[Mars 05] De chic et de charme [PV Robin]

 :: L'Europe :: Espagne Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mickaëlla Mellior
Le doppelgänger
avatar
✦ Libre pour RP ? : Totalement libre !

✦ Double-compte : Hitomi Hoshizora & Leonhardt Genmann

Sam 18 Mar - 1:08
Mickaëlla, dans sa roulotte, acheva de brosser ses longs cheveux et posa son haut-de-forme sur sa tête en se regardant dans le miroir. Pour la première fois depuis son arrivée au cirque, elle portait une tenue qu'elle avait conçue avec l'aide de plusieurs de ses amies de la troupe. Une sorte de costume trois pièces noir, avec des gants en feutre blancs, un élégant ruban rouge autour du cou, une veste à queue de pie et un pantalon rentré dans des bottes à lacets. Bon, elle n'en était pas encore aux robes à froufrous et aux bas sensuels et pleins de promesses, mais parvenir à se promener en ville dans un tel accoutrement était pour elle un grand pas en avant. Elle avait débuté la prestidigitation depuis peu et s'était vite rendue compte que ce serait un chemin long et plein d'embûches. Pourtant, elle ne désespérait pas d'avoir un jour un niveau brillant et s'entraînait dès qu'elle en avait l'occasion, parfois avec l'aide de Lucas et de ses autres compagnons.
Elle esquissa un sourire. Elle était prête pour une nouvelle tournée en ville!
La jeune femme se saisit de son miroir à main et de quelques accessoires peu encombrants avant de sortir de sa petite demeure, un sourire enthousiaste éclairant son visage.
Aujourd'hui, elle avait décidé de prendre la grande avenue nord et de faire sa tournée seule. Elle ne pouvait tout de même pas compter indéfiniment sur l'aide et la présence des autres, et se sentait en de bonnes dispositions pour prendre son indépendance. Après tout elle avait à peu près maîtrisé quelques tours simples, et espérait que ça suffirait à attirer la foule. La troupe comptait sur elle pour rameuter du monde au cirque ce soir, et elle ne les décevrait pas!
Mickaëlla quitta le territoire du chapiteau et s'élança sur les pavés en trottinant, un sourire gai flottant sur ses lèvres.

Comme elle s'y était attendue, la ville était très animée en ce début d'après-midi, et avec le retour du printemps qui s'immisçait peu à peu dans les rues il faisait un temps radieux qui poussait les habitants à sortir de chez eux pour se promener et faire des emplettes. Toutes les conditions étaient réunies pour promouvoir le spectacle avec succès.
La jeune femme s'arrêta à côté d'un parc qui donnait sur l'avenue, et commença à interpeller la foule, et plus particulièrement les enfants qui croisaient son chemin.

- Approchez, approchez, mesdames et messieurs! Ce soir, sous le grand chapiteau, la magie teintera l'air d'un voile de mystère!

Avec un clin d’œil malicieux aux plus jeunes membres de son public, elle saisit son couvre-chef et le présenta à la foule.

- Rien dans le chapeau, rien dans mes manches! indiqua-t-elle en relevant les manches de sa veste et en présentant l'intérieur du haut-de-forme aux curieux qui s'amassaient devant elle. Je vais à présent faire surgir de ce chapeau des plus banals une multitude de serpentins comme au carnaval!

Mickaëlla effectua quelques gestes experts et un nuage de fumée explosa dans le chapeau... sans qu'il n'en sorte rien.
L'atmosphère devint soudain glaciale et particulièrement silencieuse.
La jeune femme risqua un oeil dans son chapeau et, avec un rire gêné à l'intention du public, elle se retourna pour lorgner dans le double-fond de son accessoire. Un étrange bruit régulier en sortait. Elle ouvrit le clapet et son expression se décomposa à la vue du lapin blanc en train de dévorer les serpentins.

- Mais...?! Qu'est-ce que tu fais là Caporal?! s'insurgea-t-elle à voix basse. Raah, sale lapin, tu m'as fait rater mon tour!!

Pivotant avec un sourire forcé, elle tenta de se remettre sur les rails avec un sourire volontaire mais crispé.

- Il semblerait que les serpentins aient disparu... pour avoir magiquement été remplacés par un lapin! lança-t-elle d'une voix claire et enjouée.

Sauf que le lapin était très bien dans sa poche secrète et ne semblait pas décidé à en sortir. Mickaëlla, rageant intérieurement mais offrant toujours un resplendissant sourire à son public (qui affichait des expressions méfiantes et désabusées), retourna le chapeau et le secoua vigoureusement à toute vitesse pour en faire sortir le fichu rongeur.
Finalement, le dénommé Caporal quitta ce terrier bien trop agité à son goût, sous les applaudissements enjoués des enfants et ceux, plus hésitants, des adultes.
Malheureusement, une fois à terre, le lapin prit la fuite et se mit à gambader sur les pavés en direction du centre ville, sous le regard médusé de la pauvre prestidigitatrice.

- Hahaha, n'oubliez pas de venir nous voir ce soir au cirque! leur lança Mickaëlla avec un grand sourire et un signe de main en se lançant à la poursuite du fugitif à longues oreilles.

Endurante et rapide grâce à ses années de pratiques sportives, la jeune femme parvint à ne pas se laisser distancer par son collègue peu coopératif, et, alors qu'elle allait lui mettre la main dessus à l'angle d'une rue, elle dérapa brusquement sur ses talons hauts auxquels elle n'était pas habituée et s'écrasa lamentablement dans une flaque d'eau avec une exclamation de surprise.

- Aïe aïe aïe... gémit-elle en se redressant, constatant avec un grognement exaspéré l'état de sa tenue, ruinée par sa chute dans l'eau boueuse. Ah la laa, bravo Mike, tu peux rentrer direct au cirque et trouver une autre tenue... Pour une première fois en solo, on ne peut pas dire que tu aies brillé...

Elle allait se relever quand elle aperçut la présence d'un homme non loin d'elle. Elle n'y aurait pas fait attention s'il ne s'était pas dégagé de l'inconnu une prestance peu commune et un certain charisme, qui captivèrent son regard l'espace de quelques secondes.
Oh là là... avait-il vu le spectacle pathétique de sa chute...?


HRP:
 



Revenir en haut Aller en bas
Robin Hood
Robin Hood
avatar
✦ Libre pour RP ? : Mais bien sûr!

✦ Double-compte : Nop!

Sam 18 Mar - 4:54

Ce matin, Robin s’était réveillé à son heure habituelle, soit neuf heures pile. Comme à tous les jours, il fit sa routine de préparation. Il passa quelques minutes à s’admirer dans la glace et à s’occuper de sa pilosité faciale. Ensuite, il se vêtit de son costume habituel. C’est-à-dire une chemise blanche portée sous un gilet vert foncé, un pantalon légèrement serré attaché par une ceinture et ses bottes lui montant à mi-mollet. Aujourd’hui, il ne s’équipa pas de ses armes puisqu’il n’allait nul part de spécial. Il n’avait pas de mission en cours et John était occupé dans sa vie privée. Bref, il n’avait rien à faire.

Comme chaque jour où Robin n’avait rien à faire, il partait prendre une marche dans les quartiers environnant sa demeure. Certes, ce n’était pas le quartier le plus aisé de Madrid, mais Robin l’affectionnait particulièrement. De plus, les gens l’habitant le connaissaient tous, mais n’osaient pas l’approcher. Cela faisait sourire le pirate. Il ne savait que trop bien que les gens du coin appréciaient grandement les actes du voleur et cela le gonflait d’orgueil. C’est sûrement une des raisons pour laquelle il marchait aussi souvent dans les rues de la ville. À chaque fois, son trajet était le même. Il déambulait pendant un long moment dans les petites rues résidentielles avant d’arriver sur la grande avenue du coin où l’activité était très présente : commerces, crieurs publics, piétons et plusieurs autres choses animaient cette rue. Robin aimait grandement la joie que répandait l’animation de cette partie de la ville. Tous semblaient heureux, même par mauvais temps. Après son passage sur l’avenue, le mi-trentenaire revenait sur ses pas et reprenait les mêmes artères que celles de l’aller.

Généralement, durant cette partie du trajet, tout était tranquille. Pourtant, cette journée de mars semblait différente des autres. En effet, sur le chemin du retour, Robin avait aperçut une jeune femme tourner le coin de rue devant lui en courant dans sa direction. Malheureusement pour elle, elle trébucha et tomba directement dans une flaque d’eau. Le premier réflexe qu’eut Robin avait été de sourire face à la situation et, ensuite, gentleman de nature, il se dépêcha à sa rescousse.

Arrivé à quelques mètres de la fille, probablement âgée d’une vingtaine d’année, il ralentit et s’approcha d’elle. Il tendit la main pour l’aider à se relever.

«Tout va bien? Êtes-vous blessée?» demanda l’homme à la femme, inquiet.

Robin posa son regard sur la dame qu’il venait d’aider. Elle était habillée très chic. Malheureusement, tout avait été sali. En partant de ses bottes à lacets jusqu’à sa veste à queue de pie. De plus, son chapeau haut-de-forme gisait sur le sol.

«Et bien, si vous allez bien, ce n’est pas le cas de votre habillement… Il est souillé.» ajouta-t-il en posant son regard sur celui de la jeune femme.

En la regardant, il remarqua que ses yeux étaient magnifiques. C’était leur couleur qui fascinait le plus le pirate. Ils étaient d’un violet très pâle, tendant un peu vers le bleu, formant un iris magnifique. De plus, on aurait dit qu’une couche de cristal recouvrait sa pupille. Robin continua d’admirer le regard de son interlocutrice jusqu’à ce qu’elle lui réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Mickaëlla Mellior
Le doppelgänger
avatar
✦ Libre pour RP ? : Totalement libre !

✦ Double-compte : Hitomi Hoshizora & Leonhardt Genmann

Sam 18 Mar - 19:14
Alors qu'elle allait se relever avec un soupir, l'homme qu'elle avait remarqué s'avança vers elle et lui proposa son aide, qu'elle accepta avec un sourire aimable.

- Merci, le remercia-t-elle en se remettant sur pieds. Je vais bien, ce n'était qu'une petite chute et je suis solide, ne vous en faîtes pas.

Mickaëlla se pencha et ramassa son haut de forme sur lequel elle tapota pour enlever un peu de la saleté qu'il l'avait recouvert.

- Comme vous dîtes, soupira-t-elle de nouveau en baissant le regard sur son joli costume à présent boueux. C'est désespérant, c'était la première fois que je le portais... Mais bon, j'imagine qu'il est des choses contre lesquelles on ne peut rien.

Sur ces mots, elle releva les yeux vers l'homme charismatique et fit surprise de voir son regard braqué dans le sien avec intensité. Sentant le feu lui monter aux joues, elle demanda d'un ton hésitant :

- Euh, monsieur...? Un souci?

Cet échange, bien qu'il ne devait être assez court en réalité, commençait à devenir embarrassant. Il fallait dire que cet homme avait vraiment une sorte d'aura qui captait l'attention. M-mais ce n'était pas comme si c'était le type d'hommes de Mike, hein! Enfin, p-pas trop...
La jeune femme se mordit les joues. A l'heure qu'il était, Caporal devait avoir fuit bien loin. Sale déserteur!! Enfin, elle était bien placée pour parler de désertion, elle, la soldate fugitive...
Quoi qu'il en soit, elle ne pouvait rester plus longtemps dans cette tenue. Mais à la réflexion, elle ne pouvait se résoudre à rentrer au cirque bredouille et avant tous les autres. Rester sur un échec pour sa première sortie en solitaire lui pèserait sans doute trèèès longtemps. Ceci étant, elle avait devant elle un potentiel spectateur... et peut-être pourrait-il en rameuter plein d'autres grâce à l'art ancestral du bouche-à-oreille! Elle ne devait pas laisser filer cette chance, d'autant plus que cette chance avait un joli min... hrm, de bonnes manières et un excellent sens de la galanterie.
Bon, après un rapide état des lieux, c'était surtout sa veste qui avait souffert de la chute. Avec un peu de gêne, elle retira le vêtement pour se retrouver en chemise blanche à manches longues et prit son haut-de-forme sous le bras. Elle était déjà bien plus présentable comme ça.

- Bien, ça fera l'affaire pour le moment, déclara-t-elle en mettant les mains sur ses hanches. Merci pour votre aide, monsieur...? ajouta-t-elle avec un sourire en tendant la main à son interlocuteur.

Depuis son arrivée au cirque elle n'avait plus l'habitude de prendre le temps de parler avec les passants comme elle le faisait parfois du temps où elle était soldat. Lors de ses patrouilles, elle aimait échanger quelques mots avec les gens du peuple. Cela lui permettait de se sentir plus proche des Français qu'elle désirait ardemment protéger, et de faire grandir son amour pour sa patrie. Maintenant qu'elle avait quitté la France et qu'elle n'était plus parmi les siens, c'était une routine qu'elle avait laissé de côté. Toutefois, ces sorties en ville pour promouvoir le cirque pouvait être une excellente occasion de rencontrer de nouveaux peuples, de découvrir de nouvelles cultures et peut-être aussi de faire de belles rencontres. Et ce gentleman sur qui elle venait de tomber pouvait sans doute en être une, de belle rencontre.
Se râclant la gorge pour éviter de rougir bêtement, elle serra la main de l'homme avec un sourire franc et reprit du poil de la bête. Cet après-midi ne serait finalement peut-être pas aussi dramatique qu'elle l'aurait crû...




Revenir en haut Aller en bas
Robin Hood
Robin Hood
avatar
✦ Libre pour RP ? : Mais bien sûr!

✦ Double-compte : Nop!

Sam 1 Avr - 20:13

Après que la femme ait ramassé son chapeau et assuré Robin qu’elle allait bien, il observa la tenue souillé de celle-ci. Il était impossible pour la fille de rester dans un accoutrement d’un tel état, il était beaucoup trop sale. C’est en examinant le corps de la jeune fille que Robin avait fini par plonger son regard dans celui de la fille. Tellement il était hypnotisé, le pirate ne vit même pas les joues de la personne devant lui tourner légèrement au rouge. Ce fût les quelques mots qu’elle prononça qui le sortirent de sa torpeur. Il profita de ce moment pour la complimenter en usant de son charme naturel.

«Un souci? Non aucunement. Je ne faisais qu’admirer la beauté de vos yeux. Je pourrais les regarder pendant des heures.» dit-il en esquissant un léger sourire au coin de ses lèvres, laissant quelque peu afficher sa dentition.

Évidemment, qu’il devait la courtiser, c’était un dame après tout, et Dieu sait que Robin ne pouvait résister à la tentation de complimenter une jeune femme. Et puis, compte tenu de son expérience, il était presque certain qu’un commentaire de ce genre flatterait la personne devant lui. Toutes les femmes aimaient recevoir des compliments, et Robin le savait. En effet, il aimait user de son charme pour séduire les jolies demoiselles. Certains pourraient penser que cela s’appelle de la manipulation, mais c’est faux. Il ne fait pas que jouer avec les sentiments des dames, il les respectent après tout. S’il courtise une femme, c’est qu’il la trouve de son goût.

C’est lorsque le pirate vit la jeune dame se redresser et poser ses mains sur ses hanches qu’il remarqua sa beauté. Cette fille faisait ressentir à Robin un drôle d’effet, ressemblant à celui qu’il avait lorsqu’il croisait une belle femme, mais c’était assez différent. Dans le visage en face lui, l’homme y voyait de la beauté partout. De ses cheveux longs à son sourire éclatant, Robin était charmé. À un moment, elle lui tendit la main en lui demandant sa main.

«Les gens du coin m’appellent Robin, mais appellez-moi Roberto. Et à qui ai-je l’honneur de parler?» dit-il avec une telle assurance qu’il finit même sa première phrase en saisissant la main tendue devant lui et en venant y déposer un baiser.

Étrangement, Roberto avait senti qu’il pouvait avoir suffisamment confiance en cette étrangère pour pouvoir lui dévoiler son identité que pourtant presque personne ne connaît. Cette femme donnait vraiment un drôle d’effet au pirate.

Encore une fois, l’attention de Robin se tourna vers les vêtements salis de la femme. Il ne pouvait laisser une personne dans un tel état.

«Il faudrait vraiment faire quelque chose pour vos vêtements. Avez-vous de quoi vous changer quelque part? Peut-être auriez-vous besoin de quelqu’un pour vous accompagner et vous protéger des flaques d’eau? On ne sait jamais.» dit-il à son interlocutrice avec un visage légèrement plus souriant que le précédent.

Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas accompagner une femme à son domicile. Généralement, il les rencontrait lors d’une soirée et les amenait à son habitation, histoire de passer quelques nuits en bonne compagnie. Pourtant, tout semblait différent avec cette nouvelle femme dans la vie du pirate-voleur.
Revenir en haut Aller en bas
Mickaëlla Mellior
Le doppelgänger
avatar
✦ Libre pour RP ? : Totalement libre !

✦ Double-compte : Hitomi Hoshizora & Leonhardt Genmann

Mar 11 Avr - 23:11
Mickaëlla écarquilla les yeux et devint écarlate. Elle s'attendait à tout sauf à ça, et n'avait pas l'habitude que des inconnus lui fassent des compliments... D'autant plus qu'elle avait passé toute sa carrière de soldat sous les traits de son frère. incapable de trouver quelque chose à répondre, elle détourna le regard pour dissimuler son embarras et fit mine de se racler la gorge dans son poing. Se redressant, elle avait tendu la main à son interlocuteur pour qu'il la serre mais encore une fois l'homme la surpris en lui offrant un baisemain des plus charmeurs qui teintèrent de nouveau ses joues de rouge. Être traitée comme une jeune fille, et encore plus, comme une lady, transcendait décidément tout ce qu'elle connaissait et lui faisait perdre ses moyens. Jamais un homme ne l'avait traitée de cette façon, et elle ne savait pas quoi en penser. Paniquer? A éviter. Retourner ces marques de courtoisie? Elle était à des lieues de s'en sentir capable...
Et en plus il s'appelait Robin, comme son frère... Drôle de coïncidence.

- Je... je me prénomme Mickaëlla, se présenta-t-elle avec un sourire aimable mais un peu nerveux au milieu de son visage écarlate. Enchantée de faire votre connaissance, hum, Roberto...

Zut, il avait vraiment un sacré charisme... Et constater qu'elle se comportait ainsi comme une jeune demoiselle frivole l'énervait et la faisait se sentir ridicule! Elle n'allait tout de même pas se laisser charmer par le premier bellâtre qui passait! Secouant la tête pour se reprendre, elle répondit à la proposition de Robin en ignorant la dernière partie de la phrase et en évitant de trop porter son attention sur son sourire et ses manières exquises.

- Je crains que vous n'ayez raison... Et puis je vais avoir du mal à attirer des gens à notre spectacle si je suis débraillée et pleine de boue.

Mickaëlla laissa échapper un soupir ennuyé. Finalement, elle allait devoir retourner au cirque bredouille...
Hm? Une seconde... Si Robin l'accompagnait, peut-être qu'il pourrait en quelque sorte lui servir d'excuse et être la preuve qu'elle n'avait pas tout raté! Et ensuite, et bien... ils pourraient retourner en ville et la jeune femme pourrait terminer sa tournée.

- Et bien, Roberto, je vais vous prendre au mot, reprit-elle en se tournant vers son interlocuteur avec un sourire courtois. Si vous le souhaitez, je peux vous montrer le cirque et aller me trouver une autre tenue dans le même temps. Qu'en dîtes-vous?

En réalité, elle espérait de toutes ses forces que Robin accepterait. Sinon cette journée aurait vraiment été du gâchis... Mais dans le cas où il viendrait avec elle, elle aurait moins réussi à attirer l'attention de quelqu'un! Hm...
"Attirer l'attention"...?
Mike adressa un regard en coin gêné à son compagnon et rougit légèrement, avant de se donner des petites claques sur les joues. Elle n'avait jamais croisé de séducteur comme Robin et n'avait jamais été autant considérée comme une femme... Cette nouveauté la chamboulait bien plus que ce qu'elle ne l'aurait crû. Le cirque avait bel et bien changé beaucoup de choses dans sa vie...



Revenir en haut Aller en bas
Robin Hood
Robin Hood
avatar
✦ Libre pour RP ? : Mais bien sûr!

✦ Double-compte : Nop!

Sam 6 Mai - 21:39
Robin savait qu’il faisait de l’effet aux femmes et il avait devant lui une preuve de son charisme. La jeune femme qui venait de se présenter sous le nom de Mickaëlla laissait paraître une gêne certaine. Le baiser que venait de déposer sur sa main en était clairement la cause principale. Robin esquissa un sourire en la voyant détourner son regard embarrassé.

« Mickaëlla, c’est un joli nom. Je suis ravi de faire votre connaissance. » répondit le pirate avec son assurance habituelle.

Par la suite, Mickaëlla avait renchéri en parlant d’attirer des gens à un certain spectacle. À ce moment, Robin fronça les sourcils, intrigué par ces mots. Il la laissa parler avant de poser quelconque question sur le sujet. Sa patience avait été justifiée puisque, peu après, elle demanda à Robin de lui montrer un cirque.

« Vous travaillez dans un cirque? Intéressant! Bien sûr que je vais vous accompagner, je ne vais pas laisser une dame s’en aller seule. » rajouta-t-il avec en souriant à pleines dents, réellement intéressé par l’idée d’assister à un spectacle circassien.

Cela faisait longtemps que Roberto n’avait pas été voir un spectacle. Généralement, lorsqu’il n’était pas en mission, il passait soit son temps à boire de l’alcool ou bien à planifier ses prochaines expéditions. Aujourd’hui ne serait donc pas une journée ordinaire. À un moment, le capitaine du Sherwood eut une idée qui pourrait plaire à plusieurs.

« Vous disiez avoir certains problèmes pour attirer des spectateurs? J’ai peut-être une idée. J’ai quelques amis qui habitent dans le coin qui pourraient être intéressé par une soirée au cirque. Si cela ne vous dérange pas, je peux peut-être leur en parler. Qu’en dites-vous? » proposa Robin.

Cette idée pourrait certainement faire plaisir à quelques membres de son équipage, mais très probablement à Mickaëlla aussi. Dans tous les cas, Roberto assisterait au spectacle, c’est certain. Cela faisait un moment que le mi-trentenaire n’avait pas été aussi excité de participer à un événement. Peut-être était-ce parce que la jeune femme qui se tenait devant lui le faisait penser différemment ou bien seulement parce que cela faisait une éternité qu’il ne s’était rien passé de spéciale dans sa vie personnelle. Bref, Robin ne pouvait attendre plus longtemps.

« Bon, le cirque! Montrez-moi le chemin et je vous suis. Vous devez vous défaire de ces vêtements au plus vite. Ça ne doit pas être plaisant à porter.» dit-il sans cacher la légère excitation dans sa voix.

Il fixa alors son regard dans les qu’il trouvait si hypnotisant de son interlocutrice en attendant sa réponse. Clairement, la femme devant lui était différente des autres qu’il avait rencontré et, malheureusement, Roberto ne pouvait se l’expliquer. C’était comme ça, c’était un autre mystère de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Mickaëlla Mellior
Le doppelgänger
avatar
✦ Libre pour RP ? : Totalement libre !

✦ Double-compte : Hitomi Hoshizora & Leonhardt Genmann

Lun 15 Mai - 15:14
Les mots de Roberto avaient un tel effet que l'on aurait pu croire qu'il était un expert dans l'art de broder les phrases pour en faire de magnifiques tableaux. Pour Mickaëlla qui n'avait que très peu d'expérience en termes de séduction et de bonnes manières, ces effets étaient d'autant plus frappants. Mais hors de question de se laisser aller, d'autant plus devant un inconnu! Ce n'était pas parce qu'elle était une artiste de cirque qu'elle était une fille facile!
Cela étant elle avait toujours eu une certaine difficulté à faire valoir son charisme lors de ses représentations, ce qui, pour un prestidigitateur, était une sérieuse lacune. Peut-être pourrait-elle en apprendre beaucoup en observant Robin un moment? Et qui sait, elle pourrait même éventuellement lui demander quelques tuyaux, même si une requête comme "Comment faîtes-vous pour être un séducteur si doué?" était assez embarrassante à formuler...
L'homme intervint alors, la tirant de ses réflexions :

- Vous disiez avoir certains problèmes pour attirer des spectateurs? J’ai peut-être une idée. J’ai quelques amis qui habitent dans le coin qui pourraient être intéressés par une soirée au cirque. Si cela ne vous dérange pas, je peux peut-être leur en parler. Qu’en dites-vous?

Mickaëlla écarquilla les yeux, surprise, mais retrouva vite le sourire.

- Vraiment? Vous m'aideriez beaucoup, c'est très aimable de votre part! accepta-t-elle, gênée par cette offre inattendue. J'accepte avec joie!

- Bon, le cirque! Montrez-moi le chemin et je vous suis. Vous devez vous défaire de ces vêtements au plus vite. Ça ne doit pas être plaisant à porter.

- Ah, oui, le cirque, allons-y! reprit la jeune femme en tentant d'aborder un air responsable.

Elle s'était déjà bien assez ridiculisée pour aujourd'hui, autant ne pas en rajouter une couche en se comportant comme une mijaurée! Mickaëlla montra le chemin à son compagnon, échangeant quelques banalités ou quelques anecdotes sur le cirque de temps à autres. Elle ne saurait vraiment le dire, mais il lui semblait que Roberto était enthousiaste. Avec un peu de chance il était réellement intéressé par ce qu'elle lui racontait et par la représentation à venir, et ne se contentait pas de se montrer courtois. Pour une première sortie promotionnelle en solitaire, elle ne s'en sortait finalement pas si mal... d'autant plus qu'il allait en parler à ses amis!
Mike ma fille, la journée n'a pas très bien commencé, mais on dirait bien que la roue a tourné! songea-t-elle avec satisfaction.

Alors que le duo continuer d'avancer, la silhouette du chapiteau finit par se dresser dans le paysage et la prestidigitatrice accéléra le pas avec enthousiasme.

- Vous allez voir, notre cirque est vraiment unique! lança-t-elle à Robin avec un clin d’œil malicieux qu'elle s'était longuement entraînée à exécuter. Pouvez-vous m'attendre ici quelques minutes, le temps que j'enfile une autre tenue? Je vous ferai visiter les environs juste après, ajouta-t-elle en ouvrant la porte de sa roulotte.

Sans perdre une seconde de plus, elle referma la porte derrière elle et ouvrit le coffre contenant ses quelques rares habits : une tenue de soldat, la cape avec laquelle elle était arrivé, une ou deux chemises et un pantalon. Elle ne pouvait définitivement pas sortir en habits de tous les jours pour faire de la publicité, elle passerait trop inaperçue et n'attirerait le regard de personne... Bon, ben, il ne restait plus que sa tenue de scène.
Enfilant les vêtements ressemblant à un mélange d'uniforme de soldat et d'habits de pirates, elle empoigna un second lapin, Colonel, en espérant que celui-là ne déserterait pas, et ouvrit la porte de sa roulotte.

- Désolée pour l'attente, je suis prête! lança-t-elle avec un sourire franc à Roberto.

Maintenant, il ne restait plus qu'à descendre les marches de son habitation sans se ramasser lamentablement dans la poussière...



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: Espagne-
Sauter vers: