Partagez | 
 

 Octobre 6. De bons gens à Châteauvillain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
La belle au bois dormant
Ronce de France
✦ Libre pour RP ? : 1 place libre.

✦ Double-compte : Alice Liddell, Sigmund Rammsteiner, Hildegarde Müller, Shísān Wǔ, Ragnar Mjöllnir, Orendi


MessageSujet: Octobre 6. De bons gens à Châteauvillain   Mer 7 Déc - 23:16
La tenue de Ronce:
 

Le duché de Châteauvillain faisait partie de ses recoins en France qui avaient conservé un aspect presque moyenâgeux. La faute probablement aux fortifications qui encerclaient la cité qui, intra muros, n'avait guère bougé d'un iota depuis son édification il y a de cela des siècles. Seuls les atours des habitants rappelaient que le temps avait passé depuis. Habitants dont le quotidien avait été grandement chamboulé lorsque le duché avait eu un nouveau maître qui leur était aussi inconnu que si on avait offert ces terres à un prince oriental. La venue du nouveau duc avait fait sensation – surtout auprès des gardes qui avaient vu leur quotidien, qui consistait en parties de belote et concours de beuverie, se transformer en un long et ardu parcours du combattant.

Châteauvillain était devenu le creuset de la nouvelle sécurité du royaume. Le duc y menait ses expérimentations, obligeant les gardes, et tout homme vacant, à participer à des entraînements reprenant le fonctionnement de l'armée russe. Sous le regard éberlué des lavandières on put ainsi voir des soldats s'exercer à la marche, au sein du fleuve, afin d'apprendre à se mouvoir à l'intérieur en cas de guerre imminente. Au moins le changement de propriétaire avait le mérite d'apporter de l'animation. Animation qui se targuait, parfois, de la présence de la souveraine comme en ce jour d'octobre. Les rumeurs laissaient présager une invitée du duc. De quoi laisser vagabonder l'imagination des résidents qui se pressèrent à l'entrée de la ville, trouée au sein des fortifications, toujours nantie de son antique pont-levis.

Contrairement à la souveraine qui avait eu droit à un portrait de l'invitée en question. Ronce était curieuse de la rencontrer ne serait-ce que pour voir à quel point une hybride araignée pouvait être dotée de multiples bras. Elle avait du mal à imaginer pareil prodige. Se tenant aux côtés du duc, dans une robe modeste (comparée à celles fastueuses de la cour) la souveraine patientait devant le pont-levis.

Une silhouette se dessina poussant Ronce à tendre le cou pour apercevoir l'individu. Contrairement à son attente la silhouette ne grandit pas en se rapprochant et fut même, promptement, devant elle. Le cheval qu'elle avait cru voir n'était autre qu'un poney, chevauché par une demoiselle nantie, comme promis, de plus de deux bras. Ronce ne put s'empêcher de les observer, aussi bien intriguée que fascinée par cette excentricité. Elle finit par s'en détacher, les cils papillonnants, se concentrant tandis qu'elle saluait l'invitée.

« Demoiselle Muffet ? Je suis heureuse de faire votre connaissance. Le duc m'a parlé de vous et j'étais curieuse de rencontrer une personne telle que vous. »

Son regard glissa sur le duc tentant de lui faire comprendre que c'était à lui de mener la suite de l'accueil et d'inviter la demoiselle à entrer de plein pied au sein du duché.


© Avatars par Ofelia et leurs auteurs respectifs.

♔ Reine de France ♔
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay de La Reine des Neiges
Kay de France
✦ Double-compte : Chester//Alexender//Friedrich F Edelstein//Nikolas Klaus//Hanako/Hideo



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Lieutenant de la police
✦ Pouvoir: Kay peut percevoir les défauts, les sombres aspects des gens
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Octobre 6. De bons gens à Châteauvillain   Mer 18 Jan - 11:44

Tenu de Kay :
Spoiler:
 

Kay n'avait pas trop investi Châteauvilain. À vrai dire il n'avait, de base, jamais songé d'avoir un tel domaine. Bien que, dans quelques mois, techniquement parlant il serait responsable de bien plus. Cela lui arracha un soupir. La seule chose qu'il savait et avait donné comme directive c'est que ce lieu serait la future fierté de ce qui fera la sécurité du royaume de France.

Enfin il verrait cela plus tard. Aujourd'hui il était ici avec sa future femme Ronce de France. Les visites plus approfondies avec les gens ce serait pour plus tard. Il avait déjà rencontré quelques-uns d'entre eux au bar de la ville et s’était tapé une bonne descente faisant un concours de shoot de vodka qui venait directement de la Russie. Et à la surprise nouveau propriétaire du lieu certains Français tenaient bien mieux l'alcool que ce qu'il pensait. Mais cela avait aussi permis de parler face à face avec les hommes du coin qui avaient l'air perdus dans un tel changement.

Kay attendait les papiers promis par Muffet en Roumanie. Il avait confiance en l'hybride et il avait bien fait apparemment, vu que celle-ci avait annoncé sa venue pour lui remettre une copie des preuves concernant les agissements de la Roumanie. Bien que Ronce croyait en la parole de Kay, quand on accuse une si grande personne il faut des preuves, qu'on soit simple lieutenant ou même reine d'un pays.

Mais l'arrivé de Muffet manqua de faire exploser de rire le Russe. Voir Muffet sur un poney était plutôt hilarant pour Kay. Mais c'est avec de grands efforts pour ne pas se prendre un coup de coude de la part de Ronce que Kay se retint.

En parlant de Ronce elle n'avait pas l'air de ménager Kay sur les accueils politiques. Kay pensait que Ronce aurait pris le début de conversation en main. Mais non l'ex lieutenant se devait apparemment de prendre les choses en main.

Soit il allait essayer. Kay aida Muffet à descendre de cette immense monture, pour lui serrer une de ses mains et lui faire une tape dans le dos.

— Salut Muffet, alors les blessures ? Tu t'es remis ou t'as encore des séquelles ? Et oui aussi je te présente sa majesté Ronce de France.

Kay avait bien envie de proposer à Muffet d'aller célébrer ces retrouvailles au bar, mais il doutait fortement quant à la réaction de sa futur épouse sur le sujet.

— Je crois qu'on peut aller au château. C'est cela Ronce ? Heu... Votre majesté royale Ronce. Nous devons aller au château pour parler de ce qui s'est passé en Roumanie, à moins qu'on ne doit rester à marcher dans le coin ?

Il semblait à Kay que Ronce lui avait déjà expliqué comment accueillir et où se diriger après l'arrivée d'une invité. Mais il avait tellement eu de choses ces derniers temps qu'il avait un gros trou de mémoire. Il restait à espérer qu'il avait fait ce qu'il fallait.

HRP : sorry pour le temps de réponse. Je vais me reprendre. ><


☆ For Mother Russia ☆
 
défi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Little Miss Muffet
C. Muffet
✦ Libre pour RP ? : Open bar!

✦ Double-compte : Albrecht Elberhard



Si on en savait plus sur toi ?
✦ Profession: Assassin
✦ Pouvoir: Morsure paralysante
✦ Bric à brac:
MessageSujet: Re: Octobre 6. De bons gens à Châteauvillain   Mer 15 Fév - 1:20
L'avantage du poney est qu'il cahote moins qu'un cheval - et qu'accessoirement je ne me brise pas les deux jambes en descendant de ce genre de monture - néanmoins, c'est avec une grimace que j'ai parcouru une bonne partie du pays Français, m'arrêtant de temps en temps pour vérifier l'état de mes bandages. J'ai en partie récupéré depuis les évènements d'août, les lacérations étant en bonne voie pour disparaitre et les blessures superficielles par balles ne sont maintenant plus que de fines cicatrices. Quant aux blessures plus importantes - deux de mes mains se portent par réflexe à mon abdomen - elles se résorbent petit à petit, en me faisant souffrir à chaque mouvement un peu trop intense.

Cependant, l'heure n'est plus aux grimaces et c'est avec un sourire poli que j'arrive devant la Reine et Kay. Lui a l'air de bien s'être remis des évènements en tout cas, son air amusé me laissant même penser qu'il se paye le luxe de se moquer de moi. Quant à la reine Ronce, elle est... splendide. Je regarde un instant ses longs cheveux blonds, médusée et quelque peu envieuse, avant de reprendre mes esprits et d'effectuer une lente mais profonde révérence.

"Votre majesté, c'est un honneur de vous rencontrer. Je suis moi aussi très heureuse à l'idée de pouvoir faire votre connaissance en personne."

Je me tourne ensuite vers Kay que j'ai un instant ignoré (hiérarchie oblige).

"La plupart ne sont qu'un mauvais souvenir. Celles à l'abdomen cicatrisent lentement. Et toi?"

Un doute passe dans le regard du russe quant à la marche à suivre et ses yeux se tournent presque immédiatement en direction de sa future femme pour demander de l'aide. Je retiens un petit rire moqueur. Quand il s'agit de civilités, Kay semble bien démuni sans sa hache... Il finit néanmoins par prendre les devants et ouvre la marche.

Je suis le pas lent (pour eux) de mes deux hôtes et en profite pour observer les alentours. L'endroit me rappelle un peu la Scandinavie, avec ses fortifications parfois décadentes et ses moments de paix entre deux combats. J'arrache mon regard à la contemplation de la population qui s'affaire pour adresser de nouveau la parole à la Reine.

"J'ai ouï dire que des fleurs violettes poussaient en France, mais je n'ai hélas pas pu en voir de mes propres yeux. Sauriez-vous où je peux m'en procurer?" Autant ne pas rentrer dans une conversation trop sérieuse avant d'arriver à destination.

Ce que nous ne manquons pas de faire au bout de quelques minutes. La salle dans laquelle nous arrivons semble faite pour les réceptions officieuses à en juger par sa taille et son décor - ce qui me convient parfaitement. Surtout qu'il semble il y avoir de quoi boire et manger et je meurs de faim. La route a été longue et mon accent scandinave n'aide pas à me faire comprendre auprès des aubergistes - mon apparence non plus d'ailleurs. Mais pour le moment, j'ai des papiers à rendre.

Fouillant dans ma besace, je sors deux piles de papiers que je pose sur une table non-loin de là.

"Vous trouverez une copie de la version originale et une traduction française. Nous nous sommes permis d'en effectuer une pour vous faire gagner du temps. Je vous laisse regarder les documents si vous le souhaitez."

Et sur ce, j'effectue un pas de côté et m'incline légèrement de façon serviable.



Merci Ronce <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La belle au bois dormant
Ronce de France
✦ Libre pour RP ? : 1 place libre.

✦ Double-compte : Alice Liddell, Sigmund Rammsteiner, Hildegarde Müller, Shísān Wǔ, Ragnar Mjöllnir, Orendi


MessageSujet: Re: Octobre 6. De bons gens à Châteauvillain   Ven 17 Fév - 22:08
Ne pas lever les yeux au ciel, ne pas lever... Ô Ciel c'était trop tard. Le réflexe avait été plus fort que la raison, les yeux roulant sous les paupières. L'ex-lieutenant était charmant, à n'en point douter, mais il était encore mal dégrossi – un tronc noueux qui méritait encore quelques séances chez l'ébéniste. Toute autre invitée que la demoiselle Muffet aurait crié au scandale, voire à l'incident diplomatique. Heureusement que leur hôte du jour venait d'une contrée où la familiarité n'était point mal vue.

« Vous croyez vraiment qu'elle soit en état de mener une promenade ? » ne put s'empêcher de déclamer Ronce d'une voix piquante comme une rose, tentons, insidieusement, de faire comprendre son erreur au tout jeune duc. Tel un professeur tentant de guider son disciple.

Néanmoins la Scandinave sut poser un baume apaisant et calmer les tensions qui commençaient, doucement, à pulser. Ronce arqua un sourcil face à une de ses questions.

« Une fleur violette ? Nous en avons plusieurs en France. La violette – qui chez nous désigne la fleur et sa couleur – la lavande, l'ancolie, le crocus, l'iris, le lilas... Vous auriez plus de précisions sur la fleur que vous recherchez ? Je pourrais faire appel à mes jardiniers pour vous en procurer graines ou bulbes. »

Un défi relativement simple pour des jardiniers qui réussissaient, chaque jour, à conserver des hectares de jardin dans leur pleine intégralité.

Sous la houlette de Ronce le trio entra de plein pied au sein du château et de l'une des petites salles de réception qui le composaient. Laissant la Scandinave exposer les feuillets qu'elle venait d'extirper de sa tenue de voyage, Ronce se saisit de la traduction française et invita Muffet à s'asseoir.

« Et restaurez vous. Vous en avez fort besoin. »

Entre son voyage et les blessures qui émaillaient son corps, et devaient grignoter sa santé, l'araignée ne devait pas lésiner sur les apports nutritifs. Ronce s'assit à son tour, parcourant les feuillets, sa bouche se plissant.

« La reine de Roumanie a été plus prolixe que ce que nous pensions. Des expériences sur des animaux – quelle horreur ! Il va falloir espérer que son successeur n'aura pas le sang aussi bouillant qu'elle. Je n'ose imaginer les dégâts pouvant être provoqués par une armée entièrement... androïdisé. »

Le terme n'existait pas, mais était assez éloquent. Que pouvaient des êtres humains face à des êtres plus proches de la machine que de l'être vivant ?


© Avatars par Ofelia et leurs auteurs respectifs.

♔ Reine de France ♔
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Octobre 6. De bons gens à Châteauvillain   
Revenir en haut Aller en bas
 

Octobre 6. De bons gens à Châteauvillain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: France-
saigoseizon Cabaret du Lost Paradise bouton partenariat