Partagez | 
 

 [Décembre 05] Pour une poignée de dollars [PV Mary]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
L'oiseau Roc
Leonhardt Genmann
avatar
✦ Libre pour RP ? : Totalement Libre ! ^^

✦ Double-compte : Hitomi Hoshizora



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Pilote d'aéronefs
✦ Pouvoir: Aucun
✦ Bric à brac:
MessageSujet: [Décembre 05] Pour une poignée de dollars [PV Mary]   Sam 26 Nov - 4:00
Leonhardt poussa un profond soupir en quittant l'immense et luxueuse salle de l'opéra avec les autres convives. Cette représentation avait été... infiniment longue, ennuyeuse, et inintéressante au possible. Regarder pendant des heures des femmes beugler comme des putois en clamant des lignes incompréhensibles n'avait rien de passionnant, et l'histoire d'amour décrite dans cet opéra était une vraie daube. De toutes façons Leonhardt ne s'était jamais intéressé à l'amour, ni à l'art d'ailleurs. Et puis, pas étonnant que la fin de l'histoire se finisse par la mort tragique du protagoniste : lui aussi se serait suicidé s'il avait une fiancée qui gueulait et chantait tout ce qu'elle disait.
C'était donc avec un regard morne et en étouffant un bâillement que l'androïde se rendit dans le grand hall où avait lieu la réception, pièce maîtresse de la soirée. Enfin, pour lui cela tenait plus de la potence que du somptueux bal mondain. Quelle idée il avait eu d'accepter ce boulot... Car oui, si le pilote s'était retrouvé à l'opéra, vêtu d'un smoking et en compagnie de la crème de la société autrichienne, c'était pour un travail. "Conduire une lady et ses amies à la soirée d'anniversaire d'une vieille riche pleine aux as en échange d'une invitation à ladite soirée et d'un bon salaire en prime", ça n'avait de base pas du tout l'air alléchant, sauf pour la partie concernant le salaire bien entendu. Mais alors là, Leonhardt avait la preuve qu'il n'y avait rien de plus chi**t que d'être riche. Il fallait vraiment n'avoir rien à faire dans sa vie pour se coltiner des horreurs comme ce spectacle et cette réception! Et rien à faire de son argent non plus... Mais bon.

- Serre les dents, vieux, et pense au salaire... Ooh, oui, le bon vieux salaire avec pleins de zéros derrière le 1... songea l'androïde en grinçant des dents.

En attendant, ce nœud papillon l'étranglait et cette foule de gens superficiels et proches de leur argent l'étouffait. Du coin de l’œil il vit des demoiselles qui gloussaient en le regardant.
Pitié...
L'androïde leur jeta un regard torve qui effaça leurs sourires idiots en deux temps trois mouvements, et après quelques pas de plus sur le sol en marbre il parvint dans le gigantesque hall aménagé en salle de réception, avec un buffet interminable, des musiciens jouant un air entraînant et des attardés de la haute partout. Leonhardt avait l'impression d'avoir été jeté dans une basse-cour au moment du repas des poulets.
Essayant de faire bonne figure, après tout cela faisait plus ou moins partie de son contrat, il se tint un peu à l'écart, à l'ombre d'un pilier, un verre de brandy à la main, attendant que la soirée passe avec un ennui mortel.
Au bout d'un moment, une jeune fille qui lui faisait de l’œil se décida à venir le voir. Parfait, ce serait l'occasion de lui faire comprendre une bonne fois pour toute qu'elle ferait mieux de s'occuper de ses fesses plutôt que de le reluquer avec une telle insistance.

- Bonsoir, monsieur...? dit-elle en arrivant à sa hauteur avec un sourire.

- Genmann, rétorqua-t-il avec le minimum syndical en termes de politesse.

- Enchantée, je ne me présente pas, vous devez déjà me connaître, répondit-elle en tendant la main vers lui pour qu'il lui fasse un baisemain.

Leonhardt la regarda avec un air affligé. "Vous devez déjà me connaître"? Sérieusement? Mais pour qui elle se prenait celle-là?
L'androïde attrapa la main de la jeune fille et la serra vigoureusement comme le faisaient les gens normaux comme lui. Il allait pas non plus coller sa bouche là-dessus, on savait jamais où ça pouvait avoir traîné ces trucs-là...

- Euh, hum, que faîtes-vous dans la vie monsieur Genmann...? poursuivit la demoiselle, un peu refroidie par l'échange.

- J'suis pilote.

Le sourire de la fille vacilla un instant avant de se crisper. Hin, elle allait enfin lui lâcher la grappe!

- Ooh, vous devez avoir vécu de merveilleuses aventures! s’extasia-t-elle finalement.

Ce fut au tour de l'expression de Leonhardt de se décomposer. Raté... Il ne savait pas si c'était à cause de ce foutu nœud papillon ou du parfum entêtant de cette dinde, mais là il commençait vraiment à ne plus tenir en place.
Finalement, avec un sourire suintant l'hypocrisie à grosses gouttes, il tendit son verre de brandy à la jeune fille en disant sur un ton légèrement moins hostile que d'ordinaire :

- Je vous prie de m'excuser, pourriez-vous me garder cela un instant?

La jeune fille prit le verre avec une expression surprise, et il s'éclipsa dans une pièce adjacente qui s'avérèrent être des toilettes. Après avoir refermé la porte derrière lui d'un coup de pied, il se campa face au miroir trônant au-dessus des éviers et s'aspergea le visage d'eau bien fraîche, avant de diriger son regard droit dans celui de son reflet.

- Tss, saloperie de soirée d'anniversaire à la c*n, jura-t-il en défaisant son nœud papillon à la va-vite. Pour une vieille bourge en plus! A son âge elle ferait mieux de crever plutôt que de faire la fête!

Maintenant qu'il avait trouvé un coin tranquille, il n'était pas près de le quitter! Il resterait ici jusqu'à la fin de la soirée, loin de tous ces crétins bourrés de fric, et tant pis pour la fille qui resterait des heures à l'attendre avec son verre à la main! Et puis ça lui apprendrait à venir lui casser les pieds, merde, hein!
Et cette saleté de mal de dos qui refaisait surface... Tss, il n'avait même pas pu prendre de morphine avec lui! La seringue, ça rentrait pas dans la poche du smoking... Tant pis. Ce travail avait tout de l'enfer, même si ça n'était rien à côté de l'asile, mais au moins il toucherait un bon salaire et ce ne serait que pour une soirée.
Passant une main dans ses cheveux, Leonhardt lâcha un profond soupir. Le problème maintenant était de survivre à cette soirée... si rien d'intéressant ne survenait pendant les heures à suivre, lui aussi irait pendouiller au bout d'une corde comme le gars dans le spectacle. D'ailleurs ça tombait bien, il avait déjà le nœud papillon pour se pendre. Restait plus qu'à trouver un lustre, ça devait pas manquer dans ce foutu opéra.

- J'aurais jamais dû accepter ce boulot...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary
Mary B.
avatar
✦ Libre pour RP ? : Toujours ! Mais je vous pris d'excuser le language fleuri du jeune mort

✦ Double-compte : Wed



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Trafiquant d'informations
✦ Pouvoir: voyage au travers de mirroir
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: [Décembre 05] Pour une poignée de dollars [PV Mary]   Lun 12 Déc - 17:21

Comment je me démerde pour que, même mort, j’arrive à être en retard ? Je m’impressionne genre grave ! Putain, pour une fois que j’avais une piste pour un truc croustillant ! J’espère que j’ai pas loupé le début, ca va me déprimer à mort –hufu- sinon ! On m’avait parler d’un opéra qui passait un truc tout pourri comme «  Mariana » un machin du genre. Un truc que même vivant, j’aurai pas écouter. C’est une perte de temps considérable, tout ca pour s’ennuyer au final. Mais rien à foutre, ca ne me regarde pas ! C'était clairement pas pour ça que j'étais là ! Un truc croustillant bien vendeur ! Des trafics bien comme il faut ! Oh paternel je t'aurai un jour ! Même si ca doit me prendre trois vies de plus !
J’atteins enfin la zone de l'opera. Je me suis dépêcher, un vivant serait essoufflé. Pauvre petite chose ! La voix dégueulasse de la cantatrice vient m'écorcher les oreilles. Ca arrive tellement vite, je n'étais pas prêt merde ! Pauvre de moi. Mes oreilles mortes meurent une nouvelle fois . Gaaah, quelle horreur. Ouais, bon je sais, je peux m'amuser un peu hein. Je suis seul et mort ! Un prénom de poulette et un retard à la con ! Je peux bien faire de l'humour !



Bordel, faudrait que j'arrête de m'auto-justifier. Ca devient gênant pour moi. Même si il y a clairement personne qui pourrait me faire une remarque.

J'arrive près des miroirs des toilettes. C'est plus cours ! Ah, c'est les toilettes hommes. Je fais tout les miroirs de la salle sans chercher à me dissimuler, rien à faire aujourd'hui. Je passe devant un gars qui n'a clairement pas envie d'être là. Je ne m'arrête pas, je passe comme une ombre.



Et je reviens sur mes pas pour faire face au gars qui est en train de se morfondre dans son costume pingouin.

-Bouh !

T'être que ca va égailler sa soirée. En tout cas, j'avais peut-être de quoi bien rire. Comme à chaque fois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'oiseau Roc
Leonhardt Genmann
avatar
✦ Libre pour RP ? : Totalement Libre ! ^^

✦ Double-compte : Hitomi Hoshizora



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Pilote d'aéronefs
✦ Pouvoir: Aucun
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: [Décembre 05] Pour une poignée de dollars [PV Mary]   Lun 12 Déc - 17:57
Bon, d'accord, Leonhardt s'attendait à tout sauf à voir un punk surgir dans le miroir en faisant "bouh". Il en avait vu des trucs étranges, mais là c'était le pompon!

- Oh putain de bordel de...!! s'exclama-t-il en faisant brutalement un bond en arrière, son cœur ayant menacé de lâcher.

En se plaquant contre le mur dans son dos, ses ailes lui rentrèrent dans la colonne vertébrale, lui arrachant un petit grognement de douleur. Cette saloperie quelle qu'elle soit lui avait indirectement fait un mal de chien! Ce qui n'arrangea évidemment pas l'humeur déjà massacrante de l'androïde. En reprenant son souffle, il fixa la glace d'un regard mauvais. C'était quoi? De la magie? De la technologie? Dans tous les cas c'était un piège à cons, et le fait de s'être fait avoir le vexait d'autant plus. Heureusement qu'il n'avait pas pris son verre avec lui, sinon sa tenue aurait été ruinée, et il aurait pu dire adieu à son salaire... Mais merde, on s'en foutait du salaire, il venait de se faire une frayeur pas possible avec cette connerie! Se redressant, le pilote en smoking foudroya l'apparition du regard. Restait une question primordiale :

- Mais... bordel, c'est quoi c'machin? Encore une de ces attractions de riches à la con?!

Sur ces mots, il s'avança vers la surface réfléchissante et toqua au miroir. Il fut alors surpris de voir la silhouette bouger. Ce truc était vivant?! Ou du moins, c'était pas juste une mauvaise blague?

- Qu'est-ce que t'es exactement, saloperie de machin? Hein? grogna Leonhardt en croisant les bras et en grinçant des dents, penché en avant vers l'apparition.

Il n'avait pas que ça à faire, de faire mu-muse avec un abruti de miroir qui parlait et faisait "bouh"! Enfin, si, techniquement il n'avait que ça à faire. C'était d'ailleurs pour ça qu'il avait opté pour un repli stratégique aux toilettes. Sauf que là, son moment de tranquillité si désiré venait d'être ruiné. Ce crime ne resterait pas impuni...!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Mary
Mary B.
avatar
✦ Libre pour RP ? : Toujours ! Mais je vous pris d'excuser le language fleuri du jeune mort

✦ Double-compte : Wed



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Trafiquant d'informations
✦ Pouvoir: voyage au travers de mirroir
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: [Décembre 05] Pour une poignée de dollars [PV Mary]   Jeu 2 Fév - 11:18
Oh la réaction excessive ! Trop bon ! C'est magique haha, tellement épique. un lapin ne sauterait pas plus haut que ce mec ! Parfait ! PARFAIT ! Il y a moyen de bien bien s'éclater là ! Ah et il recule... Et il se prend la porte des chiottes. Est ce qu'il va glisser en plus, puis autre chose va lui tomber sur la tête comme on peut le voir dans les cirques. Oh c'est peut-être mon Lucky Day et je suis tombé sur un clown qui s'entraine ! Ouais, je sais, peut probable mais on s'amuse comme on peut hein. Alors, j'éclate de rire pendant qu'il s'énerve. C'est un truc que j'adore faire, ca fait encore plus rager les gens quand on se fout de leur gueule. Alors je me marre. Mais tellement fort ! Et je me marre encore plus quand il vient taper contre le miroir. Oh ca doit être à mourir (hufu) de rire de voir un mec en smoking taper sur la surface d'un miroir. Oh, des fois j'adore être mort rien que pour ce genre de situation pour les vivants, c'est vraiment drôle, mais drôle !

- Qu'est-ce que t'es exactement, saloperie de machin? Hein?

Ah ? Il me parle directement maintenant ? Héhé, il y avait moyen d'encore plus s'amuser ! Génial ! J'adore déjà ce type ! Il à l'air con là maintenant mais il n'a pas l'air idiot pour autant, c'est déjà ça... Le pauvre !


Je sors de mon miroir en souriant et le traverse. Pas le miroir hein ! Le Gars, je traverse le gars. Rien que pour voir sa réaction. Une fois derrière lui, je me tourne vers son dos et remarque un truc bizarre. Mais finalement j'en ai rien à foutre pour le moment.

- Je suis quoi ? Bah je suis mort !

Sourire ironique, regard sarcastique, tout y est, c'est parfait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'oiseau Roc
Leonhardt Genmann
avatar
✦ Libre pour RP ? : Totalement Libre ! ^^

✦ Double-compte : Hitomi Hoshizora



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Pilote d'aéronefs
✦ Pouvoir: Aucun
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: [Décembre 05] Pour une poignée de dollars [PV Mary]   Jeu 9 Fév - 15:00
Leonhardt arqua un sourcil en voyant le truc sortir du miroir, et frémit tandis que l'apparition le traversait. Se retenant de crier un "BORDEL!!!", il se retourna vivement vers son étrange interlocuteur pour le foudroyer du regard.
Ainsi donc, "il était mort"...

- T'es un putain d'fantôme? lâcha le pilote avec un air presque blasé. J'en ai vu des trucs bizarres dans ma chienne de vie, mais là c'est l'summum.

Pourquoi pas, remarque. Y'avait bien des hybrides et des fées en c'bas-monde, alors des revenants... ça n'devait pas être si étonnant.
Ou alors, les riches s'amusaient à mettre des substances hallucinogènes louches dans leurs verres et cette apparition n'était pas réelle. Ouais, ce s'rait bien un truc de riches ça.
Avec un soupir, Leonhardt sorti une cigarette d'une de ses poches et l'alluma avec nonchalance, avant de rediriger son regard vers le gars en mâchonnant le mégot. Il était toujours là, et visiblement bien réel.

- Un spectre, donc, lâcha le pilote en croisant les bras. Et qu'est-ce tu fous là au juste? Parce qu'au cas où t'aurais pas remarqué ici c'est encore plus chiant qu'une soirée d'anniversaire de vieille. Oh, attends. C'est vraiment une soirée d'anniversaire de vieille. Alors c'est encore plus chiant que l'enterrement de ladite vieille. Si tu veux t'marrer t'es pas franchement tombé sur le gros lot.

Ce n'était pas dans ses habitudes de se montrer loquace, mais l'ennui et, il faut bien l'avouer, la curiosité, l'emportaient sur son humeur renfrognée. Par ailleurs, discuter avec un fantôme pouvait certainement être plus intéressant que ce qu'il se passait à l'extérieur de ces chiottes de riches. Et s'il ne trouvait pas un moyen de passer le temps dans cette foutue soirée, il finirait sans doute pas rejoindre le revenant sur le banc des décédés antipathiques.
Tirant une bouffée de sa cigarette, Leonhardt s'appuya contre le mur en faisant attention de ne pas concentrer son poids sur ses ailes et dévisagea le spectre d'un regard torve.

- Alors?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Décembre 05] Pour une poignée de dollars [PV Mary]   
Revenir en haut Aller en bas
 

[Décembre 05] Pour une poignée de dollars [PV Mary]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: Autriche-Hongrie :: Opéra-


saigoseizon Cabaret du Lost Paradise bouton partenariat