Nina Basarab
Mélusine
avatar
✦ Libre pour RP ? : Pourquoi pas owo

Mar 28 Mar - 22:26
   
Il était une fois...

     
Derrière l'écran
 

Pseudo - Souji/Barakest/Nantosuba. Appelez moi Souji.
    Avatar - Austria(female version) de Hetalia
    Comment as-tu connu le forum ? - Ben mon acolyte Vlad me l'a montré /o/
    Suggestion, réclamation, un petit mot ? - Ben écoutez franchement du peu que j'en ai vu ce forum est magnifique!

  Mon image

     
Rapide portrait

     

    Personnage de conte - Mélusine
    Nationalité / Origine - Née en Ecosse, vit en Roumanie
Âge -32 ans
    Profession - Reine de Roumanie
    Groupe - Royauté/Sorcière
    Pouvoir - Nina a le bas du corps transformé en serpent le Samedi. Si l'homme qu'elle a épousé la voit le Samedi, elle se transformera entièrement en serpent pour toujours.
     

     
particularités

     
Magie de terre- La magie élémentaire de terre lui permet d'ériger des formes plus ou moins grandes à moyennes distance à partir de terre et pierre. Elle en est néanmoins incapable avec les pierres précieuses. Pour ce faire, Nina doit préparer en amont des solutions à partir d'eau d'extraits de terre, de poudre faite à partir de pierre... et les enchanter. En plus ou moins grand nombre selon la surface à mouvoir, à une limite de trois pour le plus grand qu'est capable de créer Nina.

Les potions peuvent ensuite être déclenchées à moyenne distance pour ériger des formes préconçues lors de l'enchantement des potions. Plusieurs potions peuvent être utilisées en même temps pour concevoir une même surface plus grande, dans une certaine mesure. Plus les éléments terrestres utiliser lors de la confection d'une potion sont purs, plus les structures s'érigeront vite. Son artéfact est un gant de velours blanc pour main droite.

Nina a toujours été une sorcière très créative, pouvant passer des jours a ériger des monuments ou bâtiments gigantesques plus ou moins réalistes avec sa magie. Cependant, étant une figure connue dans un des pays les moins tolérants à la magie au monde, montrer qu'elle est une sorcière reviendrait à signer son arrêt de mort. Littéralement. Ainsi, Nina est prise en permanence de cette frustration de ne pas pouvoir libérer sa magie, de devoir se maîtriser, se maîtriser, toujours de la maîtrise, du contrôle de soi... C'est pourquoi, dés qu'elle en a l'occasion, elle libère sa magie. Construit des petits objets ou des maisons pour les démunis. Pas en Roumanie évidemment, elle arrive a trouver des zones vides a exploiter en voyage pour laisser libre cours à sa créativité. Nina est capable de construire de très belles choses si on lui laisse le temps.

Elle a appris se priver de sa passion en cachant son attirance pour la magie et à vivre en Roumanie où la technologie est reine. Mais bien qu'elle puisse sans problème vivre sans magie en apparence, cela la torture intérieurement, et elle a absolument besoin d'un break, d'un voyage de temps à autre. Mais elle y tient, à sa vie actuelle. D'une part parce qu'elle représente auprès du peuple la douceur de la Roumanie, son côté tendre que ne représente pas exactement son roi de mari, mais surtout par amour envers ce dernier. Elle l'aime à en mourir. C'est pour cela, que malgré sa douceur et gentillesse apparente, elle ne fait aucun commentaire sur les mises à mort quotidiennes que demande Vlad. Il lui arrive de les contester, mais c'est excessivement rare. Si vous énervez Vlad, ne comptez pas plus sur Nina pour vous tirer d'affaire que vous compteriez sur la Reine d'Angleterre pour vous apporter un petit déjeuner au lit. Si vous avez osé énerver Vlad, ou pire, que vous lui avez menti, la douce reine considérera votre châtiment comme mérité. Vous êtes prévenus. Nina est éperdument amoureuse de Vladimir. C'est pourquoi elle lui offert ce qui etait son bien le plus precieux, La Potion de Vérité, ce qui lui a octroyé un don. Un don de la magie qu'il exècre tant, un don assez discret et assez utile pour qu'un homme accède au trône. Un don par amour.

Elle était prête à mourir en révélant ainsi sa nature de Sorcière à Vlad. Mais elle est encore là. Le rejet des principes moraux du roi de son cœur l'a ému. Et même si elle sait qu'elle lui fait beaucoup de mal en disparaissant tous les samedis, même si des fois elle le trouve trop dur ou trop xénophobe, elle pourrait mourir pour lui, ou vous tuer si vous osez comploter contre son roi. Un serpent c'est beau, mais son venin est mortel.
     

     
caractère

     
Nina était du genre enjoué. Une mignonne apprentie sorcière dynamique, pleine d'énergie, heureuse plus que tout de réussir a mouvoir des surfaces de terre de plus en plus importantes, pouvant créer des maisonnettes ou petites sculptures qu'elle offrait à tout va pour rendre les gens aussi heureux et aussi joviaux qu'elle. Heureuse d'etre la petite fille preferée de sa sorciere de mamie, recevant d'elle une rarissime Potion de Vérité, "pour quand elle sera grande." Fière même. Son sens de la justice était très fort. Fille de nobles écossais, Nina vit sa vie dans son petit monde de bonheur avec ses amis et ses 2 sœurs cadettes jusqu'à ce qu'elle découvre la peur. Le dégoût. Envers elle-même. L'injustice.

Elle avait voulu faire le bien. Elle avait voulu rendre sa mère heureuse. Mais elle l'avait rendu furieuse. Commis dans sa quête de justice un acte irréparable aux yeux de sa génitrice. Et pire encore, avait entraîné ses sœurs avec elle et toutes trois étaient châtiées. Nina, elle, était condamnée à une vie de douleur, de mensonge et de tristesse. Il ne restait plus grand chose de la petite Nina enjouée. Puis tel un chevalier servant, Vladimir la sauva. Accepta, du moins en apparence, de la laisser avoir un secret. L'aima. Alors il devint roi de son cœur. Et elle, elle lui accorda un don, par amour. La Potion de Vérité. Un don qui aiderait Vladimir. Et un don qui garantirait une confiance mutuelle dans ce nouveau couple. Désormais, elle ne mentirait plus jamais à Vladimir. Et d'ailleurs, plus personne ne pourra jamais lui mentir.

Alors la petite Nina enjouée revint. En partie. Nina voulait toujours répandre le bonheur autour d'elle,et profiter de la vie avec son roi. Mais la petite sorcière avait bien changé. Assagie, en quelque sorte, elle était devenue plus calme, plus douce. Plus mûre, aussi. Capable de cacher sa véritable nature de sorcière. Et bien que de temps en temps elle ait vraiment besoin de s'amuser, le reste du temps, elle reste sage et gentille. A l'image de la reine qu'elle veut devenir pour son roi, et pour la Roumanie, sa nouvelle maison. A l'image de la reine qu'elle est devenue. Mais après avoir eu la vie bouleversée par ce qui était pour elle une énorme injustice, notre sorcière reine de Roumanie ne croit plus vraiment en la justice. Alors lorsque Vlad exige qu'on coupe la tête d'un innocent, et que, larmoyant, il tourne son regard vers elle, elle ne peut qu'exprimer un petit sourire désolé, et parfois, ajoute:

-Tu as manqué de chance.
     


     
passage sur la piste

     
Maman s'est encore énervée. Depuis que Papa est parti avec une autre, elle ne fait que ça. S'énerver. Bien sûr, elle ne lève pas la main sur nous pour se défouler! Elle est juste, Maman. « Nous », c'est ses trois filles. Katie, Erin, et moi! Avec mes quatorze années, c'est moi la plus grande!C'est donc à moi de leur expliquer que c'est juste une période, que Papa a juste fait très bobo à Maman et qu'il faut pas avoir peur. C'est un mensonge bien sûr: J'en sais rien moi. Mais dire quelque chose avec le sourire, ça rassure et ça fait plaisir. Et ça tombe bien, moi j'adore les deux! Et puis, Maman va se reprendre hein? Hein?
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Comme d'habitude, Nina affichait son petit sourire gentil. Il le fallait bien. Les gens ont besoin d'un oasis de douceur dans ce désert de résignation que représente la Roumanie. Ils ont besoin de se sentir aimés par leur reine. Non pas que Nina était encore leur reine, mais elle n'allait pas tarder à le devenir; Roscat était morte. Laissant derrière elle une place parfaitement libre, qui siérait bien plus à Vladimir. Enfin, disons que ce siège n'aurait pas été tout à fait libre si un peu de ménage n'avait pas été fait. Bon ce n'était pas exactement un ménage légal, mais disons que les concurrents duc Basarab avaient quelque peu manqué de chance.

La duchesse jeta un coup d'oeil vers la porte du couloir. Vlad ne revenait toujours pas. Ces derniers temps, il était encore plus effrayé que d'habitude, comme un petit animal apeuré. A raison. Personne ne l'avait vu venir, ce coup-là. Encore heureux que Nina ait eu le temps d'apprendre le roumain, malgré un léger accent écossais persistant. Il aurait eu l'air fin, le roi, avec une reine incapable de comprendre ses sujets. Enfin. Avec des Si, on mettrait Emerald en bouteille.

-Ma reine?

Rosalia, évidemment. Rosalia, depuis la mort de Roscat, avait tendance à appeler Vlad et Nina par le titre qu'ils allaient sans doute bientôt porter. Bah. Nina s'en fichait un peu. C'était ce que son interlocutrice était sur le point de dire qui attirait son intérêt. Elle avait certaines attentes. Nina afficha alors son sourire rassurant habituel, celui qui met en confiance.

-Oui, très chère ?

-On a retrouvé Negus.

Negus. Rien qu'entendre son nom provoquait une colère froide chez Nina. Un cordonnier sans histoires, qu'ils disaient. Ben voyons. Ce petit homme d'une cinquantaine d'années, moustachu, un tantinet grassouillet, était pas JUSTE un vieux papa gâteux. Il avait été vu à plusieurs reprises traîner autour du palais depuis que Vlad et Nina étaient arrivés. Tout naturellement, cette dernière l'a fait suivre. Pister. A la trace. Un anti-royaliste. Allons bon. Une menace pour Vlad est une ex menace, si Nina s'y implique. La paranoïa de son mari avait peut être déteint sur elle... Toujours était-il qu'il s'était enfui en remarquant être suivi. Oh, pas bien loin, il avait du emmener sa femme et ses deux enfants. Ca ralentit. Non pas que notre future reine aie une dent contre eux, hein. Mais il était hors de question qu'une menace à Vlad court dans la nature. Nina articula doucement avec un sourire radieux :

-Je ne veux plus jamais en entendre parler.

Rosalia hocha la tête. Le message était très clair. La tête, justement, toute cette jolie petite famille allait la perdre. En toute discrétion bien sûr. Les pauvres se seront fait « attaquer par des bandits tandis qu'ils déménagaient ». Quel manque de chance.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Maman a encore pleuré. J'en ai marre. Ca fait deux ans que Père l'a quitté, et... Elle n'arrive juste pas à tourner la page. Père m'exècre. Il se montre publiquement dans le quartier avec sa nouvelle jeune épouse. Il n'a pas le droit de rendre Maman triste! Elle souffre tellement... Mais l'aime encore. Elle nous a interdit de lui faire du mal. Mais moi j'en ai marre, de le voir tous les jours, pavaner devant nous, et être aussi gentil avec nous, ses enfants, malgré tout. Je vais pas lui faire de mal, maman. Juste lui donner une leçon.

Alors, j'ai mis au point un plan. Katie irait chercher Père, prétextant qu'Erin a fait une mauvaise chute en montagne. Là-bas, Erin sera allongée, mimant le fait d'être souffrante. Et moi, je serais cachée, à attendre. Le plan s'est passé comme prévu. Et au moment où « Papa » courut pour s'enquérir des nouvelles de sa fille cadette, je l'ai enfermé. Longtemps travaillée, cette magie-là.
Mouvement. La terre et la roche autour de lui formèrent un dôme, l'enfermant seul dans un espace réduit.Solidification. Père n'aurait plus aucune chance d'en sortir à mains nues. Derniers détails.Un petit trou au sommet pour qu'il puisse respirer, et surtout voir. Voir les mots qui se sont gravés sur la surface d'un mur de sa prison: « Abandon ». J'étais écroulée d'épuisement à côté, entendant les cris du paternel.Je comptais revenir le libérer dans quelques heures. Je ne voulais pas être méchante, mais juste lui faire réfléchir aux conséquences de ses actes. J'étais persuadée d'avoir fait le choix le plus juste.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vendredi soir. Comme tous les Vendredi, impossible d'y couper. Il faudra se séparer de Vladimir pendant une journée. Une journée complète dans laquelle tu aurais pu l'embrasser, lui prendre la main, juste être à ses côtés... Mais non. Stupide malédiction. Et ce qui était presque pire, c'est l'état dans lequel tu laissais Vlad. La joie s'éteignait complètement en lui, dans ces moments là. Ses yeux dont tu étais tombé amoureuse reflétaient une tristesse infinie. Ca te tuait de le voir comme ça.

Tes affaires étaient prêtes. Un long silence s'était installé dans votre royale chambre. Vladimir regardait ses pieds sans rien dire. Presque résigné. Ne supportant pas de le voir dans cet état, tu tentas :

-Je suis désolée, Vlad'.

-Je sais.

Il n'avait même pas pris la peine de te regarder. Il répondait mécaniquement, et tu détestais ça. Tes mots n'avaient aucun effet sur lui.

Nouveau silence.

-Juste un jour.

-Oui, je sais.

Tu te sentais mal. Cette situation t'étouffait. Même tes légendaires sourires hypocrites ne parvenaient pas à s'afficher sur ton visage. Tremblante, tu te justifiais :

-Je voulais juste..

-Oui, Nina, je sais, tu es désolée de devoir laisser ton pauvre petit mari tout seul. Je sais, bon sang, je sais !

Un coup de poignard dans ton cœur. Tu ne savais plus où te mettre, la gorge serrée.

-Tu es désolée et pourtant tu pars tout de même, sans rien m'expliquer, sans rien me dire. Et tu compte sur moi, comme d'habitude, pour supporter cette journée que tu me demandes et faire comme si de rien était. Et bien non, je suis désolé, je ne peux pas !

Tu comprenais parfaitement sa réaction. Elle était humaine. Si seulement tu pouvais lui dire... La Potion de Vérité que tu lui avais fait boire par amour était censée vous éviter ce genre de moments. Mais rien n'est jamais aussi simple. Rien ne pouvait combler votre tristesse.Tu aurais voulu le serrer dans tes bras, le rassurer, mais tu n'en avais même pas la force. Assise sur le lit, écrasée par la culpabilité, celle de lui faire subir tes absences et celle de lui en cacher la raison. Il te regardait avec ce que tu percevais être de la colère. Des larmes perlèrent à tes yeux.

-Vlad', je suis désolée, je ne peux rien te...

-JE SAIS !

Il avait crié. Tu eus le sentiment que ton cœur s'est arrêté de battre pendant une seconde. Mais contre toute attente, il enchaîna d'un ton sec et condescendant :

-Tu ne peux rien dire. Un truc de sorcière sûrement.

Là, c'en était trop. Tu entrais dans une colère froide. Il n'avait jamais été aussi agressif envers toi, et tu pouvais laisser passer son racisme anti-magie et anti-tout, tu pouvais tolérer la chasse aux sorcières, tu pouvais prétendre suivre son avis sans contestation et tu pouvais le laisser se comporter en sale con sans réagir. Mais là, c'en était trop. Tu pensais qu'il avait accepté ta véritable nature, et ces mots venaient de prouver le contraire. Selon toi, un couple, c'est à deux. Alors tu articulas sèchement :

-Un truc de sorcière oui.

Tu avais bien appuyé sur le mot « sorcière ». Les rôles venaient de s'inverser, et maintenant c'était lui qui était écrasé par la culpabilité.

-Je...Pardonne-moi...

Ta colère se transforma en regrets. C'était toi qui te comportais comme une sale conne, maintenant. Ses yeux suppliants étaient rivés sur toi.

-Tu me détestes?

Cela te fit sourire. On aurait dit un enfant. Un grand enfant dont tu étais amoureuse. Cela te fit regretter de l'avoir « grondé ». Soudain malicieuse, tu décidas de jouer le jeu quelques instants de plus, faisant mine de demander :

-Devrais-je ?

-Je crois que oui.

-Alors je suis une idiote, Vlad', parce que je t'aime. Et je t'interdis d'en douter.

Longtemps que tu n'avais pas eu aussi grande satisfaction qu'en voyant son sourire. Sourire que tu imitas en entendant.

-Et toi je t'interdis de dire que tu es une idiote.

Pourtant c'est ce que tu étais. Assurément une idiote.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une sombre idiote. Voilà ce que j'étais. Voilà ce que Maman me répètait depuis des heures. Et croyez moi, elle ne s'arrête pas cette simple politesse. Elle me disait que je ne comprenais rien. Que j'étais une honte. Et que pire, j'avais entraîné mes sœurs là dedans. Oh, j'ai bien essayé d'assumer toute seule la responsabilité de mes actions, mais selon Maman, je ne comprendrais pas si j'étais la seule punie. Mais les punitions de Maman, ce n'était pas du chiqué. Maman était moins juste que je pensais. Maman était plus diabolique que je pensais. Une réprimande aurait suffit. Mais une malédiction était « plus efficace ».

De la douleur. Beaucoup de douleur. Certes, uniquement le samedi. Mais de la douleur à la tête, au ventre, au dos, aux jambes, des extremités de mes doigts de pied jusqu'au bout de mon nez. « Jusqu'à ce que tu comprennes ce qu'est le grand amour, celui qui te fera confiance », m'a-t'elle dit.

Ah, et une queue de serpent aussi..


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

-Tu ne peux pas rester ? Pas même un jour ? Un seul.

Tu aurais voulu. Tant voulu. Mais s'il te voyait, tu deviendrais un serpent pour toujours. Et Vlad finirait sans doute par se donner la mort. Ce qui te tuerais aussi de chagrin. Charmant.

-Le prix serait trop cher à payer. Euphémisas-tu.

Soudain, il lâcha tes mains qu'il avait précedemment saisies pour s'automutiler avec ses ongles. Tu détestais ça. Ca te faisait sans doute plus mal à toi qu'à lui.

-Vlad', s'il te plaît...

-Oui...je sais...

Encore la même réponse... A cette période là de la semaine, il n'était pas possible de remonter le moral à Vlad. Le savoir ne t'aidait aucunement à l'accepter. Tu voulais qu'il aille mieux en permanence. Qu'il ne soit jamais triste. Mais ce n'était pas possible, et ça t'enrageait.

-Il est bientôt l'heure, Nina.

Tu n'osais plus regarder ton aimé. De peur de vouloir rester, le prendre dans tes bras. De tout gâcher.

-A Dimanche, je suppose.

Tu ouvris la porte, malette à la main, hoquetant :

-Désolée, Vlad...Je suis vraiment Désolée...

Tu détestais le Samedi.
     
(c) fiche crée par rits-u sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Ronce de France
La belle au bois dormant
avatar
✦ Libre pour RP ? : Complète.

✦ Double-compte : Sigmund Rammsteiner, Hildegarde Müller, Shísān Wǔ, Orendi

Mer 29 Mar - 0:10
Je te souhaite du coup officiellement la bienvenue sur ta fiche !

J'aime beaucoup le concept du personnage (puis Mélusine en référence). Je suis curieuse d'en apprendre plus sur son background !

Mais, je pense que sa nature fée va bloquer pour son pouvoir qui la transforme en créature mi-serpent tous les samedis. Le processus se rapproche de l'hybridation hors les fées ne peuvent pas être des hybrides (en fait grosso modo on considère qu'une fée est une créature magique et que donc pas possible que la magie « déconne » pour modifier son physique) Du coup pourquoi pas en faire une sorcière ? Comme ça tu changes rien à son pouvoir, tu gardes l'idée de la personne usant de magie et devant le cacher dans un pays anti-magie. Et là tu vas me dire : « et comment je file son don à mon mari ? » ça peut résulter d'un couac lorsque tu as utilisé ta sorcellerie sur lui, genre effet secondaire d'une potion ou autre.

Pour les détails on peut en discuter sur Discord, y a pas de soucis !


Revenir en haut Aller en bas
Nina Basarab
Mélusine
avatar
✦ Libre pour RP ? : Pourquoi pas owo

Sam 1 Avr - 23:34
Toutes les modifications ont été prises en conte, chef o/
oui c'est un jeu de mot intentionnel
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Conteur d'histoires
avatar
Dim 2 Avr - 14:39
Bonjour !

Je me rends compte qu'à notre dernière conversation je t'ai justement totalement brouillé au niveau de l'hybridation. (ma faute) Je voulais dire que son pouvoir actuel pouvait, plus tard, évoluer en hybridation. Mais voilà c'est un détail, je parle trop vite et m'explique mal, pardon.

Et ta fiche me fait prendre conscience que je me dois d'ajouter des précisions au groupe des sorcières. *le rajoute à sa longue to do list pour la future MAJ* Comme ce n'est pas précisé dans ta fiche, je le dis. La sorcellerie est un art magique qui s'exécute en mettant de la magie dans des objets, en les enchantant : genre Ofelia enchante des objets en bois avec chacun un effet selon le jouet, Orendi doit tracer des pentacles pour déclencher la sienne, etc. Nina devra, elle aussi, utiliser des objets pour user de sa sorcellerie de terre si elle veut manipuler terre, glaise. Et plus sa création sera importante, plus ça demandera de ressources/d'énergie. Comme dit dans ta fiche on pourrait croire qu'elle crée sans aucun soucis et d'un claquement de doigts, ce qui n'est pas possible. (j'avoue qu'elle m'a fait songer à un earthbender de Avatar)

Pour les objets tu es libre : ça peut être des potions à partir d'éléments terrestres, des pentacles/tracés, et que sais-je encore ! Tu es totalement libre dessus. L'idée c'est que la sorcellerie s'exécute par un biais, que le sorcier doit canaliser/concentrer pour user de la magie.

Comme toujours je reste disponible à côté (quand j'ai le temps xD) pour discuter !


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Nina Basarab
Mélusine
avatar
✦ Libre pour RP ? : Pourquoi pas owo

Dim 2 Avr - 15:26
Je vois, mon idée de la magie était légèrement décalée owo

Du coup j'ai repris ton idée de potion, ça collait plus à l'idée que je me faisais de la famille de Nina. N'hésite pas à me dire si j'ai encore des choses à modifier o/


Thème de Nina
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Conteur d'histoires
avatar
Dim 2 Avr - 18:12
Et me revoilà !

Je crois qu'on ne s'est pas trop comprises au final. Les sorcières/sorciers utilisent des objets pour "déclencher" leur sorcellerie mais ça ne se fait pas en avalant quelque chose. Genre elles peuvent enchanter des objets qui auront certains effets selon la sorcellerie. Dans le cas de Nina ça peut être des objets qui, posés au sol, permettent d'ériger des demeures de terre/glaise. Après comme dit précédemment la sorcellerie a ses limites. Nina ne pourra pas ériger l'équivalent d'un opéra.


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Nina Basarab
Mélusine
avatar
✦ Libre pour RP ? : Pourquoi pas owo

Dim 2 Avr - 19:48
Modifié par rapport à ce que tu m'as expliqué, j'espère que cette fois-ci sera la bonne T^T


Thème de Nina
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Conteur d'histoires
avatar
Dim 2 Avr - 19:59
Emballé, c'est pesé ! Tout est bon, franchement encore merci pour ta patience et ta compréhension. Plus rien ne te retient pour jouer ! Oh et j'ai oublié de le dire, et ça compte pour toi et Vlad, mais si vous voulez créer des lieux en Roumanie faut pas hésiter (genre le château par exemple 8D)

Validé avec les honneurs !
Maintenant que les portes de l'univers du forum te sont ouverts, voici quelques clefs pour t'aider à ne pas te perdre.

✘ Pour trouver un compagnon de RP. Tu peux aussi accomplir une mission ou une quête !
✘ Le mémoire qui te permet de rédiger un suivi du parcours de ton personnage.
✘ Les réseaux sociaux pour mener des relations épistolaires, par exemple.
✘ Une envie de créer un personnage ? Propose un prédéfini ou un scénario.

Passe un bon séjour parmi nous.


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Mickaëlla Mellior
Le doppelgänger
avatar
✦ Libre pour RP ? : Totalement libre !

✦ Double-compte : Hitomi Hoshizora & Leonhardt Genmann

Dim 2 Avr - 23:04
Bienvenue à toi Nina! ^^



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: Il était une fois, dans un lointain royaume... :: Faire son entrée dans le monde :: Accomplir son destin-
Sauter vers: