Partagez | 
 

 Les paroles s'envolent, l'écrit reste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
La cadette des douze frères
Shísān Wǔ
✦ Libre pour RP ? : Libre !

✦ Double-compte : Reine Ronce, Alice Liddell, Sigmund Rammsteiner, Hildegarde Müller, Ragnar Mjöllnir, Orendi


MessageSujet: Les paroles s'envolent, l'écrit reste   Sam 6 Fév - 23:53



Un bon Empereur est un Empereur répondant aux doléances et missives de tout horizon. L'administration rigoureuse de la Chine amènera toujours, à bon port, le courrier de sa Majesté.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paul Bunyan
Clarke O'Callaghan
✦ Libre pour RP ? : Oui !



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Chef du Cabinet Fédéral de la FEA et gouverneur du Michigan
✦ Pouvoir: Force Surhumaine
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Les paroles s'envolent, l'écrit reste   Lun 4 Avr - 15:16




Janvier de l'An 06



De Clarke O'Callaghan
Dirigeant de la Fédération des Etats Américain et Gouverneur du Michigan
A l'attention de sa Majesté Impériale,
Shísān Wǔ, Souverain de l'Empire de Chine


A son Altesse Impériale,

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de la Fédération des Etats Américains ? Si cela n’est pas le cas, cela est tout à fait normal. Puisque en comparaison à votre empire millénaire, qui brille à travers les âges, notre pays est une jeune pousse, sortant encore de terre. Notre nation se situe par-delà l’immensité marine de l'Océan Pacifique, aux bords de vivifiants lacs à l’eau claire et douce du Nouveau Monde. Éloigné de toutes autres nations, nous vivions isolés jusqu’à aujourd’hui.

Notre volonté de découvrir le monde, s’est donc portée sur la Chine, terre de légende et de prospérité. Il va de soi que la réputation de votre Empire ne nous est pas inconnue. Dans chaque ville de notre humble nation, les habitants ont connaissance de l’immense héritage que porte votre empire. Aussi, dans cet esprit d’ouverture, j’ai l’honneur par cette présente missive, d’établir les premières relations diplomatiques entre L’Empire de Chine et la Fédération des Etats Américains. Nous espérons par cette démarche, entamée par cette démarche, promouvoir de nouveaux ponts entre nos deux nations.

En effet, les citoyens américains seront honorés de partager avec les sujets de sa Majesté, dans divers domaines. Ne serait-ce par le commerce, la culture ou encore les connaissances.

Son Excellence se demande sûrement si la Chine peut faire confiance à un peuple comme le nôtre. Nous laissons à sa Majesté le soin de juger, vous-même, la qualité de nos personnes. Et entant que dirigeant de la Fédération et citoyen américain, je me porte garant auprès de sa Majesté et sous le regard du ciel, que le peuple américain saura être un partenaire de confiance envers votre nation.

Souhaitant à l’Empire de Chine et à son Altesse Impériale encore mille ans de lumière et de prospérité. Veuillez agréer, votre Altesse, les sincères salutations du peuple américain.
Clarke O'Callaghan
Dirigeant de la Fédération des Etats Américains et Gouverneur du Michigan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paul Bunyan
Clarke O'Callaghan
✦ Libre pour RP ? : Oui !



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Chef du Cabinet Fédéral de la FEA et gouverneur du Michigan
✦ Pouvoir: Force Surhumaine
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Les paroles s'envolent, l'écrit reste   Mer 6 Avr - 16:37




Janvier de l'An 06



De Clarke O'Callaghan
Dirigeant de la Fédération des Etats Américain et Gouverneur du Michigan
A l'attention de sa Majesté Impériale,
Shísān Wǔ, Souverain de l'Empire de Chine


A son Altesse Impériale,

La lecture de votre réponse a laissé certains de mes conseillers soucieux, moi-même je fus surpris à la première lecture. Cependant, force est de constater que la requête de son Altesse est légitime. Etant moi-même dirigeant d’une nation, je comprends tout à fait votre point de vue. Aussi, ai-je décidé et contre l’avis de certains de mes collaborateurs, de parler à cœur ouvert sur la nature profonde de nos intentions.

Son Altesse avait raison à propos de l’approche de la Fédération vers l’Empire du Milieu. Nous avions bien une certaine volonté derrière cela. Cette dernière aurait été exposée tôt ou tard à son Excellence, alors autant vous faire part de l’ensemble de nos intentions, de rêves et de nos craintes.

Il est vrai que l’Amérique est une terre déchirée, profondément meurtrie par les desseins des hommes qui y habitent, ou de ceux qui projettent leurs ambitions sur le Nouveau Monde. Pourtant, certains de ces hommes ne sont pas ces « ogres » avides de pouvoir, que l’on entend souvent parler. En effet, au sein de la Fédération, vivent des hommes et des femmes venus de tous les horizons, dans le but de rebâtir une vie. Nous sommes ce que l’on pourrait appeler, pardonnez-moi de mon langage, les bâtards de ces monarchies de « Peau-Blanche », qui résident sur le Vieux Continent. Abandonnés, par les couronnes à la misère et au drame. Nous avons fui pour cette terre saignée à vif. L’optique de voir un jour le continent uni paraît illusoire, mais au fond de notre cœur nous pensons ardemment, que ce chaos connaîtra une fin.

Notre nation a vu le jour dans le sang, les larmes et la sueur de chacun, dans le but de panser les plaies et la fracture qui sépare les habitants de l’Amérique. Jusqu’à présent, nous avons construit cette union de nos propres mains, à partir des cailloux et de la poussière, qui nous entourent. Nous pensions manquer de rien, pouvoir compter indéfiniment sur soi. Mais aujourd’hui, nous sommes arrivés à un stade où il ne nous est plus possible d’avancer sans l’aide d’autres nations. Sans quoi, nous serions contraints de céder aux pires penchants, qui gangrènent le continent américain.

Pourquoi donc se rapprocher de l’Empire du Milieu ? Alors que non loin de nous, les nations européennes attendent d’un pied ferme notre venue. Vous l’avez dit vous-même, votre Altesse. Les volontés d’expansionnisme rejaillissent dans leurs yeux. Et jamais, ces derniers accepteraient de converser avec nous, sans que nous tombions dans leurs jeux effroyables. L’ombre de la colonisation de l’Amérique par une de ses hydres expansionnistes pèse dans nos cœurs et l’idée d’être victime de leurs ambitions nous donnent les pires maux.

Mais au-delà de nos peurs, la Fédération s’est tournée vers votre Empire, afin de pouvoir y trouver les ressources et l’aide pour continuer à avancer et prospérer. Votre savoir dans la technologie et d’autres domaines, votre culture et vos produits ne nous laissent pas indifférents. Nous voulons pouvoir apprendre auprès de vous, commercer avec vos sujets, échanger sans l’ombre de la suspicion. Ce qui nous permettrait de forger autres choses que des pistolets. Si pour cela, nous devions vous rendre la pareille en retour. Nous serions honorés de partager le peu que nous avons, afin qu’aucun de nous, soyons lésés. En ce sens, la Fédération espérait trouver une nation sur qui compter et potentiellement un allié. Les relations ne se font pas du jour au lendemain, j’en suis conscient. Mais les citoyens américains saurons prendre soin du lien qui nous relieraient, si bien sûr vous l'accepter. Ainsi, je réitère auprès de sa majesté, la requête visant à établir des relations avec l’Empire de Chine. Avec l'espoir de voir émerger une réponse positive de votre part.


Que le Ciel continue à veiller sur votre personne et vos sujets.


Clarke O'Callaghan
Dirigeant de la Fédération des Etats Américains et Gouverneur du Michigan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paul Bunyan
Clarke O'Callaghan
✦ Libre pour RP ? : Oui !



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Chef du Cabinet Fédéral de la FEA et gouverneur du Michigan
✦ Pouvoir: Force Surhumaine
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Les paroles s'envolent, l'écrit reste   Jeu 14 Avr - 9:32




  1. Janvier de l'An 06



    De Clarke O'Callaghan
    Dirigeant de la Fédération des Etats Américain et Gouverneur du Michigan
    A l'attention de sa Majesté Impériale,
    ShísānWǔ, Souverain de l'Empire de Chine


    A son Altesse Impériale,

    La lecture de votre dernière missive perplexe, car elle met à jour la réticence de votre personne, concernant la sincérité et les motivations de la Fédération. Je vous répondrais donc avec une expression amoindrie en métaphore, afin de balayer les doutes à propos de ma personne et de mes citoyens.
    Il en convient donc, qu’il est nécessaire de se poser les bonnes questions et non de se perdre au travers d’interrogations sans réelle portée. Sa majesté se questionne donc, sur ce qui pousse la Fédération, à vouloir se rapprocher de l’Empire. Malgré les distances profondes entre nos systèmes et nos valeurs. Si notre nation a tenté de se lier à la Chine, c’est avant tout pour se prouver à nous –même et aux autres pays, dont nos anciennes patries, que nous sommes capables d’exister en tant que nation à part entière. Nous avons fui la misère, certes. Mais en aucun cas nous avons tourné le dos notre passé, puisqu’aujourd’hui nous y faisons face avec la perspective d’un avenir. Nous aurions pu nous lier avec d’autres nations, oppressées par l’occupation coloniale. Cependant, nous avons fait un autre choix, pas des plus judicieux, mais nous avons décidé de faire ainsi. Pourquoi verrions-nous en l’Empire du Milieu, le reflet de notre pénible passé ? Que je sache, notre passé regarde seulement nous, comme votre passé regarde seulement vous. Et si cela avait été le cas, en tant que dirigeant, je n’aurais jamais entrepris un rapprochement avec l’Empire du Milieu, si de tels antécédents étaient à déplorer. Par ailleurs, je trouve bien malvenu de remettre en doute les connaissances que je porte sur votre nation. Bien évidemment, je sais distinguer l’Empire de Chine de ses voisins. Votre nation est le berceau de bons nombres d’inventions, dont nous vous sommes redevables. Comme l’utilisation la poudre, dont nous faisons usage quotidiennement. Votre art, vos produits, votre savoir sont des modèles, que les américains ont hâtes de découvrir ou de s’inspirer, afin de forger leur propre culture. Mais s’il vous faut une preuve encore plus tangible, je peux vous l’apporter en vous disant que la Fédération est voisine une colonie de la couronne britannique, qui si je ne m’abuse vous a défait dans le passé.

    Les mots sont de redoutables armes, comme vous l’avez si justement indiqué. Aussi, je prie sa Majesté de ne pas se sentir offenser par mon langage. Mais j’estimais que cela était impératif, afin de vous répondre. Afin de défendre les sinceres intentions de la Fédération.

    Aussi, pour la troisième et comme Liu Bei auprès du vénérable Zhuge Liang. Je réitère auprès de son Altesse, la volonté de la Fédération d’établir des relations diplomatiques avec l’Empire du Milieu.


    Que le ciel porte sa Majesté encore mille ans
    Clarke O'Callaghan
    Dirigeant de la Fédération des Etats Américains et Gouverneur du Michigan


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paul Bunyan
Clarke O'Callaghan
✦ Libre pour RP ? : Oui !



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Chef du Cabinet Fédéral de la FEA et gouverneur du Michigan
✦ Pouvoir: Force Surhumaine
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Les paroles s'envolent, l'écrit reste   Dim 8 Mai - 1:36




  1. Janvier de l'An 06



    De Clarke O'Callaghan
    Dirigeant de la Fédération des Etats Américain et Gouverneur du Michigan
    A l'attention de sa Majesté Impériale,
    ShísānWǔ, Souverain de l'Empire de Chine


    A son Altesse Impériale,

    La sagacité et la franchise de votre Altesse inspirent en mon âme et conscience, une profonde estime pour votre personne. Malgré ces échanges tranchants, il est clair que vous tenez à cœur le bien-être de votre nation. Il en convient comme vous l'avez signifié, qu'une rencontre entre vous et moi, sera plus à même pour échanger.

    De ce fait, nous approuvons vivement la proposition de son Altesse. Cela sera pour moi et pour mes citoyens, un honneur de vous rencontrer, lors d'un voyage au sein des terres de l'Empire de Chine. Dont nous avons hâte d'admirer par nos propres yeux. Ainsi, le gouvernement de la Fédération vous informe, qu'une délégation se rendra en Chine, dans le courant du mois de Mai de cette année.

    Que le Ciel porte veuille sur vous et vos sujets,
    Clarke O'Callaghan
    Dirigeant de la Fédération des Etats Américains et Gouverneur du Michigan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La cadette des douze frères
Shísān Wǔ
✦ Libre pour RP ? : Libre !

✦ Double-compte : Reine Ronce, Alice Liddell, Sigmund Rammsteiner, Hildegarde Müller, Ragnar Mjöllnir, Orendi


MessageSujet: Re: Les paroles s'envolent, l'écrit reste   Mer 7 Sep - 20:18
Janvier 06


Sa Majesté impériale, Shísān Wǔ
Fils du Ciel, Souverain de l'Empire du Milieu
Et sa Majesté Impériale, Medjid Sherkâh
Caliphe de l'Islam, Sultan de l'Empire Ottoman

Par la présente, les deux souverains établissent par écrit l'accord menée tacitement, en ce jour, entre leurs personnes et leurs empires respectifs.

À savoir qu'une alliance de bon entente et d'échanges a été établie en ces termes. L'Empire Ottoman, en la personne du Sultan Medjid Sherkâh, offrira des biens marchands propres à son empire en une somme raisonnable à l'empereur de Chine, Shísān Wǔ, et mettra, à disposition, les connaissances de son peuple concernant leur savoir en matière d'emprisonnement de fées et djinns. En échange, l'empereur de Chine s'engage à partager les inventions en sa disposition, mettant à profit l'inventeur roumain, Octavian Ciurcu, afin qu'il puisse répondre aux désirs du Sultan et lui crée des innovations sur-mesure.

Inventions comme savoir ne devront pas être divulgués à de tierces personnes. Tout manquement à ce traité entraînera sa dissolution complète.

[S'ensuit la signature du Sultan et de l'Empereur]

made by guerlain for epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les paroles s'envolent, l'écrit reste   
Revenir en haut Aller en bas
 

Les paroles s'envolent, l'écrit reste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: Les secrets de nos personnages :: Réseaux sociaux-
saigoseizon Cabaret du Lost Paradise bouton partenariat