Arrivée en Amérique! Pv Clarke (Février 06)

 :: L'Amérique :: États-Unis Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Erwin Meyer
Le loup de la fable "Le chien et le loup"
avatar
✦ Libre pour RP ? : A voir par mp

Dim 12 Juin - 0:10
L’Amérique. Erwin n’y avait encore jamais vu les pieds. En même temps, quand il avait vu le prix d’un billet pour s’y rendre… Heureusement, une partie du billet avait été avancée par Edison pour lui permettre de faire le trajet. Ca lui permettrait de garder l'argent qu'il avait mis de coté pour son arrivée. Il avait bien l'intention de le rembourser quand il le pourrait, pas question d'avoir des dettes malgré tout. Le second problème, c’était la durée du trajet. Il avait l’habitude de prendre son mal en patience, donc il faisait avec, mais ça n’était pas agréable pour autant. Il fallait dire qu'il ne tenait plus en place depuis qu’il savait qu’il allait revoir le grand inventeur.

En apercevant les côtes, le châtain eut l’impression de devenir une pile électrique. Il n’avait plus qu’une envie, c’était de sauter à terre. Pour ne pas se faire remarquer, il resta dans sa cabine jusqu’à ce que le bateau ait accosté. Il descendit sur le quai. Son bateau l’avait déposé à New York. Il s’était renseigné et avait aussi pris un ticket de train pour rapprocher Melno Park. Il s’endormit dans le train, et le voyage fut plutôt rapide. Il n’avait rendez-vous avec le grand inventeur que le lendemain. Il avait pris un jour de marge, au cas où il aurait eu un problème avec son trajet. Il venait donc d’arriver dans une ville inconnue, avec de petites économies, et ses valises… Il trouva une chambre à un prix accessible. Il y monta, et posa ses affaires, avant de se coucher le plus tôt possible, pour être en pleine forme le lendemain. Pas question de se présenter avec de grosses cernes, ou de ne pas pouvoir se concentrer.

Il dormit comme un bébé jusqu’au lever du soleil. Il se prépara en vitesse (mais avec soin quand même!), et profita des quelques heures qui lui restaient avant le rendez-vous pour vérifier tout son matériel, et relire quelques passages qu’il avait recopiés à partir de livres spécialisés. Il voulait ce mettre à niveau sur les dernières découvertes, mais avec son budget limité la plupart du temps, c’était toujours un vrai défi. Il finit par sortir, et profita d’une absence temporaire de sa logeuse pour ne pas laisser les clés, et ainsi éviter les habituelles questions sur la durée de séjour. Il essayerai de passer plus tard, quand il en saurait plus. Il finit donc par arriver à l’endroit de rendez-vous convenu avec l’inventeur. Il n’était pas sur de le voir, mais il ne tenait pas en place pour autant. Dans un nouveau pays, une telle chance, c’était comme le début d’une grande aventure, et il n’avait aucune idée de la façon dont elle terminerait…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Clarke O'Callaghan
Paul Bunyan
avatar
✦ Libre pour RP ? : Oui !

Lun 20 Juin - 1:24
  




   
Février de l'An 06

 
Menlo Park, NJ.

Il existait en ce bas monde, un endroit faisant l'apologie d'un seul et unique individu, connu pour ses talents et surtout sa force de caractère similaire celui d'un cochon. Je veux bien sûr parler de Thomas Alva Edison, inventeur et visionnaire de génie pour certains, requin des affaires et infâme voleur par-dessus tout, pour les autres. Mais comme le disait le magnat de l'électrique : Dans le commerce et l'industrie, tout le monde est un escroc. Je suis moi-même un escroc. Mais je sais comment m'y prendre. Eux ne savent pas comment s'y prendre." Comprenez là, que le génie se lavait les mains de ces "foutaises". Le monde n'allait pas arrêter de tourner à chaque fois qu'un coquin se mettait à lui jeter des noms d'oiseaux. Ce jour-là, le gouverneur du Michigan avait rendez-vous avec ce gredin d'Edison et avait donc fait le déplacement dans le New Jersey spécialement à cet effet. Si Menlo Park était un antre technologique indéniable, qui obnubilait les scientifiques et les hommes d'affaires. Pour Clarke, qui entretenait des rapports conflictuels avec l'inventeur, la ville n'était qu'une vaste "chaussette sale" servant à accueillir l'ego démesuré du génie.


Si tout cela n'avait tenu qu'à lui, le géant serait resté bien volontiers chez lui. Cependant, c'était sans compter sur la faveur qu'il devait à cette ampoule mal lunée d'Edison. Et bien évidemment, le vieux routard n'avait pas hésité une seule seconde à lui rappeler, tel un créancier agitant une reconnaissance de dette sous le nez d'un débiteur. Tant qu'à faire, Clarke en profita pour rendre sa visite productive et organisa une rencontre avec des habitants de la ville, afin de les haranguer.


"Stand up for New Jersey ! Stand up for Union !" Le gouverneur quitta l'estrade, laissant les acclamations, derrière lui, afin de monter dans un fiacre qui lui était destiné.


- Au siège de General Electric et que ça saute cocher !


Un violent claquement de fouet suffit à mettre les chevaux en marche, qui n'en demandèrent pas plus. À l'intérieur du compartiment, l'américain admirait la rue depuis la lucarne de la voiture. Dehors, une enseigne grésilla. Clarke crut avoir la berlue, avant de se rassurer. Juste un peu de fatigue, pas de quoi s'affoler. Et le géant continua son trajet sans y repenser.


* * *


- Monsieur Edison est occupé, il ne reçoit personne aujourd'hui. De plus, je ne vois aucun Monsieur ou gouverneur O'Finnaghan sur les carnets de rendez-vous...


Face à cette insipide secrétaire, le barbu ne savait pas s'il devait hurler ou bien se contenir. Même les employés de ce cher Edison, avaient le chic de se montrer tout aussi agréable que lui.


- O'Callaghan... Vous direz à monsieur Edison que je suis passé et qu'il n'oublie pas de me contacter.


- Avec plaisir monsieur...


La voix insupportable de la secrétaire pingre, acheva de convaincre Clarke de déguerpir, qui se dirigea vers la porte sans en demander plus. S'il attrapait ce galopin, croyez bien qu'il allait l'entendre, sourd ou pas sourd. Soudain, le dirigeant senti quelque chose le percuter. Un jeune homme, un jeune homme à l'air débraillé si on voulait être précis, lui était rentré dedans... Clarke baissa la tête avec son air effrayant des mauvais jours, avant d'afficher une autre expression, qui suintait l'embarras.


- Pardonnez-moi ! Je ne vous avais pas vu. Vous savez avec ma taille d'armoire...


Panne de courant... Les lumières s'éteignirent brutalement. Qui l'eut cru ? Cette fois, l'homme n'avait pas d'hallucination. Quelque chose n'allait pas dans la ville, d'ailleurs où était et que faisait ce sapajou d'Edison ?


- Et bien, Edison aurait donc oublier de payer ses factures, déclara-t-il au jeune homme avec amusement.


Les lumières revinrent, aussi vite qu'elles disparurent. Des murmures d'angoisse et d'affolement se firent entendre, balayant les commentaires immangeables des employés. Quelque chose ne tournait pas rond dans le coin.


- Quelque chose me dit, que ce bougre d'Edison n'y ait pas pour rien derrière cela... Où ai-je la tête ! J'en oublie mes manières. Je me présente, Clarke O'Callaghan, président de la Blue Ox Compagny.


Il rangea son manteau de politicien, pour revêtir celui d'homme d'affaire. Pas encore sa vraie personne, mais presque.


- Je ne sais pas vous, mais quelque chose me dit que cette journée ne va pas être de tout repos...


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Erwin Meyer
Le loup de la fable "Le chien et le loup"
avatar
✦ Libre pour RP ? : A voir par mp

Dim 26 Juin - 1:35
Alors qu’il attendait patiemment au point de rendez-vous, Erwin entendit vaguement des voix s’élever derrière lui. Il se concentra quelques secondes, mais elles ne lui disaient rien, il préfera donc ne pas se retourner. Il était un peu stressé, et voulait éviter de se laisser distraire. Il se demanda soudain comment aller se passer sa vie ici… Les voyages ne l’avaient jamais dérangé, mais il n’avait jamais non plus traversé un océan. Si quoi que ce soit se passait mal, il serait sûrement coincé sur ce nouveau continent pour un bon moment, sans connaitre personne, ni même le nom de la moindre ville (en dehors de celle où il était déjà passé). Il était perdu dans ses pensées quand soudain, il fut projeté violemment en avant après avoir été heurté par quelque chose. Il heurta violement le sol, et attendit les excuses d'un colosse derrière lui. Cette situation lui rappela soudain l’exposition universelle, qui se tenait le mois précédant. Sauf que cette fois, c’était un titan qui l’avait percuté, pas un inventeur agressif… Et au moins, lui s’excusait. Ce qui n'était pas désagréable. Soudain, toute les lumières s’éteignirent d’un coup. Le jeune homme commença à se relever.

- Et bien, Edison aurait donc oublier de payer ses factures

Bon, que quelqu’un d’ici ne conaisse pas Edisson l’aurait plus étonné que l’inverse, mais il parlait de lui sans marque de politesse, c'était assez surprenant. Il jeta un coup d’oeil vers l’armoire à glace quand la lumière revint. Mais oui! Il l'avait vu à l’exposition, c’était le grand blond qui était monté sur la scène, juste avant la première collision. Ce n’était pas courant de croiser un homme d’une telle stature, et ce n’était pas le genre qu’on oublie si facilement. Il n’avait aucune idée de son nom, ou de son importance, mais il n’était pas un simple employé du site en tout cas. Ces derniers tentaient d’ailleurs de calmer les chuchotements angoissés qui se propageait plus vite qu’une trainée d’une poudre dans toute la salle. Il y avait quelque chose de bizarre…

- Quelque chose me dit, que ce bougre d'Edison n'y ait pas pour rien derrière cela... Où ai-je la tête ! J'en oublie mes manières. Je me présente, Clarke O'Callaghan, président de la Blue Ox Compagny.

Président de… Erwin se demanda soudain si une sorcière ne l’avait pas transformé en aimant à personne importante dans son dos, puisqu’elles semblaient toutes destinées à lui rentrer dedans. Il espérait que ce n’était que des coïncidences, sinon, sa vie risquait de devenir soit très passionnante, soit (plus probablement) très compliquée. Il avait toujours eu une certaines admiration pour la magie (et surtout la techno-magie), mais elle lui sembla soudain plutôt agaçante. Enfin, il ne voulait pas manquer de politesse à quelqu'un de si important, et se présenta à son tour.

« Enchanté, je m’appelle Erwin Meyer, je suis un inventeur »

Il hésita à préciser la raison de sa présence ici, mais Clarke le coupa soudain.

- Je ne sais pas vous, mais quelque chose me dit que cette journée ne va pas être de tout repos...

Etrangement, l’inventeur avait le même sentiment. Sa journée semblait déjà compliquée avant que des coupures de courants inexpliquées ne surviennent, et qu’un géant ne lui rentre dedans. Ces deux évenements n'aillaient sûrement pas rendre sa journée plus agréable.

« Je vous avoue que suis bien d’accord, et je me demande si quelqu’un sait d’où pouvait venir cette coupure. Je vais demander à l'un des employés."

Il chercha du regard quelqu'un qui lui semble abordable. Il finit par s'approcher d'un employé qui passait à proximité, et l'interpella.

"Excusez-moi, auriez vous une idée de l'origine de cette coupure?"

L'employé leva les yeux, apparement agacé par cette interruption et leva un sourcil.

-Excusez moi, mais…

Une nouvelle coupure les interrompit, amplifiant la panique dans tout le hall. Le jeune employé se précipita alors pour calmer la foule, alors que certains de ses collègues s’engouffraient dans un couloir à droite de l'accueil. Même la secrétaire fut brusquement harcelée par des gens qui voulaient savoir si les rendez-vous de la journée tenaient toujours. Comme elle ne pouvait pas répondre, elle tentait de calmer les plus importants, et envoyait valser les autres. Mais en attendant, elle ne pouvait pas surveiller le hall, remarqua l'inventeur. Erwin se tourna vers Clarke, et lui proposa d’un signe de tête de suivre les employés. Lui même commença à se diriger vers le couloir où les employés avaient disparus quelques instants plus tôt.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Amérique :: États-Unis-
Sauter vers: