Partagez | 
 

 Yèyïng le Rossignol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le rossignol de l'empereur
Xiulan
avatar
✦ Double-compte : Tenkô Gou et Peppino



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Cantatrice
✦ Pouvoir:
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Yèyïng le Rossignol   Lun 1 Aoû - 20:53
Il était une fois...

Derrière l'écran

Pseudo - Moi (Tenkô/Peppino)
Avatar - Kuvira de Avatar
Comment as-tu connu le forum ? - Je suis dessus héhé
Suggestion, réclamation, un petit mot ? - Mon regard est plus très neuf ! Et j’aime ce forum toujours autant !

Mon image

Rapide portrait


Personnage de conte - Le Rossignol du conte Le Rossignol et l’Empereur de Chine
Nationalité / Origine - Chine
Profession - Cantatrice
Groupe - Autre
Pouvoir - //

particularités

Son nom de scène est Yèyïng (signifiant rossignol).
Son physique la rend différente des autres chinoises. Plus grande et aux épaules carrées. Elle porte aussi un visage androgyne et orné d’un grain de beauté sous l’œil droit.

caractère

Dotée des traits du visage de son père et du caractère de sa mère, Xiulan a été forgée dans le respect des traditions. Elle connait sa place dans la société en tant que femme. Elle sait qu’elle trouvera un jour un époux qu’elle devra combler et dont elle engendrera la descendance. Elle accepte ce destin mais n’attend pas avec impatience le jour où il faudra honorer sa famille en s’unissant avec un autre. Au contraire, elle apprécie le retard que cela prend. Sa voix lui offre une fenêtre sur le monde. Provisoire mais réelle. Alors la jeune femme au caractère plus trempé qu’il n’y parait derrière son masque et sa voix envoutante profite de ce temps précieux qui lui ait donné. Car il ne faut pas se laisser duper…

Yèyïng est harmonie et douceur, passion et frisson.
Xiulan est honneur et autorité, honnêteté et fierté.

Sa famille tient une place importante dans son cœur. Peut-être plus que sa propre personne parfois. Il lui arrive cependant d’oublier de tenir sa langue et de défendre avec fougue ce qui lui est cher sans penser aux conséquences. Sans se soucier des retours plus terribles que l’insulte prononcée qui l’avait fait vibrer de colère ou d’indignation. Elle a trop souvent senti les regards froids et incendiaires de sa mère tentant de réparer les vases brisés. Elle a trop vu son père aborder un sourire dépité alors qu’il lui touchait l’épaule pour la réconforter. Xiulan n’était pas fille unique mais la seule fille. Ses frères, tous plus grands, avaient par occasion fait l’erreur de lui ancrer quelques mauvais réflexes pour une femme. Malgré l’éducation dure, les défauts étaient restés. Et les rêves encore plus. Les rêves portés par les légendes des écrits ou des conteurs. Ou parfois simplement des paroles qu’elle chantait. Lorsqu’elle ne faisait plus qu’un avec Yèyïng, la jeune femme suivait le flot des récits qu’elle chantait et se surprenait à rêver d’une autre vie.


passage sur la piste


« Yèyïng ? Yèyïng où es-tu ? »

Aucun yèyïng – rossignol – ne répondait. Seul le silence demeurait face aux clameurs de la vieille femme. Une moue frustrée envahit ses lèvres.

« Yèyïng ? Répond moi ! »

Silence.
Face à ce néant, l’ancienne émit un soupir agacé. Sa bouche se pinça et ce fut avec sécheresse qu’elle reprit ses appels. Seulement cette fois, elle changea de nom.

« Xiulan. Où es-tu ?! »

Le rideau quelques mètres plus loin s’écarta brusquement et apparaissait une silhouette trop grande et trop carré. Un roulement de globes oculaires plus tard et la mère de l’ombre s’approcha. Elle avait toujours eu une certaine vivacité dans ses gestes. Elle semblait toujours pressée. Mais cette fois-ci, elle l’était réellement. Sa patience arrivait à ses limites. Et sa fille Xiulan en était la raison.

« Pourquoi tu te caches comme ça ? C’est bientôt ton tour Xiulan ! Tu dois être prête ! »

D’une tête et demi plus petite, elle n’en gardait pas pour autant une autorité incontestée. Sur toute la famille Jiào d’ailleurs.

« Je suis prête. »

Las de cette pression, la jeune femme se tourna vers sa génitrice. Elle portait une tenue digne de la descendante d’une riche famille. Ses longs cheveux noirs avaient été coiffé avec doigté, ornés de bijoux signalant sa provenance. Trop grande, on lui avait offert les chaussures les plus plates possibles pour la rétrécir. Seul son visage demeurait vite de tout artifice. Et c’était là l’élément majeur qui chamboulait sa chère mère.

« Non tu n’es pas prête. Tu ne vas y aller avec cette tête. »

Parce qu’aussi aimante pouvait être la femme Jiào en public, les affaires privées prenaient toujours une autre tournure. Plus froides, plus sèches et surtout plus franches. Le visage de sa fille lui déplaisait. Comment une enfant pouvait-elle ressembler à ce point à son paternel ? Cette androgynéité la rendait folle. Elle avait travaillé dur pour effacer ses cotés masculins. Elle lui avait appris tout ce qu’une femme devait savoir. Comment se tenir, comment se comporter, comment parler… De tenir ses baguettes à papillonner des paupières face à bon parti. Malheureusement, les plus simples marques de séduction se voyaient comme le nez au milieu de la figure chez sa fille. Elle avait ce manque de naturel. La discrétion si typique lui manquait. Les sourires mignons sonnaient faux et mettaient mal à l’aise. Sa mère ne savait pas quoi faire de plus. Même la couvrir de poudre ne suffirait à masquer ses maux.

« Met ça. »

L’androgyne fronça les sourcils en voyant l’œuvre finement ornementé. Le regard sévère que lui renvoya sa mère ne lui laissa pas le choix. Se pliant par respect et habitude aux ordres, Xiulan s’empara du masque assorti à sa robe en soie brodée. Elle ravala une remarque amère. Son tour approchait et elle n’avait pas le temps de se disputer. Cachant son visage à l’exception de la bouche, Yèyïng s’éloigna. Son identité voilé, seul son nom de scène la représentait maintenant.

Le rossignol montait sur scène.
Il s’agissait là d’une première. Une première hors des murs de sa demeure. Une première où elle ne servait pas de divertissement aux invités mais allait chanter pour elle. Pour son avenir. Elle s’élançait réellement dans ce destin choisi depuis sa naissance. Depuis ses premiers babillements. Depuis ses premières élocutions.

Sa voix était son don.
Et lorsqu’elle chantait, tout s’arrêtait autour d’elle.
Le silence régnait et l’audience voyageait avec elle vers où les notes et paroles les menaient.

La démonstration fut une grande réussite. La voix envoutante mêlée au mystère du masque plut à l’unanimité et le nom de Yèyïng se murmura d’oreille en oreille, lui ouvrant la voie vers d’autres représentations toujours plus prestigieuses.

(c) fiche crée par rits-u sur epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La belle au bois dormant
Ronce de France
avatar
✦ Libre pour RP ? : 1 place libre.

✦ Double-compte : Alice Liddell, Sigmund Rammsteiner, Hildegarde Müller, Shísān Wǔ, Ragnar Mjöllnir, Orendi


MessageSujet: Re: Yèyïng le Rossignol   Lun 1 Aoû - 22:11
Re-bienvenue !

C'est chouette de voir ce rossignol prendre vie. Et c'est chouette de voir un personnage féminin dont le physique sort des "clichés". J'ai hâte de la voir évoluer en jeu et prendre doucement son envol !


♔ Reine de France ♔
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le rossignol de l'empereur
Xiulan
avatar
✦ Double-compte : Tenkô Gou et Peppino



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Cantatrice
✦ Pouvoir:
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Yèyïng le Rossignol   Lun 1 Aoû - 22:14
Merci pour cette validation plus rapide que l'éclair *__* Je vais enfin pouvoir la jouer, après ces mois de patience ! :jump:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le basilic
Friedrich Franz Edelstein
avatar
✦ Libre pour RP ? : yep

✦ Double-compte : Chester du cheshire//Alexender Rammsteiner//Nikolas Klaus//Kay Sokolov//Hanako Hayashi



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Empereur Austro-hongrois
✦ Pouvoir: Regard pétrifiant
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Yèyïng le Rossignol   Lun 1 Aoû - 22:34
Re bienvenue à toi.

On a fait nos nouveaux perso sur le même conte pour aller travailler dans le même pays, c'est un signe. x')

Au plaisir de croiser la demoiselle.
N’empêche en ce moment l’Asie se peuple c'est super cool.


♔ Empereur d'Autriche-Hongrie ♔
Défi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Yèyïng le Rossignol   
Revenir en haut Aller en bas
 

Yèyïng le Rossignol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: Il était une fois, dans un lointain royaume... :: Faire son entrée dans le monde :: Accomplir son destin-


saigoseizon Cabaret du Lost Paradise bouton partenariat