Mi-août 6. La contrée de fer

 :: L'Europe :: Roumanie :: Asile Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Abraham Sanders
Invité
avatar
Abraham Sanders
Lun 17 Oct - 11:28


La contrée de fer
Event


Date : Mi-août 6

Commentaires : Le fantastique trio arrive en Roumanie

CODAGE © Anomalie


L
Chaque minute amène son lot de surprises et de rencontres inattendues, certaines curieuses, comme l'hybride de renard, qui ressemblait en de nombreux points à James, mais d'autres clairement effrayantes, comme cette araignée qui surgit de l'obscurité, osant poser une lame sur Juniper, et qui connaîtrait visiblement mon petit protégé. Mon premier réflexe est de lui hurler de rester près de nous, parce qu'elle il ne la connaît pas, mais je vois dans ses yeux que le mot magique qu'elle a prononcé, Ragnar, a suffi pour l'envoûter. Il nous fait simplement signe de le suivre, alors que j'observe la créature chuchoter à son oreille des choses que lui seul peut entendre. Je n'aime pas cela. Comment peut-on savoir qu'elle ne lui veut pas de mal? Comment savoir que ce n'est pas un piège pour avoir un cobaye de plus? Bon sang j'aurais dû le laisser à l'auberge, je l'aurais enfermé dans notre chambre avec une provision de crème et de sardines et nous serions revenus plus tard en lui racontant toutes nos aventures. Oui, c'est ça que nous aurions dû faire. S'il lui arrivait quelque chose, je m'en voudrais jusqu'à la fin de mes jours... et peut-être plus encore.

Toujours sur les talons de James, accompagné de sa nouvelle amie, Juniper et moi remontons les escaliers en direction de l'étage, et je dois avouer que je ressens une pointe d'insulte lorsqu'elle ose dire que je suis banal. Permettez très chère, mais je suis un sorcier chamane, un des meilleurs médecins de Londres. Mes lèvres brûlent de lui faire la leçon pourtant je m'abstiens, ne voulant pas attirer l'attention sur moi outre mesure. A la place, je me penche vers Juniper et murmure à mon tour.

Je n'aime pas ça. Je n'aime pas ça du tout... Quelque chose se trame ici.

Et brutalement, sortie de l'obscurité voilà une infirmière qui nous bouscule presque, manquant de nous faire tomber. Mon regard la suit, et j'ai à peine le temps d'échanger un regard avec Juniper qu'un message est craché par les hauts parleurs, message dont le contenu me fait me figer d'effroi. Oh non. Je ne sais comment mais tout l'asile va bientôt s'effondrer, ou exploser, enfin il va bientôt être réduit en cendres. Par le ciel. De plus, une odeur de brûlé s'élève...et je reconnais cette odeur pour être celle qui s'élève lorsque je dois cautériser une plaie. La chair brûlée... Quelqu'un brûle ici! Mon dieu le cauchemar continue de plus belle et j'aimerais que tout s'arrête et que l'on rentre tous les trois chez moi, que l'on se retrouve dans ma salle à manger autour d'un bon dîner, comme nous l'avons déjà fait plusieurs fois. D'un même réflexe Juniper se met à courir et je le suis.

Oui, débarrassons le plancher. Trouvons TJ et rentrons. Il n'y a plus rien à faire ici!

Je me mets à courir à sa suite, plissant le nez sous l'odeur de chair brûlée, et observant tant bien que mal les alentours malgré l'obscurité.

Tu le vois? Où peut-il être?

Je l'appelle à pleins poumons, me repérant au bruit des pas de Juniper, qui s'avance en direction de l'odeur pestilentielle. Par la porte ouverte je vois des flammes éclairant violemment l'ombre, et je retiens Juniper d'approcher plus près.

Arrête, ce n'est pas lui! Ce n'est pas lui! Le cadavre est beaucoup plus grand que notre chat! Ce n'est pas lui, il va bien. Il doit juste être là...pas loin, et on doit le retrouver.

Pourtant au fond de la salle on remarque de l'agitation, et dans le halo des flammes je vois apparaître une jeune femme aux cheveux blancs. Jeune femme qui s'approche de nous et qui bouscule Juniper, avant de le trainer en direction des escaliers menant vers la sortie.

Juniper! Mais laissez-le voyons! Et où est James! Où est notre ami! Il est venu avec nous et il repartira avec nous!

Je les suis tant bien que mal alors que les flammes gagnent du terrain et que l'odeur se fait insoutenable. Bientôt on s'approche de la porte et on se retrouve enfin dehors, à respirer l'air frais. Je pose ma main sur l'épaule de Juniper et regarde nerveusement autour de nous.

Il faut retrouver James. On doit le ramener. On le lui a promis. Où est-il?


Spoiler:
 
Abraham Sanders
Revenir en haut Aller en bas
C. Muffet
Little Miss Muffet
avatar
✦ Libre pour RP ? : Open bar!

✦ Double-compte : Albrecht Elberhard

Mar 18 Oct - 1:16
"Message bien reçu. Soye... sois prudente."

Sans attendre une seule seconde, j'obéis aux ordres de l'impératrice. Doucement, j'attrape T.J par la manche et l'entraine en direction de la trappe.

"Ne t'inquiètes pas, elle va s'en sortir; elle en a vu d'autres."


Arrivée à proximité du passage, je lui fais signe de descendre en premier, tout en jetant un coup d'oeil aux alentours. Même si je sais qu'Asbjorn est parfaitement compétente, je ne peux m'empêcher de ne pas être rassurée. Le sang froid n'est pas nécessairement la meilleure des qualités quand il faut affronter les flammes.

"Descends et attends moi juste en dessous, d'accord?"

Je le regarde se réceptionner avec une grâce digne d'un Ragnar dans un concours d'agilité, puis je me laisse tomber sur son dos. Mon petit gabarit fait que l'impact est relativement doux pour nous deux et je reste accrochée à son cou, lui pointant la direction de la sortie.

"Va par là, on sera en sécurité une fois dehors."

L'hybride s'active et nous arrivons rapidement dehors, où un groupuscule plutôt important semble déjà s'être formé. L'hybride renard, le psychopathe aux molotovs avec sur son dos la fille aux quatre bras (à qui j'adresse un sourire rapide, juste pour nos montures "humaines") et l'autre asiatique.

Je descends promptement du dos du grand chat et jette vers la porte un regard un peu angoissé. Intimant à mon compagnon de rester sur place pour quelques instants, je rentre à nouveau dans le hall dans l'espoir d'entendre quelque chose. Et c'est une voix inconnue qui m'interpelle. Curieuse, je suis le son qui se situe sur ma gauche et observe un mini-interrogatoire. Un homme à l'accent russe demande à ce que je présume être un roumain venant de cet asile de lui traduire une mention sur une clé. Impossible cependant d'entendre ce que celui-ci lui répond, puisqu'un cri masculin violent vient déchirer le silence.

Quelque chose se passe là-haut et je ne suis pas là pour aider l'impératrice. Je me mordille la lèvre de frustration et décide de retourner à mon poste comme demandé, au côté de James.
Pendant que j'attends Asbjorn avec une impatience grandissante, la conversation de tout à l'heure reste dans mon esprit. Cet homme semblait avoir une piste - en tout cas il ne fuyait pas malgré les avertissements.

Et finalement, Asbjorn émerge de l'asile avec des vêtements légèrements brûlés et un des hommes qui suivait James, rapidement suivie par le deuxième. Si je suis soulagée de la voir en bonne santé, l'idée de perdre une piste capitale me taraude, puisque le russe n'est toujours pas sorti. Sans attendre, je me tourne vers l'hybride et lui confie ma blouse, toujours lestée de friandises.

"Je vais devoir y aller. Promis, la prochaine fois que tu me verras, ce sera en compagnie de Ragnar. Oh et, tu peux prendre tous les gâteaux dans mes poches. Aurevoir le chat!"

Je trottine en direction de l'impératrice pour la briefer au plus vite, à voix basse.

"J'ai peut-être une piste importante, mais je vais devoir rentrer à nouveau dans l'asile. Si je ne suis pas de retour rapidement, ne m'attends pas pour rentrer en Scandinavie. Soit je le ferais seule, soit je serais trop morte pour faire quoique ce soit."

Le feu vert de la Keisarinna reçu, je fonce en direction de l'endroit où j'ai aperçu le russe la dernière fois, conscient que le temps m'est compté. Par chance, celui-ci ne se trouve pas loin de la porte du sous-sol et c'est mains en l'air dans un geste apaisant que je me dirige vers lui.

"Je suis Muffet, au service de l'impératrice de Scandinavie. Je vois que vous êtes sur une piste, besoin d'aide?"


On a pas le temps de tourner autour du pot.

Revenir en haut Aller en bas
Kay de France
Kay de La Reine des Neiges
avatar
✦ Double-compte : Chester//Alexender//Friedrich F Edelstein//Nikolas Klaus//Hanako/Hideo

Mar 18 Oct - 20:31

Alors que le Roumain venait de donner la traduction demandée, l'employé ne demanda pas son reste en fuyant au plus vite. On ne pouvait pas lui en vouloir. Après tout l'annonce avait annoncé quinze minute avant une auto destruction.

Kay regarda sa montre à gousset, une montre avec une mèche de cheveux blonds dedans. Il lui restait donc treize trop courtes minutes. C'est à ce moment là qu'une hybride arriva lui expliquant qu'elle était là au nom de l’impératrice scandinave. Plus que onze minutes. Pas de temps a perdre.

— Ouais. Moi c'est Kay Sokolov. Si t'as pas peur de l’horloge tu peux me suivre dans les sous-sols.

Kay n’attendit pas une seconde de plus pour aller en direction des sous-sols. N'ayant pas vraiment quitté le coin il n'avait qu'à descendre l'escalier pour arriver devant la porte et y insérer la clef. Il ouvrit la porte, donnant sur une pièce ressemblant à laboratoire de fortune : bureau, table d’opération et des bocaux.

— Bon on perds pas de temps. De toute façon tout va péter. On prend pas de gants. On prend tout ce qui a l'air important niveau paperasse et on se casse vite fait. On regarderas dehors. Pas le temps de jouer à la dînette.

Plus que dix minutes. Ils leur restaient donc, à tout casser, trois à quatre minutes de fouilles. Kay alla directement au bureau et essaya d'ouvrir le bureau. Bloqué bien évidement. Kay avait une hache et un manque de temps flagrant. Du coup, sans prévenir, il donna une série de coups de hache de toutes ses forces, ce qui eut pour effet de défoncer les tiroirs.

Plusieurs liasses de papiers tombèrent des tiroirs défoncés. Kay prit tous les papiers et aperçut sur un la mention « Dossier important » et « À l'intention de Darius ». Il n'en fallait pas plus à l’instinct de Kay pour dire qu'il était temps de foutre le camp, et qu'il avait ce qu'il lui fallait alors qu'il ne restait plus que six minutes pour fuir.

— Allez la miss on se casse. Ça va péter !

Kay se mit à courir à toute vitesse, alors que l'hybride sauta sur le dos du Russe plaquant ses six bras à différents endroits du corps de l'ex lieutenant qui sentit les six mains se serrer contre lui. Mais cela n'entravait pas vraiment le lieutenant qui avait déjà remonté l'escalier.

Kay remonta tout le couloir, la porte entrouverte qu'il défonça d'un grand coup d’épaule pour passer en force. Plus que trois minutes pour franchir le couloir d'entrée qu'il franchit en moins d'une minute. C’était un peu juste, mais il était dans les temps. Mais il fallait pas rester juste à côté. Kay continua de courir bien plus loin de toute la masse qui était restée devant l’asile qui allait pas tarder à exploser et donc laisser un grand souffle suite à l'explosion. Être pris là-dedans était hors de question.

Kay alla bien plus loin où il pourrait étudier les fameux documents importants.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mer 19 Oct - 0:06
Trois, deux, un. Des volets de fer bouchèrent portes et fenêtres tombant dans un claquement de métal. Le son d'une explosion étouffée se fit entendre – celui d'une cocotte-minute implosant. Un panache de fumée se dégagea d'une ouverture. Un silence crépusculaire prit possession des environs alors que les survivants observaient cet asile désormais à jamais replié sur lui-même. S'il y avait eu encore des vivants à l'intérieur, ils venaient d'être proprement enterrés vivants.

Il n'y avait plus rien à faire. Aucune arme ne pourrait briser ces volets. L'asile n'était plus qu'un mausolée, une tombe. Chacun repartirait, probablement avec des interrogations plein la tête. D'autres se rassembleraient pour tenter de comprendre. Mais, au moins, cet endroit ne causerait plus de tort à personne.


Précisions

Le format de l'event était un peu particulier et on a senti que certains d'entre vous étaient perdus (ou n'osaient pas prendre d'initiatives). Tout ceci était un coup d'essai et ne pouvait pas être parfait. La suite sera donc plus simple. Une suite ? Hé oui. En fait certains personnages ont découvert des informations qui vont les mener à des lieux en particulier afin d'en apprendre plus.

Si je veux rejoindre un de ces groupes, je dois faire comment ? Tout simplement contacter le groupe de joueurs et voir avec eux pour trouver une explication in-rp de rejoindre le groupe. Pour le moment les deux groupes formés ne sont autre que Louie – Orendi – Tenkô et Kay – C. Muffet.


Ce que vous avez manqué


Car oui tout n'a pas été fouillé ou certains éléments ignorés ce qui n'a pas permis l'activation/la découverte d'autres éléments. En voici une petite liste.

Les archives de l'accueil contenaient des dossiers sur les patients et le personnel ce qui, avec un peu de chance, vous aurez permis de découvrir que l'employé qui se planquait dans la réserve n'était autre... qu'un patient. L'homme a volontairement camouflé son identité en se faisant passer pour un employé. Il erre désormais dans la nature à faire on ne sait quoi. D'ailleurs le panneau électrique de la réserve, si actionné, aurait remis en branle l'ascenseur.

Le Doctor's Office renfermait des informations sur les traitements infligés aux patients (vous voulez des descriptions sur les thérapies de l'époque ?) et une poignée de porte – pratique quand les portes n'en ont pas ou que vous venez d'en casser une. Le bureau du directeur cachait une ultime information : les opérations subies par la Reine Roscat.

À l'étage, c'étaient des chambres qui n'ont pas été fouillées. Au sein de la 203 vous auriez trouvé une salle intégralement remplie d'inscriptions laissées par un patient sur son vécu à l'asile (journal intime badass). Sa voisine, la 204, contenait un patient qui possédait une clé qui aurait permis d'ouvrir la salle 208. Que contenait cette pièce ? Une chaise électrique et des informations sur un hôpital roumain. Ses voisines la 207 et la 209 contenaient, respectivement, une baignoire d'immersion et une chambre capitonnée où étaient menées des expérimentations.

Merci à tous ceux qui ont participé à cette partie de l'event qui a, en même temps, servi de crash-test à une nouvelle méthode de jeu. La suite viendra ce week-end le temps de fignoler et de vous préparer quelque chose de convenable !



©️ Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: Roumanie :: Asile-
Sauter vers: