Narrateur
Conteur d'histoires
avatar
Sam 3 Nov - 14:57
Libre
Leonidas Petrakos


Avatar : Deuteros, Saint Seiya
Personnage de conte : Le septième chevreau du conte Le loup et les sept chevreaux
Métier : Roi de Grèce
Caractère : Rancunier, tenace, dévoué à son pays, curieux, prêt à aller lui-même sur le terrain.
Pouvoir : Libre


Cadet d'une fratrie de sept enfants, né d'une branche mineure de la famille royale, Leonidas a grandi au sein d'un microcosme familial lui emplissant le cerveau de mythologie, d'histoire teintée de patriotisme mais, surtout, de curiosité envers le monde extérieur. Loin de demeurer dans un conservatisme traditionaliste, les Petrakos ont toujours encouragé leurs enfants à voir plus loin, expérimenter et créer persuadés que les Dieux n'y verraient rien à redire tant qu'on continuait à les respecter.

Dès janvier de l'an 6, date du début de règne de Pelagius et de l'ouverture de la Grèce, Leonidas se faufila par la brèche entrouverte, souhaitant de tout cœur combler ses lacunes par un voyage initiatique. Durant un an il voyagea, s'instruisant de tout, apprenant les coutumes, quelques jargons, s'imprégnant des cultures locales. Décembre de l'an 6 Leonidas revint au foyer, exposant ses découvertes dont une invention qu'il avait mise au point : une armure techno-magique. Il s'en vantait, l'exposant comme une révolution pour le pays, basée sur les cours qu'il avait glané au sein des académies de Russie.

Mais l'idée ne plut pas aux traditionalistes du pays refusant toute technologie en Grèce. Le feu prit entre ces factions qui divisaient le pays entre pro-technos et pro-magies jusqu'à aboutir, entre autre, au massacre complet de la famille Petrakos. Seul Leonidas en réchappa, le septième, le dernier, et ce grâce à l'armure qu'il avait créé. L’événement déclencha quelque chose en l'homme, le poussa à tout faire pour stopper ces dissensions qui déchiraient son pays. Leonidas multiplia sa création, en vêtit des personnes de confiance avec comme seul ordre : ne tuer qu'en cas de nécessité. Et ce fut à la tête d'un soulèvement que l'homme prit la tête du pays, exilant ceux refusant le changement. Désormais la Grèce accepterait la fusion de la technologie et de la magie et saurait évoluer. Plus aucun enfant grec ne verrait sa famille décimée, il s'en faisait la promesse.



Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Conteur d'histoires
avatar
Sam 3 Nov - 15:21
Libre
Makena


Avatar : Original de Gerry Arthur
Personnage de conte : Le héros du conte Le chasseur accompli de Grimm
Métier : Reine de Zanzibar
Caractère : Farouche, combattante, impatiente, ne rechigne pas face à la violence, rigide
Pouvoir : Acuité visuelle. Makena peut discerner des objets lointains comme s'ils étaient tout près d'elle.


Makena est aux antipodes des demoiselles européennes. Elle a appris à chasser auprès de son père et de ses frères dès son plus jeune âge démontrant, en partie grâce au don accordée par une fée, l'autre par ses réflexes, qu'elle pouvait ramener le gibier aussi bien que les hommes. Surnommée « La Lionne » par les habitants de son village, Makena n'a eu de cesse de repousser ses limites. Encore et encore. Jusqu'à se targuer de pouvoir accomplir plus d'un exploit. Les arbres à palabres en sont encore emplis. « Makena a tué trois géants ! Son œil ne lui fait rater aucune cible. Elle a sauvé une princesse prisonnière d'un tour... »

Les histoires se multiplient, glorifiant la vérité. Makena a tué des brigands, qui n'avaient rien des géants. Elle a extirpé une femme, et même plusieurs, du joug oppressant de leurs maris et pères. La popularité de Makena grandit tant que, soutenue par le peuple, elle se présenta auprès du roi régnant sur Zanzibar. Et lui lança un défi, un duel à mort, lui laissant le choix des armes. Makena vainquit son adversaire et put monter sur le trône. Désormais, sous son règne, le mérite est accordé à tous, hommes ou femmes. Une nouvelle ère s'établit au sein de Zanzibar.





© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Conteur d'histoires
avatar
Ven 29 Jan - 0:08
Libre
Heinrich Edelstein


Personnage créé par Friedrich Franz Edelstein

Avatar : Ezio Auditore, Assassin's Creed
Personnage de conte : Perceval (légendes arthuriennes)
Métier : Gouverneur des Indes
Caractère : Loyal, humble, bienveillant, franc, mélomane, persévérant, protecteur.
Pouvoir : Créer une épée légère qui tranche, presque tout, une minute par jour. User de son pouvoir puise dans son énergie et le fatigue énormément.

Né en Hongrie en – 30. À l'âge de dix ans, son père meurt. (Libre à vous de définir les circonstances) Voulant le sortir de l'influence de la famille impériale, sa mère va mener un grand voyage en Angleterre, prenant son fils sous son aile. Elle veut le préserver de tout danger, et veiller à ce que rien de fâcheux ne lui arrive. Lors de sa vingtième année, Heinrich rejoint l'Ordre des Chevaliers de la Table Ronde malgré les réticences de sa mère. L'Ordre le fascine et lui rappelle les romans de chevalerie dont il se nourrit. Il se montre curieusement compétent et obtient le grade de Perceval.

Alors qu'il a pour mission de veiller sur Buckingham Palace, aux côtés des autres Chevaliers, sa route croise celle de l'empereur austro-hongrois, en juillet 05. Après une rapide discussion, les deux cousins regagnent leur empire natal. Redevenu pleinement Heinrich, l'homme démontre plusieurs fois sa fidélité à son pays, et à sa famille. Il gagne si bien le respect de l'empereur qu'il obtient le poste de gouverneur des Indes, devenant quasiment le bras droit de l'empire.


Cousin
Friedrich Franz Edelstein


Ils sont cousins, Heinrich étant le fils de l'oncle paternel de Friedrich. Il a été son témoin lors du mariage impérial en septembre 5. Le lien est libre d'être développé du moment que Heinrich reste fidèle à l'empereur.

Code by Frosty Blue de never Utopia




© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Conteur d'histoires
avatar
Mar 4 Avr - 22:21
Libre
Rosalia Basarab


Personnage créé par Vladimir Basarab

Avatar : Saber Alter de Fate/Stay Night
Personnage de conte : La Reine blanche, Alice au pays des merveilles
Métier : Empoisonneuse officieuse de la couronne roumaine
Caractère : Manipulatrice, Sadique, Enfantine, Intelligente, Coquette et Loyale envers la couronne.
Pouvoir : Fidélité : connaître la fidélité (ou infidélité) d'une personne. Ce don n'est utilisable que quand elle a un doute sur la fidélité d'une personne. En résumé, si elle porte une confiance aveugle en quelqu'un, elle ne peut pas user de son don sur lui. Il faut aussi que la personne en question ait le sentiment de l'avoir trahie. La perception de la trahison se traduit en peine physique, plus ou moins importante en fonction de l'importance de la personne aux yeux de Rosalia.


Rosalia est née dans une famille quelque peu dysfonctionnelle. Un père paranoïaque, un demi-frère distant et mélancolique ainsi qu'une mère perverse narcissique, on ne peut pas dire que cela vous forge une enfance heureuse. Cette dernière voulait faire d'elle une sorcière, telle mère telle fille, n'est-ce pas ? La duchesse Erzebeth lui apprit tout ce qu'elle savait sur les poisons et essaya de lui enseigner la magie également, de lui faire porter un artefact mais rien à faire. Rosalia ne fut jamais une véritablement sorcière, une sorte de blocage psychologique rendait sa magie brouillonne, inutile, peut-être parce qu'une part d'elle refusait de devenir comme sa mère. Fatiguée de l'incompétence de sa fille, la duchesse décida d'expérimenter sur elle. Les expérimentations, qui devaient corriger l'impossibilité pour la jeune fille de contrôler sa magie lui donnèrent en fait un don.

Un don très pratique aux yeux d'Erzebeth, puisqu'elle ne pouvait faire de sa fille une sorcière, elle en ferait une duchesse. Rosalia fut élevée par la suite pour devenir la parfaite némésis de son frère aîné. Ce frère, ce Vladimir, qu'Erzebeth n'osait tuer de peur que le crime soit d'une trop grande audace et qu'elle soit démasquée. Cet enfant qu'elle détestait.
Impuissante face aux maltraitances répétées de sa sorcière de mère sur son demi-frère, Rosalia a préféré fuir son foyer que d'affronter la personne qui la terrifiait le plus au monde. Elle se sentait enfermée, recluse dans une prison dont l'atmosphère, au fil des jours, se faisait de plus en plus viciée. Elle fit donc une fugue, puis deux, puis trois. Elle devint très vite ingérable pour ses parents. Sa mère abandonna tout projet d'avenir pour elle, dépitée par ce qu'elle pensait être de la bêtise profonde. Ce n'est que lorsque Rosalia fit scandale en s'affichant publiquement comme homosexuelle avec une autre femme de rang inférieur que ses parents prirent la décision de la faire interner à l'Asile.

Ce n'est que quelques années après et ses parents morts dans d'étranges circonstances (dont elle devine l'origine) que son demi-frère consentit à la libérer de sa terrible prison où Dieu seul sait ce qu'elle subissait. Les rumeurs disent qu'il dompta la bête, il dompta la folie de sa chère sœur et en fit une parfaite lady. Rosalia se plaît à son rôle, même si elle n'est pas libre pour autant. La culpabilité infantile d'avoir laissé Vladimir entre les griffes de sa mère suffit à la tenir enchaînée, à sa merci. Alors, pour étouffer sa peine, son ennui et la folie toujours présente dans un coin de son esprit, elle joue la frivole, l'inconstante. Elle se fait passer pour une véritable petite idiote.

Mais Rosalia est bien plus qu'une charmante idiote. Ceux qui le savent ne sont plus là pour en parler. Dommage, ils étaient amusants. Maintenant, Rosalia veut d'autres jouets.

Lien avec votre personnage
Vladimir Basarab : demi-soeur





© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Conteur d'histoires
avatar
Sam 17 Juin - 13:23
Libre
Arthur Taylor




Avatar : Iroh, Legend of Korra
Personnage de conte : Le roi Arthur (Légendes arthuriennes)
Métier : Roi du Royaume-Uni (depuis -5)
Caractère : Autoritaire, exigeant, ne supporte pas l'échec, tenace, très militaire
Pouvoir : Libre

Cadet de la famille royale Taylor, Arthur n'a jamais apprécié d'être né second. Loin d'éprouver une grande affection envers son aîné Teodor, il le considérait comme inapte à détenir la couronne. La malédiction touchant le futur roi, le condamnant à vivre sous la forme d'un ours, fit naître l'espoir dans le cœur d'Arthur. En attendant le jour prochain de son couronnement, le frère cadet se lança dans l'apprentissage militaire, gravissant les échelons à force d’abnégation.

Le jour même où Arthur fut nommé général, Teodor avait brisé sa malédiction, ramenant avec lui celle qui l'avait délivré. Arthur passa dans l'ombre tandis que son frère, et sa promise, prenaient possession du trône. La sœur cadette, Adélaïde, lui fut offerte comme épouse, comme une compensation. Le caractère de sa promise concorda rapidement avec le sien. Tous deux appréciaient peu d'être relégués dans l'ombre, derrière leurs aînés si éclatants, si rayonnants.

Les discussions entre les deux époux, les conseils d'un sorcier, ancien conseiller royal, poussèrent Arthur à commettre l'irréparable : empoisonner Teodor pour prendre sa place sur le trône. La mort du roi passa pour accidentelle, et la couronne échut à Arthur Taylor et sa femme Adélaïde, en l'an – 5.

Pendant dix ans, le roi dut composer avec la rébellion de sa belle-sœur. Dix ans où Arthur mena son pays d'une main de fer, n'hésitant pas à sacrifier des vies pour le bien de la communauté. Son Graal n'était autre que l'unité des royaumes, les Chevaliers de la Table Ronde l'extension de son poing, prêt à écraser les rebelles. Dix ans de combats qui se conclurent en juillet 5 par la mort conjointe des deux sœurs. L'affaire a rendu Arthur plus amer, et plus enclin à la violence. Le roi filtre avec le tyran, brisant le moindre caillou sur son chemin. Le roi fuit la compagnie des femmes, qui lui semblent désormais que des vipères promptes à déclencher des conflits.

La stabilité de son pays, son Graal, Arthur continue de le poursuivre. Mais, désormais, en plongeant les mains dans le sang, en régnant par la terreur.


Ancienne épouse défunte
Adélaïde Taylor


Arthur l'a apprécié, non pas seulement en tant qu'épouse mais, avant tout, comme partenaire de crime. Elle seule connaissait la vérité sur la mort de l'ancien roi. Arthur la tenait à l’œil, craignant que l'attachement à sa sœur, ne la pousse à vouloir la sauver de sa colère. Au final cela n'advint jamais. Ce fut Arthur qui la tua – non pas car ainsi était sa volonté, mais par incident.


Belle-sœur défunte
Carren Taylor


Arthur n'a jamais supporté Carren. Probablement parce que, comme son frère, elle brillait de mille feux. Son caractère était bien trop présomptueux, bruyant même, pour une femme censée être reine. L'homme jubila lorsqu'elle fut condamnée devant les yeux de toute la populace. Il n'éprouve aucun regret à son sujet. Seulement celui de ne pas l'avoir tué plus tôt.


Frère ainé et roi précédent défunt
Teodor Taylor


Teodor n'avait pas les épaules pour gouverner. Bien trop affectueux, il lui manquait ce charisme qui sied aux royautés. Bon vivant, il vivait sa malédiction avec un sarcasme déroutant, certain de s'en défaire. Une certitude qui se transforma en réalité, et écœura Arthur. Lui qui avait espéré se saisir du trône à la place de son aîné (car il aurait été impensable qu'un ours siège sur le trône d'Albion !) Arthur n'eut aucun remords à tuer son frère. Il considère, encore, ce geste comme nécessaire, vital même, pour le royaume.


Le personnage d'Arthur ayant un background assez fourni n'hésitez pas à contacter le staff pour avoir de plus amples informations, de même que pour lire les anciens prédéfinis des deux reines citées (à savoir Carren et Adélaïde). Vous pouvez aussi lire le sujet concernant la tragédie du juillet de l'an 5.


Code by Frosty Blue de never Utopia




© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: Il était une fois, dans un lointain royaume... :: Faire son entrée dans le monde :: Ébauches de personnages-
Sauter vers: