[fin janvier 07] Souvenirs d'un autre temps

 :: L'Europe :: Royaume-Uni Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sir Cedrick Tremblay
Invité
avatar
Sir Cedrick Tremblay
Jeu 9 Nov - 17:02
Les bruits et les odeurs de la ville londonienne m’assaillirent alors que je sortais du palais royal et m’arrachèrent à mes sombres pensées. Relevant la tête, je me rendis compte que l’après-midi était déjà bien entamé et mon ventre me rappela cruellement que je n’avais toujours pas mangé. Avec ce rappel vinrent les souvenirs des derniers jours et les raisons de mon mécontentement.

Après mon détour par la France, j’avais fini par arriver en Angleterre sain et sauf comme prévu. Enfin, pas tout à fait. J’avais quand même accusé un retard sur le programme originel, ce qui avait chamboulé le reste de mon séjour. Cela faisait maintenant trois jours que je me rendais au palais de Buckigham dans l’espoir d’enfin avoir mon audience auprès du roi. Cependant, je repartais à chaque fois bredouille, le roi ayant une affaire plus urgente à chaque fois. Je le soupçonnais de faire traîner la chose en longueur, comme pour me montrer sa désapprobation quant à mon retard, même si je n’en avais aucune preuve. Ce matin-là je m’étais pourtant présenté dès le début de la journée. Mais on venait de me dire que ce ne serait encore pas pour ce jour. J’étais donc ressorti bredouille, maussade et affamé.

C’est donc en broyant du noir que je me mis en marche pour trouver un endroit où me restaurer avant tout. Tout en déambulant, je commençais à me dérider peu à peu. Je me sentais presque nostalgique. J’avais longtemps arpenté les rues de la ville, à l’époque où je n’étais qu’un petit noble en quête de gloire. Je reconnaissais là le tailleur qui m’avait cousu mon costume de bal, ici le chapelier qui m’avait pris fait comprendre qu’un haut de forme était de la dernière mode. Mais c’était il y a si longtemps… A l’époque je n’étais pas aussi seul. Londres était ma ville, je m’y baladais joyeusement, saluant à presque chaque pas une connaissance ou un ami. La vie était belle, les oiseaux chantaient et… Bon j’exagérai un peu. Je n’avais pas eu que des instants heureux ici. Mais au moins, je ne me sentais pas prisonnier de cette ville, j’y restai car je le voulais. Contrairement aujourd’hui… Et je me remettais à broyer du noir ! Décidément, je me faisais de plus en plus l’effet d’un vieil homme aigri. Pas très prestigieux pour le gouverneur de la grande colonie du Canada. Pestant contre le temps maussade sur qui je rejetais la faute de ma mauvaise humeur, je remontais le col de mon manteau tout en continuant mon chemin. J’avais vraiment faim au final.
Sir Cedrick Tremblay
Revenir en haut Aller en bas
Arcandia de Pandragon
Le renard de la fable "Le loup et le renard"
avatar
✦ Libre pour RP ? : oui

✦ Double-compte : Rose Milléna

Jeu 9 Nov - 20:52


Avec Sir Cedrick Tremblay


Souvenirs d'un autre temps
Marcher. Une chose que j'adore faire, qui me détend en quelque sorte. Fort heureusement que depuis que je vis avec mon cousin, je peux sortir quand je le désire. Car, avec mon père, c'est pratiquement impossible de voir le ciel en dehors de mes vitres dans ma chambre. Oui, il est comme ça, et je n'y peux rien... Mais.. Pourquoi je reparle de ça? Après tout, c'est limite du passé! Vivre avec Flandres est bien mieux, et je devrais arrêter de penser à ça tout le temps. Plus facile à dire qu'à faire..

Je déambulais dans les rues de la ville. Ma queue touffue de renard suivait mes pas lents et maladroits. Oui, même quand je marche, je risque de trébucher sur n'importe quoi. Disons que j'ai toujours la tête ailleurs, donc ne serais ce une petite pierre pourrait me faire tomber. Oui, je suis comme ça, et alors? 

C'était rare, voir très rare que je croise des personnes que je connais. Etant donner que mon cercle d'amis est très.. faible. Les seules personnes que je connais doit être l'entourage de mon père. En tant que Duc, il a reçu de nombreuses visites de personnes haut gradé ou pas. 

J'étais en train de me balader. Je m'arrêtais quelques fois devant des boutiques diverses sans forcément y entrer. Parce que je sais que je suis capable de craquée pour n'importe quoi, et Flandres ne serais pas très content que je ramène des bibelots au manoir.. Alors je n'entre pas. Et c'est alors, au coin d'une ruelle, un homme. Et à mon grand étonnement, son visage ne m'était pas inconnu. Ma mémoires me jouait parfois des tours. Mais je suis certaine de l'avoir déjà aperçu. Et puis, en un éclair je me souviens enfin. Cette démarche, ce visage. Sir Cedrick. Bon, je ne me souviens pas de son nom de famille, mais c'est déjà ça non? Dans un élan, je me dirigeais vers sa direction.

"Hm.. mais, sincèrement, pourquoi je vais le voir? Je ne sais pas.. Et en plus, je ne suis pas sûr qu'il me connaisse, même si il a fréquenté mon père pour diverses raisons, je n'en sais rien.."

Oui, je cherche pourquoi mes pas allaient vers lui. Et je peux vous dire que je n'en sais rien. Quand enfin j'étais en face de lui, quelques mots sortirent de ma bouche.

-Excusez moi, seriez vous Sir Cedrick?"





Merci pour les cadeaux! <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sir Cedrick Tremblay
Invité
avatar
Sir Cedrick Tremblay
Jeu 16 Nov - 16:50
Une odeur alléchante m’avait finalement conduit devant une petite boulangerie où une nouvelle fournée de pain sortait apparemment du four. Salivant déjà par avance, j’allais rentrer lorsqu’une petite voix me parla.

-Excusez-moi, seriez-vous Sir Cedrick?

La première chose qui me frappa lorsque je me retournais vers mon interlocuteur fut ces deux oreilles de renard qui frissonnaient dans le froid hivernal. En dessous, un jeune visage me regardait. Un peu absent, je pensais encore au bon pain chaud quand je me rendis compte que je laissais le silence s’éterniser sans répondre. Mes bonnes manières reprenant le dessus, j’inclinais légèrement le torse en répondant :

- Tout à fait, Sir Cedrick Tremblay pour vous servir !

Détaillant plus avant mon interlocutrice, je cherchais à mettre un nom sur ce visage que j’avais déjà vu quelques part…

- Pandragon ! Vous êtes Arcandia de Pandragon, la fille du duc Richard de Pandragon n’est-ce pas ?

Ce visage, les oreilles… Je venais d’avoir un brusque retour de souvenirs de mon ancienne vie anglaise. Le duc Richard, un homme à la poigne forte et qui parlait d’une voix grave comme pour que son interlocuteur n’oublie pas l’importance du duc. Je n’avais pas vraiment connu cet homme, bien qu’il m’ait laissé un souvenir vivace de par sa grande présence à la cour anglaise. J’avais également rencontré sa fille à cette époque. Arcandia. Une jeune fille effacée, souvent sujette aux critiques de son père. Là encore je n’avais pas vraiment eu l’occasion d’engager la conversation avec elle. Un visage original qui ressortait du monde uniforme et lissé de la noblesse.

Et voilà que maintenant elle se tenait en face de moi. Elle avait bien grandi ! Je ne l’aurais sans doute pas reconnu si elle n’était pas venue me voir. Et le fait qu’elle m’ait reconnu me réchauffa le cœur. Londres ne m’avait peut-être pas encore totalement effacée de sa mémoire.

- Comment va votre famille ?

Je voulais engager la conversation par une première question banale, mais mon ventre en décida autrement, faisant entendre son mécontentement de façon trop audible et assez gênante à mes yeux…
Sir Cedrick Tremblay
Revenir en haut Aller en bas
Arcandia de Pandragon
Le renard de la fable "Le loup et le renard"
avatar
✦ Libre pour RP ? : oui

✦ Double-compte : Rose Milléna

Jeu 16 Nov - 20:55


Avec Sir Cedrick Tremblay



Souvenirs d'un autre temps

- Tout à fait, Sir Cedrick Tremblay pour vous servir !

Ouff, au moins je m'étais adressée à la bonne personne. Je ne sais pas comment j'aurais réagit si ce n'était pas lui, mais un inconnu.

 Pandragon ! Vous êtes Arcandia de Pandragon, la fille du duc Richard de Pandragon n’est-ce pas ?

A mon grand étonnement, il m'avait reconnut. Habituellement, les personnes qui ont connue mon père ne m'ont jamais vu. Ou ne savent même pas mon existence. Disons que mon père avait peur que je fasse une gaffe devant eux, ce qui lui ferait perdre sa crédibilité. Enfin... C'est ce qu'il dit, puisque je sais bien me conduire en société. Je suis maladroite certes, mais il y a des limites.

C'est exacte. Je suis bien sa fille. Heureuse de vous revoir Sir Tremblay

La dernière fois que j'ai vu Sir Tremblay, je devais être assez petite puisque que mes souvenirs sont vague. J'ai toujours du mal à imprimer les visages des personnes autres que ma famille. 

 Comment va votre famille ?

Ahahahaha. Ma famille. Alors. Disons que je ne suis plus en très bon point avec mon père après ce que j'ai fait avec Flandres. Bien que  mon père est loin, j'ai l'impression de l'entendre hurler dans mes oreilles sensibles. Qu'est ce que ça fait du bien d'être loin de lui! Même si juste l'imaginer en train de sermonner mon cousin me fait grimacer... J'essayais de relativiser quand même.

Ma..Ma famille? Ahah! Elle se porte à...merveille oui! Bien que maintenant je vis avec mon cousin. Le Duc Flandres de Pandragon. Mais oui.. ils vont bien. 

C'est dingue que je ne puisse pas m'empêcher de bafouiller quand je parle de ma famille.. Sincèrement, je ne peux pas en parler normalement? Non. Faut que je bafouille, et que je mente sur le fait qu'ils aillent bien. Parce qu'en vrai, je n'en sais absolument rien du tout. Ils ne me donnent aucune nouvelle, bien que j'aimerais savoir ce que deviens mon grand frère.. Mais bon passons, je ne suis pas ici pour me morfondre sur quelques choses. 

Et vous, comment se passe vos périphéries depuis votre départ de l’Angleterre?

Je suis quand même très curieuse de savoir ce qu'il lui est arrivé depuis qu'il est partit de l'Angleterre. Ce serais peut être plus intéressant que ce qu'il m'est arrivée. Etant donner qu'il ne m'est rien arrivée. Mais, c'est alors que j'entendis le ventre de Sir Tremblay montrer qu'il avait faim. Bien qu'il avait l'air gêné, je n'ai pas pu m'empêché de rire un petit peu.

Hihi, n'auriez vous pas faim Sir?





Merci pour les cadeaux! <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sir Cedrick Tremblay
Invité
avatar
Sir Cedrick Tremblay
Ven 17 Nov - 9:34
Comme je m’y attendais, la protestation de mon estomac n’était pas passée inaperçue… Mais mon interlocutrice avait eu la bonne idée d’en rire.

- Pour tout vous avouer miss Pandragon, oui je meurs de faim ! Je viens de passer la journée enfermé au palais royal pour obtenir une audience, sans succès d’ailleurs. Et je n’ai pas encore eu l’occasion de manger.

En lui souriant, je lui montrais alors la petite boutique que j’avais repéré juste avant qu’Arcandia ne m’aborde. L’odeur se faisait de plus en plus alléchante.

- Peut-être pourriez-vous m’accompagner le temps de continuer notre discussion ?

Une fois dans la boulangerie, je me tournais à nouveau vers Arcandia. Ma question sur sa famille avait semblé la mettre mal à l’aise et sa réponse avait été quelque peu hésitante. Ainsi elle n’habitait plus avec son père ? Le duc Richard ne l’aurait jamais laissé partir de son plein gré… Je ne connaissais pas le cousin dont elle me parlait, un duc aussi apparemment. Bien que très intrigué par cette histoire, il me semblait plus judicieux de ne plus aborder le sujet pour l’instant. Peut-être aurais-je une autre occasion plus propice au cours de notre discussion. Autant répondre à sa dernière question.

- Figurez-vous que mon départ quelque peu précipité de l’Angleterre fut motivé par une « promotion ». Le roi Theodor m’avait nommé gouverneur du Canada.

Le fait de parler de Theodor fit remonter de nombreux souvenirs d’un autre temps. Un temps où la cour anglaise ne me semblait pas un lieu si hostile. Je me demandais distraitement si Arcandia avait des souvenirs du règne brutalement achevé de ce grand roi.

- Cela fait maintenant quatorze ans que j’habite au Canada. Pour le meilleur et pour le pire… Je dois faire face à de nombreuses responsabilités depuis. Mais je ne m’en plains pas ! Le Canada est un pays magnifique. Il est encore à moitié sauvage et la nature y est préservée. Vous deviez y venir un jour si vous en avez l’occasion !

Lui proposer cette invitation n’était pas du tout quelque chose de réfléchi mais m’avait semblé presque normal à faire sur le moment.
Sir Cedrick Tremblay
Revenir en haut Aller en bas
Arcandia de Pandragon
Le renard de la fable "Le loup et le renard"
avatar
✦ Libre pour RP ? : oui

✦ Double-compte : Rose Milléna

Sam 18 Nov - 9:55


Avec Sir Cedrick Tremblay



Souvenirs d'un autre temps

Il me proposa de l'accompagner jusqu'à cette boulangerie que je ne connaissais bien. Ses pâtisseries sont succulentes. Il m'arrive parfois d'y aller pour ramener un petit dessert à Flandres. Lui qui aime tant le sucre. Je n'ai pas pu m'empêché de prendre un petit gâteau. Disons que rentrer dans cette boulangerie m'a ouvert l'appétit.

- Figurez-vous que mon départ quelque peu précipité de l’Angleterre fut motivé par une « promotion ». Le roi Theodor m’avait nommé gouverneur du Canada.

Gouverneur du Canada? Waw. J'étais assez impressionnée à vrai dire. C'est un haut titre tout de même. Bien que je n'ai qu'un vague souvenir du roi Theodor. Mon père m'aurait tué si il saurait que je ne me souviens plus trop d'un roi.

- Cela fait maintenant quatorze ans que j’habite au Canada. Pour le meilleur et pour le pire… Je dois faire face à de nombreuses responsabilités depuis. Mais je ne m’en plains pas ! Le Canada est un pays magnifique. Il est encore à moitié sauvage et la nature y est préservée. Vous deviez y venir un jour si vous en avez l’occasion !

Hoo.. Aller au Canada. Ce serait juste.. magnifique. Je n'ai jamais voyagé, à cause de mes études qui me prennent pas mal de temps, mais aussi à cause de mon père. Mais là, c'est diffèrent, pendant les vacances scolaires, je peux peut être m'arranger avec Flandres pour aller au Canada. Je m'imagine déjà visiter tout les monuments, voir un autre paysage. Tout ça me fait rêver. Mais je dois redescendre sur terre tout de même. Même si je sais que je serais bien accueillis, je ne pense pas que ce soit si simple de négocier avec mon cousin un voyage assez loin. Mais bon, qu'importe, j'essayerais quand même!

Hoo, oui! Je compte bien venir un jour au Canada. Ca me changera du décor Londonien!

 Nous étions sorties de la boulangerie. J'allais mettre un croc dans mon gâteau quand un petit souffle de vent me glaça les oreilles. Je remis ma petite capuche sur ma tête en essayant de ne pas attraper froid. Ce serais bête quand même.. Je me tournais vers Sir Tremblay, et lui posa une question. Parce que je déteste laisser duré le silence.

Qu'est ce que vous allez faire? Maintenant que vous allez être rassasié ? 

Un large sourire se dessinait sur mon visage. J'étais vraiment contente de parler à quelqu'un autre que ma famille. C'était la première fois que j'engageais la conversation avec une personne qui a vaguement connue mon père. Et il n'avait pas l'air de se dire que j'étais une bourde qui faisait honte à son père!





Merci pour les cadeaux! <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sir Cedrick Tremblay
Invité
avatar
Sir Cedrick Tremblay
Sam 18 Nov - 22:17
Ma proposition de visite canadienne semblait lui avoir plu, et j’en étais soulagé. Car à part des visites officielles et assez ennuyeuses, je n’accueillais personne venant de l’Angleterre.

- Ce serait avec plaisir que je vous accueillerais si vous décidiez de venir alors ! N’hésitez pas à me tenir au courant si votre voyage se concrétise Miss Pandragon. Et à proposer à votre famille de venir avec vous bien entendu, je ne voudrais pas que Sir Richard se sente écarté.

Ce petit ajout à ma proposition n’était pas anodin, je voulais voir si je pouvais en savoir plus sur cette gêne qu’avait éprouvée la jeune renarde lorsque j’avais abordé la question de sa famille. Je croyais bien me souvenir que l’on disait les rapports tendus entre la fille et le père déjà à l’époque. Cependant, la situation semblait plus complexe aujourd'hui vu le ton qu'elle avait eu...

Mais volontairement ou non, elle ne semblait pas m’avoir entendu puisqu’elle enchaîna en me posant une nouvelle question, alors que nous sortions de la boulangerie, un bon petit pain chaud entre mes mains.

- Eh bien, dans un premier temps je vais m’occuper de ce petit pain bien appétissant. Ensuite je n’ai pas de projets précis. Je pensais me promener un peu dans cette ville que j’ai longtemps connu avant de retourner à l’endroit où je loge pour l’occasion. Même si j’avais avoir peur de ne pas reconnaître grand-chose… La ville a dû changer depuis le temps que je suis parti. Peut-être pourriez-vous m’aider et m’accompagner ?

La compagnie d’Arcandia ne me déplaisait pas, je me sentais moins seul après ce long et décevant début de journée. Son attitude pétillante et joyeuse me faisait sourire malgré moi, me rappelant de bons souvenirs. Je n’avais pas envie de retourner à ma solitude, pas tout de suite. Parfois, les responsabilités peuvent éloigner des plaisirs simples de la vie, on se laisse déborder et on oublie de profiter. Heureusement que quelques passages dans votre vie sont là pour vous rappeler ce qui compte vraiment. Il suffit d'ailleurs souvent d'un sourire ou d'une rencontre inattendue.

Je mordis à pleine dents avant de me tourner à nouveau vers Arcandia et lui sourire, tout en savourant le goût de la nourriture chaude. Cette journée n’était pas aussi déprimante que je ne le croyais au final. Même le froid ne me semblait plus aussi vif.
Sir Cedrick Tremblay
Revenir en haut Aller en bas
Arcandia de Pandragon
Le renard de la fable "Le loup et le renard"
avatar
✦ Libre pour RP ? : oui

✦ Double-compte : Rose Milléna

Dim 19 Nov - 6:35


Avec Sir Cedrick Tremblay



Souvenirs d'un autre temps

Ce serait avec plaisir que je vous accueillerais si vous décidiez de venir alors ! N’hésitez pas à me tenir au courant si votre voyage se concrétise Miss Pandragon. Et à proposer à votre famille de venir avec vous bien entendu, je ne voudrais pas que Sir Richard se sente écarté.

Je m'attendais à ce que Sir Tremblay s'interroge sur ma famille. Etant donner que j'ai montré une forte gêne lors de sa question. Mais, il répondait à ma question tout de suite sans que je n'ai eus le temps de dire quoi que ce soit. Ce n'est pas pour me déplaire, mais je ne vais pas le laisser dans le questionnement quand même..

 Eh bien, dans un premier temps je vais m’occuper de ce petit pain bien appétissant. Ensuite je n’ai pas de projets précis. Je pensais me promener un peu dans cette ville que j’ai longtemps connu avant de retourner à l’endroit où je loge pour l’occasion. Même si j’avais avoir peur de ne pas reconnaître grand-chose… La ville a dû changer depuis le temps que je suis parti. Peut-être pourriez-vous m’aider et m’accompagner ?

Il me proposa de lui tenir compagnie pendant qu'il visitait la ville Londonienne. Sur quoi j'accepta avec un grand sourire. Bien que notre "balade" commença, je me disais qu'il fallait que je lui dises lui changements qu'il y a eut dans ma famille au cours des derniers mois. Alors je pris ma respiration comme si j'allais récité une longue et périlleuse aventure, et commença.

La ville a quelque peu changé en effet. 

C'est ridicule? Oui. Pourquoi je ne me suis pas lancée? Je n'en sais rien. J'étais pourtant bien partie, mais non, j'ai un blocage. Quelque peu gênant en sois.. Nous continuons notre route, et aucun mot à part ceux là sont sortit de ma bouche. Et c'était limite des mots froids, rude. 
Je ne pouvais pas laisser ça, quand même. On aurait cru que j'étais énervée pour une raison qui n'existe pas.

Pour ma part, beaucoup de chose ont changé aussi. Comme je l'ai dit, je vis actuellement avec mon cousin. Egalement un Duc. Normalement, c'était pour me rapprochée de mes études. Mais..

Je marquais une pause dans ma phrase que j'ai récité comme un poème. Là, ça paraît normal, non? Ba oui, je suis partie chez Flandres pour mes études. C'est normal. Bien que je ne savais pas que la suite allait être aussi mouvementé.

Mais, il y a eut un soucis.. Et donc j'ai en quelque sorte tenu tête à mon père. Je n'étais pas seule, mon cousin était là aussi pour lui tenir tête. Et mon père est partit sans rien dire, et depuis je n'ai plus de nouvelle. Tout ça pour dire que je ne suis pas en très bon point avec mon père.

J'avais réussi! Miracle! J'avais enfin tout dit. Enfin.. Non, pas tout. Je n'ai pas évoqué ma fugue. Disons qu'une jeune fille qui essaye de fuguer n'est jamais vraiment bien prit. Alors j'évite le sujet, que j'aimerais oublier en même temps.





Merci pour les cadeaux! <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sir Cedrick Tremblay
Invité
avatar
Sir Cedrick Tremblay
Lun 20 Nov - 19:21
Semblant elle aussi apprécier ma compagnie, Arcandia m’emboîta le pas alors que je commençais à marcher dans la ville. Mais étrangement, la petite renarde semblait bien tourmentée. Elle ne disait presque plus rien, perdue dans ses pensées ou en proie à un dilemme intérieur, je n’aurais su le dire. Puis finalement elle parla de la ville. Une phrase totalement anodine qui ne sembla nullement la soulager. Comprenant qu’il y avait autre chose, je me contentais d’attendre en silence qu’elle reprenne la parole de son plein gré. Je sentais qu’il ne valait mieux pas la brusquer…

Et ma patience me donna raison. D’abord les mots sortirent d’un coup, comme une récitation longuement répétée. Un rapprochement pour ses études. En temps normal cela ne m’aurait pas paru étrange. Mais à son air et connaissant son père, il y avait forcément quelque chose d’autre. Ce que je compris enfin lorsqu’elle continua sur sa lancée, de façon plus hésitante et choisissant soigneusement ses mots. Alors comme ça elle avait tenu tête à son père ? Elle s’était dressée contre le duc Richard de Pandragon ? J’en étais presque ébahi. A l’époque, le duc n’était déjà pas homme à se laisser faire avec d’autres nobles, ses égaux. Alors j’osais à peine imaginer ce qui s’était réellement passé avec sa fille, une personne sur qui il croyait avoir tout pouvoir. La voir lui échapper ainsi n’avait pas dû lui plaire. Pas étonnant qu’Arcandia soit sans nouvelle d’un homme à l’honneur bafoué, tout père qu’il fût…

- Je suis vraiment désolé pour vous Arcandia. La famille est quelque chose d’important, je me doute que cette rupture doit vous peser.

Et je savais de quoi je parlais au sujet de rupture familiale… Mais là n’était pas le sujet, je ne devais pas me laisser aller à la nostalgie encore une fois.

- Au moins vous pouvez compter sur votre cousin apparemment. Sachez en tout cas que mon invitation tient toujours et que je l’étends au duc votre cousin sans problème. Vous changeriez ainsi d’air.

A sa place, je pense que j’aurais sans cesse peur de voir ressurgir ce père autoritaire, bien décidé à me faire rentrer dans le rang. Comment savourer une liberté qui est constamment menacée ? Non décidément, j’admirais cette jeune fille. Elle avait du courage, c’était indéniable.

- En parlant d’études, quelles sont les vôtres ? Une ville telle que Londres doit offrir de nombreuses opportunités mais je suis curieux de connaître celle qui a votre préférence. Car après tout vous êtes encore jeune n’est-ce pas ?

Je venais de me rendre compte que je ne connaissais même pas l’âge de mon interlocutrice. Ne l’ayant jamais vraiment connue, je l’avais toujours vu comme une petite fille. Mais à l’évidence elle avait grandi, autant physiquement que moralement.

Tout en parlant, nous continuions à marcher sans but précis dans le dédale de la ville, laissant les bruits alentour nous envelopper tandis qu’un timide rayon de soleil venait caresser mon visage, ne parvenant cependant pas à chasser le froid ambiant.
Sir Cedrick Tremblay
Revenir en haut Aller en bas
Arcandia de Pandragon
Le renard de la fable "Le loup et le renard"
avatar
✦ Libre pour RP ? : oui

✦ Double-compte : Rose Milléna

Mar 21 Nov - 16:22


Avec Sir Cedrick Tremblay



Souvenirs d'un autre temps

J'étais encore étonnée d'avoir réussi de parler de ça. Moi qui normalement reste très silencieuse sur la famille, c'est une première quoi!

- Je suis vraiment désolé pour vous Arcandia. La famille est quelque chose d’important, je me doute que cette rupture doit vous peser.

Sir Tremblay est..désolé pour moi? Je.. il ne faut pas voyons! Je suis au contraire en quelque sorte fière de mes actions, même si elles ont eut une énorme conséquence sur mes affinités familiales. Mais oui, ça me pèse un peu c'est vrai.. Parce que je me dis que maintenant, je n'ai aucune nouvelle de mes propres parents. Ni même de mon frère, à qui je tenais beaucoup.. Mais. Passons. J'essaye de me promettre à moi même de penser à autre chose. Mais.. c'est si.. dur?

- Au moins vous pouvez compter sur votre cousin apparemment. Sachez en tout cas que mon invitation tient toujours et que je l’étends au duc votre cousin sans problème. Vous changeriez ainsi d’air.

Je répondais à cette phrase avec un large sourire. Changer de pays serait vraiment une chose...génial. Même si je ne sais pas si Flandres voudrait bien faire ce voyage. Tant bien même il ne veut pas, je ferais tout pour y aller moi seule. Au moins, je sais que je serais bien accueillie. 

-Merci beaucoup de votre gentillesse. J'y penserais!

Sir Tremblay est vraiment un homme gentil. Je suis vraiment contente de l'avoir accosté. Sinon je n'aurais pas eus la chance d'avoir cette compagnie agréable.

- En parlant d’études, quelles sont les vôtres ? Une ville telle que Londres doit offrir de nombreuses opportunités mais je suis curieux de connaître celle qui a votre préférence. Car après tout vous êtes encore jeune n’est-ce pas ?

Mes études? Et bien.. C'est des études littéraires.. Je suis une érudit pur. J'adore tout ce qui est roman, poésie ect.. Vraiment. C'est quelque chose qui me passionne plus que tout.

-Mes études sont des études littéraires. Et ça me passionnent énormément!

Mon âge? C'est vrai que la dernière fois que je l'ai en quelques sorte vu, j'étais âgée de moins de 10 ans si mes souvenirs sont bon. Donc plus de 8 ans s'est écoulé. Waw. C'est loins quand même.

-Oui, c'est vrai que je suis encore une jeune renarde Ahaha! Je suis âgée de 18 ans plus exactement.

Nous continuons notre balade dans les rues de Londres en parlant de tout et de rien. Même si le vents gelé faisait trembler mes pauvres petites oreilles. Heureusement que j'avais une espèce de capuche! Sinon ce serait des glaçons!

-Voulez vous faire quelque chose de précis? A moins qu'une onde d'espoir dit que le roi vous donnera une audience Ahah!





Merci pour les cadeaux! <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sir Cedrick Tremblay
Invité
avatar
Sir Cedrick Tremblay
Jeu 23 Nov - 16:49
Elle avait déjà 18 ans. Je ne voulais pas jouer le rôle du vieux stéréotypé mais… Je me sentais âgé d’un coup. Et je me ne me rappelais que plus tout le chemin parcouru depuis mes débuts en Angleterre. Un changement de pays, un changement de fréquentation, de nouveaux objectifs… Tout pouvait changer si vite.

Mais pour l’instant, Arcandia voulait en savoir plus sur mes intentions de l’après-midi.

- Oh, je n’ai plus d’espoir d’obtenir une audience aujourd’hui. Je vais devoir revenir demain matin et attendre encore en espérant être vite reçu. J’ai déjà hâte de rentrer au pays !

Presque deux semaines maintenant que j’avais entrepris mon voyage vers l’Europe. Je n’avais pas vraiment peur de laisser les rênes de la colonie en mon absence, j’avais des seconds de confiance. Non, je me sentais juste nostalgique. Le Canada était et resterait à jamais ma patrie de naissance comme de cœur. L’envie de retourner à la maison était presque universelle pour toute l’humanité.

- Et mon seul vrai objectif était de me nourrir en priorité ! Maintenant, je n’ai pas grand-chose de particulier à faire, si ce n’est passer le temps…

Lorsque j’habitais à Londres, je passais le plus clair de mon temps libre avec elle. Même si j’en avais peu au final, la cour était une amante très exigeante, notamment pour un jeune Canadien comme moi rêvant de s’élever. Mais dans les rares moments où je pouvais m’échapper, elle m’emmenait à travers la ville, me faisant découvrir les perles cachées de la capitale. Une boulangerie excellente, une boisson originale, un troubadour à la voix cristalline… Et surtout les petits endroits de verdure préservés dans cette grande ville. Elle les aimait, les voyons comme les poumons, une petite bulle d’air dans un quotidien qu’elle espérait le plus court possible.

Me balader ainsi avec Arcandia me refit penser à tous ces moments et je ne pus réprimer toute la nostalgie qui vint à moi. Tout change si vite. Même le temps. Des nuages solitaires assombrir pendant quelques instant le ciel, comme en accord avec mes sombres pensées.

- Connaissez-vous un endroit pour s’amuser miss Pandragon ?

M’apitoyer sur mon sort ne servait à rien et devenait assez agaçant à force. J’avais eu la chance de trouver une vieille connaissance avec qui partager et parler. Je n’avais pas à me plaindre. Et j’avais envie de bouger, de sortir, choses que je n’avais pas eu l’envie de faire depuis mon arrivée en Angleterre. Je ne pouvais rien faire de plus aujourd’hui, alors autant profiter !
Sir Cedrick Tremblay
Revenir en haut Aller en bas
Arcandia de Pandragon
Le renard de la fable "Le loup et le renard"
avatar
✦ Libre pour RP ? : oui

✦ Double-compte : Rose Milléna

Sam 25 Nov - 19:23


Avec Sir Cedrick Tremblay


Souvenirs d'un autre temps

Sir Tremblay me dit qu'il n'avait pas vraiment grand chose à faire. C'est bien ça! Je vais pouvoir encore discuter un peu. Tout petit peu puisque je ne voulais pas avoir affaire à la pluie. Car en voyant les nuages qui commençaient petit à petit à s'assombrirent, je me dis que ce n'est pas forcément bon pour le temps. Et j'ai des révisions à faire aussi... génial.


Connaissez-vous un endroit pour s’amuser miss Pandragon ?


Un endroit où s'amuser? Et bien.. J'aurais bien proposé le magasin de farces & attrapes de Flandres. Mais je ne sais pas ce qu'il fait en ce moment même, et je me dis qu'il y a pleins d'endroits à Londres quand même. Ce n'est pas non plus une petite ville quoi. Mais malheureusement, à force de rester enfermée dans une chambre, à écouter les sermons de mon père, je ne connais pas grand-chose. Ce qui est un peu honteux en sois, puisque étant donner mon rang, je devrais connaître ma ville comme ma poche.. Mais apparemment non. Je fis un petit sourire, le visage à moitié cacher sous ma capuche un peu trop grande.

Heu.. Et bien.. Je connais un petit parc non loin d'ici qui est très joli.. Et malheureusement, c'est l'un des seuls endroits que je connais assez bien..

J'avais sérieusement honte. Et c'est ce qui me fait baisser les yeux jusqu'à ne plus voir ceux de Sir Tremblay. Il devait sûrement se demander si c'était vraiment… possible que quelqu'un ne sache pratiquement rien de sa ville? Et bien, oui. J'en suis la preuve vivante.. 
Nous continuons notre route, et pendant ce temps là, je n'avais pas parlé. Je repensais encore à mon ignorance face à Londres. C'est pourtant une ville magnifique, mais je n'en connais qu'une face. Celle que je voyais par ma fenêtre. Le reste m'est inconnue. Sombre.
N'aimant pas rester dans le silence longtemps, et vu que je suis très curieuse. Je voulais en savoir plus sur le Canada. J'aimerais tant y aller..

Désolée d'avoir fait durer ce silence.. Dites moi.. que pourriez vous me dire de plus sur le Canada? Ca à l'air d'être splendide là bas!





Merci pour les cadeaux! <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: Royaume-Uni-
Sauter vers: