Soirée au bord du lac (Juin 02)

 :: L'Europe :: Allemagne Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Erwin Meyer
Le loup de la fable "Le chien et le loup"
avatar
✦ Libre pour RP ? : Oui

Lun 25 Déc - 0:19
Erwin venait de recevoir une demande d’un client allemand. Il était content d’avoir enfin eu cette opportunité sans avoir une longue route à faire. Après tout, son point de chute se trouvait toujours en Allemagne… Il avait trouvé un appartement assez ridicule, mais dont il parvenait à payer le loyer sans trop de problème. Il avait même commencé à mettre de coté pour acheter son propre logement plus tard. Le plus vite possible, afin de ne plus être dépendant de son propriétaire.

Il avait noté l’adresse du client mais il y avait mieux… Un coup d’oeil sur la gauche lui révéla un objet, qu’il avait obtenu comme paiement de la dernière mission qu’il avait eu. Une lanterne de Jack, une lampe qui guide son propriétaire jusqu’à sa destination. Oui, son précédant client était un fabricant de lampe dont le buisness n'était... pas spécialement florissant apparemment. La ville où habitait son nouveau client n’était pas très loin, à peine plus d’une journée de marche, et il n’y avait pas d’urgence, c’était donc une bonne occasion de la tester. Au pire, il connaissait suffisamment les villages des environs pour parvenir à se retrouver, même si cela devait prendre plus de temps. Il préférait perdre du temps que de l’argent en ce moment.

Il fit donc son sac en début d’après-midi, avec tout le nécessaire pour survivre dans la la forêt pendant la nuit. Les nuits étaient chaudes en cette période, il n’avait pas besoin de grand chose, le sac n’était donc pas très lourd, juste un peu de nourriture, et un peu de matériel pour se soigner, ou réparer ses vêtements en cas de nécessité. Il prit aussi une tenue de rechange, afin de paraitre à son avantage devant son client, malgré ses éventuelles mésaventures. A coté de ça, il avait son nécessaire de travail, bien plus complet et plus lourd, dans un sac en cuir, qui avait un peu vécu. Il faudrait qu’il le change, mais il attendait une offre pratique, ou que son sac ne tienne plus.

Il s’habilla ensuite, mis ses gants, et sortit, avec ses affaires, en direction de la forêt. C’était la direction indiquée par sa lanterne. Il marcha, suivant la faible indication de l’objet, à cause de la lumière du Soleil, sans hésitation. Il avait quand même consulté une carte avant de partir, et la direction semblait bien être la bonne. Ses jambes devenaient petit à petit de plus en plus lourdes, et il commença à se dire qu’il fallait trouver un endroit où s’arrêter. La nuit tombait bien tard en cette saison, et il avait besoin d’être en pleine forme, que ce soit pour marcher, ou travailler, si il avançait assez vite. Et puis rien ne pressait pour l’instant.

Il arriva soudain à un lac, sur lequel nageaient plusieurs cygnes. L’inventeur n’y accorda pas une grande importance, mais l’endroit lui sembla sympathique. Plus que les bois qui résonnaient des hurlements des loups à la nuit tombée en tout cas. Il s’avança vers la rive, en essayant de trouver un endroit sec où s’assoir, et où il ne trouvait aucune « matière non-identifiable »… Dans le doute, on ne sait jamais! Et puis les odeurs auraient pût nuire à son appréciation par le client. En temps normal il s’en fichait, mais pour s’acheter son logement, chaque sous comptait.

Il finit par trouver un coin à son goût, malgré la proximité des volatiles. Mais après tout, il avait toujours son arme sous son manteau, si l’une de ses créatures venait à l’ennuyer. Et puis ça devait se manger, le cygne… Il y en avait tellement en plus, que même si ils étaient gardés, on ne remarquerait pas la différence! Et qui penserait à accuser un inventeur, dont il n’y aurait aucune trace…? Bref, il avait l’esprit tranquille même avec ces oiseaux. Il installa donc ses affaires, et sortit son repas du soir, composé d’une miche de pain avec un peu de fromage, accompagné par l’eau de sa gourde. Son estomac criant famine, il ne se fit pas prier, mais il s’interrompit soudain, en entendant des pas lourds sur l’herbe, devant lui.

Spoiler:
 


Merci pour les cadeaux! <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dero W. Swan
Odette, le cygne blanc
avatar
✦ Libre pour RP ? : Oui

Lun 25 Déc - 15:49
Soirée au bord du lac

Il est tard et le ciel abords ses couleurs du crépuscule. Parmi tous les Cygnes du lac, l'un d'eux, le plus blanc de tous, attend, le bec dresser vers le ciel. Il attend, patient, le coucher du soleil. Autour d de lui, les autres cygnes ne se préoccupait pas de lui, ils nageaient sur le lac, toujours calme et plats. Autour du lac, la nature s'endort. Les bruits d'animaux faiblisse, laissant peut à peut place au animaux nocturne. Puis soudain, la tranquillité de la nature s'envole. Un homme vient d'arriver, un sac en cuir sur le dos. L'homme s'installe au bord du lac et capte l'attention d'un cygne curieux, attirer par la nourriture du repas de l'inconnu. Le plus blanc des Cygnes du lac restait la, jetant quelque coup d’œil à l'inconnu, qui voudra sûrement chasser le malheureux cygne. Le Cygne curieux sort de l'eau et avance vers l'inconnu et donne des coups de bec pour tenter d’attraper le repas qui avait décidément l'air très appétissant.
Mais, d'un coup, le vent se leva et tout les cygnes s'envolèrent, comme soudainement surprit, effrayer par quelque chose. L'heure était venu. Les derniers rayons de soleil venaient de disparaître sous l'horizon et un cygne, le plus blanc de tous, restait sur le lac. Tout autour du lac, une brume ce leva, avançant vers le plus blanc des cygnes et ce mit a tournoyer entour en formant petit a petit une grande colonne de presque deux mètres. De la lueur naquit au cœur de la brume tournoyante, cachant le cygne. Puis survint un flash, et la brume arrêta de tourna et tomba peut a peut, le vent tomba aussi. Sous la brume, à la place du plus blanc des cygnes, ce trouvait un homme. Un homme au cheveux noir, court. Il avait également une barbe, bien tailler. Sa musculature et sa taille était souligner par un costume blanc, orné de plume sur les manches et le colle. L'homme-Cygne était dans l'eau jusqu'au hanche, et malgré la basse température du lac, il n'avait pas froid. Il resta la, un moment, à regarder l'inconnu.
L'homme-cygne avança vers le rebord du lac, vers l'inconnu, sortant peut a peut de l'eau et révélant le reste du costume blanc, totalement mouiller, donnant un aspect luisant au costume de l'homme-cygne. Il n'était certainement pas un client, en général, les clients de l'homme-cygne venait à lui la nuit tomber. Et il ne semblait pas être un chasseur non plus, il aurait déjà tirer sur les cygnes du lac si cela avait été le cas.
- Qui êtes vous ?

Le voix grave de Dero restait emprunt de calme et de douceur. Il ne se préoccupait pas le moins du monde du fait que l'inconnu pouvait être choquer par une transformation aussi soudaine, ce n'est pas tout les jours qu'un cygne ce change en homme. Et pourtant, il restait la, planter devant l'inconnu, en attendant réponse à
sa question


ft. Erwin Meyer
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Meyer
Le loup de la fable "Le chien et le loup"
avatar
✦ Libre pour RP ? : Oui

Mar 26 Déc - 23:32
Un cygne approchait dangereusement du casse-croûte d’Erwin, et se mit même à l’attaquer. Quelle plaie ces piafs! Il fit des mouvements des mains en sifflant pour essayer de l’éloigner, mais les mouvements du pain semblaient attirer l’animal encore plus. Il entreprit alors de tenir la nourriture le plus loin possible du volatile, en le repoussant avec son pied, mais l’animal s’en prenait maintenant à sa chaussure! Il posa sa main sur son arme, afin de régler son problème, mais l’ambiance changea soudain.

Le vent changea, les cygnes s’envolèrent, tous en même temps, sans que l’inventeur ne puisse comprendre pourquoi. Même si il ne les aimait pas spécialement, il devait reconnaitre que les animaux avaient un sixième sens pour détecter les situations dangereuses. Il scruta les environs, mais ne vit rien… Par contre, le Soleil commençait à descendre, ce qui ne lui semblait pas un bon signe… Il y aurait un monstre dans ses bois la nuit? Il n’en avait jamais entendu parler.. Bon, il n’était pas impossible qu’il ait filtré ce qu’il considérait comme des superstitions ridicules de paysans, et il le regretta soudain.

La brume se leva sur le lac, et Erwin s’en éloigna légèrement. Qu’est ce que c’était que ça encore…? Il ne comprenait pas bien ce qui se passait, et vit une colonne de fumée se former sur l’étendue d’eau. Il sentit le sang quitter son visage quand il envisagea la possibilité qu’un esprit protégeant les cygnes puissent habiter ici. Après tôt, tout avait mal tourné quand il en avait menacé un, tout ce cérémonial lui semblait bien magique (ou alors, il voulait rencontrer la personne derrière ça!) et il ne voyait pourquoi les oiseaux se seraient enfuis devant un esprit calme, et modéré. On fuyait plutôt devant les esprits colériques, et brutaux…

Il se sentit un peu mieux (mais pas encore apaisé) en voyant l’homme apparaitre devant lui. Un homme musclé, dont les cheveux et les barbe noirs tranchaient sur son costume blanc, plein de … plumes? Il retint difficilement un sourire, en voyant un homme porter des plumes, mais si c’était bien un esprit magique, mieux valait sûrement ne pas le vexer. Le jeune homme tenait un peu à sa vie. L’inconnu était dans l’eau et le fixait, ce qui mit Erwin mal à l’aise. Il eut l’impression de se faire détailler, sans savoir qui était face à lui, et il n’aimait pas ça.

Le nouveau venu finit par sortir de l’eau, révélant le reste de son costume, mouillé, et lui demanda qui il était. Après un instant de réflexion, très court, l’inventeur se dit qu’il fallait mieux qu’il trouve quelque chose d’assez général, pour ne pas froisser un anti-technologie, mais sans mentir. Il n’était pas non plus sur que cet homme était mauvais. Sa voix, d’ailleurs, ne laissait pas entrevoir de colère, mais plus du calme. Et il restait planté là, sans montrer d’agacement, ou d’énervement.

« Je suis Erwin Meyer, un simple voyageur. Et vous êtes…?»

C’était ce qu’il avait trouvé de plus simple.


Merci pour les cadeaux! <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dero W. Swan
Odette, le cygne blanc
avatar
✦ Libre pour RP ? : Oui

Jeu 28 Déc - 21:15
Soirée au bord du lac


L'homme-cygne s’aperçut que l'inconnue en face de lui s'était retenu de rire. D'ailleurs, il se nommait Erwin, Erwin Meyer. Simple voyageur, prétend-t-il. Mais l'homme-cygne n'ait pas dupe, personne ne vient ici sans raison, il est rare, très rare, de voir quelqu'un venir ici par pure hasard.

- Un Simple voyageur...? Depuis quand un simple voyageur s'aventure en forêt ainsi vêtu ?


L'homme-cygne continue d'examiner Erwin en croisant les bras, puis finit une petite révérence, vestige de son éducation distingué, balayer par des années d'isolement au lac des cygnes. Isolement forcer, ses parents, notamment son père, n'ayant supporter que leurs fils subisse un tel sort.

- Dero Weiß Swan. Je suis une Fée et je réside ici, au Lac des Cygnes.

Dero ne tenait pas a étendre ses malheurs a un ''Simple Voyageur'', quel qu’il soit. Ce présenter directement a un inconnu en disant être victime d'une malédiction l'obligent a être cygne le jour et humain la nuit n'est clairement pas la manière la plus approprier. Même si il avait certainement deviner son appartenance magique dû fait ce la transformation plus qu'explicite au sein du Lac des Cygnes. Décidément, cet homme en face de lui n'avait rien du simple voyageur, ses manière et ses attitudes pour ne pas salir ses beau vêtement était une preuve évidente. Un voyageur ne porte pas un tel accoutrement.

- Que fait un ''Simple Voyageur'' au Lac des Cygnes ? Vous visitez toutes les forêts pour attaquer des Cygnes ?

Il n'était pas très a l'aise avec les chasseurs, le bandage sur son bras témoignait d'une rencontre mouvementer avec ses derniers. Un chasseur ne veut pas passer a coté du plus blanc des cygnes, ce qui souvent coûter quelque plumes au cygne en question. Mais, il ne pouvait être chasseur, car il n'en n'avait pas la tenu. Ce n'est pas que Dero était contre un peut ce compagnie, au contraire.

ft. Erwin Meyer
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Meyer
Le loup de la fable "Le chien et le loup"
avatar
✦ Libre pour RP ? : Oui

Mer 3 Jan - 12:19
Son interlocuteur mit rapidement en doute les paroles d’Erwin, ce qui le mit plutôt mal à l’aise… Pourquoi être aussi suspicieux? Personne ne devait venir avec un but précis ici, si? Il ne voyait pas bien pourquoi des gens se rendraient de nuit sur un lac recouvert de piafs… L’homme l’examinait, et l’inventeur se sentait de plus en plus gêné par ce regard. Qu’est ce qu’il lui voulait au juste? Encore, si il avait été une belle demoiselle… Mais là, même pas. Il resta d’ailleurs sans voix, dans une incompréhension totale quand l’autre lui fit une révérence. Il n’était pas quelqu’un de la haute société, et il n’était pas habitué à ce genre de comportement. Il était même plus habituée à en rire dans les bars. Il resta immobile, sans savoir quoi faire.

- Dero Weiß Swan. Je suis une Fée et je réside ici, au Lac des Cygnes.

Ok, donc c’était bien un être magique, habitant ce lac. Putain… Il n’avait pas dit en être le protecteur… Le jeune homme se demanda si il n’avait pas un peu de chance dans son malheur, finalement. Les plumes présentes sur le costume lui laisaient quand même un petit doute. La grande question était maintenant pourquoi était-il apparu? Il avait eu le temps de s’installer avant qu’il ne vienne le trouver, alors pourquoi? Le lac était peut-être trop profond, et il lui avait fallu du temps pour remonter? Pas impossible. Et la colonne de lumière aurait put être en lien avec cette remontée... Mais il n’était pas complètement mouillé et… Il était en blanc, et il était mouillé… Bon sang, la situation devenait vraiment gênante! En blanc... Une trasformation peut être! Il avait des plumes, et il était blanc, il était peut être sous forme de cygne lors de l'arrivée du voyageur, et s'était transformé pour défendre son camarade? Pas impossible. La fée finit par lui demander ce qu’il faisait ici et la raison de sa présence. Il était donc bien suspicieux. Le jeune homme se demandait bien pourquoi...

-Je dois me rendre chez mon employeur, en vérité. Je ne fais que passer, et cet animal m’avait attaqué, je n’ai fait que me défendre!

Il remettait ur le tapis l’attaque du cygne. Le doute réapparut dans l’esprit d’Erwin. Il était vraiment un cygne? Il semblait prendre leurs défense en tout cas. Mais il n’avait pas mentit, le fichu volatil avait tenté de lui piquer son repas! Ce n’était pas de la haute-gastronomie, mais il y tenait quand même. Si il devait marcher toute la journée le lendemain, il préférait que ce ne soit pas le ventre complètement vide. Il retint un ricanement, en se disant que si l’animal revenait, il pourrait très bien prendre la place de son repas, avec un bon feu. Enfin, si son interlocuteur le laissait tranquille, ce dont il doutait fortement.


Merci pour les cadeaux! <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: L'Europe :: Allemagne-
Sauter vers: