Agostina Bolivar
La Fée du conte de Perrault
avatar
Sam 29 Juil - 15:55
   
Il était une fois...

     
Derrière l'écran
 

Pseudo - Zèbre
    Avatar - OC de Takato Yamamoto
    Comment as-tu connu le forum ? - Je le connais depuis pas mal d'années. Le bouche à l'oreille à l'origine.
    Suggestion, réclamation, un petit mot ? - J'adore ! Je suis encore plus fan depuis votre nouveau design...et me voilà pour vous jouer un mauvais tour !

  Mon image

     
Rapide portrait

     

    Personnage de conte - La Fée du conte de Charles Perrault
    Nationalité / Origine - Elle vit actuellement en Russie et vient d'Espagne.
Âge - Plus d'une trentaine d'années. Elle est assez discrète quant à son âge.
    Profession - Enchanteresse
    Groupe - Fée
    Pouvoir - Elle change les objets en or. Pour ce faire, Agostina a besoin de les toucher. Plus l'objet est consistant et gros, plus elle aura besoin de forces physiques et, surtout, de le toucher plusieurs fois s'il dépasse le volume d'une pierre, par exemple.
Elle ne peut pas transformer un bâtiment entier en or, ce serait inutile et demanderait trop d'efforts.
     

     
particularités

     
Elle a l'apparence d'une jeune femme de trente ans...l'air assez bonne. Elle garde toujours sur elle une bougie violette qui appartenait à sa mère. Ce souvenir porte-bonheur l'apaise dans ses moments les plus sombres.
     

     
caractère

     

Tout le monde se faisait une idée de ce qu'était Marraine la bonne fée. Tout le monde avait une représentation de la Fée en train de bénir un enfant en se penchant sur son berceau, de la Bonne fée protégeant et gardant ses filleuls contre vents et marées.

Et pourtant, la bonne Fée avait une âme, la bonne Fée avait des sentiments. Elle respirait le même air que vous et moi et était également soumise à des pulsions qui ne regardaient que elle.

Dans sa prime jeunesse, Agostina s'était vue comme un modèle de bienfaisance. Son rôle était de bénir les nouveaux nés pour leur souhaiter une vie de bonheur et de bonne santé. Elle avait rendu riche des clochards, transformant discrètement en or des pierres et n'avait vu le monde qu'avec des yeux innocents d'enfants.

Il fallait croire que le monde avait changé au cour des années, ou qu'elle avait grandi.

Les hommes ne méritaient pas tous ses services et parmi eux, parfois, les pires venaient lui demander des services.

Agostina se voyait comme la justice. Aveugle, elle récompensait les braves et punissaient ceux qui avaient fait de mauvaises actions. Attention, elle accomplissait cependant tous les souhaits...le paiement dû était juste différent.

La bonne Fée ne considérait pas ce qu'elle faisait comme mal : si l'on considérait que punir un garçon qui criait au loup en lui prenant un de ses yeux était mal...qu'on la punisse elle-même. En attendant, il avait obtenu ce qu'il souhaitait. Elle avait rendu riche d'innocentes bergères en leur murmurant quelques mots, s'était penchée sur le berceau de pauvres nourrissons en les bénissant, se promettant de toujours garder un œil sur eux pour les surveiller, tout au long de leur vie.

La bonne Fée n'avait que sa vie de Fée. Elle n'avait plus son unique fille depuis longtemps, l'enfant qui lui avait fait haïr certains hommes et elle s'était exilée de pays en pays, jusqu'à en oublier les visages des quelques personnes qui avaient été proches d'elle. Elle avait vécu la majorité de son temps seule, dans la petite maison pleine de livres qu'elle s'était achetée avec ses quelques sous mis de côtés. Agostina avait l'habitude de vivre seule et elle passait la majorité de son temps à parler à Maria, une pauvre chèvre trop maigre pour son âge.

Ses souvenirs la hantaient et de jour en jour, elle en voulait toujours plus aux humains et à leur décadence. Ses punitions étaient toujours plus sévères et il lui arrivait, parfois, presque sans aucune raison, de punir encore plus fortement un visiteur de passage.

     


     
passage sur la piste

     


Elle habitait dans une petite maison située en haut d'une colline. La colline présentait mal en apparence : il n'y avait là que des orties, des herbes mal désherbées et plantes folles. La maison elle-même présentait mal et semblait s'effondrer au moindre coup de vieux ; ses murs étaient grêlés, fissurés et les volets auraient eu besoin d'un sérieux coup de pinceau. Ce n'était pas important, car cette maison n'était qu'un abri : elle en changeait régulièrement, là où ses pas la menait.

Les étrangers qui auraient aperçu cette vieille bicoque auraient imaginé une vieille dame aux allures de sorcière comme étant la propriétaire des lieux. Pourtant, Agostina n'avait rien d'une vieille sorcière, mis à part l'âge qu'elle ne dévoilait pas et des habitudes, ma foi, un peu sinistres, mais que l'on excuserait si on prenait en compte que la fille vivait seule dans la plaine.

Elle était connue comme enchanteresse et sa réputation s'était fait sur le bouche à oreille : de son passé, tout le monde avait entendu quelque chose différent.

« Elle aurait épousé un prince et l'aurait maudit. »

« Elle aurait une ascendance noble. »

« C'est une sainte, elle est descendue sur Terre pour nous garder ! »

Si Agostina était connue pour quelque chose, c'était pour être l'image même de la Justice.

Elle ne remplaçait pas les policiers, elle ne prétendait pas prendre la place de ses collègues car elle, sa Justice, elle l'exerçait au moment du paiement. D'après, elle voyageait si souvent et était soudainement parti de l'endroit où elle s'était établie qu'elle en devenait une espèce de rumeur, une légende qui hantait les lieux.

Ce fut un garçon audacieux qui toqua à la porte. Il avait les vêtements ternes et déchirés que ses parents lui avaient probablement donné et qui avaient sûrement été portés par son frère avant lui.

Vlad – c'était son prénom – avait entendu parler de la Fée ou du moins avait entendu dire que la vieille maison maudite était de nouveau habitée. Il s'était senti pousser une âme de guerrier et avait voulu attester de la vérité.

« Qui es-tu ? »

Il y avait une femme assise près de la cheminée. Ses cheveux étaient resplendissants et bien coiffés et ses paroles ne souffraient d'aucun accent. Elle ne semblait pas mourir de faim comme eux, bien qu'il ne puisse voir dans cette obscurité aucune forme de nourriture à ses côtés.

-On m'a dit qu'il y avait une fée dans la vieille maison... Vous exaucez des souhaits ?

Il y avait une bougie violette posée sur la table à côté : il pouvait la voir, maintenant que ses yeux s'étaient adaptés à l'obscurité ambiante. Elle n'avait pas été allumée et il se demanda soudainement pourquoi cette femme restait dans le noir, si elle avait un moyen de s'éclairer. Et surtout ? Était-ce vraiment une Fée ?

Agostina sembla, elle, pousser un long soupir. Pourquoi les choses se passaient-elles toujours comme cela ? Pourquoi ne pouvaient-ils pas la laisser un tout petit peu seule, alors que les humains semblaient de plus en plus l'agacer, l'énerver. Pas plus tard que la veille, elle en avait vu deux s'amuser un chaton dans un cour d'eau. Quelques jours avant, c'était un gamin un peu difforme qui avait subi les frais de jeunes abrutis...elle avait passé sa main sur sa chevelure, avait murmuré quelques paroles à ses oreilles et lui avait accordé un don : lui l'avait mérité.

Son regard placide examinait Vlad sous toutes les coutures : de toute évidence, il était le genre de personne qui n'était pas assez riche pour vivre une vie correcte, mais rien ne lui prouvait qu'il mériterait que quelque chose de bon lui arrive.

Elle pensa un ancien à ce garçon qui, en Irlande, lui avait demandé une autre apparence et au paiement cruel qu'elle lui avait demandé. La voix de Vlad la tira de ses pensées et acheva de la mettre de mauvaise humeur.

-...'Xcusez-moi ? Vous dormez, M'dame ? J'peux allumer la lumière, si vous voulez !, qu'il faisait en approchant le feu de la bougie violette.

Agostina fit alors un brusque mouvement et, pour la première fois depuis longtemps, la colère se lut sur son visage impassible. Elle jeta le garçon à terre tout en lui murmurant ces mots.

« Ton vœu ? »

La pierre était jetée. Elle fuirait, encore une fois, mais elle en avait l'habitude.

-...Vous m'faites peur...arrêtez. Je veux être riche. J'sais que c'est pas possible, vous devez pas être une fée, vous...

Elle lui faisait toujours peur, avec ses yeux grands ouverts qui ne clignaient jamais. Sa bouche s'ouvrit à nouveau.

« De l'or, donc. Maudis sois-tu, Midas. Tout ce que tu toucheras se transformera désormais en or... »

Il y eut une brusque bourrasque et Vlad perdit connaissance. À son réveil, il n'y avait plus la moindre trace d'habitation dans la maison, ni de bougie sur la table. Il regarda ses mains comme s'il avait rêvé et, d'un pas lent, secouant la tête comme pour enlever l'image de cette femme effrayante de son crâne.

Il franchit la porte de la maison familiale et tendit les bras pour accueillir sa plus jeune sœur.

Il tendit les bras pour accueillir sa plus jeune sœur.

     
(c) fiche crée par rits-u sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Castiel Austen
Le Pillywiggin
avatar
✦ Libre pour RP ? : Complet !

✦ Double-compte : Pas pour le moment

Sam 29 Juil - 17:00
Bonjour et bienvenue à toi ! :)

Ça fait plaisir de voir une nouvelle fée rejoindre nos rands. :)

Bon courage pour ta fiche, si elle n'est pas déjà finie. ^^


Revenir en haut Aller en bas
Agostina Bolivar
La Fée du conte de Perrault
avatar
Sam 29 Juil - 19:22
Hey !

Merci beaucoup ça me fait plaisir !

Oui, cette fiche est finie ! :jump:
Revenir en haut Aller en bas
Flandres de Pandragon
Le magicien d'Oz
avatar
✦ Libre pour RP ? : 0/2, donc très disponible!

✦ Double-compte : //

Sam 29 Juil - 22:48
Bienvenue à toi!

Sympathique fiche, hâte de voir ce que la miss donnera en jeu~



Revenir en haut Aller en bas
Ofelia Ay
La jeune fille qui portait malheur
avatar
✦ Libre pour RP ? : Oui

✦ Double-compte : Jan / Louie

Sam 29 Juil - 23:02
oh mon agostina. ma vengeresse, cruelle, humaine agostina. ce que tu as rédigé est extrêmement parfait et le lien que nous avons, toi et moi, pourra se faire en jeu sans problèmes. ma trahie, ma douce et malheureuse, froide et implacable agostina, je te souhaite de t'éclater par ici ! profite de contes et de ses liens. amuse toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Klaus
Le Père Noël
avatar
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo

Sam 29 Juil - 23:05
Bienvenue Agostina. Elle était attendue la demoiselle, et tu en as fais un beau portrait. La phrase de fin du passage en piste est cruelle et sa répétition ne fait que souligner l'horreur de ce que le don a commis (et pourtant il était prévenu le Vlad, ça n'a en rien empêché la tragédie) On a juste une mini-bricole à reprendre, une petite demande de précision. Quelles sont les limites de son pouvoir de changer les objets en or ? Est-ce qu'elle doit les toucher, par exemple, pour que l'effet fonctionne ? Est-ce qu'elle peut transformer en grande quantité ? (genre toute une maison) Normalement après ça, on pourra te valider sans aucun soucis !


Revenir en haut Aller en bas
Agostina Bolivar
La Fée du conte de Perrault
avatar
Sam 29 Juil - 23:24
Hey !

Merci à vous !

Par rapport au pouvoir, j'ai rajouté ça sur la fiche, si ça vous convient ! ;-)

Citation :
Elle change les objets en or. Pour ce faire, Agostina a besoin de les toucher. Plus l'objet est consistant et gros, plus elle aura besoin de forces physiques et, surtout, de le toucher plusieurs fois s'il dépasse le volume d'une pierre, par exemple.
Elle ne peut pas transformer un bâtiment entier en or, ce serait inutile et demanderait trop d'efforts.

(pauvre gosse, les PNJ sont souvent les frais de mes rps :') )

Ma fille > Il me tarde d'exploiter ce lien ! J'ai vraiment flashé sur le personnage et cet aspect...euh...peu conventionnel pour une "bonne fée".

Merchi encore à vous ! :jump:
Revenir en haut Aller en bas
Ofelia Ay
La jeune fille qui portait malheur
avatar
✦ Libre pour RP ? : Oui

✦ Double-compte : Jan / Louie

Dim 30 Juil - 0:55
aaah attention par contre. ofelia n'est pas la fille d'agostina. elle aurait pu l'être par contre et jouer sur cette ambiguïté pourrait effectivement être très intéressante mais j'ai laissé cet espace sous vide justement pour que tu en fasses ce que tu veux. elle était enceinte. elle a quitté l'Espagne enceinte et avant que ofelia naisse. ofelia est effectivement la fille de l'homme qu'elle a aimé mais il s'est marié et a sa descendance qui justement a été maudite. l'enfant d'agostina par contre est devenu ce que tu veux. c'est libre à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Agostina Bolivar
La Fée du conte de Perrault
avatar
Dim 30 Juil - 10:12
Hey !

Oui, merci de la précision, j'avais fait une confusion !
Je viens de vérifier sur la présentation, à aucun moment je n'ai précisé ton nom quand je parle de file, donc tout va bien !
Encore merci pour cet éclaircissement ! :calin:
Revenir en haut Aller en bas
Nikolas Klaus
Le Père Noël
avatar
✦ Libre pour RP ? : Yep

✦ Double-compte : Chester//Friedrich F. Edelstein//Alexender//Kay//Hanako//Hideo

Dim 30 Juil - 10:27
Du coup c'est tout bon, te voila validée. Amuses toi bien parmi nous. ^^

Validé avec les honneurs !
Maintenant que les portes de l'univers du forum te sont ouverts, voici quelques clefs pour t'aider à ne pas te perdre.

✘ Pour trouver un compagnon de RP. Tu peux aussi accomplir une quête !
✘ Le mémoire qui te permet de rédiger un suivi du parcours de ton personnage.
✘ Les réseaux sociaux pour mener des relations épistolaires, par exemple.
✘ Une envie de créer un personnage ? Propose un prédéfini ou un scénario.

Passe un bon séjour parmi nous.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: Il était une fois, dans un lointain royaume... :: Faire son entrée dans le monde :: Accomplir son destin-
Sauter vers: