mère acariâtre et particulièrement possessive.

Wūyā Wū

PNJ. Aînée des sœurs. « Corbeau » en chinois. Hybride corbeau : ses bras ne sont autre que des ailes terminées par des mains, et des plumes recouvrent globalement son corps. Ce fut elle qui eut l'idée de retourner le sort funeste de ses sœurs à leur avantage. Leur sort avait été scellé par la décision de leur père, et la naissance de leur frère – les hommes, sans distinction, paieraient. À la fois hybride et sorcière, Wūyā tâche de retourner chaque situation au détriment des hommes. Misandre exemplaire, on peut compter dans ses victimes l'empereur de Chine, et un joueur de flûte Tenkô Gou.




Ses alliés
Tenkô Gou - Le Tengu

Espion au service de Shisan. Son allure, rappelant celle des hybrides, aurait du l'envoyer à la mort. Néanmoins l'échange entre les deux hommes révéla un potentiel lien commun. La sorcière ayant maudit le corbeau aurait été la sœur ainée de l'empereur. L'empereur marchanda - la vie de Tenkô contre la servitude. Désormais le nippon se doit de rapporter les informations qu'il glane, telle une ombre avide de savoir, afin de complaire à l'empereur.

Medjid Sherkâh

Sultan de l'Empire ottoman. Shísān a trouvé, en cet homme, presque un double, un ami en plus d'un allié, quelqu'un haïssant autant que lui la magie et ses enfants. Aussi fourbe que le dragon, le tigre se délecte de plus d'une torture pour asservir ceux osant instiller sorcellerie et féerie en ses terres. Shísān décida d'aider ce pays à moderniser, à sortir du bourbier où l'avaient plongé les djinns, comme on aide un semblable à se relever.

Louie - Le chef des voleurs

L'empereur a fait appel à lui une première fois au sujet d'une pagode hantée. L'aventure a su prouver la valeur de l'homme - et ses travers digne de tout chien de son espèce. Malgré tout l'empereur n'hésite pas à recourir aux services de cet individu. Au moins mène-t-il un travail correct.

Octavian Ciurcu - Le rossignol mécanique

Inventeur roumain, l'homme vit au sein des entrailles de la Cité Interdite. Inconstant et plongé dans un monde autre que la réalité, l'homme a su créé plus d'un concept dont la découverte d'une nouvelle énergie autre que l'électricité.




Ses ennemis
Tsurugul Khan - Isli

Voisin sous protectorat chinois. Ce peuple, bien trop magique au goût de Shisan, n'a jamais conquérir le cœur de l'Empereur. Trop faible, avec un gouvernement trop fragile qui sombrerait sans le secours de la Chine. Le Khan n'a jamais été perçu comme un voisin, ni comme un protégé, mais comme un esclave.

Arthur Taylor - Le roi Arthur

Dirigeant du Royaume-Uni, leurs peuples n'ont jamais su s'entendre, encore moins depuis la guerre des opiums. Shisan voit en cet homme l'archétype même du colonisateur occidental et s'est bien gaussé du jour où il perdit la colonie des Indes. La crainte a laissé place au mépris face à cet ennemi qui a connu la déchéance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: Il était une fois, dans un lointain royaume... :: Les secrets de nos personnages :: Mémoires-
Sauter vers: