Partagez | 
 

  Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Sam 7 Jan - 22:01
Le membre 'Hasard' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Roscat' :

Résultat :


© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chef des voleurs
Louie
✦ Libre pour RP ? : Bientôt

✦ Double-compte : Jan - Ofelia - Tsurugul - Morelia - Louie



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Criminel en libre-service
✦ Pouvoir: Aucun
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Dim 8 Jan - 18:57


La contée de fer

with Darius <3




Ils parvenaient à l’abattre, elle la grande Rouge, la grosse araignée haineuse, aveugle, défigurée et aux membres arrachés. Comme un insecte soumis aux caprices de curiosité d’un quelconque enfant, elle s’agitait en vain quand l’attention de Louie oscillait entre elle et son créateur. Quand Orendi et les autres continuèrent de s’attaquer à elle, le sourire du mercenaire disparu un court instant. Car profitant du chaos et avant même que le flingue ne se mit à tirer en tout sens, Darius avait commencé à reculer pour mieux fuir. Désobéissant.

Comme un sale foutu chien.

« Non » Eructa alors l’homme qui était presque un ogre, en écho à son propre père. S’avançant d’un pas leste pour arracher de la main d’Orendi même son précieux couteau. Qu’il lança, agile, jusqu’à la jambe de l’autre, le plantant dans le muscle assez sévèrement pour l’immobiliser. « TOI. TU RESTES T’AI-JE DIS ! »

Et dans une envolée de manteau, au premier coup de feu, il parvint à éviter les balles, suivant la trajectoire de l’aveugle, en opposé à son arme. Voyant les autres tomber, ou manquer de le faire, sans parvenir à ressentir une quelconque crainte à leur encontre, même envers sa propre fille.

« Voilà le Roi que tu mérites ! »
Souffla-t-il.

Soudain, ce ne fut plus qu’une ombre. Un gorille. Grimpant à son dos, écrasant de ses poings sa colonne vertébrale jusqu’à ce qu’elle fléchisse. Frappant son crâne à en faire résonner le coup dans la pièce. Avant de basculer, agile malgré son poids, comme il l’avait été en chine, à son bras armé du Gaitling. Et d’une torsion à sa hanche, presque un salto salvateur, le lui arracher. Entièrement. Dans une giclade de fer et de sang qui manqua de l’asperger.

A retourner l’arme contre elle et tirer. Trois fois.

A savoir si les balles allaient rebondir ou pas. Mais il n’aurait pas besoin de ça, pour la tuer.

Et Darius crèverait de ses mains, étranglé. Il se le jurait.

Spoiler:
 








pour moi faire éclore
la grande fleur rouge
ce serait merveilleux


Spoiler:
 
On dit de Louie qu'il a un bon fond (de bouteille)
©Gunhild


Dernière édition par Louie le Dim 8 Jan - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Dim 8 Jan - 18:57
Le membre 'Louie' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Confrontation' :

Résultat :


© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Little Miss Muffet
C. Muffet
✦ Libre pour RP ? : Open bar!

✦ Double-compte : Albrecht Elberhard



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Assassin
✦ Pouvoir: Morsure paralysante
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Mar 10 Jan - 1:08
Tout va plutôt bien. La reine est en train de perdre ce combat acharné, la fille et Kay semblent être en bon état et, malgré l'échec de ma dernière attaque, je contribue à la descente de l'androïde folle à lier. Le côté "plutôt" vient de mon état, puisque la douleur générale baissant, je viens de me rendre compte des longues et profondes griffures laissées par Roscat. Le sang coule paresseusement le long de mes hanches, imbibant mes vêtements au passage. Pas de risque de mourir de ces blessures, tant que le combat ne dure pas trop longtemps et que j'ai le temps d'utiliser les bandages récupérés tout à l'heure par Kay dans le manoir. En attendant, il me suffit d'ignorer la douleur et de-CLIC.

Le bruit me fait instantanément lever la tête pour me rendre compte que je suis face à la gatling et loin des murs. Dans un geste qui me sauve probablement la vie, je me jette à terre. La balle qui devait arriver pile entre mes deux yeux finit ainsi par érafler sérieusement le haut de mon épaule gauche. Sauvée? Non. Alors que je suis sur le point de toucher le sol, une autre balle me touche. Un cri de douleur m'échappe, tandis que mon abdomen se transforme en Hel. Ne pas céder à la douleur. Utilisant l'adrénaline et la rage qu'il me reste, je lance un de mes poignards en direction de Roscat, priant pour que cela la fasse rater Kay et l'autre.

Je ne peux même pas voir le résultat de mon lancer, ma vision rendue floue par l'afflux de douleur suivant mon mouvement. Utilisant mes bras valides, je me traine misérablement vers le mur le plus proche, laissant une trainée de sang non négligeable derrière moi. Il semblerait que la balle ait traversé mon corps, non sans abimer quelque chose à l'intérieur. Pas de temps à perdre donc. Haletante, je déchire ce qui restait de tissu couvrant mon ventre pour compresser la plaie et tenter d'arrêter l'hémorragie. Pas question de mourir ici, surtout devant un adversaire aussi ignoble. Les dieux ont beau favoriser ceux tombés au combat, je refuse de laisser tomber mon pays et mon partenaire, qui plus est pour voir l'androïde se battant avec nous abattre la reine lui-même.

Le souffle court et la voix plus aiguë qu'à l'ordinaire, je m'adresse à une tache floue que je crois reconnaitre comme étant Sokolov : "Kay... La trousse de soin..."
J'espère que le téléporteur ne l'a pas grillée ou qu'il ne l'a pas oubliée dans le manoir lors de notre fuite.

Soudain, un bruit terrible retentit, les balles cessant même de pleuvoir. Et même si je ne comprends pas tout ce qui se passe, l'identité de la personne tenant le bras gatling de Roscat ne peut pas prêter à confusion, tant sa silhouette semble massive. Il semblerait que le duel d'androïdes se transforme en un régicide pur et simple. L'homme va même jusqu'à tirer sur la reine au sol, dans un bruit satisfaisant pour l'araignée blessée que je suis.

J'espère d'ailleurs que le combat ne durera pas beaucoup plus longtemps, sinon une certaine araignée scandinave ne va pas tarder à se recroqueviller.


Dernière édition par C. Muffet le Mar 10 Jan - 21:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Mar 10 Jan - 1:08
Le membre 'C. Muffet' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Roscat' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille des brigands
Orendi
✦ Libre pour RP ? : Open bar !



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Mercenaire
✦ Pouvoir:
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Mar 10 Jan - 21:41
« Y s'appelle R'viens ! » hurla Orendi redevenue, brièvement, Feodora, regardant son aimé de toujours, son fidèle coutelas, planter Darius tel le clou affiné d'un collectionneur de papillons. Une main leste farfouilla dans ses poches à la recherche d'une autre arme, l'empêchant de voir ce qu'il advenait. N'entendant que, bien trop tard, le claquement métallique, le clic d'une arme qu'on mettait en joue, d'un baril qu'on remplissait de balles.

La douleur explosa en étoile incandescente dans sa chair. La Russe roula au sol, s'enroulant dans son manteau loqueteux en guise de maigre bouclier face aux assauts de la Reine-Machine. Le sang éclaboussa le pavé pile devant le nez de la Russe, venant de toutes parts. Appuyant sur deux de ses bras, la femme rampa jusqu'à une colonnade, se glissant derrière pour mieux aviser la situation – celle du champ de bataille et de son corps malmené. Grinça des dents en sentant un énième bras se raidir de douleur, réclamer le droit de se recroqueviller contre la poitrine de la Russe.

Le vacarme cessa – la pluie de balles se tut, permettant à Orendi de glisser un œil hors de son alcôve, de voir ce qu'avait commis le Roi. Une belle boucherie.

Les souliers de Orendi trempèrent dans le sang versé par Muffet, son regard remonta jusqu'à la forme à semi-recroquevillée. Elle ne connaissait l'araignée ni d'Eve, ni d'Adam mais s'y était attachée comme elle avait accepté, en son cœur rabougrie de voleuse, les Renégats. Peut-être parce que, comme elle, elle sortait des normes. Qu'elle n'était pas totalement humaine. Les prunelles divergentes de la Russe se posèrent sur son compatriote, brillèrent d'un sombre éclat.

« Prends soin d'elle. »

La menace, sous-jacente, était palpable. Aussi discernable que le russe dans lequel Orendi avait parlé comme si, en usant de cette langue, elle menait une confession.

Du pouce elle releva son chapeau alors qu'elle se penchait vers la Reine laissée à terre. Ses doigts entrouvrirent la bouche, se glissèrent entre les dents pour empêcher l'étau de se refermer. Deux sucreries tombèrent dans le gouffre béant, cette même confiserie qui avait fait le cauchemar d'un autre Roumain.

« Bon appétit. » susurra Orendi, se reculant de quelques pas alors que les limaces remontaient tel un reflux d'égout dans des canalisations.




Dernière édition par Orendi le Mar 10 Jan - 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Mar 10 Jan - 21:41
Le membre 'Orendi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Confrontation' :

Résultat :


© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay de La Reine des Neiges
Kay de France
✦ Double-compte : Chester//Alexender//Friedrich F Edelstein//Nikolas Klaus//Hanako/Hideo



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Lieutenant de la police
✦ Pouvoir: Kay peut percevoir les défauts, les sombres aspects des gens
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Dim 15 Jan - 16:59

Kay avait pris une balle dans le flanc gauche. Ce n’était pas la première fois qu'il prenait une balle perdue. Mais la puissance de celle qu'il venait de recevoir était bien plus forte que les armes des criminels qu'il avait croisé.

Mais il en faudrait bien plus pour mettre le Russe hors service. Pas pour l'hybride scandinave qui avait l'air dans un sale état. Après un rapide regard autour de lui, il semblait que Muffet était même la plus mal en point.

Les paroles de l'hybride confirmèrent les crainte du lieutenant.

– Ouais, je l'ai encore. Mais je suis pas une infirmière bordel. Tu feras avec des trucs de base. L'autre hystérique est encore debout.

Kay tenta quelques soins basiques, un bandage par ici, un bandage par là. Kay n'avait jamais perdu de temps à apprendre les gestes de secours. Si il y avait une plaie à soigner très vite il suffisait d'un briquet et d'une lame. Peut-être devrait il faire cela sur l'hybride.

– Bon ça te va là ? Ou tu en veux un peu plus ? Je peux essayer de soigner ça avec une lame à blanc.

Kay n’attendit pas vraiment une réponse de la Scandinave. Avant de voir si il allait continuer ses soins il la releva pour la mettre sur pied.

– Bon allez, on y retourne. La reine de fer est encore debout. On doit lui en foutre plein le buffet !



☆ For Mother Russia ☆
 
défi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le tengu
Tenkô Gou
✦ Libre pour RP ? : Non

✦ Double-compte : Peppino et Xiulan (tous les 2 en pause)



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Joueur de flûte/Voleur d'enfants
✦ Pouvoir: Monstre corbeau
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Hier à 19:52
Les tirs s’élevèrent dans la salle. Résonnant avec force sous la voute métallique. La nouvelle et fausse reine blémit. L’araignée se recroquevilla. Quatre Bras se planqua. Dans un élan de colère, d’un ton aussi autoritaire que l’aurait été la véritable rouge, Tenkô se tourna vers l’androide qui l’assistait avec tant de ferveur.

« Soigne mes invités ! Et plus vite que ça ! »

D’un pas décidé, il se mit ensuite à suivre le mouvement de la machine de guerre. Il avait un pas d’avance. Suffisamment pour être à l’abri. Sa cible était d’une évidence même. Le corbeau cherchait à atteindre le plus faible. L’homme qui se trainait à terre, tentant de se redresser avec difficulté, la jambe en sang. L’homme que le géant désirait tuer plus que tout. C’était vers lui que courrait l’asiatique. Poursuivi par sa traine écarlate et le bruit mortel de la gatling.

Presque.
A une seconde près, il était hors de danger. A une seconde.
Un tic de trop. Un pan en excès qui s’enfonça dans la peau fine de son fessier, s’installant confortablement dans ses muscles, laissant s’écouler quelques gouttes de sang. Un râle de douleur lui échappa. De douleur et de colère. Frustré de ne pas avoir échappé à ce courroux royal. Et craignant le pire maintenant qu’elle l’avait atteint.

Et pourtant… le silence s’installa juste après.
Suivi du craquement sinistre de la créature autrefois femme, autrefois reine.
Elle n’était plus qu’un morceau de métal et de chair désarticulé, rampant et se battant pour sa vie en vain. Elle avait déjà perdu. Mais s’entêtait malgré tout. Folle qu’elle était.

Mais Tenkô la laissait aux doux soins des grosses chaussures de l’androide asiatique. Il se saisit plutôt des cheveux du fameux Darius. Dégainant le couteau du fils, il le pressa contre la gorge du fuyard.

« Ne bouge plus. »

Peu désireux de se prendre une nouvelle balle perdue, le corbeau força l’homme à s’agenouiller… pour ensuite se cacher derrière. Il gardait la lame bien pressée contre sa peau, l’entaillant légèrement mais rien de mortel. Il n’était pas stupide au point de voler une vengeance. Mais suffisamment malin pour le garder sur place et s’en servir de bouclier au cas où dans un soubresaut de rage, la Reine fasse des siennes une fois encore.


Cadeau de Noël:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Hier à 22:51
Roscat éructait les limaces qui remontaient dans son œsophage, la brûlaient comme de la chaux liquide. De la magie. De la magie dans son corps ! Elle se sentait aussi salie qu'une pucelle entraînée dans une ruelle malfamée, mise à sac par les loups qui rôdaient en ces ruelles. À quatre pattes elle vidait le contenu de son estomac, s'appuyant sur ses jambes à défaut de bras – tous deux arrachés par l'homme qui la surplombait, crasseux au possible, faciès de mercenaire.

Peu importait son nom, elle le haïssait avec la même vibrante colère qu'elle éprouvait envers tous ces visiteurs impromptus.

L'automate vint à leur rencontre demandant, obligeamment, de sa voix mécanisée en quoi ils pouvaient aider ses messieurs dames. La voix la guida, toute proche. Même aveugle, Roscat pouvait percevoir les sens. Sa bouche s'ouvrit, lèvres écarlates gorgées de salive, prononçant quelques mots. Un code. Une clé d'activation.

« Carreau, trèfle et pique ! »

L'automate vibra, son moteur s'emballant. Sa tête tourna sur elle-même en un grincement presque lugubre. Sa voix, amplifiée, résonna dans toute la pièce.

« Alerte. Ennemis dans la salle. Alerte. »

Il y eut le vacarme métallique de rideaux de fer s'entrouvrant. Le vacarme de dizaine de pieds métalliques martelant le pavé du trône. Des automates. Tous parés de couleurs comme un jeu de cartes. Carreau, trèfle, pique et cœur ornaient leur poitrails et tous s’alignèrent, comme un seul homme, derrière leur reine qui, à terre, continuait de sourire. Malgré ses yeux crevés et ses bras arrachés.

« Tuez les. » annonça-t-elle à ces soldats dénués d'âmes. « Tuez-les tous. »

Les automates brandirent leurs bras, dévoilant toute absence de mains, remplacées par des armes – un ajout bien plus utile en leur qualité de gardes royaux. Les balles crépitèrent, arrosant la foule. Darius, lui-même, ne put échapper à la salve, lâchant un cri alors qu'une balle lui transperçait l'épaule, tandis qu'une autre se nichait dans sa jambe. L'homme, coincé par Tenkô, ne pouvait bouger et demeurait la proie d'une balle destinée à son geôlier.



Les règles

Vous avez fait 210 points de dégâts à Roscat. Il lui reste 205 points de vie.

Dé 1. Dégâts sur Tenkô
Dé 2. Dégâts sur Orendi
Dé 3. Dégâts sur Kay
Dé 4. Dégâts sur Louie
Dé 5. Dégâts sur Muffet

Louie reçoit 50 de dégats. Il lui reste 300 points de vie.
Kay reçoit 70 de dégâts. Il lui reste 205 points de vie.
Tenkô reçoit 68 de dégâts (grâce à sa résistance) Il lui reste 169 points de vie.
Orendi reçoit 63 de dégâts (grâce à son esquive) Il lui reste 129 points de vie.
Muffet reçoit 68 de dégâts (grâce à son esquive). Mais avec les soins accordés, elle obtient 10 points de vie. Il lui reste 89 points de vie.




© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.


Dernière édition par Hasard le Lun 23 Jan - 23:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasard

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Hier à 22:51
Le membre 'Hasard' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Roscat' :

Résultat :


© Avatar par Odori. Compte PNJ, ne pas lui envoyer de MP, merci.
Si vous souhaitez une intervention dans vos RPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)   Aujourd'hui à 6:04
Revenir en haut Aller en bas
 

Mi-août 6. La contrée de fer - Finale (NC-16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: Roumanie-
saigoseizon Cabaret du Lost Paradise bouton partenariat