Partagez | 
 

  Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Hasard

MessageSujet: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Mar 6 Déc - 22:54

Le palais roumain était à l'image de sa souveraine – tout en métaux glacés, un hérissement de piques et d'angles. Une construction biscornue jusque dans son architecture intérieure où les seules rondeurs que l'on pouvait percevoir n'étaient autre que les cœurs qui émaillaient le décor, symbolique d'un rouge incarnat, sanglant qui paraît jusqu'à la robe de la souveraine. Souveraine qui trônait dans son siège, sa robe pourpre s'étalant en corolle mais ne masquant, en rien, ses nouveaux atours. Elle était une veuve noire, une araignée agitant ses nouvelles pattes rutilantes, jambes et bras ayant troqué l'acier contre la chair, patientant au sein de sa toile. La nouvelle s'était propagée jusqu'à elle des attaques qui avaient menacé ses installations. Engoncée dans sa fierté, certaine de sa réussite, Roscat les attendait ces visiteurs, ordonnant à ses domestiques de demeurer dans leurs quartiers, à ses gardes de ne point intervenir. La souveraine souhaitait faire cesser tout cela elle-même. Main de fer dénuée de gant de velours, prête à frapper les importuns qui osaient enrayer les rouages de son plan. À les décimer. À les confier à son cher Darius. Ce cher Darius dont elle caressa le menton, d'un index glacé. « Mon créateur... » souffla-t-elle avec une langueur presque affectueuse.

Le navire automatisé conduisit les Renégats et Tenkô jusqu'à un port d'attache donnant directement sur un étage du château. Les couloirs, vides, ne laissaient guère présager quoi que ce soit de positif. Du moins jusqu'à ce que des bruits de pas se firent entendre, provenant d'un couloir adjacent. Des pas qui ne venaient pas de gardes roumains mais de trois autres individus, dont un androïde, dont les cheveux grésillants d'électricité statique semblaient signifier qu'ils avaient subi un voyage bien plus mouvementé que ceux ayant pris le navire.

Quoi que vous décidiez de dire ou d'accomplir envers l'autre groupe d'étrangers, un automate vint se présenter à vous, arguant de sa voix mécanique que la souveraine Roscat vous attendait. Et, effectivement, en le suivant vous pouviez remarquer que l'automate vous menait à la salle de trône où se tenait Roscat. Avec pour unique compagnie un Darius Danesti au visage dépourvu de sourire, aussi blanc que s'il avait vu une transhumance de créatures magiques. La reine vous sourit de sa bouche en cœur, écartant ses bras androïdes.

« Qu'avons-nous là ? Un groupe de mercenaires venu me tuer ? Voyons... » Elle eut un rire comme si elle s'adressait à des enfants. « Ne soyez pas sots. Que vous ai-je fait ? Tué un membre de votre famille ? C'est le monde qui veut cela. Dites-vous que c'était un sacrifice pour le plus grand bien. »

Roscat mit pied à terre, sa main cueillant le menton de Darius au creux de sa paume. L'homme semblait figé, à la fois fasciné et terrifié par ce qu'il avait créé.

« Nous pouvons trouver un arrangement. Rejoignez ma bannière et vous serez préservé. Vous aurez un toit, de la reconnaissance. Bien mieux que ce que vous possédez actuellement. » sourit-elle d'un air entendu. « Défiez-moi et c'est la Roumanie toute entière qui fera en sorte de vous châtier. » précisa-t-elle d'une voix sourde, presque aussi métallique que son nouveau corps.


Les règles

Vous voilà donc devant le boss final. Libre à vous d'agir comme vous le souhaitez mais vous vous doutez que ça risque de tourner à la baston. Et en ce cas vous allez devoir utiliser les dés. Ici ce sera celui nommé « Confrontation ». Vous pouvez, bien entendu, le lancer avant de rédiger votre post pour prendre en compte le résultat.

Roscat possède 999 points de vie.
Chacun de vos personnages possède sa propre barre de vie.
Louie et Kay : 350. Tenkô : 300. Muffet et Orendi : 250.
Si jamais vos points de vie tombent à zéro (suite aux attaques de Roscat) votre personnage sera, temporairement, mis hors de combat le temps d'un tour (voire plus selon le jeu).

Vos personnages ayant chacun un profil différent vous disposez de certains bonus propre à vos personnages.
Kay et Louie : vos attaques auront un bonus de 10% de frappe.
Tenkô : ta résistance te permet de baisser les dégâts reçus de 10%.
Orendi et Muffet : vous esquivez 10% des dégâts que vous pouvez recevoir.

Vous postez dans le sens que vous voulez. Si vous avez des questions, contactez Ronce. Bon jeu à tous !




© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chef des voleurs
Louie
✦ Libre pour RP ? : Bientôt

✦ Double-compte : Jan - Ofelia - Tsurugul - Morelia - Louie



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Criminel en libre-service
✦ Pouvoir: Aucun
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Mer 7 Déc - 18:13


La contrée de fer

with Darius <3



Darius.

Le nom se murmurait dans le vent, au fil de la course du navire et Louie, laissant Face Jaune gérer les soins de sa précieuse Orendi, dressa l’oreille, comme appelé.

Darius. Il était là-bas, cette fois son instinct ne le trompait pas. Et dans l’absence de témoin, le mercenaire eut un sourire sauvage, sa large paluche frottant contre son torse de métal. Se rappelant sans peine des tortures subies par son créateur. Darius, avec son visage de jeune homme quand l’excitation le prenait à réussir une nouvelle créature androïde. Darius et son talent de mécano qui pouvait vous transformer en tout autre chose ou vous révéler entièrement. Darius qui devrait payer au centuple son blasphème, son parjure envers le seul Roi qui n’ait jamais eu de valeur en ce monde : lui, et lui seul. Darius, seul lui importait. Darius était sa cible et la Reine une simple distraction de passage. Pas mieux qu’une putain. Pas mieux qu’une ombre parmi les ombres.

Alors le palais fut en vue. Et tandis qu’ils accostaient, ce fut encore Louie qui prit les devants. Louie qui resta là, tout sourire, à regarder l’autre groupe s’avancer, l’androïde en amont mais les seconds bien plus intéressants à ses yeux. Il y avait un homme qu’il ne connaissait que de nom et dont le visage, méconnu, lui sembla pourtant familier. Belle stature, grande gueule fermée, l’air sérieux, et la petite à ses côtés, comme une autre version d’Orendi, lui laissait l’image d’un miroir comme inversé. Louie agita ses doigts, faiblement, en guise de salut.

Avant qu’une autre machine ne vienne se placer, attirer leur attention, les inviter, lui et eux, les autres, les suivants, les utiles, les contrariés, à venir faire face à la Reine.

Comme il s’en foutait. Comme il s’en ficha, en entrant, de la voir là. Là dans sa splendeur rougeoyante de Créature Suprême. Elle qui ne valait pas mieux, au fond, que toutes ces princesses pourries gâtées en mal de pouvoir. Louie songea qu’il lui aurait fallu un homme, pour la mater correctement avant que sa grosse tête n’explose en milliers de pâtes d’acier d’araignée. Ou alors un bon coup de rein, pour calmer son sang. Son regard vert la détailla, dans toute sa répugnance aristocratique.

Puis il cilla, et soudain haletant, le vit. Lui. LUI LUI.

Son Darius.

« PAPA ! » L’exclamation, presque enfantine, manqua presque de couper la parole à la reine. « Papa YOUHOU papa regarde qui est là fils de pute ! PAPA ! » Papa était blême et papa semblait bien plus subjugué par cette ignoble création que par son retour.

Comme le gamin désobéissant qu’il était, Louie en fut évidemment tout fâché.

« Non mais oh ! Des années qu’on s’est pas vus. J’ai dû me casser pour éviter qu’il ne transforme ma bite en arc de fer, pas un merci pas une bise pas un aurevoir. Et voilà qu’il m’ignore cet espèce de grand con ! Parlez moi de retrouvailles familiales. Bon quoi alors. Elle nous veut quoi la grosse ? »

Les poings plaqués sur les hanches, le mercenaire rejeta son chapeau en arrière d’un mouvement de tête. Lorgna Roscat. Eut un reniflement.

Et crachat au sol.

« Ton pays, je lui chie dessus. Ma seule bannière, c’est ma belle gueule. Viens voir, ma jolie, n'aies pas peur. Je vais t’apprendre à t'écraser devant un homme. Je saurais être à la hauteur de ce que Darius a pas pu te donner, beauté. »

A ses hanches, ses phalanges craquèrent dans un bruit d’os sourd.

« Une mort royale. »

Et sans plus attendre, en premier, dans un cri de rage qui fit trembler la salle du trône, Louie lui fonça dessus.










pour moi faire éclore
la grande fleur rouge
ce serait merveilleux


Spoiler:
 
On dit de Louie qu'il a un bon fond (de bouteille)
©Gunhild


Dernière édition par Louie le Dim 29 Jan - 18:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Mer 7 Déc - 18:13
Le membre 'Louie' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Confrontation' :

Résultat :


© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille des brigands
Orendi
✦ Libre pour RP ? : Open bar !


MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Mer 7 Déc - 22:36
Le vent avait souffleté la chevelure de la Russe, lui renvoyant à la figure en des pans entiers de masse graisseuse. Ses bras valides étreignant la rambarde Orendi observait le décor qui se déroulait en contrebas, patchwork alternant entre le gris acier et la grisaille brumeuse. La Roumanie ne brillait guère par le flamboiement de ses couleurs. Ce royaume semblait mort, aussi dénué de vie qu'une plaque de fonte. En son sein trônait le palais, un amas d'échardes et d'aiguilles tordus vers le ciel, comme prêts à crever les nuages. Orendi plissa la bouche écœurée par cette architecture, véritable porc-épic infâme.

La Russe sauta par-dessus la rambarde lorsque le navire fut à quai, suivant le Padre qui ouvrait la marche, la semelle de ses bottes claquant sur le macadam. Leur route croisa celle d'un atypique duo dont Orendi reconnut un des partisans. Elle en avait vu la silhouette atypique se fondre au sein des ombres de l'asile – et les demoiselles dotées de plus de deux prunelles ne courait guère les ruelles, surtout roumaines. Orendi leva ses bras vacants, agitant les mains en guise de salutation.

« Oh oh oh. Toi aussi tu as plein de bras ? Tombée dans un puits magique ? »

Mais Louie reprenait déjà sa marche. Orendi lui emboîta le pas, son regard détaillant le corps de la demoiselle-araignée, se demandant quels compétences elle détenait entre ces mains. L'homme qui l'accompagnait ne lui disait rien. Il y avait bien un aiguillon qui lui pinçait la nuque lorsqu'elle posait son regard sur lui, une sensation de déjà vu mais impossible à localiser. L'arrivée au sein de la salle du trône l'empêcha de creuser davantage.

La reine se trouvait devant eux. Toute pétrie d'orgueil et de fierté, vautrée dans sa robe incarnat, ses pattes métalliques surgissant du tissu. Orendi s'attendait presque à ce que son faciès ne soit qu'un masque qui, ôté, dévoilerait un visage aussi mécanisé que le reste. Si cela se trouvait la reine n'était plus, remplacée par le plus incroyable des automates.

Louie amorça l'hallali, se jetant dans la mêlée. Une des mains de Orendi plongea au sein d'une poche de son manteau de voyage. La sorcière conservait sa magie pour plus tard en attendant de percevoir un meilleur angle d'attaque, craignant un système qui n'empêcha sa magie de se déployer. Au sein d'un pays comme la Roumanie et, qui plus est, du palais de la souveraine, une telle sécurité était fort possible. Le couteau se logea dans le creux de sa paume avec l'aplomb de la familiarité. S'aidant de ses bras libres pour accroître sa vitesse, mains et pieds patinant sur le sol, Orendi fusa vers la reine. Tête courbée, son menton frôlant le parquet, la Russe chercha un angle d'attaque. Un monceau de chair où sa lame pourrait plonger sans ricocher sur le métal. Le couteau fusa vers le torse de la souveraine, tentant de percer tissu et chair dans un même élan.

« Vive la reine, à mort la reine ! » grinça la Russe de sa voix éraillée.




Dernière édition par Orendi le Mer 7 Déc - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Mer 7 Déc - 22:36
Le membre 'Orendi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Confrontation' :

Résultat :


© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay de La Reine des Neiges
Kay de France
✦ Double-compte : Chester//Alexender//Friedrich F Edelstein//Nikolas Klaus//Hanako/Hideo



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Lieutenant de la police
✦ Pouvoir: Kay peut percevoir les défauts, les sombres aspects des gens
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Ven 9 Déc - 0:36
Kay et Muffet avaiznt passé le téléporteur en même temps. La sensation que ressentit Kay en passant à travers le téléporteur était juste totalement indescriptible tellement c’était étrange et inconnu.

Cela lui avait dressé tous les poils du corps pendant plusieurs secondes après être passé de l'autre coté du portail.

- Hey Muffy. Tout va bien ? T'as tous tes bras ?

Kay se retourna et aperçut une Muffet bien entière. Kay proposa donc d'avancer jusqu'à arriver dans la salle du trône grâce un automate. Kay n'avait pas vraiment confiance en cette chose et avait gardé sa hache bien en main prêt à donner un grand coup dans le cou de ce dernier au moindre faux mouvement.

Mais tout était calme, un peu trop calme même. Kay n'aimait pas quand c’était trop calme. Surtout qu'ils étaient passé de deux êtres vivants à cinq. Trois personnes étaient arrivés ici sans y être invités. Il suffisait de voir les trop proches similitudes entre les protagoniste. Cette chose à plusieurs bras... sûrement une hybride. On pouvait clairement voir une similitude avec Muffet l'hybride scandinave. Quant à l'autre gros tas de muscle il ressemblait, niveau stature et physique, à Kay avec un peu moins de cerveau et de discipline militaire. En dernier l'asiatique. Lui ne ressemblait pas au « fils » de Kay. Il était simple et faisait même quelque peu tâche entre les deux hommes musclés et les deux hybrides aux bras multiples.

La reine des lieux prit la parole pensant qu'on était venu la tuer. Ce n’était pas vraiment les intentions de l'ex lieutenant. Il n’était pas si barbare et dénué de sens que cela. Par contre l'autre tas de muscles semblait connaître une personne : son « père ».

- Je pensais plus vous mettre en état d'arrestation. Enfin on est pas vraiment là pour…

Vous tuer ? Discuter ? Il avait un taff à faire et des preuveq que la reine de Roumanie complotait contre le continuant européen. Il aurait bien aimé la passer à l’interrogatoire façon Sokolov avec un bon café chaud dans sa cafetière. Ce n’était pas tous les jours qu'il aurait eu cette occasion.

Mais deux abrutis sans cervelle venaient, assurément, de lui gâcher ce potentiel plaisir en s'en prenant à la reine qui, bien sûr, riposta envers tout le groupe et donc aussi envers Kay.

- J'ai vraiment du mal avec les discussion en face à face politique. Je sais pas comment je vais faire pour réussir dans quelque mois. Bon, Billy, rend fier « papa » et aide moi contre cette hystérique.

Kay avait expliqué plus tôt à l'androïde que la personne qui était responsable de ce qu'on lui avait fait était une femme. Ainsi le gosse avait compris que c’était elle la responsable de tout ça et fonça, membres androïdes en avant.

Kay aperçut le coup du tas de muscle qui avait bien frappé la reine.

- Joli coup monsieur le bourrin. Mais avec une hache c'est mieux.

Kay adressa à l'homme un sourire pour donner ensuite un grand coup de hache tout en se demandant jusqu'où elle était faite de métal. Comme pour tester il visa la cuisse.

-Police façon Sokolov.

Hrp : Premier lancé pour Billy le gosse androïde avec un malus de -50%. Deuxième lancé celui de Kay.


☆ For Mother Russia ☆
 
défi:
 


Dernière édition par Kay Sokolov le Ven 9 Déc - 0:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Ven 9 Déc - 0:36
Le membre 'Kay Sokolov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Confrontation' :

Résultat :


© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Little Miss Muffet
C. Muffet
✦ Libre pour RP ? : Open bar!

✦ Double-compte : Albrecht Elberhard



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Assassin
✦ Pouvoir: Morsure paralysante
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Mar 13 Déc - 1:22
Un frisson parcourt rapidement mon échine. La sensation est étrange, autant à ressentir qu'à décrire : comme si une vague de magie avait pris l'essence de mon corps, joué avec, avant de finalement la remettre à sa place. Je me remets en route dans une espèce de spasme, comme pour me sortir d'une transe et répond à Kay :

"Tout est là. Plus ou moins."

Nous reprenons ensuite la marche, accompagnés par un automate que mon partenaire et moi regardons attentivement - nous ne sommes pas arrivés si loin pour nous faire avoir à la première embuscade - le suivant néanmoins jusqu'à la salle où notre objectif final nous attend.

Seulement, celle-ci n'est pas seule. Accompagnée d'un homme que je ne connais pas, elle fait face à un groupe qui lui n'est pas inconnu. Le ténébreux et ma copie presque-mais-pas-du-tout conforme me font tous les deux un signe, la fille m'adressant même la parole. Pour... me demander si je viens d'un puits magique? Drôle d'origine. J'ai à peine le temps de lui répondre : "D'une caverne magique!" avant que son leader ne s'avance, l'entraînant avec elle.

Et soudain, nous arrivons à destination. La salle du trône. Si je trouvais auparavant que les constructions roumaines était de très mauvais goût, je m'aperçois maintenant que ce n'est rien comparé à leur reine. Une androïde ignoble de plus. Et arrogante de surcroit. Après avoir vue les expériences ignobles effectuées sur les fées, je ne peux même pas penser une seconde rejoindre son camp, ne serait-ce que pour un avantage stratégique. Mon coeur bat rarement pour les autres, mais si je l'écoutais en cet instant, je ne m'arrêterais pas à la reine. Non.

Un sourire cruel dévoile mes crocs.

Puis vient la première réponse et je ne peux m'empêcher d'éclater d'un rire sinistre (Ahuhuhu~) après la prise de parole de Louie.

"Je crois qu'il a bien résumé la pensée scandinave. Votre vie prend fin aujourd'hui."

Et au cri de la tête brûlée, la mêlée commence. Le premier coup est le sien et semble faire pas mal de dégâts. Il faut croire qu'il lui en veut sacrément; probablement parce que l'autre homme n'a que d'yeux pour elle. Je ne vois pas l'asiatique se lancer à sa suite, mais la fille elle par contre n'hésite pas - d'un sprint, elle saute au torse de la reine pour tenter de la poignarder. J'aime vraiment son style.

Avant que je ne lui emboite le pas, c'est au tour de Kay et de Billy de se lancer à l'assaut de l'androïde. Et je ne peux m'empêcher d'admirer la puissance de notre recrue, qui se défend incroyablement bien. Le russe semble lui avoir raté sa cible de peu, ce qui est fort dommage.

En espérant avoir plus de chance que lui, je sors deux de mes poignards et sprinte à toute vitesse en direction de la reine Roscat. Arrivée à hauteur de la fille aux quatre bras, j'effectue une glissade, passant entre ses jambes et par la même occasion celles de la souveraine. Puis, d'un bond je tente de lui faire le même coup que Ragnar et la poignarder dans le dos.

Il n'y a pas de raison que ça ne marche pas cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Mar 13 Déc - 1:22
Le membre 'C. Muffet' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Roscat' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le tengu
Tenkô Gou
✦ Libre pour RP ? : Non

✦ Double-compte : Peppino et Xiulan (tous les 2 en pause)



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Joueur de flûte/Voleur d'enfants
✦ Pouvoir: Monstre corbeau
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Jeu 22 Déc - 21:39
Tous s’élançaient dans la bataille sans l’ombre d’une hésitation. Tous ceux possédant un clone en tout cas. Car visiblement, les binômes par taille ou nombre de bras étaient de mise. Tenkô devait-il se sentir vexé d’être ainsi mis en lien avec l’enfant du lot ? Toujours était-il qu’il était bien le seul à rester en retrait. Le corbeau boiteux préférait observer que prendre des risques inutiles, pour le moment du moins. Une blessure de guerre, c’était déjà pas mal. Ses doigts effleurèrent d’ailleurs sa cuisse inconsciemment avant de se glisser dans sa fidèle sacoche toujours fermement accrochée à lui. Une dragée glissa dans sa paume. Tentait-il ?

Taisant sa raison, débranchant son cerveau le temps d’une seconde, l’espion avala le chocolat. Un arrière-goût immonde envahit bien vite ses papilles. Une terrifiante saveur de lait écaillé se mêla à sa salive. Retenant avec difficulté le maigre contenu de son estomac – quelques grains de riz surement – le corbeau prit sur lui et déglutit péniblement cette affreuseté. Pourquoi avait-il fait ce choix encore ? Des frissons de répugnance le parcourait de partout et son visage se tordait en des grimaces toutes plus éloquentes les unes que les autres.

Malgré les restes de la saveur écaillée, l’asiatique se sentait soudainement plus léger. Non. Plus rapide. Ses mouvements semblaient plus fluides de par leur vélocité. La brève torture payait. Sans hésiter davantage, il se rua à son tour vers la Reine métallique – laissant sa vengeance au Roi. Contournant l’homme à la hache – qui heureusement était de son côté – et se glissant dans la brève fenêtre qui s’offrait à lui après la double attaque des femmes aux trop nombreux bras, le maudit se transforma avec brutalité. Dans un geste si soudain que la Reine en fut décontenancée.

C’était bien le but. Ses secondes de surprise lui suffirent. Profitant de son impulsion, le corbeau posa ses pieds encore trop humains sur les épaules de sa cible et la poussa au sol en usant de tout son poids. Un brouhaha métallique résonna dans la pièce lorsqu’elle se heurta sur le beau dallage. Profitant de son avantage, glissant ses pieds sur ses coudes pour l’empêcher de l’attaquer tout de suite et prendre meilleur appui, le bec s’abattit avec violence sur son visage. Il visait les yeux. Crever les yeux de la Reine écarlate. Il était presque sûr que cette partie de son corps ne serait pas renforcée par du métal.

Deux coups de bec et il se ré-envolait.
Avait-il touché sa cible ? Ou avait-il simplement percé sa peau autour de ses globes oculaires ? Qu’importait. Le temps était compté et l’oiseau noir tenait à son plumage. S’enfuyant par les airs, il jeta un regard sur la Reine qui se redressait, cherchant à voir s’il avait réussi son coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Jeu 22 Déc - 21:39
Le membre 'Tenkô Gou' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Confrontation' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Jeu 22 Déc - 23:18
La stupeur avait laissé la Reine muette, totalement choquée de voir les pions se transformer en tours, cavaliers et fous au sein de cet échiquier qu'était sa salle du trône. Le Roi la fit vaciller dans un vacarme métallique de tous les diables, arrachant un cri, bref, à Darius. L'inventeur recula d'un pas, se postant à la lisière de son champ de bataille hésitant entre fuir cette pièce ou demeurer jusqu'à la fin. Le tissu de sa robe se déchira sous l'acier d'une lame de coutelas, faisant perler le sang dans le creux de ses seins, fine rivière aussi écarlate que sa robe. Roscat porta les doigts à sa plaie, les retirant empreints de son sang – erreur fatale. Son attention focalisée sur sa propre personne elle ne vit pas venir le coup de l'androïde qui s'était attaché la protection du Russe. Le métal résonna contre ses côtes et un craquement lugubre emplit l'intérieur de son corps. Un boulet de métal venait de fragiliser sa structure interne, arrachant à la souveraine un cri étouffé.

Qui se mua en rire convulsive lorsque la hache de Russe heurta ses hanches, prothèse éternelle de manufacture androïde.

« Perdu. » croassa Roscat.

Sa main, plus griffue que celle d'un corbeau, chercha à atteindre le Russe.

Un hoquet franchit ses lèvres l'empêchant de voir si son attaque avait su porter ses fruits. Une lame venait de s'insinuer dans la chair de son dos. La reine Roscat s'agita en tout sens, marionnette débridée qui tentait de se soustraire à ces mains qui essayaient de la planter, de l'empêcher de se mouvoir. Ses griffes métalliques cinglèrent l'air dans son dos, tentant d'attraper l'araignée qui avait osé la toucher. Qui avait osé lui faire mal.

« Descends, descends ! Erreur de la Nature ! Monstre de magie ! »

Et en parlant de monstre, un autre surgissait, semblant venir du plus profond de ses cauchemars. Roscat ne put éviter le pire. Lorsqu'elle se releva ses yeux n'étaient plus que des crevasses sanglantes, des cœurs écorchés répandant l'incarnat sur son visage qui, naguère en des temps plus heureux, avait dû être charmant. Un masque de chair et de sang dévoré par la rage.

« Darius ! » Sa voix montait dans les aigus. Son regard vide cherchait l'inventeur qui s'accrochait au trône, de crainte de tomber. « Darius ! Change-les moi. Fais m'en des nouveaux. De nouveaux yeux ! »

La voix de Darius répondit, hésitante, vacillante.

« Cela... prendra du temps. Et ils ne me le laisseront pas... ce temps. »
« Ce ne sont que de vulgaires cartes ! » hurla Roscat. « Je suis la reine de cœur. Je suis ta reine ! Obéis-moi. »

La menace était sous-jacente presque palpable mais ne fit pas bouger Darius pour autant. Son regard vacilla vers Louie, seul visage connu au sein de tous ces étrangers. La reine se tenait courbée avant, les narines palpitantes. Elle n'avait plus rien d'une souveraine et tenait davantage de la bête, du prédateur cherchant à déceler sa proie au sein de ténèbres empoissées.

« Vous. Vous ne sortirez pas d'ici. »

Sa première cible vint à elle en un acte suicidaire. Billy, l'androïde surnommé par Kay, avait été enhardi par son attaque réussie. Levant haut ses imposants bras qui lui donnaient de faux air de gorille, l'homme courut à la rencontre de la souveraine. Son poids rendait sa course lourde, et résonnait sous la voûte de la salle – trop audible même pour une aveugle. Roscat abaissa sa main, toutes griffes écartées. Lorsque l'androïde arriva à sa hauteur, elle leva sa main afin de transpercer le poitrail de l'homme. Quitte à plonger son bras jusqu'à la garde.

L'androïde éructa quelque chose, du moins tenta-t-il alors que le sang emplissait son corps, dégorgeait de sa bouche. Roscat retira sa main dans un bruit spongieux et écœurant. Ses griffes cliquetèrent.

« Au suivant. » ronronna-t-elle.

Peut-être fut-ce le bruissement d'ailes qui l'interpella. Toujours est-il que la reine leva la tête, un sourire dément sur les lèvres. Les plumes bruissèrent entre ses griffes alors qu'elle roucoulait.

« Viens là que je t'arrache ton bec, mon mignon. »



Les règles

Vous avez fait 337 points de dégâts à Roscat. Il lui reste 662 points de vie.

Dé 1. Dégâts sur Kay en réplique à son attaque
Dé 2. Dégâts contre Muffet en tentant de la déloger de son dos
Dé 3. Dégâts sur Billy le PNJ androïde
Dé 4. Dégâts sur Tenkô

Muffet reçoit 45 de dégâts (grâce à son esquive). Il lui reste 205 points de vie.
Tenkô reçoit 59 de dégâts (grâce à sa résistance). Il lui reste 241 points de vie.




© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.


Dernière édition par Hasard le Jeu 22 Déc - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Jeu 22 Déc - 23:18
Le membre 'Hasard' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Roscat' :

Résultat :


© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Jeu 22 Déc - 23:28
Dernier dé du boss pour ce tour et après c'est à vous !


© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Jeu 22 Déc - 23:28
Le membre 'Hasard' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Roscat' :

Résultat :


© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chef des voleurs
Louie
✦ Libre pour RP ? : Bientôt

✦ Double-compte : Jan - Ofelia - Tsurugul - Morelia - Louie



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Criminel en libre-service
✦ Pouvoir: Aucun
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Ven 23 Déc - 18:10


La contrée de fer

with Darius <3



Comme le sang coulant entre les seins de Roscat, le rire de Louie vint déborder de ses lèvres et furieusement heureux des attaques successives de ses nouveaux compagnons, l'homme recula d’un pas pour mieux observer la scène, saluant du regard le succès de l’androïde comme des combats menés autant par le Russe – au coup de hache malchanceux – que par la semblable d’Ori au couteau détrempé.

Ses poings écorchés par l’attaque qui avait fait vaciller la reine, le vieux souverain de Rien tourna autour de la roumaine, cherchant un nouvel angle d’attaque tandis que Tenkô, transformé et leste, s’occupait à lui crever les deux yeux.

Son attention revint alors à Darius, hélé par sa propre création, aussi terrifié qu’il n’était fasciné de sa destruction prochaine. Il semblait hésiter, à partir ou à rester et l’index de Louie le désigna, malgré la distance, le ferrant à lui.

« Bouge pas. » Ordonna-t-il d’une voix étrangement trop calme. Entre eux, l’espèce d’automate les ayant secourus, finissait d’être achevé. Abattu par la poigne de Roscat qui lui arracha les tripes, le laissant vide et à terre, étouffant dans son propre jus de reste d’humain. « Bouge pas papa ou tu feras pas dix pas sans que je te plante mon arme dans le dos. » Et rien ne saurait l’en empêcher cette fois.

Aveugle, les doigts tendus vers Tenkô, Roscat manqua presque de le bousculer dans sa rage meurtrière et saisissant cette opportunité, comme le bras qu’elle lui tendait, Louie s’en vint se plaquer contre la silhouette de l’ogresse, amant acharné à arracher ses membres d’araignée, le sourire plaqué contre son visage.

« J’ai mieux à te donner beauté, tellement mieux à te donner… » Haleta-t-il contre elle, le pieds à sa hanche de métal, tirant de toutes ses forces jusqu’à ce qu’elle-même s’arque en vent contraire, dans un rugissement et une claque qui l’envoya rouler au sol, non sans avoir emporté, dans un déchirement de chair et d'ustensiles en acier, sa main gauche à l’articulation du poignet.

Le fou rire le reprit, quand agitant cette main de reine au nez de Darius, Louie, toujours sur le dos, brailla, hilare :

« C’est ce que je compte te faire papa ! Te démembrer comme je vais démembrer ta petite nana, ta petite Roscat. Mais voilà de quoi te palucher en attendant ! »


Et jetant le membre aux pieds du scientifique, il retourna aussitôt au combat.










pour moi faire éclore
la grande fleur rouge
ce serait merveilleux


Spoiler:
 
On dit de Louie qu'il a un bon fond (de bouteille)
©Gunhild


Dernière édition par Louie le Dim 29 Jan - 18:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Ven 23 Déc - 18:10
Le membre 'Louie' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Confrontation' :

Résultat :


© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille des brigands
Orendi
✦ Libre pour RP ? : Open bar !


MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Ven 23 Déc - 21:42
Plic, ploc. Le sang dégoûtait de la lame d'Orendi en un rythme rapide, aussi sporadique que les battements du palpitant de la reine Roscat. Un rire secoua les épaules de la Russe amusée de ce retournement de situation. Les pions de l'échiquier avaient su atteindre la reine rouge, le point d'orgue atteint, successivement, par Tenkô et Louie. Les prunelles de Orendi se portèrent sur la main androïde, arrachée à la chair de sa propriétaire. Cela lui rappelait le jeu cruel mené par les enfants de son village lorsque, ennuyés, ils arrachaient ailes et pattes d'un insecte pour l'observer se démener, hurlant sa souffrance en silence. Sauf que Roscat, elle, hurlait. D'une voix suraiguë, frisant l'hystérie. Araignée amputée, elle agitait ses autres membres pour se défaire de l'armada de fourmis qui menaçait de l'ensevelir.

Le fracas de la bataille l'avait empêché de clairement entendre les propos du lieutenant Russe. Sans quoi le nom l'aurait interpellé et l'aurait poussé à changer de cible – petite vendetta à titre personnelle.

Le regard de Orendi se posa sur l'araignée scandinave. Abaissant, d'un doigt, le col de son manteau, la Russe lui adressa un sourire de connivence. Deux de ses mains étreignirent l'épaule de l'assassin, comme si elles se connaissaient de longue date.

« Joli le coup de poignard dans le dos. » Retors et anti-conventionnel comme elle les aimait. « Une collaboration pour la prochaine salve, ça te tente ? »

Une danse du poignard menée par elles deux serait aussi bien chorégraphiée que meurtrière. Que Muffet approuva ou non ce partenariat impromptu, la Russe n'attendit guère longtemps avant de retourner à l'assaut. S'aidant de la carrure de Louie et de ses bras multiples, tâchant d'oublier la douleur du bras brisé, collé contre sa poitrine, Orendi grimpa le long du dos du géant, s'en servant d'échelle... et de plongeoir lorsqu'elle se propulsa depuis les épaules du Renégat. En contrebas le visage de Roscat, bouillie de sang et de chair.

« Je vais te transformer en steak tartaaaaare. » chantonna Orendi, sa lame dirigée droit vers le visage de la reine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Ven 23 Déc - 21:42
Le membre 'Orendi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Confrontation' :

Résultat :


© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay de La Reine des Neiges
Kay de France
✦ Double-compte : Chester//Alexender//Friedrich F Edelstein//Nikolas Klaus//Hanako/Hideo



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Lieutenant de la police
✦ Pouvoir: Kay peut percevoir les défauts, les sombres aspects des gens
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Jeu 29 Déc - 16:50

Kay avait le bras presque engourdis. La hache qui avait tapé le membre de métal de la reine de Roumanie n'avait pas été suffisamment appuyé. Du coup le Russe payait ce mauvais coup par une paralysie passagère du côté droit de son corps.

Les autres n'avaient pas perdu de temps et avaient aussi essayé d'attaquer la reine rouge, réussissant leurs assauts. Pendant quelques secondes l'ego du lieutenant en prit un coup. Quelques secondes d’inattention qui allaient lui coûter cher.

La reine lui fit face, prononçant quelques mots, humiliant le Russe qui était le seul à avoir raté son coup. Mais, voulant taper à son tour le lieutenant, la reine au cœur de pierre venait, par miracle, de louper, à son tour, son attaque.

Deux des personnes de l'autre groupe avaient attaqué Roscat, repoussant la reine aveugle à quelques pas de l'ex-lieutenant de police. Kay prit son temps pour se relever, marmonnant quelques mots dans sa barbe imaginaire.

– Toi, ma reine ou pas, tu vas me le payer. De plus je ne vais pas rentrer les mains vides. Elle serait sans doute déçu. MECREANTTTTTEEEEEE !

Kay avança, à nouveau, en direction de la reine de Roumanie qui, à sa grande surprise, avait une main en moins

Kay, une fois au corps à corps avec Roscat, fléchit les jambes le plus bas possible pour essayer d'attraper la cheville gauche de la reine. S'il y arrivait, il tirerait dessus de toutes ses forces. Et si elle tombait au sol il planterait sa hache juste à côté du visage de la reine, afin de lui mettre une gauche qui ferait rebondir le visage contre la lame de la hache.


☆ For Mother Russia ☆
 
défi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Jeu 29 Déc - 16:50
Le membre 'Kay de France' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Confrontation' :

Résultat :


© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Little Miss Muffet
C. Muffet
✦ Libre pour RP ? : Open bar!

✦ Double-compte : Albrecht Elberhard



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Assassin
✦ Pouvoir: Morsure paralysante
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Ven 30 Déc - 12:02
Les poignards rentrent dans sa chair avec aisance, lui arrachant un cri de douleur avant qu'elle ne se mette à hurler des insultes à mon égard. J'en sourirais presque si je n'étais pas en si mauvaise posture. La reine s'agite en effet dans tous les sens, m'empêchant de récupérer mes poignards et sauter loin d'elle. Je m'accroche du mieux que je peux quand soudain, une de ses griffes se plante dans mes vêtements pour attraper directement mon torse. Et me projeter.

Le vol n'est pas très long, puisque je m'écrase contre le mur voisin le dos le premier et la tête en bas. Sonnée par le choc, je n'ai même plus la présence d'esprit de tendre mes bras pour amortir la chute et tombe directement sur le crâne. Les lumières vacillent tandis que j'entends des sons lointains d'un combat qui s'intensifie. Quelques secondes passent et je me relève tant bien que mal, ma vision étant encore trouble par moments.

Deux mains posées sur mes épaules me font sursauter - je n'ai pas entendu venir la fille au puits magique. Elle me complimente dans un premier temps avant de me proposer de remettre ça mais de façon synchrone. Je lui adresse un sourire. L'idée me plaît.

"Avec plaisir. Et tu peux m'appeler Muffet, partenaire."

Puis, je récupère mes deux poignards tombés au sol - les autres étant malheureusement toujours plantés dans la reine Roscat - constatant avec plaisir que mes sens me sont complètement revenus, excepté pour quelques taches noires qui passent devant mes yeux. Et ah, la fille vient de s'élancer. Avec un nouveau sourire pour la tête brûlée, je m'élance.
Je cours sans plus attendre, passant entre les jambes de l'homme qu'elle utilise comme plongeoir. Le visage au ras du sol, j'utilise mes deux bras libres pour me propulser devant la reine, terminant ma course en une roulade et un saut. Mes deux lames fendent l'air dans un mouvement horizontal, tentant d'éviscérer l'androïde qui me fait face. Je n'attends cette fois-ci pas de voir le résultat pour effectuer une roulade en arrière.

Et grand bien m'en fait, puisque j'esquive de peu le lieutenant russe qui décide manifestement que les armes sont un peu trop faciles à utiliser. Si son tacle aurait fait grimacer Ragnar, je suis sûr que son coup de poing lui aurait valu un grand sourire d'approbation. Il me rendrait même presque nostalgique de l'absence du cornu, c'est dire.

Dégâts + Mea Culpa:
 


Dernière édition par C. Muffet le Ven 30 Déc - 13:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Ven 30 Déc - 12:02
Le membre 'C. Muffet' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Roscat' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le tengu
Tenkô Gou
✦ Libre pour RP ? : Non

✦ Double-compte : Peppino et Xiulan (tous les 2 en pause)



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Joueur de flûte/Voleur d'enfants
✦ Pouvoir: Monstre corbeau
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Sam 7 Jan - 21:14
Un croassement de douleur échappa à l’asiatique lorsque la main mécanique de la reine se saisit de son plumage. Il en perdit quelques-unes. Sans l’intervention du géant de fer, cela aurait pu être bien pire. Peut-être lui aurait-elle démis une aile ? Arraché le bras ? Un frisson désagréable s’enfouit dans sa colonne alors qu’il fuyait rapidement. La folle écarlate était aveuglée. Il avait fait sa part du travail. Les autres, entrainés à tuer, se débrouilleraient très bien pour le reste. L’effet de la dragée répugnante s’était de toute façon dissipé et le corbeau refusait de subir à nouveau ce reflux gastrique.

Reprenant sa forme humaine, il observa de loin le conflit. Elle ne pouvait vaincre. C’était perdu. Aveuglée, démembrée, poignardée… La créature se débattait pourtant encore. Ne tenant plus que par orgueil et folie. C’était un bien sombre tableau. Presque attristant. Si Tenkô avait de l’empathie, il aurait eu pitié d’elle. Mais il n’en avait aucune. Son bras le lançait, portant la marque de ses griffes d’acier, là où les plumes étaient tombées. Cette trainée méritait la mort. Et il se contenterait de regarder de loin.

Alors qu’il profitait presque paisiblement du terrible spectacle, le serviteur qui les avait guidés jusqu’ici attira étrangement son attention. Loin d’intervenir, il restait à côté de la porte à attendre un ordre sagement. C’était aussi étonnant que risible. S’approchant donc – non sans une pointe de méfiance – Tenkô se mit face à l’homme de métal.

« Toi… Tu peux m’aider ? »

Le robot tourna son visage vers son interlocuteur, semblant se réveiller, sortir de sa transe.

« Je suis à votre service ma Reine. »

Le japonais ne put que hausser un sourcil à cette remarque. Comment pouvait-il le confondre avec la reine rouge… ? Jetant un coup d’œil à sa tenue débraillée, portant du sang, autant le sien que celui de la reine et autres victimes causées par ses « amis ». Sa tresse s’était aussi défaite, laissant voguer sa longue chevelure noire, quelques mèches se perdant devant son visage, masquant ses traits. Peut-être était-ce la raison de cette confusion ? Ou l’androïde changeait-il de « Reine » lorsque la sienne mourrait ? Qu’importait la raison, Tenkô comptait bien en profiter.

« J’ai besoin de… tissu. »

Le mot bandage lui échappait sur le moment. Le serviteur le regarda un peu, cherchant visiblement dans ses rouages ce qu’il voulait dire. Son regard s’illumina soudainement.

« Bien entendu ma Reine. »

Et il fila. Disparaissant de la vue du corbeau qui patientait en tournant son attention sur le combat.

Le retour du robot lui fut annoncé par une lourde sensation sur ses épaules. Une cape au rouge éblouissant se retrouva posée sur ces dernières. Le nippon eut un instant de panique en sentant des mains sur sa gorge mais se détendit tout aussi vite. Le robot attaché sa trainée royale. Pas celle en train de mourir mais le tissu. Comme il lui avait maladroitement demandé.

Un rire lui échappa. C’était si improbable. Si ironique. La bataille faisait rage sous ses yeux et le voilà , portant l’attirail de la presque défunte Reine de Roumanie. A croire qu’il désirait son poste avec une impatience toute particulière…


Cadeau de Noël:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Sam 7 Jan - 22:01
« Non ! » souffla Darius et ce fut le seul mot qu'il réussit à souffler, le seul mot qui s'extirpa de sa gorge tandis que ses prunelles scrutaient la main arrachée, une des mutilations multiples subies par la reine. L'imprécation de Louie l'avait cloué sur place. Il connaissait trop bien son fils pour savoir qu'il ne devait pas tenter le coup, demeurer retranché derrière la ligne des pions et laisser les autres pièces mener leur danse.

Roscat était défigurée. Une large entaille déchirait sa joue droite, tentant de dessiner un second sourire sanglant sur son faciès. Elle était demeurée à terre, là où l'avait laissé le Russe. Lorsque le robot, de sa voix grinçante, prononça le mot reine cette dernière leva la tête. Mais ne put voir que le serviteur zélé s'adressait à un autre, aussi aveuglé qu'elle.

« Domestique... Darius... » Sa voix faiblissait, tentait de demeurer sur le fil mais flanchait. « Qu'on appelle... les gardes... »

Elle qui avait tenu à les défier tous, seule, réclamait l'aide des siens. Nul ne lui répondit et son visage se tordit d'une grimace, se fripa. S'appuyant sur son unique bras valide, la reine se remit debout, aussi vaillamment que possible.

« Non. » Elle s'insultait elle-même. « Je ne mourrais pas... pas ainsi... Je vais vous montrer, à tous ! » Son visage se tourna de tous côtés, ne voyant que le vide, mais désireuses que chacun vit l'ouvrage qu'elle était devenue. « Je vais vous montrer comment meurt une reine ! »

Roscat replia son bras gauche vers elle. Un bruit se fit entendre – un claquement métallique suivi d'un vrombissement de moteur. Détendant le bras Roscat dévoila ce qui s'était caché sous la main arrachée par Louie : une mini-gatling. La souveraine se mit à tourner sur elle-même tandis que les balles pleuvaient, drus comme une grêle. Son rire hystérique ponctuait cette danse aveugle, ce tir sporadique effectué dans le tas.

Dans son dos Darius s'était éclipsé, tentant de profiter du chaos pour sauver sa peau.



Les règles

Vous avez fait 247 points de dégâts à Roscat. Il lui reste 415 points de vie.

Dé 1. Dégâts sur Louie
Dé 2. Dégâts sur Kay
Dé 3. Dégâts sur Muffet
Dé 4. Dégâts sur Orendi
Dé 5. Dégâts sur Tenkô

Kay reçoit 75 de dégâts. Il lui reste 275 points de vie.
Muffet reçoit 58 de dégâts (grâce à son esquive) Il lui reste 147 points de vie.
Orendi reçoit 58 de dégâts (grâce à son esquive) Il lui reste 192 points de vie.
Tenkô reçoit 63 de dégâts (grâce à sa résistance) Il lui reste 237 points de vie.




© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.


Dernière édition par Hasard le Sam 7 Jan - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   
Revenir en haut Aller en bas
 

Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: Roumanie-
saigoseizon Cabaret du Lost Paradise bouton partenariat