Albrecht Elberhard
L'enfant des Habits neufs de l'empereur
avatar
✦ Libre pour RP ? : Dispo!

✦ Double-compte : C. Muffet

Dim 16 Oct - 15:17



Toute requête importante sera lue par l'empereur.
Revenir en haut Aller en bas
Manfred Von Vaans
Invité
avatar
Manfred Von Vaans
Mar 18 Oct - 21:37
Août, An 06


Du Duc de Meklembourg au tout-puissant Kaiser d'Allemagne

Votre majesté impériale,

Avant toute chose je tenais à vous faire part de l'immense joie que m'ont apportés de braves messagers à travers les informations qu'ils détenaient lorsqu'ils se furent présentés à mes portes, soutenant que l'un des plus vils rapaces qui saignent à l'heure actuelle la glorieuse Allemagne n'était plus, tombé lors d'un duel comme l'on en faisaient dans le temps.

Pareille chose n'était nullement arrivé depuis des années, il est clair que votre règne commence sous les meilleures auspices, mettre un terme aux maux de la nation est une tâche primordiale mais aussi ardu. De fait, vous n'êtes pas sans savoir que de nombreux sois-disant grands seigneurs, mes homologues à mon grand dam, ne sont rien d'autres que de vulgaires baron brigands dans leurs actes et dans leur philosophie. D'abjecte sangsues qui sont à la base de tous les problèmes de notre pays et qui sapent depuis trop longtemps le pouvoir du trône.

Car oui, le trône est ce qui fédère et rassemble ce pays, il est le symbole et l'acteur suprême du pouvoir, cependant, il très attristant d'avoir à faire un constat pareil mais il faut bien se rendre à l'évidence dans les dernières décennies il y a eu un manque flagrant d'autorité, si bien que le pouvoir central autrefois fort ne s'est pas seulement affaibli. Veuillez par avance m'excuser de l'emploie de termes aussi fort, mais c'est un fait, le statut du trône de l'empereur à dans les idées de bon nombres tant régressé que ces gredins faisant la ruine de la nation ne considère plus la dignité de Kaiser autrement que comme un des leurs servant de vitrine à l'étranger.

Mais je ne vais pas insister plus sur ces faits, ils ne sont que trop connus dans et par delà nos frontières, nos luttes intestines sont devenus la farce quotidienne qui divertis l'Europe. Toutefois au coeur de ce chaos, tous ne se rangent pas du côté des réfractaires à la loi impériale. Certains accordent encore de l'importance au statut de leur suzerain et se gardent d'agir autrement que pour protéger leurs terres et intérêts. D'autres pourraient même être qualifiés d'indécis, tant ils sont partagés par des remords pour leur inaction et par la crainte d'être balayé par le chaos s'ils osaient s'y opposer ouvertement.

D'autres que moi sont bien conscient que sous votre égide, cette situation anarchique qui tourmente la nation depuis trop longtemps pourrait prendre finalement fin. Et je suis certains que si on leur en donnait l'occasion, ils se rangeraient sans délais derrière vous afin de rétablir une situation nationale stable. Aussi selon cette idée, je tenais, et c'est là le véritable objet de cette lettre, à vous demander de convoquer une Assemblée de la noblesse afin d'officiellement trouver des solutions aux problèmes du pays.

J'ai bien conscience que cette idée puisse paraitre osé. Toutefois c'est là une occasion unique, depuis votre coup d'éclat contre Finfrock, il est certains qu'un vent de peur à parcouru chacun des manoirs et des castels des turbulents réfractaires. Aussi, ou par défiance, ou par peur de finir comme feu Finfrock, ils n'oseront jamais se présenter devant vous. Et à l'inverse, ceux qui accordent encore de l'importance au pouvoir centrale répondront à l'appel, et les indécis pourraient même suivre.

Dès lors avec les bon mots, un ralliement dans les règles de l'art serait à votre portée. Et ce serait à mon sens le meilleur moyen pour différencier le grain de l'ivraie pour ainsi dire.

Si d'aventures votre majesté impériale décidait de ne pas recourir à cette option, c'est là son droit absolue le plus sacré en tant que dirigent et j'en resterais là car au final il ne s'agit là que d'une suggestion de par mon devoir de vassal qui est de vous conseiller sur des sujets sensibles.

Cordialement,

Manfred Von Vaans, Duc de Mecklembourg.
Manfred Von Vaans
Revenir en haut Aller en bas
Ronce de France
La belle au bois dormant
avatar
✦ Libre pour RP ? : Libre !

✦ Double-compte : Sigmund Rammsteiner, Hildegarde Müller, Shísān Wǔ, Orendi

Jeu 20 Oct - 23:51
Août 06
Sa Majesté Ronce de France
Souveraine de France
A l'attention de sa Majesté Impériale d'Allemagne
Sa Majesté Impériale Albrecht Elberhard

Votre Majesté Impériale,

Votre délicatesse est à saluer – qu'il est bon de lire une missive aussi empreinte d'humanité et de politesse. Vous avez, sans ambages, mes remerciements et mes excuses les plus sincères en retour. Voyons cet échange comme le début d'une nouvelle relation entre nos deux contrées. Je tiens d'ailleurs à vous féliciter pour votre ascension à mon trône même si celui-ci s'est teinté du décès de feu votre père. Que Dieu le préserve.

Je serais fort aise de vous recevoir à Versailles dans le courant de ce mois-ci si le temps vous le permet. Auquel cas nous pourrions convenir d'une rencontre plus tardive. Je m'excuse, par avance, de l'effervescence qui régnera en mon royaume si vous venez courant de ce mois car j'ai un mariage en préparation. Mais, n'ayez crainte, je saurais vous recevoir avec les honneurs dus à votre rang.

Veuillez agréer, votre Majesté Impériale, l'hommage de mon profond respect.

Reine Ronce de France
Souveraine de France

©Didi Farl pour Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Andreas Ström
Invité
avatar
Andreas Ström
Mar 25 Oct - 0:04
Août 06


À mon tendre et très cher Albrecht,

J'ai l'impression que ça fait des mois, voir plus que nous n'avons pas échangé le moindre mot. J'ai bien sûr conservé ta dernière lettre, et c'est uniquement maintenant, en cette belle journée d'été que j'arrive enfin à trouver le temps de t'écrire à nouveau. J'ai beau ne pas avoir un empire à diriger, mon long voyage me semble sans fin. À chaque pas que je fais, je ne cesse de me demander si je vais dans la bonne direction... Mais y en a-t-il réellement une ? Je ne saurais dire. Peut-être devrais-je simplement aller là où je le désire... Mais je me connais, je laisserais mes pas me guider jusqu'en Allemagne. Non pas que vos forêt me manquent mais il y a un regard que j'aimerais croiser à nouveau. Je sais que le moment n'est peut-être pas le bon, tu as après tout un empire tout entier à gérer en cette période compliquée, mais j'aimerais amener avec moi l'automne. J'espère que le corbeau que je t'envoie arrivera au plus vite et avec le présent que je t'ai glissé. Ce n'est rien, rassure-toi, juste une petite chose qui m'a fait pensé à toi. C'est une plume bicolore, il parait que ça porte chance. Garde-la. Tu pourrais en avoir besoin.

Sincèrement tien, ton Andreas.
© GASMASK
Andreas Ström
Revenir en haut Aller en bas
Andreas Ström
Invité
avatar
Andreas Ström
Mer 26 Oct - 0:46
Août 06


À mon peu soigneux et néanmoins très cher Albrecht,

Ne soit pas désolé, j'ai moi-même perdu le fil des journées et je crois que nous avons été deux à nous laisser submerger par les évènements. Le temps auraient pu nous attendre mais, tu connais l'univers... Toujours impatient.

L'encre me joue-t-elle des tours ou ai-je bien lu ? Tu as abattu un seigneur en duel devant assemblée ? Ciel. J'espère au moins que quelqu'un à pensé à t'offrir de quoi boire pour la nuit ! Quel chef d'état tu fais... Un vrai lion. Je dois avouer que j'aurais aimé être là pour voir ça... Et si tu veux mon avis, je pense qu'ils ne supporteront pas les premières gelées, ce qui serait plutôt une bonne chose pour les corbeaux du coin, ils éviteraient ainsi de venir me réclamer de quoi manger sans cesse.

Et en parlant d'oiseaux... Celui que je t'ai envoyé est revenu avec des plumes en moins, j'en déduis que ça vient de cette frayeur ? Fais attention, sinon la prochaine fois, c'est quelque chose de bien moins discret qui portera mon message... Oh d'ailleurs, peut-être le verras-tu quand je viendrais te rendre visite... C'est un petit bison volant, je ne crois pas qu'ils vous soient familiers en Allemagne... Tu devrais le voir, tout aussi gauche que toi quand il s'agit de se retrouver dans la forêt.

Je suis rassuré de savoir que ta femme va bien, prends-soin d'elle et sans lui en souffler mot, transmets-lui mes amitiés et dis-lui qu'elle peut garder la plume. Le corbeau à qui elle appartenait préférait sûrement qu'elle serve plutôt qu'elle termine dans la tranche d'un vieux livre.

J'ai hâte aussi de pouvoir te revoir, et si tu arrivais à t'entretenir avec notre chère Impératrice, soit sûr que je serais quelque part, prêt à t'attraper pour te détourner de tes obligations. Qu'en dis-tu ? Je connais plusieurs endroits où nous pourrions être au calme tout les deux...

Je m'excuse si j'ai pu paraître confus ou même perdu dans ma dernière missive... Tu me connais, j'ai parfois l'esprit ailleurs. Mais ne crains rien, je vais bien, peut-être mieux que je ne le pense réellement. Je te remercie de te soucier de mon confort et ne te dirais qu'une chose : Non, je n'ai pas tout ce qui me faut, pour ça, il faudrait que tu sois à mes côtés et aussi que je rattrape quelques nuits de sommeil.

Je m'inquiète de ta situation et j'espère que bientôt, tout s'arrangera pour toi et ton pays, je sais que jamais je ne pourrais m'y promener librement mais je peux au moins t'envoyer mes pensées les plus chaleureuses.

En espérant que tu prennes grand soin de toi et que nous nous verrons bientôt,

Sincèrement tien, ton Andreas.
© GASMASK
Andreas Ström
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✦ Libre pour RP ? : yep

✦ Double-compte : Chester du cheshire//Alexender Rammsteiner//Nikolas Klaus//Kay Sokolov//Hanako Hayashi

Mer 26 Oct - 20:32






Sa Majesté impériale Friedrich Franz Edelstein
Empereur d'Autriche-Hongrie
A l'attention de sa Majesté Impérial d'Allemagne
Albrecht Elberhard



Aout 06

À sa Majesté Impériale,

Avant tout nous tenons à vous remercier concernant notre défunte et regretté Impératrice. Nous apprécions ce geste, malgré les différends qu'il y a pu y avoir depuis votre mariage avec votre épouse, entre l'Empire Allemand et l'Empire Austro-hongrois. Votre missive est on ne peu plus la bienvenue, en plus d’être un premier pas que nous nous permettons de féliciter ouvertement.

Nous ne manquons pas non plus de vous féliciter pour votre succession à votre défunt et non regretté père. Avec une personne comme vous, nous ne doutons point que l'Allemagne ne peut que mieux se porter si vous continuez avec ce genre de bonnes initiatives.

Nous acceptons donc avec plaisir de vous recevoir en ce mois d'août au sein de notre palais impérial. Comme vous le savez nous sortons à peine de notre deuil personnel, mais l'empire restera couvert de crêpes noires pendant quelque temps.

Nous avons donc grande hâte de vous accueillir ainsi que votre épouse en la date du 16 août à Vienne. Nous pourrons profiter de l'occasion pour parler de ce qui vous tracasse en vos terres. Il est temps que nos empires, voisins depuis des générations, renoue les liens ancestraux qui les unissent.

Je vous prie de bien vouloir agréer, votre Majesté Impériale, l'expression de mes honnêtes et respectueuses salutations.

Sa Majesté impériale Friedrich Franz Edelstein
Empereur d'Autriche-Hongrie



© Jawilsia sur Never Utopia



Avatar dessiné par Aadorah
Revenir en haut Aller en bas
Ronce de France
La belle au bois dormant
avatar
✦ Libre pour RP ? : Libre !

✦ Double-compte : Sigmund Rammsteiner, Hildegarde Müller, Shísān Wǔ, Orendi

Sam 29 Oct - 23:45
Août 06
Sa Majesté Ronce de France
Souveraine de France
A l'attention de sa Majesté Impériale d'Allemagne
Sa Majesté Impériale Albrecht Elberhard

Votre Majesté Impériale,

Votre date me convient tout à fait. Ce sera une joie que de vous accueillir au sein de Versailles. Il me semble d'ailleurs, sans trop m'avancer, que vous êtes marié. Si vous le souhaitez votre charmante épouse peut vous accompagner. Je serais fort aise de faire sa connaissance. Si vous avez besoin d'une quelconque disposition particulière pour votre séjour, faites-moi signe.

Veuillez agréer, votre Majesté Impériale, l'hommage de mon profond respect.

Reine Ronce de France
Souveraine de France

©Didi Farl pour Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Andreas Ström
Invité
avatar
Andreas Ström
Jeu 3 Nov - 11:22
Août 06


À mon très appliqué et néanmoins tendre Albrecht,

Il est vrai qu'écrire dans la crainte de réveiller sa tendre n'aide pas à soigner la courbe de ses lettres. J'en oublie parfois que tu peux avoir quelques regards qui se perdent par-dessus ton épaule pour t'espionner... Il est vrai qu'ici, à part les corbeaux qui tentent sans cesse d'avoir mon attention pour quelques miettes de pain, je n'ai pas à m'inquiéter de ce qu'ils pourraient penser de nos échanges… Quoi que… Penses-tu que les corbeaux verraient d'un mauvais oeil la relation entre un lion et un des leurs ?

Enfin, vu la façon dont tous viennent se blottir sous mon manteau pour un peu chaleur, je commence à penser que non... Certains vont aussi faire leur nid dans la fourrure duveteuse de Flocon, à qui ça ne plait pas... Tu devrais le voir, c'est une petite chose si douce. J'essayerais de te faire parvenir un dessin de lui, histoire que tu puisses le voir avant qu'il ne soit adulte. J'aurais aimé te l'amener, mais si tu penses que c'est une mauvaise idée... Je lui demanderais de m'attendre bien sagement ici, alors que j'entamerais mon voyage pour te retrouver, malgré l'époque troublée que nous vivons.

Aurais-je l'air idiot si je t'écrivais que je m'inquiète pour toi ? Par peur qu'il t'arrive quelque chose, j'ai commencé à laisser des charmes dans les branchages, espérant que le vent ou un oiseau généreux te les amènes. Tu ne recevras sûrement rien, mais ça me rassure... Ça m'évite de penser à ce qui pourrait arriver de désastreux.

J'aimerais que tes rencontres soient fructueuses et que tu te fasses des alliés, ton empire pourrait en avoir besoin... J'aimerais te dire qu'avec notre impératrice tout ne peut que bien se passer mais... Vos visions diffèrent trop l'une de l'autre... Je ne peux que te conseiller d'être prudent. Les rumeurs disent qu'elle a une vouivre et crois-moi, tu n'as pas envie de l'approcher de trop près.

Pour parler de choses plus heureuses, je me réjouis de savoir que ta femme a pu gagner grâce à cette plume et si je suis le nouveau créateur de tendance en Allemagne, devrais-je tout lâcher ici pour devenir le plus grand créateur de ton pays ? À couvrir vos femmes de robes à plumes ? Peut-être devrais-je essayer... Qu'en penses-tu ?

Plaisanteries mises à part, je suis honoré que ta mère me transmette ses amitiés, et même si ça ne doit pas représenter bien grand chose à ses yeux, transmets lui mon respect et mes hommages. C'est une femme bien qui a donné naissance à un homme bon qui m'est précieux, et rien que pour ça, elle mérite d'être encore traitée comme une impératrice.

Je refuse de dormir à tes côtés, j'aurais l'impression de perdre le peu de temps que nous pouvons passer tout les deux. Alors, je te laisserais me guider où tu le souhaites, mon tendre, mais pas dans mes songes car même là, tu y es bien trop souvent absent.

À vrai dire, l'été fut calme. J'ai rendu visite à mon ancien mentor et j'ai passé quelques temps avec lui, nous avions des affaires à régler et il est vrai que ce vieux renard m'avait manqué. D'ailleurs, il refuse toujours de penser que l'amulette que je porte autour du cou ne peut pas être la tienne. Je commence à me demander si tu ne devrais pas lui envoyer une lettre pour lui confirmer que c'est bien le cas…. Quoi que… Si tu faisais cela, j'ai peur que le choc le paralyse pour la saison à venir. C'est aussi durant cette période que j'ai trouvé Flocon… Le pauvre, il était caché dans une souche creuse, à pleurer sa mère dont il a dû trop s'éloigner avant de se perdre. Tu aurais dû le voir, une petite boule de poil effrayée qui refusait que je m'approche pour le sortir de sa cachette… Il m'a fallut l'amadouer, passer presque deux nuits à le veiller avant qu'il n'accepte le peu de provisions que j'avais pour le nourrir. J'ai tenté de le rendre à sa mère mais mes recherches sont restées vaines, même avec l'aide des autres corbeaux, rien… Alors j'ai décidé de le garder, même si je ne dois pas faire une très bonne mère bison. Mais il n'a pas l'air malheureux, au moment-même où je t'écris, il est là à chasser un corbeau qui n'a pas envie de devenir son compagnon pour la sieste, de peur sûrement de finir écraser par son pelage.

Je compte sous peu monter un peu plus au nord, pour me diriger vers le castel, j'ai dans l'idée d'aller proposer mes services à l'impératrice et à sa cour. Si effectivement des temps troublés s'annoncent, je me dois de faire quelque chose, je ne peux rester sur les routes à fermer les yeux sur ce qui se passe au sein même de mon pays. Je dois faire quelque chose et les murmures du vent dans les feuilles me pousse à penser qu'il est temps pour moi de me mettre au service d'une noble cause. Et même si les voix reviennent… Je ne peux plus me cacher.

Je m'excuse de terminer cette lettre sur une note si sombre. J'en suis navré et j'espère que tu sauras fermer les yeux sur cette maladresse de ma part. Je crois simplement qu'une certaine angoisse ne teinte mon coeur en ce moment, et j'avoue que très égoïstement, je me rassure en te lisant. J'espère tout de même que je pourrais croiser ton regard sous peau et entrelacer mes doigts aux tiens, car j'ai l'impression que ce jour où nous avons marché pour la dernière fois tout les deux main dans main date d'une autre vie.

Mes plus tendres pensées t'accompagnent, mon lion. Prends grand soin de toi,

Andreas.
© GASMASK
Andreas Ström
Revenir en haut Aller en bas
Andreas Ström
Invité
avatar
Andreas Ström
Mer 15 Fév - 11:12
Août 06


À mon tendre Albrecht,

J'aimerais moi-même connaître un sort pour être capable de figer le temps et nous permettre d'avoir ainsi un instant à nous. Mais en attendant d'être capable de faire des miracles et de tordre à volonté l'univers, je vais me contenter de prier les esprits pour qu'ils veillent sur toi.

Prends soin de toi mon tendre ami, je serais fou de te savoir en mauvaise posture ou pire...,

Sache que j'attendrais ta prochaine missive avec l'impatience d'un jeune homme en proie aux vertiges de l'amour,

Ton bien poétique ami du nord,

Andreas.
© GASMASK
Andreas Ström
Revenir en haut Aller en bas
Clarke O'Callaghan
Paul Bunyan
avatar
✦ Libre pour RP ? : Oui !

Lun 24 Avr - 19:47
[en cours)
Revenir en haut Aller en bas
Ronce de France
La belle au bois dormant
avatar
✦ Libre pour RP ? : Libre !

✦ Double-compte : Sigmund Rammsteiner, Hildegarde Müller, Shísān Wǔ, Orendi

Mar 25 Juil - 17:31
Spoiler:
 

Octobre de l'an 6Au Kaiser de l'empire d'Allemagne,
Kaiser Albrecht Eberhard
Votre Majesté Impériale,

L'envoi de cette missive aurait pu attendre une nouvelle visite entre nos deux personnes mais le sujet est si important que je me devais de vous en parler dans les temps les plus pressants.

Vous avez du entendre quelque écho sur ce qui est advenu en Roumanie. La reine Roscat a été violemment assassinée et, par extension, déchue de son trône. Un allié avisé qui se trouvait en ce royaume pendant ces temps troublés m'a fait parvenir des rapports troublants. Vous savez, tout comme moi, que la Roumanie a fait naître les Androïdes, obligeant des humains à devenir des semi-machines. Le rapport qui se trouve sous mes yeux démontre que la folie de feu la reine Roscat a été bien plus loin.

Ils ont mené des expériences sur des animaux pour en faire des androïdes. Imaginez : des cavaliers aux membres métalliques et leurs montures, taillés dans la même pièce. Mais là encore ne réside pas la pire des ignominies. La Roumanie s'en est prise aux êtres de magie. Non contente de les purger de ses terres avec des méthodes peu scrupuleuses et sujettes à critique, la reine a voulu les user pour en faire, eux aussi, des Androïdes. Avec un résultat combinant à l'échec, et à la torture.

Je ne puis vous reproduire le croquis que j'ai à mes côtés mais je puis vous le décrire succinctement. Un visage affichant l'agonie d'un être se sentant dévoré de l'intérieur, des os tentant de se disloquer et de percer la peau, en un mot l'abominable douleur d'une Mort lente à laquelle personne ne met fin.

C'est là cruauté d'infliger pareil tourment non pas une fois, deux fois, mais des dizaine et des dizaine de fois comme si répéter le processus allait changer quoi que ce soit.

Je me devais de vous en parler. La Roumanie est proche de vos terres encore affaiblies par vos agitations internes. Toute décision repose entre vos mains, Kaiser. Je pourrais vous montrer les rapports pour vous prouver ma bonne foi si vous le souhaitez. Mais sachez que je ne suis pas femme à mentir sur un tel sujet.

Veuillez accepter mes salutations les plus respectueuses.

Ronce de France
souveraine du royaume de France

© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Ronce de France
La belle au bois dormant
avatar
✦ Libre pour RP ? : Libre !

✦ Double-compte : Sigmund Rammsteiner, Hildegarde Müller, Shísān Wǔ, Orendi

Mar 8 Aoû - 21:55
Octobre de l'an 6Au Kaiser de l'empire d'Allemagne,
Kaiser Albrecht Eberhard
Votre Majesté Impériale,

Je suis heureuse de vous voir si impliqué face à de tels événements. Il est vrai que votre politique se tourne vers une acceptation de la magie, allant au contraire des décisions de feu votre père. Je ne peux que saluer une telle démarche et vous remercie d'offrir terre d'asile à ces êtres qui, s'ils réussissent à fuir les terres roumaines, auront besoin d'un toit et de chaleur humaine. Ce qu'ils ont subi est plus insidieux que les traumatismes résultants d'une guerre.

Je vous adjoint à cette lettre des reproductions des croquis menées par le roi lui-même. Il a un excellent coup de crayon, vous verrez. Même si vous m'accordez votre pleine confiance, ce que je vous suis fortement redevable, je vous adjoins des copies du rapport. Si vous voulez même transmettre ces informations à d'autres, vous avez carte blanche. À mes yeux l'affaire doit être portée au public et être connue de tous.

Je vous remercie encore et humblement de votre confiance.

Ronce de France
souveraine du royaume de France

© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Clarke O'Callaghan
Paul Bunyan
avatar
✦ Libre pour RP ? : Oui !

Mer 16 Aoû - 18:18



Mai 07
Rédigé par Reinhardt Steiner

HAWK NEWS
Your voice in America - A true conservative voice



BALTIMORE GUN PARTY !


A mes frères patriotes,

Hier, un jour de Mai 07, un cortège citoyen du Maryland - certains déguisés en cow-boy pour l'occasion - ont abordé trois navires marchands allemands, avant de libérer dans l'Océan 342 caisses de munitions, au cours de trois heures durant.

Cet acte "patriotique", contrairement à ce que diront nos détracteurs, est une protestation légitime contre l'invasion de la marchandise germanique sur notre territoire. Leur prix bas et la quantité grandissante des armes de manufacture allemande poussent des centaines d'américain à la faillite.
Il est clair, que nous devons sans équivoque, lutter contre cette intrusion impérialiste dans notre marché.

En écho à la désormais "Baltimore Gun Party", surnommé par les protagonistes-même, la direction portuaire de la ville et la population locale ont fermé leurs eaux à toute embarcation en provenance d'Allemagne.

Pourtant, il semblerait que les autorités fédérales n'adhèrent pas encore à ce combat, pour protéger notre continent. Ce laxisme anti-national est outrageant, dans la mesure que les auteurs dont été injustement écroué dans l'attente d'un procès.

Où va donc notre pays lorsque nous avons besoin de héros ? Punir ces hommes reviendrait à nous condamner nous-même ! Allons-nous laisser notre gouvernement fermer les yeux ? Certainement pas ! J'appelle donc tous les patriotes, tous que vous êtes, à prendre votre cœur et votre âme, pour protester contre cette injustice commise contre des compatriotes. Continuons la "Baltimore Gun Party" et renvoyons les impérialistes allemands sur leur continent.

Que ces derniers comprennent ce message : Vous n'êtes pas les bienvenues !


.

Code par MV/Shoki sur Never Utopia


Make America Great Again:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: Il était une fois, dans un lointain royaume... :: Les secrets de nos personnages :: Réseaux sociaux-
Sauter vers: