Rouselin Roussel
Le renard de la fable "Le renard et le corbeau"
avatar
✦ Libre pour RP ? : Un RP. Je suis disponible pour un nouveau RP!

Jeu 24 Jan - 21:04

Se présenter est un art


no iconPersonnage de conte : Le Renard (Le corbeau et le renard)
Nationalité / Origine : Il est né en France mais adore vivre en Angleterre. Il y a de si bons pigeons là bas. Sinon il aime faire le tours du monde.
Profession : Ecrivain. Les mots sont ce qu'il a de plus précieux
Pouvoir : Ce n'est pas un pouvoir mais l'art de bien parler .

Allongez-vous, et dites-moi tout



Caractère:

Existe-il un plus beau parleur que notre aimé Rouselin ? Dès l'instant qu'il ouvre la bouche, s'en est fini de votre délicate personne, et cela, Rouselin le sait bien. Menteur et manipulateur dans l'âme, il a tellement d'arnaque, de vol et de supercherie à son actif que même ce gros nigaud de Simplet saurait qu'il ne faudrait pas confier une seule rognure d'ongle à ce vil personnage. Et pourtant, qu'il vous ait embobiné une, deux, dix ou même cent fois, Rouselin trouvera toujours le moyen de vous convaincre que c'est à lui qu'il faut faire confiance et personne d'autre. Même l'avis femme que vous connaissez depuis vos cinq printemps, avec qui vous êtes mariés depuis vos vingt n'arriverait pas à faire pencher la balance de son côté. Si tant est qu'elle réussisse à résister au charme du mécréant.
Eh oui, parce qu'en plus d'être beau parleur, il est charmeur le bougre! Et pourtant, je vous surprendrais en disant que les plaisirs de la chair lui sont indifférents. Il ne sait que trop bien jusqu'où pourrait vous mener le partage de son lit avec une femme. Au mieux, à un vol de portefeuille, au pire, à la bague de mariage. Et s'il y a bien une chose à laquelle tient notre cher Rouselin, c'est sa liberté. Il est devenu écrivain dans l'unique but de ne dépendre que de sa petite personne, et cela va de pair avec son dégoût pour la monotonie. Pour lui, il n'y a rien de pire que d'aller en bureau ou manufacture sous les ordres d'un patron aussi tyrannique que paternaliste tous les jours dans le même train de vie!
Ainsi, cela met en relief une autre partie de sa personnalité: son goût pour les voyages. Dès que quelque chose est exotique, il veut le toucher, le goûter, le connaître dans les moindres de ses facettes. Et c'est peut-être ce qui constitue l'un de ses points faibles car autant il peut berner les gens normaux, autant lui se laisse rapidement fasciner par la magie et la mécanique. C'est à travers sa plume donnant naissance à des histoires fantastiques qu'il laisse s'exprimer ses yeux émerveillés d'un monde en constante mutation. Sans doute est-ce dû à sa vie simplette qui n'est faite que d'aujourd'hui et jamais de lendemain en laissant l'hier derrière lui qu'il se montre si puéril.
Non, ne le cachons pas, Rouselin est puéril. Il est comme un enfant capricieux qui veut la première qu'il désire par tous les moyens, légalement ou pas. C'est parce qu'il ne supporte pas de ne pas voir ses désirs comblés qu'il se joue si facilement des autres et se permet de les voler. N'allez cependant pas croire que c'est quelqu'un mauvais dans l'âme. Rouselin se sait très attachant dès que quelqu'un vient toucher son coeur et prêt aux pires folies pour cette personne. Ainsi, il se doit de troubler les autres avant que ceux ne le fassent car si par malheur, il tombe sur quelqu'un de plus manipulateur que lui, il ne donne pas cher de sa pauvre peau de renard.
Eh bien, si vous arrivez à passer outre à ce masque de fourberie, vous verrez que le vrai visage de Rouselin est assez étonnant. Sans entrer dans les détails pour garder un peu suspens, je peux néanmoins vous dire que c'est quelqu'un qui, lorsqu'il aime, aime de tout son coeur et en toute franchise.
S'il avait été issu d'un milieu un peu aisé, Rouselin aurait pu mettre à profit ses talents d'orateur pour devenir un diplomate sans égal mais la vie voulue que sa famille soit pauvre, d'une mère française et d'un père écossais, et qu'il se mette rapidement à voler sa nourriture pour survivre, une des raisons qui le poussèrent à cette personnalité délinquante. Pauvre, il ne l'est plus tout à fait mais n'allez pas croire qu'il garde des trésors sous son matelas, fruit de ses mensonges. Avec son talent, il aurait pu devenir conseiller du roi ou amant de la reine sans soucis. Il lui suffisait de raconter bobard sur bobard en montant jusqu'en haut de l'échelle, cela aurait été si simple.
Mais cela aurait voulu dire renoncer à une partie de sa liberté en risquant peut-être sa vie pour une place, certes confortable, mais étouffante, à la cour.
Alors Rouselin se contente de tailler la route, charmer quelques commerçants en leur volant de quoi vivre la semaine au maximum puis de recommencer dans une autre ville. Sans port d'attache, sans vraiment d'endroit ou rentrer, son seul but dans la vie? Lui-même le cherche encore. Eh bien, tout au fond de lui, il y bien une chose qui le motive à continuer de marcher, en particulier dans ce grand pays que l'on nomme Angleterre. Un garçon, noble d'apparence, qui s'était ajouté à sa liste de victime. Pour un morceau de fromage. Il aimerait bien lui voler le pain et le vin qui vont avec.


Particularités:


-Le rouge est sa couleur. Peu discrète mais passionnée. Comme lui lorsqu'il parle.
-Bien que carnassier, il ne crache pas sur de bons mets végétariens
-Même si le grand méchant loup est un confrère, il ne s'entendrait pas bien avec. Trop rustre, imbu de lui-même et immoral.
-Il n'a pas de préférence de genre, puisque les choses de la procréation lui sont elles-même indifférentes
-N'allez cependant pas croire qu'il est vierge... Sisi, je vous assure!
-Il navigue entre cité et forêt, reflet de sa personnalité à la fois courtoise et sauvage.


Passage sur la piste





Maître corbeau perché sur un arbre...
Allons, vous la connaissez l'histoire! Et bien laissez-moi vous la montrer d'un autre oeil.
Un jour de printemps, Rouselin se promenait dans les bosquets, en recherche d'inspiration pour sa dernière histoire qui racontait la rencontre entre un enfant et un ours. Le genre d'histoire d'amitié que l'on savait irréaliste et qui donnait pourtant encore espoir aux petits gens sur la nature de l'homme et ses relations à autrui. Baliverne. Le jeune roux ne savait que trop bien que tout lien n'est jamais fait sans arrière-pensée. Même ce que l'on croit être le grand amour n'est simplement qu'une suite d'intérêt qui va bien des deux côtés. Mais c'était beau de rêver d'un monde un peu plus doux alors Rouselin accordait ce plaisir à ses lecteurs en leur offrant l'illusion que cela était accessible simplement en ouvrant son coeur. Qui sait, peut-être qu'à force de lire ce genre de fable, les gens y croiront tellement qu'ils se comporteront comme ses personnages et feront que la réalité dépasse la fiction...
Mais pour le moment, il n'en était rien. Il n'était qu'un petit écrivain qui avait à peine deux sous en poche et qui devait s'offrir deux bonnes heures de baratinage avec un des dix éditeurs qu'il avait en liste our espérer que son livre soit vendu.
Assis au pied d'un arbre, le renard écrivit, puis inspiré par son paysage, dessina également quelques scènes qui lui passaient par la tête. Les lapins l'évitaient, les oiseaux le narguaient, les cerfs l'ignoraient mais les autres s'approchaient. Un écureuil un peu trop curieux attira son attention et, farceur comme il était, Rouselin ne put s'empêcher de sourire méchamment en se léchant les babines. Le message était clair: si ce rongeur se posait sur son épaule, il s'en ferait son petit déjeuner. Cela lui fera bien économiser quelques pièces en attendant de toucher son salaire. Ni une, ni deux, l'animal ne remonta dans son arbre et partit se cacher sous le ricanement du prédateur qui lui aura pourtant fait plus de peur que de mal.
Encore hilare de sa moquerie, une odeur vint attiser les narines de notre coquin d'une odeur forte mais alléchante d'un fromage bien mûr.
Laissant là ses admirateurs, Rouselin se dirigea vers la source du parfum jusqu'à tomber sur un jardin appartenant visiblement aux occupants du grand manoir qu'il n'avait vu jusque-là. Sans se soucier d'être dans une propriété privée et qu'il se retrouverait chassé par des chiens de garde si on l'apercevait, l'écrivain s'approcha un peu plus, passant entre les pousses de tulipes et de roses pour enfin voir d'où venait la source d'une faim précoce. Mais oui, vous le voyez venir tout comme moi, n'est ce pas?
Avec son beau plumage noir et sa peau blanche, ses habits sombre, étriqués, ne pouvant signifier qu'une bourgeoisie, voir une aristocratie, le voilà perché sur son arbre, notre corbeau.
Il le dominait de toutes sa hauteur, le regardait de ses yeux d'onyx comme si le roux était le dernier déchet de l'humanité. Eh bien, dans ses pauvres habits de mendiant, il devait bien faire tache dans ce décor de riche. Dans ses mains (et non dans son bec, on est bien mieux éduqué dans la bourgeoisie, voyons!), il tenait comme prévu une jolie soucoupe en porcelaine sur laquelle reposait un fromage d'excellente qualité. Sûrement un produit de chez lui, la France. Pays reconnu pour ses fromages qui sentaient aussi fort que le peuple!
-"Que regardes-tu comme ça, le gueux?"
-"Mais absolument rien, Monseigneur! Seulement... j'étais intimidé par la magnificence de vos habits! J'ai si peu l'habitude de voir de gens aussi nobles que vous que le souffle m'en fut coupé deux secondes."
-"Une personne de ta bassesse ne doit en effet pas en voir tous les jours."
-"Oh Messire, si vous saviez comme la simple vision de votre silhouette suffit à ravir ma journée! Je ne me vante point d'avoir connu d'autres nobles, mais je sais que personne d'autre que vous ne porte mieux l'habit!"
-"Tu as peu de goût, mais tu l'emploies bien."
-"Trop de bonté, votre altesse! Cependant, au risque de vous fâcher, et j'accepterais toute punition de votre part, l'odeur qui émane de vous est moins plaisante que la vue."
-"Ose-tu dire là que je sens mal?"
-"Jamais, Votre Seigneurie, je pense plutôt qu'il vient du met, Ô combien délicat pour votre fin palais, que vous tenez dans vos mains."
-"En effet, je n'y avais point songé. C'est infect, ça empeste!"
-"Permettez-moi, votre Grandeur, de vous en débarrasser."
-"Pose le sur la table là bas!"
Le sombre corbeau se pencha pour confier son bien au renardqui tomba directement entre ses mains . Celui-ci, au lieu d'obéir et de poser le fromage sur la table qui gardait les reste d'un déjeuner visiblement copieux s'éloigna de l'arbre, satisfait de son butin en laissant un corbeau désabusé. Avant de disparaître, le fourbe maître laissa un dernier message.
-"Mon bon ami, laisse moi vous apprendre que toute flatterie exige toujours récompense, surtout lorsqu'elles viennent d'inconnus. Je ne vous ferais pas payer la leçon mais retiens cela pour la prochaine fois ~ "
Sur ce, il laissa un jeune oisillon qui devait le médire de tout son coeur.


Derrière l'écran


no iconPseudo : Woshi, Mymi
Avatar : J'ai vu que c'était professor mais...
Comment as-tu connu le forum? Partenariat ;w;
Suggestion, réclamation? Le forum est très beau, très bien fait. Bon, l'hsitoire est un peu complexe mais on s'y habitue vite


Fiche codée par Mari sur SOS RPG
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Conteur d'histoires
avatar
Sam 26 Jan - 21:36
Bienvenu parmi nous ! :)

Globalement j'aime bien ton personnage du Renard mais je dois te demander deux-trois corrections.

Déjà le pouvoir de polyglotte (parler toutes les langues) est déjà pris par deux personnages, et c'est là le maximum que j'autorise. Sinon tout le monde aurait les mêmes pouvoirs, et ce n'est pas intéressant. Pour avoir une idée des pouvoirs pris/libres, je te conseille ce post. Tu peux évidemment prendre un pouvoir qui n'est pas dans la liste.

Attention quand tu rédiges, parce que par moments je n'ai pas compris car il manquait des mots, ou d'autres n'existaient pas (on ne dit pas "dialogueur"). Puis ton personnage change de prénom; il s'appelle Rouselin ou Roselin ?

Même si pour le moment le membre n'est pas revenu depuis un bout de temps, on a un Corbeau. Le mieux ce serait que tu prennes en compte sa fiche pour ton Corbeau dans ton histoire. Mais si c'est trop gênant, tu peux conserver le tien mais il faudra t'adapter si jamais le membre revient (et dans ce cas le faire descendre de son arbre, aucun bourgeois ne ferait ça xD)

Si tu as des questions sur ce que je viens de te dire et même sur l'univers, n'hésite pas !


© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Rouselin Roussel
Le renard de la fable "Le renard et le corbeau"
avatar
✦ Libre pour RP ? : Un RP. Je suis disponible pour un nouveau RP!

Dim 27 Jan - 2:49
Merci.

Alors désolé pour le pouvoir, je savais qu'il était pris et en fait, à mon sens, c'était même pas un pouvoir, juste une petite faculté mais soit, notre renard ne parlera que français.

Pour la rédaction, je m'excuse platement, mes doigts et mon claviers ont tendance à ne pas s'entendre X'D

Par contre pour le Corbeau, j'ai regardé sa fiche exprès pour pouvoir adapter mon histoire en fonction de son personnage .__. Y'a quelque chose qui ne va pas?
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Conteur d'histoires
avatar
Dim 27 Jan - 13:25
Oh excuse-moi pour le Corbeau, je croyais que c'était quelqu'un de la petite société alors que non. Autant pour moi "^^

Si c'était une particularité de parler plusieurs langues, il faut la mettre dans les particularités et non dans les pouvoirs. Mais bon c'est corrigé, je vais pas chipoter !

Tout est bon dans ce cas, tu es validé ! Bon jeu ! :)

Désormais tu as toutes les clefs pour pouvoir entrer dans le forum. Pour tes premiers pas, suis donc le Lapin Blanc qui saura te montrer les meilleurs chemins.

• Timide à l'idée de lancer un RP ? Exprime ton souhait auprès des autres joueurs: demandes de RPs. Ou alors tu as déjà une idée de RP mais pas d'amis avec qui le mener ?
• Pourquoi ne pas rejoindre un sujet libre ?

Puis pour bavarder sans gêne, rien de tel que le flood.

Passe un bon séjour parmi nous, et ne t'écarte point du chemin. Le loup veille.



© Avatar par Nougat. Compte PNJ, merci de ne pas envoyer de MP.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 28 Jan - 23:14
Bienvenue le renardeau! :aristo:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 5 Avr - 18:40
Et contre toute attente me revoilà. J'aime beaucoup votre histoire mon cher renard, mais j'avais en tête un lien d'amitié forte entre le corbeau et el renard justement pour trancher avec le conte. Je trouve l'idée de lié d'amitié un rôdeur et un bourgeois très drôle et cela promets de devenir epic. Tant que j'y pense, les deux auraient sommes toutes beaucoup à s'apprendre. (Pour l'un l'humilité, pour l’autre les vrais bonnes manières xD) enfin je vous laisse me répondre par MP, je vous souhaite la bienvenue (je trouve ça drôle venant de moi) et apprécie bien votre personnage.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Contes Défaits :: Il était une fois, dans un lointain royaume... :: Faire son entrée dans le monde :: Accomplir son destin-
Sauter vers: